» » » » Nicotinell fruit 2mg sans sucre gomme à mâcher - boite de 204 gommes
Nicotinell fruit 2mg sans sucre gomme à mâcher - boite de 204 gommes
Zoom

Nicotinell fruit 2mg sans sucre gomme à mâcher - boite de 204 gommes

Note moyenne : 0 avis

Ce médicament est indiqué dans le traitement de la dépendance tabagique afin de soulager les symptômes du sevrage nicotinique chez les sujets désireux d'arrêter leur consommation de tabac.

Produit indisponible
Quantité 
+
-

Livraison dès 3.99 € à domicile, point relais, click & collect

Livraison offerte dès 49 € de commande

 

Type de produit

Conditionnement

Forme

Mode d'administration

Femme enceinte

Principe actif

Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE

Les gommes à mâcher Nicotinell sont des dispositifs médicamenteux. Elles sont préconisées pour traiter la dépendance au tabac. Elles permettent de soulager les symptômes du sevrage nicotinique chez les sujets désireux d’arrêter leur consommation de tabac.

 

Ces gommes blanches de forme rectangulaire renferment 2 mg de nicotine et une substance sous forme de nicotine-polacriline dosée à 10 mg.

Chaque gomme à mâcher est également formulée avec les ingrédients suivants : gomme base (contenant du butylhydroxytoluène [E321]), carbonate de calcium, sorbitol (E420), glycérol (E422), carbonate de sodiumanhydre, bicarbonate de sodium, polacriline, lévomenthol, arôme Tuttifrutti, acésulfame potassique, saccharine, saccharine sodique, cire deCarnauba, talc, eau purifiée, xylitol (E967), mannitol (E421), gélatine et dioxyde de titane (E171).

 

Posologie du médicament Nicotinell fruit 2mg sans sucre gomme à mâcher — boite de 204 gommes

Durant le traitement avec ces gommes à mâcher, le patient doit impérativement arrêter de fumer complètement.

 

Il est conseillé de mâcher une gomme chaque fois que l’envie de fumer apparaît. En général, la dose recommandée est 8 à 12 gommes par jour. Sachant qu’il ne faut pas dépasser 25 gommes par jour.

 

La durée du traitement est propre à chaque patient. Normalement, l’utilisation doit être poursuivie pendant au moins trois mois. Après cela, le patient doit progressivement réduire le nombre de gommes par jour jusqu’à l’arrêt complet de la cure. Il faut cesser le traitement  lorsque la consommation est enfin réduite à 1 à 2 gommes par jour.

 

Quelles sont les précautions d’emploi pour le médicament Nicotinell fruit 2mg sans sucre gomme à mâcher — boite de 204 gommes ?

Il est conseillé de mettre les gommes à mâcher hors de la vue et de la portée des enfants. En effet, les doses de nicotine tolérées chez l’adulte fumeur peuvent provoquer une intoxication grave, voire mortelle, chez le jeune enfant.

 

Il faut utiliser ces gommes à mâcher avec précaution en cas d’hypertension artérielle, de trouble vasculaire cérébral et de maladies artérielles périphériques occlusives. Cette mesure s’applique également en cas d’insuffisance cardiaque, de diabète, d’hyperthyroïdie ou phéochromocytome, ou d’insuffisance hépatique ou rénale sévère. Chez ces personnes, l’arrêt complet de la consommation de tabac sans traitement de substitution à la nicotine devrait d’abord être recommandé.

 

Les porteurs de prothèses dentaires peuvent éprouver des difficultés à mâcher les gommes. Dans ce cas, il est recommandé de consulter un thérapeute pour avoir une autre forme pharmaceutique de substitut nicotinique.

 

Du fait de la présence du sorbitol, les sujets présentant une intolérance au fructose doivent éviter de prendre ces gommes à mâcher. L’hydroxytoluène contenu dans ce dispositif peut provoquer des irritations locales de la muqueuse buccale.

 

Contre-indications du médicament Nicotinell fruit 2mg sans sucre gomme à mâcher — boite de 204 gommes

Les gommes à mâcher Nicotinell fruit sans sucre sont déconseillées aux sujets hypersensibles à l’un de ses constituants. Elles sont également contre-indiquées aux non-fumeurs.

 

Quels sont les effets indésirables du médicament Nicotinell fruit 2mg sans sucre gomme à mâcher — boite de 204 gommes ?

La nicotine contenue dans ce dispositif peut entraîner des effets secondaires similaires à ceux de la nicotine contenue dans les tabacs. Ils peuvent être dus aux effets pharmacologiques de la nicotine, des doses-dépendants.

 

Les effets indésirables non-dose-dépendants incluent une douleur masticatoire, un érythème, une urticaire, une hypersensibilité, un œdème de Quincke et des chocs anaphylactiques.

 

La nicotine renfermée dans les gommes peut parfois entraîner une légère irritation de la gorge ainsi qu’une hypersalivation au début du traitement.

En cas de troubles du système nerveux, il est fréquent d’avoir des céphalées et des étourdissements. Si le patient souffre de troubles digestifs ; un hoquet, des troubles gastriques tels que des nausées, des flatulences, des vomissements, un inconfort digestif, une stomatite, une irritation de la cavité buccale et de la gorge peuvent survenir. Les personnes ayant des problèmes musculaires et squelettiques peuvent ressentir une douleur masticatoire.

 

En cas de troubles cardiovasculaires, il est peu fréquent d’avoir des palpitations. Dans de rares cas, des arythmies auriculaires peuvent apparaître. En outre, il est possible d’avoir un érythème ou une urticaire si le patient souffre de troubles cutanés et sous-cutanés. En cas de troubles du système immunitaire, une hypersensibilité, un œdème de Quincke et des chocs peuvent être observés.

Retour en haut
Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE

Réussir son sevrage nicotinique est le grand défi de tous les fumeurs. Rares sont ceux qui y arrivent car la plupart tombent dans l’envie ou même le fort besoin de fumer au cours du sevrage. Il est dur de résister aux symptômes de manque et on retrouve facilement le goût de fumer quand on a réussi à passer quelques semaines sans y toucher. Ci-après nos conseils pour arriver à complètement arrêter le tabac, sans que le corps subisse trop de dommages.

 

Les conseils pour réussir son sevrage tabagique

La première chose à faire est de choisir comment on veut arrêter sa cigarette : progressivement ou tout d’un coup, du jour au lendemain. Chaque procédure a ses conséquences, mais chacun est libre de choisir selon les besoins et le fonctionnement de son corps. Il faut savoir que ce qui convient à une personne ne convient pas forcément à une autre, même si elles sont toutes les deux des fumeurs. Mais quoi qu’on ait choisit, il incombe à l’individu de respecter son choix jusqu’à la fin de son sevrage.

 

Deuxième conseil, choisir un moment clé et stratégique pour arrêter le tabac. On peut par exemple décider de commencer son sevrage nicotinique en début de grossesse, lors d’un changement d’habitation, après une maladie, lors d’une période de vacances, en début d’année, etc.

 

Troisièmement, éliminer tout élément ayant un rapport avec le tabac : le cendrier, un briquet, les allumettes, les clubs des fumeurs, les endroits pour fumeurs et toute autre chose appartenant à l’univers tabagique. Par contre, il est conseillé d’inclure d’autres fumeurs dans la démarche de sevrage tabagique afin de tenir le coup jusqu’au bout.

 

Sevrage tabagique avec le médicament Nicotinell

Nicotinell est un médicament indiqué en cas de sevrage tabagique. Il se présente sous diverses formes, dont les gommes à mâcher parfumées (fruit exotique). Il est utilisé en substitution de la cigarette au cours du sevrage car en effet, il est composé de nicotine, élément que l’on retrouve dans la cigarette même, et qui rend accro. De cette manière, la quantité de fumée inhalée par le fumeur est réduite jusqu’à ce qu’il arrête complètement de fumer, sans pour autant le priver de la nicotine.

 

Mode d’emploi du médicament nicotinell pour arreter le tabac

Quand on décide d’arrêter le tabac de manière définitive, les gommes à mâcher Nicotinell sont conseillées en remplacement de la cigarette. Cependant, le traitement avec les gommes ne peuvent commencer tant que l’individu n’a pas encore arrêter de fumer. La quantité de gommes à prendre est principalement en fonction de la dépendance initiale au tabac. Toutefois, dès lors que l’individu ne ressent plus le désir fréquent de fumer, il est nécessaire de réduire progressivement le nombre de gommes à prendre par jour, jusqu’à ce qu’on arrive à une désaccoutumance complète.

 

Il faut savoir qu’une gomme à mâcher n’est efficace qu’au cours des trente premières minutes de mastication, avec une vitesse assez lente afin de permettre que la nicotine qui y est présente soit bien absorbée par les vaisseaux sanguins de la langue.

Laurence Silvestre

Docteur en Pharmacie

Section d'inscription : A - Numéro RPPS : 10001822864

 

 

Retour en haut
Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE

GSK 

23 rue François Jacob,
92500 Rueil-Malmaison

France

 

0 805 542 569


service.consommateur@gsk.com
 

Retour en haut
Informations mises à jour le 27/04/2021 à 13:02:50