» » » » Nicorettespray 1mg/dose, solution pour pulvérisation buccale menthe fraîche - 2 sprays
« Retour à la catégorie
Nicorettespray 1mg/dose, solution pour pulvérisation buccale menthe fraîche - 2 sprays
Zoom

Nicorettespray 1mg/dose, solution pour pulvérisation buccale menthe fraîche - 2 sprays

Note moyenne : 1 avis

Le médicament Nicorettespray soulage des envies de nicotine et des symptômes du sevrage nicotinique liés à l'arrêt de la consommation de tabac.

Produit en stock
Quantité 
+
-

Maximum 20

Ajouter au panier

Livraison dès 3.99 € à domicile, point relais, click & collect

Livraison offerte dès 49 € de commande

 

Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE

Nicorettespray appartient à la famille de la Thérapie de Remplacement de la Nicotine (TRN). Ainsi, il est préconisé pour aider les fumeurs à cesser efficacement le tabac. Cette solution pour pulvérisation buccale permet d’apaiser les symptômes du sevrage nicotinique notamment les envies irrésistibles de fumer. Il aide aussi à prévenir ou à réduire les sensations désagréables liées au manque de nicotine.

 

Nicorettespray contient 1 mg de nicotine par pulvérisation qui est d’ailleurs sa substance active. Il se compose également de petites quantités d’éthanol (alcool) — inférieures à 100 mg par pulvérisation.

 

Ce produit est moins nocif que le tabac. En effet, il ne contient ni goudron, ni monoxyde de carbone, ni autres toxines présentes dans la fumée de cigarette.

 

Posologie du Nicorettespray 1 mg/dose, solution pour pulvérisation buccale menthe fraîche

L’utilisation du Nicorettespray se fait en 3 étapes.

 

1re étape :

 

Pendant les 1res six semaines, il est conseillé d’effectuer 1 à 2 pulvérisations dans les moments habituels où vous consommez du tabac ou en cas d’envie irrépressible de fumer. Essayez d’abord avec une pulvérisation. Si l’envie ne disparaît pas après quelques minutes, procédez à une deuxième pulvérisation. Il est possible d’utiliser une ou deux pulvérisations toutes les 30 minutes à 1 heure. La plupart des fumeurs se servent de ce spray de cette manière. Si vous consommez en moyenne 15 cigarettes par jour, vous pouvez l’utiliser 1 à 2 pulvérisations au moins 15 fois par jour.

 

La dose maximale recommandée est de 2 pulvérisations par prise, de 4 pulvérisations par heure et de 64 pulvérisations par jour.

 

2e étape :

 

Pendant les 7 à 9 semaines, commencez à réduire le nombre quotidien de pulvérisations. À la fin de la Semaine 9, utilisez un nombre de pulvérisations égal à la moitié de celui de la première étape.

 

3e étape :

 

Durant les 10 à 12 semaines suivantes, continuez à réduire le nombre de pulvérisations par jour pour enfin atteindre un nombre maximal de 4 pulvérisations quotidiennes la dernière semaine. Une fois que vous n’utilisez plus que 2 à 4 pulvérisations par jour, vous pouvez arrêter d’utiliser ce spray.

 

Lorsque le traitement s’arrête, gardez le distributeur au cas où vous auriez envie de fumer de nouveau. À ce moment-là, utilisez 1 ou 2 pulvérisations. Normalement, ce spray peut être utilisé pendant 3 mois, mais évitez de dépasser 6 mois.

 

Si vous avez toujours envie de fumer après les 6 mois de traitement, demandez l’avis de votre médecin.

 

Quelles sont les précautions d’emploi pour Nicorettespray 1 mg/dose, solution pour pulvérisation buccale menthe fraîche ?

Certains cas nécessitent une consultation médicale au préalable. Ceci concerne les personnes avec des antécédents récents de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral (inférieur à 3 mois). Un avis médical est aussi indispensable si vous avez une douleur thoracique, une angine de poitrine instable ou stable.  

 

Il est important de vous adresser à votre médecin si vous avez un problème de cœur affectant votre rythme cardiaque. Ceci s’applique également si vous souffrez d’une hypertension artérielle incontrôlable avec des médicaments. Aussi, informez-le si vous avez des antécédents de réactions allergiques.  

 

En cas de diabète, d’insuffisance hépatique sévère ou modérée, d’insuffisance rénale sévère, d’hyperthyroïdie, de tumeur de la glande surrénale (phéochromocytome), d’ulcère de l’estomac ou du duodénum ou d’œsophagite, demandez conseil à votre médecin avant d’utiliser Nicorettespray.

 

Afin d’éviter tout éventuel danger, informez votre thérapeute si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament. Ceci s’applique même aux médicaments obtenus sans ordonnance. Cette précaution est particulièrement à considérer si vous utilisez des médicaments contenants de la théophylline pour traiter l’asthme ou de la tacrine dans le traitement de la maladie d’Alzheime. Nicorettespray ne peut pas être associé aux médicaments contenant de la clozapine (pour soigner la schizophrénie) et du ropinirole (pour traiter la maladie de Parkinson).

 

Contre-indications du Nicorettespray 1 mg/dose, solution pour pulvérisation buccale menthe fraîche

N’utilisez jamais ce spray si vous avez une allergie à la nicotine ou à l’un de ses autres composants. Il n’est pas nécessaire de le prendre si vous n’avez jamais fumé. De plus, il est déconseillé chez les adolescents de moins de 18 ans.

 

Quels sont les effets indésirables du spray Nicorettespray 1 mg/dose, solution pour pulvérisation buccale menthe fraîche ?

Nicorettespray peut produire les mêmes effets que d’autres médicaments à base de nicotine. En général, ils sont liés à la posologie que vous adoptez.

L’utilisation de ce spray peut engendrer de l’irritabilité, de l’agressivité, de l’impatience ou de la frustration. Elle peut aussi provoquer de l’anxiété, de l’agitation ou des difficultés à se concentrer. Il est également possible d’avoir des insomnies, des troubles du sommeil, une augmentation de l’appétit ou une prise de poids. D’autres personnes peuvent avoir une humeur dépressive et un besoin impérieux de fumer. Chez certains sujets, la fréquence cardiaque peut être réduite. Il est aussi possible que le patient saigne des gencives, ou ait des ulcères de la bouche. Nicorettespray peut provoquer des étourdissements, des sensations d’ébriété, des toux, une gorge douloureuse, un nez bouché ou un écoulement nasal.

 

Dans des cas rares, il est possible de remarquer des gonflements du visage, de la langue ou du pharynx. Il se peut qu’une difficulté à avaler, une urticaire et des troubles respiratoires surviennent. Si l’une de ces réactions se manifeste sur vous, arrêtez immédiatement ce spray et consultez votre médecin. Ce sont des effets indésirables rares, mais pouvant être graves.

Retour en haut
Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE

Arrêter de fumer n’est pas une mince affaire à cause de la dépendance créée avec la cigarette. Le fumeur doit combler le manque pour ne pas retomber dans la dépendance. Le plus dur quand on arrête la cigarette, c’est la période de sevrage, période pendant laquelle se manifestent tous les symptômes d’un état de manque. Cette période est très difficile, car l’arrêt brusque de la cigarette diminue l’oxygène dans le cerveau de la personne concernée. Ce qui a pour effet des crises de démences, une grosse fatigue et même une perte de connaissance. Pour ne pas tomber dans ces problèmes, il est important de prendre en charge l’arrêt de la cigarette. Cette prise en charge commence par un arrêt en douceur et doit être accompagnée par une prise de substance comme substitution.

 

Qu’est-ce que le sevrage tabagique ?

Le sevrage tabagique est la période pendant laquelle, un ancien fumeur va subir les conséquences de l’arrêt de la cigarette. C’est une période très difficile car à cause de la dépendance à la nicotine, la personne va ressentir un manque. Il se produit alors une chute de l’oxygène dans le cerveau qui conduit à ces différentes crises : nervosité exagérée, vomissements, démence et fatigue. La difficulté de sevrage diffère d’une personne à une autre selon son degré de dépendance à la nicotine.

 

Comment arrêter de fumer ?

Plus facile à dire qu’à faire, arrêter de fumer nécessite plusieurs étapes. Tout d’abord, il n’est pas nécessaire d’arrêter de fumer brusquement, cela crée un manque à cause de la dépendance à la nicotine et il est facile de retomber dans la cigarette que l’on en sort. L’arrêt du tabac doit se faire en douceur. Il faut diminuer petit à petit la prise de cigarette afin de réduire l’accoutumance. L’organisme s’adaptera plus facilement à cet arrêt quand cela se fait en douceur. Il est important de prendre des médicaments conçus pour le sevrage tabagique. Et enfin, faire du sport, le sport va oxygéner le cerveau pour que ce dernier ne subit pas de crise à cause du manque d’oxygène engendrée par l’arrêt de la cigarette.

 

Quels sont les médicaments pour lutter contre le sevrage tabagique ? Le Nicorettespray 1mg/dose, 2 sprays buccale menthe fraîche

Le sevrage tabagique est une période très difficile pendant laquelle l’ancien fumeur subit les conséquences de l’arrêt du tabac. Pour réussir un arrêt définitif, ce dernier doit se faire aider par la prise de substituant. Des médicaments sous diverses formes sont produits sur le marché. Les produits à base de nicotine comblent le manque de la personne. Sous forme de spray, de patch ou de pastille, ces produits ont tous pour but de donner un peu de nicotine pour combler le manque de la personne. Le Nicorettespray 1mg/dose, 2 sprays buccale menthe fraîche est l’un des meilleurs substituant. Il procure une haleine fraîche et substitue le manque avec une légère dose de nicotine : 1mg par spray. Recommandé pour l’adulte de plus de 18ans, il ne doit pas être utilisé par les non-fumeurs.

Laurence Silvestre

Docteur en Pharmacie

Section d'inscription : A - Numéro RPPS : 10001822864

 

 

Retour en haut
Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE

Johnson & Johnson Santé Beauté France

1 rue Camille Desmoulins
92787 Issy-les-Moulineaux Cedex 09
France

 

+33 (0)1 55 00 48 00

+33 (0)1 55 00 38 00

+33 (0)1 55 00 35 40

 

labo@jnj.com

Retour en haut
Nos conseils santé
Comment utiliser l’huile essentielle de menthe poivrée ?
Comment utiliser l’huile essentielle de menthe poivrée ?
Nature & plantes
Reconnue pour ses vertus anti-inflammatoires et antalgiques, l’huile essentielle de menthe poivrée peut servir pour le traitement de diverses maladies.
En savoir plus
Recherches annexes avec Comprimés, pastilles et sprays
Informations mises à jour le 05/08/2021 à 07:11:33