» » » » Mucogyne gel intime non hormonal - tube de 40 ml
« Retour à la catégorie
Mucogyne gel intime non hormonal - tube de 40 ml
Zoom

Mucogyne gel intime non hormonal - tube de 40 ml

Note moyenne : 14 avis
Avec cet article, cumulez 10 Points

Utiliser mucogyne gel intime non hormonal Iprad comme hydratant pour répondre à la problématique de sécheresse vulvovaginale, quelle qu'en soit l'origine

Produit en stock
Quantité 
+
-
Ajouter au panier
Demander un devis

Livraison dès 3.99 € à domicile, point relais, click & collect

Livraison offerte dès 59 € d'achat

Livraison express 24h avec Chronopost

 

Conditionnement

Description
Utilisation
Composition
En savoir plus sur la sécheresse vaginale...
MARQUE
Notes et avis

De nombreuses femmes souffrent de sécheresse vaginale. Il s’agit d’une perturbation de l’équilibre de la flore. Elle touche particulièrement les femmes arrivées à la ménopause. Cependant, ce problème peut également arriver aux femmes plus jeunes pendant différentes périodes de grossesse. Il se manifeste par l’absence de règles, la chute des cheveux et bien  entendu, la sécheresse du vagin.

 

Cela est loin d’être confortable pendant les rapports sexuels. Mucogyne gel vaginal a donc été conçu pour aider les femmes qui rencontrent ce type d’inconvenance. Il s’agit d’un produit efficace qui convient parfaitement à toutes les femmes.

  • Permet de lubrifier la muqueuse vaginale

Chaque ingrédient qui compose ce produit a été choisi avec soin. En effet, Mucogyne gel vaginal est composé d’acide hyaluronique qui permet de conserver la souplesse, l’élasticité et la lubrification de la muqueuse vulvo-vaginale ainsi que de compléter le manque de sécrétions naturelles du vagin. Cela est naturel pendant la ménopause, suite à un accouchement ou après une épisiotomie.

 

Donc, grâce à l’acide hyaluronique et sa structure liposomiale, ce produit a une action prolongée en apportant une cicatrisation et une hydratation sur la paroi vaginale.

  • Apaise et répare

La sécheresse vaginale n’est pas sans conséquence, surtout s’il y a déjà eu un ou des rapports sexuels. En effet, le vagin peut présenter des irritations et même des blessures. Mucogyne gel vaginal, grâce aux extraits de glycoliques de camomille et de mauve apporte de l’apaisement et de la réparation.

 

Ce produit garantit un confort vaginal optimal. En outre, il s’agit d’un dispositif médical proposé avec un applicateur rendant son utilisation très facile. En effet, grâce à cet applicateur, il est possible de bien hydrater en profondeur la muqueuse du vagin. En outre, la texture de ce produit est non grasse et il ne coule pas.

 

 

Conditionnnement

Mucogyne gel intime non hormonal Iprad se présente sous la forme d'un tube de 40 ml

Retour en haut
Description
Utilisation
Composition
En savoir plus sur la sécheresse vaginale...
MARQUE
Notes et avis

Utiliser mucogyne gel intime non hormonal Iprad comme hydratant pour répondre à la problématique de sécheresse vulvovaginale, quelle qu'en soit l'origine (avec des signes ou non d'irritations vulvaires, de gênes, de démangeaisons) : les femmes souffrant de douleurs pendant les rapports sexuels, les jeunes filles sous pilules micro dosées, les mamans pendant I'allaitement, les femmes ménopausées. 

Comme cicatrisant pour les femmes ayant une muqueuse vulvovaginale irritée ou ayant subi une épisiotomie, après l'accouchement ou en accompagnement d'une chirurgie locale.

Comme lubrifiant pour faciliter les rapports sexuels.

Retour en haut
Description
Utilisation
Composition
En savoir plus sur la sécheresse vaginale...
MARQUE
Notes et avis

Composant actif : acide hyaluronique.
Autres composants : eau, extrait glycolique de camomille, extrait glycolique de mauve, phospholipides végétaux, propylèneglycol, acétate de dl-alpha tocophéryle, carbomère, méthylparaben sodique, cholestérol, diazolidinylurée, triéthanolamine, propylparaben sodique, EDTA sodique.

Retour en haut
Description
Utilisation
Composition
En savoir plus sur la sécheresse vaginale...
MARQUE
Notes et avis

La sècheresse vaginale est un problème courant chez la gent féminine. Elle entraîne de l’inconfort et une situation tellement gênante dans la relation de couple. Il s’agit en effet d’une affection qui touche la majorité des femmes, environ plus d’une sur six. Mais elle peut se soigner et être parfaitement prévenue. Il suffit d’adopter les traitements et les gestes nécessaires. Il existe d’ailleurs différentes alternatives. Pour cela, il est indispensable de savoir quels en sont les symptômes, les facteurs déclencheurs, les possibilités de complications, etc.

 

Ce qui définit la sècheresse vaginale

La sècheresse vaginale est considérée comme une insuffisance ou une absence d’humidification au niveau du vagin. Elle est due à une baisse d’œstrogène, mais aussi un changement au niveau des muqueuses de la paroi vaginale et utérine. C’est la desquamation de cette paroi vaginale qui permet de lubrifier et garder une texture souple, élastique et douce du vagin. Les plus concernées par ce trouble sont les femmes ménopausées, les jeunes mamans ou les femmes enceintes. En conséquence, ce phénomène entraîne des effets négatifs psychologiques, de l’inconfort et des problèmes dans le couple, notamment sur le plan relation sexuelle et libido.

 

Les symptômes de la sècheresse intime

Puisqu’il s’agit d’une affection fréquente chez la plupart des femmes, il est important de savoir comment se présente la sècheresse vaginale. En général, elle se reconnaît par l’apparition de douleurs au niveau du vagin, de démangeaisons ou une sensation de brûlure, des irritations, des infections urinaires, des douleurs pendant les rapports sexuels ou même de légers saignements après. Ces derniers signes s’accompagnent d’une baisse de libido.

 

Les causes

La sècheresse vaginale est la conséquence d’une diminution de l’œstrogène, qui est l’hormone sexuelle chez la femme. Ce phénomène est provoqué par des facteurs divers. Le plus connu de tous est la ménopause, car les niveaux d’œstrogène baissent à cette période de la vie féminine. D’autres causes existent aussi. Ce problème peut se déclencher suite aux variations du cycle menstruel, à la consommation de tabac et d’alcool, au recours à certains traitements, une toilette excessive du vagin avec l’utilisation de savons ou de lotions parfumés. Il se peut également qu’il soit causé par la dépression ou le stress sévère, la grossesse ou encore l’allaitement. Le fait d’avoir subi une chirurgie des ovaires ou une chimiothérapie peut aussi en être la cause.

 

 

Les complications possibles

Même si la sècheresse vaginale n’est pas une maladie chronique, elle peut présenter certaines complications par manque de prise en charge. Les douleurs risquent de devenir plus intenses lors des rapports sexuels. Le vagin est exposé à des infections plus fréquentes. Les femmes souffrant de ce problème font aussi face à une accumulation de poids psychologiques puisque ce trouble peut affecter complètement les relations de couple. La sècheresse du vagin peut également s’aggraver avec l’utilisation des tampons ou des préservatifs.

 

Les moyens de la prévenir

Comme les autres troubles au sein de l’organisme, la sècheresse vaginale peut être parfaitement prévenue. Au lieu de procéder à des traitements, il suffit de l’éviter en adoptant les gestes nécessaires. Une bonne hygiène locale est importante, mais pas à l’excès. Une à deux fois par jour est la fréquence recommandée. Le recours à des savons parfumés est aussi à éviter pour ne pas agresser les parties intimes, de même pour la consommation d’alcool et de tabac. Il faut également  limiter ou supprimer le port de vêtements trop serrés et qui ne sont pas en coton. Du côté des rapports sexuels, une bonne lubrification du vagin est essentielle avant l’acte, soit de façon naturelle, soit à l’aide de produit lubrifiant.

 

Les traitements adaptés

Il est tout à fait possible de soigner la sècheresse vaginale. D’ailleurs, il existe différentes solutions pour en venir à bout : un traitement à base d’hormones, de lubrifiants ou par des hydratants vaginaux par exemple. Il existe également des remèdes non hormonaux pour mettre fin à ce problème intime, Mucogyne Gel intime non hormonal est une référence.

 

Les traitements hormonaux se présentent souvent sous forme de crème vaginale, d’ovule vaginal ou d’anneau vaginal. À base d’œstrogènes et contenant parfois d’autres hormones comme l’estriol, ces alternatives sont généralement indiquées en cas de sècheresse vaginale avancée. Une fois appliquées au niveau local, elles n’exposent pas à des risques plus élevés de cancer du sein ou de formation de caillots sanguins.

 

Quant aux lubrifiants ou hydratants vaginaux, ils sont conseillés dans le cas de sècheresse vaginale moins avancée. Les lubrifiants sont surtout utiles pour éviter les douleurs lors des rapports sexuels. Pour plus de précautions lors de leur utilisation, demander conseil à un pharmacien est nécessaire. Concernant les différents types, il vaut mieux opter pour ceux à base de silicone ou d’eau, ceux à base d’huile ou de vaseline rendant poreux les préservatifs. Il y a aussi ceux à l’acide hyaluronique, au glycérol et à la vitamine PP.

 

Par ailleurs, il est à remarquer que les produits hydratants ont la capacité d’augmenter la quantité d’eau dans les cellules de la paroi vaginale, permettant ainsi de lutter efficacement contre la sècheresse du vagin. En effet, ils interviennent particulièrement au niveau du tissu vaginal. Leur application doit se faire de 2 à 5 fois par semaine dans le vagin et au niveau de son ouverture.

 

L’utilisation de Mucogyne Gel intime non hormonal – tube de 40 ml

Mucogyne Gel intime non hormonal est un remède efficace pour traiter la sècheresse vaginale. Grâce à son composant actif, l’acide hyaluronique, il peut résoudre convenablement ce trouble en question en apportant une hydratation à la zone vulvovaginale. Il favorise la cicatrisation chez les femmes ayant une irritation au niveau de la muqueuse vulvovaginale suite à une épisiotomie, un accouchement ou une chirurgie locale. Il facilite également les rapports sexuels par une bonne lubrification.

Pour l’utiliser de manière convenable, Mucogyne Gel intime non hormonal s’applique par voie locale, plus précisément sur la partie intime. Son recours est destiné aux femmes souffrant de douleurs pendant les rapports sexuels, aux jeunes filles sous pilules micro-dosées, aux femmes ménopausées et aux mamans pendant l’allaitement. Le produit a une texture non grasse, ne coule pas et ne tache pas, dans le but de rendre confortable son utilisation.

Laurence Silvestre

Docteur en Pharmacie

Section d'inscription : A - Numéro RPPS : 10001822864

 

 

Retour en haut
Description
Utilisation
Composition
En savoir plus sur la sécheresse vaginale...
MARQUE
Notes et avis

Laboratoires Iprad

174 Quai de Jemmapes
75010 Paris

France

 

+33 (0)1 42 49 57 57


[email protected]
 

Retour en haut
Description
Utilisation
Composition
En savoir plus sur la sécheresse vaginale...
MARQUE
Notes et avis

Avis des internautes sur Mucogyne gel intime non hormonal - tube de 40 ml (14 avis)

- Posté le samedi 18 septembre 2021 par Nicole B
Connu et conforme
- Posté le lundi 13 septembre 2021 par christelle R
Je met 4 étoiles pour le moment juste commencé le traitement
- Posté le vendredi 17 avril 2020 par Olga MMMM
Bon produit...
dommage que le prix unitaire a monté beaucoup entre ma commande du 24 octobre ... (Lire la suite)
[Ajouter votre commentaire]
Retour en haut
Nos conseils santé
Qu'est-ce que du lubrifiant ?
Qu'est-ce que du lubrifiant ?
Santé
Des lubrifiants sont produits naturellement par le corps humain. Au niveau des articulations, le liquide synovial est un des lubrifiants anatomiques. Au niveau du vagin, la cyprine est un lubrifiant secrété pour faciliter l’acte sexuel. En médecine, des lubrifiants artificiels sont utilisés pour aider l’introduction d’un objet dans un orifice. Tel est le cas pour une endoscopie. Pendant un acte sexuel, un lubrifiant peut être utilisé pour faciliter la pénétration anale ou vaginale.
En savoir plus
Quand prendre la pilule du lendemain ?
Quand prendre la pilule du lendemain ?
Santé
À défaut de la pilule contraceptive ou en cas de relation non protégée, le rapport sexuel pourrait se conduire à une grossesse. En effet, la femme oublie parfois de prendre sa contraception ou le préservatif craque pendant une relation sexuelle. Si de tels accidents surviennent, les gynécologues recommandent d’autres moyens de prévention pour éviter que la femme tombe enceinte. Dans la plupart des cas, ils indiquent la prise de la pilule du lendemain.
En savoir plus
Informations mises à jour le 31/01/2023 à 21:11:26