» » Qu'est-ce que du lubrifiant ?

Qu'est-ce que du lubrifiant ?

lundi 20 septembre 2021

 

Des lubrifiants sont produits naturellement par le corps humain. Au niveau des articulations, le liquide synovial est un des lubrifiants anatomiques. Au niveau du vagin, la cyprine est un lubrifiant secrété pour faciliter l’acte sexuel. En médecine, des lubrifiants artificiels sont utilisés pour aider l’introduction d’un objet dans un orifice. Tel est le cas pour une endoscopie. Pendant un acte sexuel, un lubrifiant peut être utilisé pour faciliter la pénétration anale ou vaginale.

 

Le lubrifiant ou « gel intime » ou « lubrifiant intime » permet l’humidification des muqueuses vaginales par leur hydratation. Cela évite les frottements désagréables et/ou douloureux lors de la pénétration et améliore le confort pendant l’acte sexuel.

 

Les lubrifiants intimes sont des produits destinés à rendre une vie sexuelle plus épanouie. Ils sont conçus pour rendre un rapport sexuel plus agréable. Grâce à leurs composants hydratants et apaisants, ils offrent un meilleur confort intime. Ils sont indiqués pour lutter contre la sécheresse intime en vue d’hydrater les muqueuses vaginales. De nombreuses marques sont disponibles en pharmacie et en parapharmacie avec des parfums, arômes et effets selon le goût.  

 


 

préservatifs

 

Pourquoi utiliser le lubrifiant ?

Pour un rapport sexuel harmonieux, indolore et agréable, l’ajout de lubrifiant est nécessaire dans l’acte sexuel. Il permet d’optimiser le rapport par l’orgasme. Lorsque le rapport se fait avec un préservatif, le lubrifiant est aussi indiqué. Le manque de lubrification peut entraîner des rapports désagréables et engendrer des blocages sexuels. Des saignements sont même susceptibles de se produire.

 

Dans certains cas, la sécheresse est d’origine psychologique, comme le manque de désir. Elle est aussi liée à l’âge ou à la ménopause. Mais elle peut également être causée par un état physiologique particulier comme la grossesse ou l’allaitement.

 

Du gel lubrifiant pour davantage de plaisir

Le gel lubrifiant aide à l’excitation sexuelle et améliore les sensations lors d’un rapport. Il est utilisé pour accentuer les plaisirs. Pour faciliter la pénétration, le lubrifiant est généralement utilisé, et notamment pendant la sodomie. Au cours des préliminaires et des caresses, l’application de lubrifiant au niveau du vagin, du pénis et de l’anus contribue à améliorer les sensations de plaisir.

 

Dans le cas de l’utilisation d’un préservatif, le gel lubrifiant est très conseillé, car la matière du préservatif n’a pas la douceur de la peau du sexe. Le frottement peut occasionner des brûlures.

 

Du gel lubrifiant en cas de sécheresse vaginale sécheresse vaginale

L’insuffisance de l’hydratation génitale occasionne la sécheresse vaginale. Les muqueuses vaginales manquent de lubrification et le tissu vaginal perd de souplesse. Le déficit de sécrétions d’œstrogènes contribue à cette sécheresse vaginale. Cette baisse de la production d’œstrogènes atteint souvent les femmes pendant et après la grossesse, durant la période d’allaitement et la ménopause.

 

Lors de la ménopause, l’hydratation vaginale est peu abondante et longue à venir. L’utilisation de lubrifiant permet de pallier cette insuffisance d’hydratation.

Cette sécheresse vaginale est due à la baisse de production d’hormones. Elle entraîne une baisse de la libido, une diminution du plaisir et de l’orgasme. Selon les gynécologues, à 20 ans, il suffit de 30 s pour une femme d’avoir une lubrification complète, après la ménopause, il en faut plus de 2mn.

 

La sécheresse vaginale est aussi causée par le stress ou la prise de certains médicaments comme les antidépresseurs. Une contraception hormonale ou des chimiothérapies cancéreuses peuvent entraîner le déficit de l’hydratation vaginale. La sécheresse vaginale est à l’origine de douleurs lors des rapports sexuels. L’insuffisance de sécrétion de la muqueuse vaginale la fragilise et le frottement lors des rapports sexuels va engendrer des ouvertures augmentant les risques d’infections microbiennes. Si cette sécheresse vaginale est profonde, l’inconfort est permanent et créera des blocages sexuels. L’utilisation de gel lubrifiant apaise cet inconfort et permet une vie amoureuse épanouie.

 

Pour apporter plus de plaisir et de confort pendant un rapport sexuel, l’utilisation de gel lubrifiant est indiquée. Il ne s’utilise pas uniquement pour pimenter le rapport sexuel, mais il évite aussi les rapports sexuels douloureux qui vont causer des blocages à cause de l’inconfort. Ainsi, est-il conseillé d’utiliser du gel lubrifiant dès les premiers signes d’inconfort pour remédier à ce blocage avant chaque rapport sexuel. Il est conseillé d’utiliser des gels lubrifiants naturels sans parabènes. Suspectés d’être des perturbateurs endocriniens, les parabènes se diffusent dans l’organisme à travers la muqueuse vaginale.

 

Les différents types de lubrifiants intimes

Pour permettre un rapport sexuel non douloureux, un lubrifiant est donc nécessaire. Le gel lubrifiant aide à l’excitation sexuelle et rend les sensations plus agréables.

  • Le lubrifiant à base d’eau et de glycérine

Pour améliorer le confort et faciliter la pénétration en complément du préservatif, ce type de gel lubrifiant peut suffire. Comme ce type de lubrifiant s’évapore très vite, l’action est brève. Il faut répéter les applications durant le rapport sexuel. Des lubrifiants à base de polyacrylamide agissent plus longtemps en formant un film hydratant. Des formules aromatisées à effet chaud ou frisson sont disponibles. Les gynécologues recommandent les lubrifiants à base d’eau. Ils ne tachent pas, ne collent pas. Ils sont compatibles avec les préservatifs et sont faciles à nettoyer. Ces derniers sont offerts sous différentes formes. En effet, il existe des lubrifiants incolores et inodores, comestibles, des lubrifiants parfumés sont aussi disponibles. Il y a des lubrifiants à effet chauffant ou frisson et même des stimulateurs ou des retardateurs d’orgasme.

Les points faibles des lubrifiants à base d’eau sont qu’ils se dissolvent complètement dans l’eau. Comme ils sèchent vite, leur application doit être réitérée. La présence de glycérol et de propylène glycol synthétique ou végétal pour maintenir l’hydratation et la texture glissante leur est aussi reprochée à certains lubrifiants à base d’eau.

  • Les lubrifiants à base de silicone

Les gels à base de silicone sont plus glissants. Il faut faire attention à l’intolérance. Dès qu’il y a un signe de sensibilisation, l’application doit être arrêtée.

  • Le lubrifiant à base de gel d’aloe vera ou d’acide hyaluronique

lubrifiant à l'aloe vera

 

Disposant de composants hydratants et apaisants, ce lubrifiant possède des propriétés cicatrisantes grâce à la présence de l’acide hyaluronique. Le gel d’aloe vera aux vertus émollientes et hydratantes favorise l’action de l’acide hyaluronique. Il atténue les sensations de brûlures, de picotements ou d’irritations vulvaires ressentis lors des sécheresses vaginales occasionnelles. Il s’applique une ou deux heures avant le rapport, car il a une action plus prolongée par rapport celui à base d’eau.

  • Le lubrifiant sous forme d’ovule 

Une sécheresse intime peut être chronique et douloureuse même en dehors des rapports sexuels. Des lubrifiants sous forme d’ovule, avec ou sans applicateur pour une action intra vaginale des actifs, sont indiqués pour soulager cette pathologie. Ils contiennent une forte concentration d’acide hyaluronique et sont à libération prolongée. Ils disposent également de polymères gorgés d’eau qui peuvent les restituer ainsi que des extraits de plantes ayant des propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes. Compte tenu de leur durée d’action, ils sont utilisés tous les deux ou trois jours. Ce type de lubrifiant affecte de façon transitoire la fertilité, car il diminue la mobilité des spermatozoïdes.

 

Quels lubrifiants pour quels usages ?

Tout ce qui touche à l’intimité reste encore tabou et en parler ou recourir est parfois source de malaise, et de tourments. Le choix d’un lubrifiant va s’avérer difficile. Comment alors choisir son lubrifiant parfait ? Cela dépend de l’objectif, pour le confort, pour faciliter une pénétration anale, pour remédier à une sécheresse vaginale pour soulager une dyspareunie ou pour atténuer le syndrome génito-urinaire de la ménopause. Le lubrifiant peut être utilisé tout simplement pour que le rapport sexuel soit plus agréable et que les ébats soient vraiment des moments de plaisir.

  • Les lubrifiants à base de silicone

Pour des ébats interminables ou pour des massages corps à corps, les lubrifiants à base de silicone sont les plus indiqués. Ces lubrifiants ont la propriété d’avoir une « glisse » de longue durée. Le lubrifiant à base de silicone tient bien et résiste à l’eau. Par rapport aux lubrifiants à l’eau, le pouvoir lubrifiant des produits à base de silicone est cinq fois plus élevé. Il est à noter que ces lubrifiants ne sont pas compatibles avec les sex-toys en silicone. Il a aussi un mauvais goût même s’il n’est pas dangereux. Ainsi il est peu recommandé pour le sexe oral. C’est un produit qui tache et il faut un astringent pour se débarrasser d’un produit à base de silicone. On lui reproche aussi la présence des composants chimiques comme le diméthicone et le cyclométhicone.

  • Les lubrifiants hybrides

Les lubrifiants hybrides sont des lubrifiants constitués de mélange d’eau et de silicone. L’avantage est que ce type de lubrifiant hydrate la muqueuse et la silicone apporte l’effet de glisse interminable.

 

Les lubrifiants à base d’eau ou de silicone ont l’avantage d’être utilisés avec des préservatifs. Ce sont des lubrifiants qui facilitent la pénétration, le mouvement de va-et-vient et maintiennent l’efficacité des préservatifs.

 

Ils ne collent pas et se rincent facilement. 

  • Les lubrifiants à base d’huile

Les lubrifiants à base d’huile sont rares et constituent une alternative au lubrifiant à la silicone. Fabriqués avec des graisses bien étudiées, ces lubrifiants ne doivent pourtant pas être utilisés avec des préservatifs au risque de rendre le latex poreux.

 

Ils sont indiqués pour les rapports anaux ou pour la masturbation. Leur utilisation dans les rapports vaginaux peut engendrer des risques d’infection et ils ne sont pas compatibles avec les préservatifs qui risquent de se déchirer lors des frottements. Ils sont moins utilisés par rapport aux lubrifiants à base d’eau ou à base de silicone.

Les lubrifiants avec vaseline ne sont pas à utiliser avec des préservatifs. Ce sont des lubrifiants qui irritent les muqueuses. Les crèmes hydratantes sont aussi à proscrire.

L’huile de coco a l’avantage d’être naturelle, mais elle modifie le pH du vagin. Le risque de mycose ou d’infection vaginale est élevé. Elle peut altérer aussi le préservatif.

Certains lubrifiants ont des effets stimulants donnant des sensations de chaud ou de froid.

  • Les autres lubrifiants

Les lubrifiants certifiés bio sont en général à base d’aloe vera, d’huile de lin ou à base de propylène glycol végétal.

La salive est utilisée souvent comme lubrifiant naturel. Comme les lubrifiants à base d’eau se sèchent rapidement et l’application doit être réitérée durant le rapport. Il est à noter aussi que si le partenaire est atteint d’herpès labial, la salive peut transmettre le virus pour provoquer un herpès génital.  

 

sécheresse vaginale

 

Comment utiliser les lubrifiants ?

À partir du moment où des signes d’inconfort sont ressentis, l’utilisation de lubrifiants est recommandée, car la pénétration va irriter les muqueuses et bloquer le jeu érotique.

 

Pour bien utiliser un lubrifiant, il doit être à portée de main, dans une table de nuit. Avant de l’appliquer, il faut le réchauffer à la main. Un lubrifiant trop froid va provoquer un blocage, même une perte de l’érection ou un blocage de la lubrification féminine.

 

Si le lubrifiant est accompagné de l’utilisation de préservatif, il est recommandé d’ajouter du lubrifiant au préservatif, même si ce dernier est déjà lubrifié. Le lubrifiant atténue le frottement et accentue le plaisir. Il est possible de placer une petite goutte dans le préservatif pour augmenter le plaisir et le confort masculin. Il faut éviter « d’en mettre beaucoup, car le préservatif risque de glisser.

 

Pour les caresses préliminaires, l’emploi de lubrifiants les rend plus douces. Le contact est plus intime et le plaisir monte en intensité. Aussi bien pour le sexe masculin que pour le sexe féminin au niveau de la vulve, des petites lèvres et du clitoris, le lubrifiant améliore les sensations. L’utilisation des lubrifiants accentue aussi la jouissance dans le cadre d’une masturbation masculine ou féminine.

 

Pour varier le plaisir, il est possible de varier aussi les lubrifiants. Vous pouvez aussi bien utiliser les lubrifiants à base de silicone, d’huile végétale ou ceux qui provoquent des sensations de chaleur intense ou de fraîcheur. Pour que le plaisir dure et que la sexualité reste un jeu, il est possible d’essayer les différents lubrifiants.

Pour une expérimentation de pénétration anale, la dose de lubrifiant doit être doublée.

 

Les précautions d'emploi des gels lubrifiants

  • Compatibilité avec les préservatifs

Des lubrifiants sont compatibles avec les préservatifs et d’autres non. Les lubrifiants à base d’eau ou de silicone sont compatibles avec les préservatifs en latex. Les lubrifiants à base d’huile rendent les préservatifs poreux et vont les déchirer.

 

Pour les préservatifs en nitrite, il n’y a aucun risque pour les lubrifiants à base d’huile. Beaucoup plus résistants, les préservatifs à base de nitrites conviennent à tous les lubrifiants même ceux à base d’huile. 

  • Lubrifiant et fertilité

Des lubrifiants de fertilité sont recommandés pour les couples qui veulent avoir un enfant. En effet, des lubrifiants non conçus pour la fertilité contiennent des composants qui réduisent la mobilité des spermatozoïdes et ont des effets négatifs sur la fertilité, même passagers. La glycérine figure parmi les composants qui peuvent avoir des conséquences défavorables sur la fertilité, notamment sur la mobilité des spermatozoïdes et leur orientation.

  • Solubilité à l’eau

Certains gels intimes sont solubles dans l’eau et leur effet est éliminé sous la douche. Il ne faut pas les utiliser sous l’eau ni sous la douche.

  • Lubrifiants et allergie

Lors de l’application, si des sensations de picotements ou de brûlures sont ressenties, il faut arrêter l’utilisation par précaution, il est mieux de consulter un médecin. Les muqueuses peuvent être sensibles à certains composants du lubrifiant et provoquer des irritations.

  • Lubrifiant et souillures

Il est toujours recommandé d’utiliser du gel propre. Du gel souillé peut entraîner des infections. Après une pénétration anale, il est conseillé de nettoyer le sexe et le remplacer par du gel non souillé si une pénétration vaginale est envisagée.

 

Quel que soit le lubrifiant utilisé, le lubrifiant à l’eau est conseillé avec une utilisation de préservatif ou des lubrifiants à la silicone compatibles avec tous les types de latex. 

Pour la vulve et le vagin, les lubrifiants aromatisés ou sucrés sont à éviter, car ils favorisent les mycoses et déséquilibrent la flore vaginale. Avec un sex-toy en silicone, les lubrifiants à la silicone sont à proscrire, car ils risquent d’abîmer l’objet. Pour une utilisation anale, les lubrifiants à base d’huile végétale biologique peuvent être utilisés.

  • Les substances à proscrire en lubrification

Les huiles minérales ne doivent pas être utilisées comme des lubrifiants. Les risques d’engendrer des mycoses vaginales sont élevés.

La vaseline, un produit dérivé du pétrole, est susceptible de provoquer des infections et des maladies vaginales.

 

Les soins hydratants ne sont pas des lubrifiants. Les composants des soins peuvent engendrer des irritations au niveau du vagin.

La salive est souvent utilisée comme lubrifiant, mais le pouvoir lubrificateur n’est pas efficace. Par ailleurs, la salive laisse une odeur souvent gênante qui n’est pas du tout érotique.

 

Des lubrifiants faits maison

lubrifiant fait maison

 

L’objectif dans l’utilisation des lubrifiants est de rendre les rapports non douloureux, faciliter la pénétration et rendre le rapport sexuel plus intime en rendant les caresses plus douces. Si les produits proposés dans le commerce contiennent souvent des composants pouvant engendrer des effets secondaires, il est possible de fabriquer soi-même son lubrifiant.

  • Recette gel lubrifiant maison à base d’eau

À partir des graines de lin, il vous est possible de fabriquer votre lubrifiant fait maison

Pour cela, vous devez disposer de 2 cuillerées de graines de lin et de 2 verres d’eau. Faites bouillir l’eau et versez-y les graines de lin. Après vingt minutes, l’eau sera réduite de moitié, arrêtez l’ébullition, filtrez l’eau et laissez refroidir. Ce lubrifiant se conserve 1 semaine au frigo et peut être utilisé pour tous les préservatifs.

  • Recette gel lubrifiant intime à base d’aloe vera

Vous devez disposer de 4 cuillerées à soupe de gel d’aloe vera, de 5 cuillerées d’eau minérale, de la gomme de xanthane d’environ 1 g ou environ 1/10 de cuillerée à soupe, 1 cuillerée à soupe de glycérine végétale, 6 gouttes de conservateur bio à base d’alcool benzylique et d’eau. Battez au fouet jusqu’à l’obtention d’un produit de consistance gélatineuse liquide. Ce lubrifiant fait maison est à conserver à l’abri de l’air, de la lumière et de la chaleur pendant 3 mois. Il est compatible avec tous les préservatifs. Tout ce que vous utilisez pour la préparation et la conservation doit être désinfecté.  

 

Sécheresse vaginale et lubrifiant

À tout moment, une femme peut souffrir d’une sécheresse vaginale. Les causes sont un déséquilibre hormonal, un stress ou une consommation excessive d’alcool et de tabac. La ménopause, les traitements médicamenteux, la grossesse, la fatigue, l’anxiété, la prise des contraceptifs oraux provoquent également cette sécheresse vaginale. Parfois le lubrifiant ne suffit pas à régler le problème. Il est mieux de consulter un gynécologue. Il saura proposer la solution la plus adaptée.

 

Des traitements hormonaux seront indiqués pour apporter des œstrogènes aux femmes les hormones qu’elles ne fabriquent plus. Pour assouplir le vagin, des médicaments sous forme d’ovules ou de crème sont introduits dans le vagin en vue de favoriser la lubrification naturelle. Cette solution sera appliquée trois fois par semaine pendant au moins un mois pour avoir un résultat positif. Elle sera renouvelée si c’est nécessaire.

 

Pour certaines femmes ayant été traitées pour un cancer de sein ou en cours de traitement, l’apport d’hormone n’est pas recommandé. Des injections d’acide hyaluronique sont indiquées par les gynécologues. Des infiltrations d’acide hyaluronique sous anesthésie locale dans la paroi vaginale permettent de régénérer les fibres élastiques ainsi que les vaisseaux sanguins tout en améliorant l’hydratation des muqueuses vaginales. Il faut répéter cette intervention tous les ans.

 

Il est possible aussi de stimuler le vagin pour se remettre à fabriquer des fibres élastiques nécessaires à la lubrification de la muqueuse vaginale. La technique du laser déjà utilisée pour le traitement anti-vieillissement de la peau permet d’espérer une régénération des fibres élastiques et rendre la paroi vaginale apte à lubrifier la muqueuse. Cette approche sans hormone et indolore commence à séduire et donne beaucoup d’espoir pour remédier à la sécheresse vaginale.

 

Pour le moment, ces deux dernières solutions ne sont pas encore remboursées par la sécurité sociale. Mais dans tous les cas, l’utilisation des lubrifiants reste la méthode la plus simple pour faciliter la pénétration et améliorer les rapports sexuels en procurant plus de plaisir.

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.

Liste des thèmes
Actualités 4
Santé 471
Beauté 7
Diététique & nutrition 32
Bébé & maman 2
Bien-être 8
Hygiène 4
Conseils Santé 3
Nature & plantes 164