Comment lutter contre la chute de cheveux ?

jeudi 24 janvier 2019
Chute de cheveux

Les cheveux sont de véritables atouts de séduction, si bien que l’on n’hésite pas à faire tout notre possible pour en prendre soin. Et lorsque nous en perdons un peu trop, il est normal de s’inquiéter. Sachez que la chute de cheveux n’est pas un fait anodin.

 

L’alopécie peut être causée par un facteur interne tel un changement hormonal ou un stress intense. Elle peut aussi être due à une mauvaise habitude capillaire.

 

Bien qu’il soit possible de la prévenir, Il existe des solutions qui vous aideront à réduire, voire arrêter cette chute de cheveux pour ceux qui en souffrent déjà.

 

Qu’il s’agisse de simples soins renforçant la résistance du cheveu, d’un vrai traitement à base d’extrait naturel ou d’une mesure alternative, découvrez dans cet article la solution qui vous convienne le plus.

 

La chute de cheveux : les causes

Il est tout à fait normal de perdre quelques cheveux sans que cela soit alarmant. En général, on perd entre 40 à 80 cheveux par jour. Vous pouvez dire que vous souffrez d’une perte de cheveux avec une chute d’environ 100 cheveux par jour. Les raisons peuvent être nombreuses.


Sachez tout d’abord que cela peut venir d’une hérédité. C’est ce que l’on appelle « alopécie androgénique ». Elle concerne plus particulièrement les hommes. Un surplus d’hormones mâles d’origine héréditaire est en fait la cause de la calvitie.


Ensuite, la perte de cheveux s’explique également par le déséquilibre hormonal. Cela peut avoir un lien avec un état de stress permanent, un changement hormonal provoqué par une grossesse ou la ménopause. Dans certains cas, le changement hormonal provient du changement de saison. Se produisant le plus fréquemment en automne, les variations hormonales sont le résultat de la luminosité. 


À l’accouchement, il peut survenir ce qu’on appelle l’alopécie post-partum, qui touche une femme sur deux.

 

Les facteurs de risque d’alopécie

Que vous soyez génétiquement prédisposé à souffrir d’alopécie ou non, il existe des facteurs pouvant provoquer la chute de cheveux. Certains traitements médicamenteux peuvent augmenter le risque d’une alopécie. C’est le cas des traitements contre l’arthrite, la goutte ou l’hypertension artérielle.

 

Les carences alimentaires peuvent aussi contribuer à favoriser la chute de cheveux. A noter que le fer et les protéines sont indispensables à la santé de ces derniers.


Il se peut également que la façon dont vous manipulez vos cheveux soit en lien avec l’alopécie. En effet, il convient de les traiter d’une manière douce si vous voulez qu’ils soient en bonne santé. Les coiffures trop tirées risquent de fragiliser les cheveux qui vont ainsi se casser facilement.

 

D’autre part, la chaleur intense est également mauvaise pour la santé des cheveux. En outre, l’usage fréquent, de sèche-cheveux, de lisseur ou de fer à friser fragilise grandement les cheveux.

 

Comment venir à bout de la chute de cheveux

Si vous souffrez d’une alopécie, saisonnière ou chronique, sachez qu’il existe d’innombrables moyens d’en venir à bout. Les traitements varient selon le stade et la gravité du problème.

  • Des soins locaux pour les chutes de cheveux débutantes et saisonnières 

Si vous avez décelé à temps votre problème ou qu’il s’agit d’un phénomène saisonnier, vous pouvez atténuer la chute de cheveux par des soins que vous pouvez effectuer vous-même. Pour cela, il vous suffit de vous procurer les produits adaptés.

 

Commencez par un shampoing doux, et utilisez également des lotions antichute. En effet, ces produits contiennent des substances pouvant renforcer la structure du cheveu.

 

Tel est le cas de la quinine, des vitamines du groupe B et des minéraux. Certaines molécules brevetées comme l’aminexil et la stemoxydine empêchent en outre la chute de cheveux.


Lors de votre soin, veillez à bien respecter les espaces entre chaque shampoing. Lavez-vous les cheveux deux fois par semaine maximum afin de ne pas les agresser. Si vous avez les cheveux gras ou à tendance pelliculaire, utilisez un produit adapté en complément du soin antichute.

  • Des compléments alimentaires pour lutter contre la chute en profondeur

Comme nous l’avons évoqué plus tôt, la chute de cheveux peut être provoquée par une carence alimentaire. Aussi, il est indiqué de prendre des compléments alimentaires capillaires pour pallier aux manques en zinc, magnésium, calcium et de minéraux. Le traitement dure en général 3 mois.

 

La prise de compléments alimentaires pour traiter la chute permet en plus d’améliorer l’aspect des cheveux et redynamise le cycle capillaire. En améliorant la microcirculation capillaire, ils stimulent aussi la repousse.

 

Parmi les nombreux bienfaits des compléments alimentaires, on leur trouve également  des vertus sebo-régulatrices. Ils réduisent la production de sébum pouvant être à l’origine de la chute.

 

Contenant du zinc, de la taurine et de la levure de bière, les compléments alimentaires sont efficaces contre l’alopécie.

  • La phytothérapie pour fortifier les cheveux

Parmi les traitements naturels contre la chute de cheveux, la phytothérapie possède des bienfaits inimaginables. Cette méthode associe des plantes et des minéraux qui sont connus pour leur pouvoir fortifiant. La plante la plus fréquemment utilisée pour cela est le Quinquina, un arbre d’Amérique du Sud. Elle s’utilise par friction sur le cuir chevelu pour empêcher la chute.

 

Ensuite, le Pin sylvestre permet de stimuler les bulbes pour avoir  une croissance rapide des cheveux. La réglisse empêche les enzymes responsables de la chute d’agir, tandis que le Buis réduit les chutes.


Au passage, vous pouvez profiter d’un traitement au Romarin, à la Bardane ou à la racine d’ortie pour donner de l’éclat à votre chevelure tout en luttant contre les pertes.

  • L’homéopathie, un traitement ciblé pour la chute de cheveux

Il existe un certain nombre de souches qu’on emploie pour le cas de la chute de cheveux en homéopathie. Pour toute forme d’alopécie, la souche la plus indiquée est la Thallium Sulfuricum.

 

Seulement en fonction de la localisation ou la zone de chute, on peut prescrire du Bryonia Alba Sélénium Metallicum ou Fluoricum Acidum.


En fonction de chaque cas lié à l’individu lui-même, il peut contenir des souches telles que l’Arsenicum album, Natrum muriaticum ou Lycopodium clavatum.


Bien évidemment ce sont des indications. Il convient de consulter un homéopathe pour une analyse précise de l’état de la personne afin de déterminer le traitement adéquat.

 

  • L’aromathérapie, un traitement par les huiles essentielles

Possédant de nombreux bienfaits pour la santé en général, les huiles essentielles ont aussi des vertus incroyables pour la santé des cheveux.

 

Parmi ces huiles essentielles vertueuses, on distingue l’HE d’ Ylang yang, de Romarin, de citron, de Cèdre, de Palmarosa et d’Arbre de thé. Non seulement elles sont efficaces contre la chute de cheveux, mais elles permettent également  de réguler la production de sébum sur un cuir chevelu gras.


Mais l’utilisation des huiles essentielles demande une grande attention. En effet, comme il s’agit de substances hautement irritantes, elles doivent souvent être diluées avec de l’huile végétale avant l’application. Elles sont aussi fortement déconseillées pour les femmes enceintes et les enfants en bas âge.

  • La greffe capillaire, une solution de dernier recours

Si vous avez essayé toutes les solutions précédentes et que vous ne constatez plus de repousse là où vous avez perdu des cheveux, il vous reste la greffe capillaire. Cette méthode est relativement coûteuse pour ceux qui ont choisi une greffe de cheveux naturels. Toutefois, il existe de nos jours des implants qui sont plus abordables.

 

La pose d’implants est même plus fréquente que vous ne le pensez. Si vous ne voulez pas opter pour la chirurgie, il vous reste toujours des accessoires tels que les perruques, qui, avec l’évolution de la technologie en la matière, sont de plus en plus discrètes.

 

Comment prévenir la chute de cheveux ?

Il est difficile de prévenir la perte des cheveux si elle n’est pas héréditaire. Mais lorsque vous constatez une chute anormale de cheveux, quelques gestes du quotidien peuvent la ralentir.

 

Tout d’abord, vous devez arrêter d’agresser vos cheveux avec des produits nocifs et une mauvaise manipulation. 

 

Aussi, cessez de traumatiser les cheveux avec les colorations, les permanentes et toute sorte de lissages chimiques. Limitez également l’usage de fer à lisser et de fer à friser. Si toutefois vous devez utiliser ces appareils, appliquez un produit thermo protecteur sur vos cheveux. Et au lieu d’utiliser le sèche-cheveux, séchez vos cheveux à l’air libre.

 

On ne se rend pas forcément compte que nos gestes habituels peuvent avoir des conséquences sur nos cheveux. Par exemple, tirer sur les cheveux nous permet d’avoir une coiffure plus ordonnée et stable, mais en réalité cela fragilise les longueurs qui vont finir par se casser. S’attacher les cheveux peut s’avérer pratique, surtout pour faire certaines tâches, mais ne prenez pas l’habitude de les attacher trop souvent pour limiter les casses. Et surtout évitez de les attacher avec un élastique, et utilisez une brosse ou un peigne adapté.

 

Lorsque vous faites votre shampoing, l’eau doit être à température ambiante. Évitez l’eau trop chaude. Ensuite, terminez en rinçant avec de l’eau froide pour bien renfermer les écailles.

 

Le massage du cuir chevelu permet d’activer les microcirculations qui vont le rendre plus réceptif au soin, mais en même temps, cela stimule la repousse. Le massage se fait de la nuque jusqu’au sommet du crâne avec le bout des doigts dans un mouvement circulaire. Si vous n’êtes pas familiarisé avec la méthode, il existe des appareils de massage qui peuvent être utilisés.

 

Pour avoir de beaux cheveux résistants, ne les exposez pas trop longtemps au soleil. Si pour une quelconque raison vous êtes amené à rester longtemps dehors, portez un chapeau ou une protection solaire cheveux.


Le contact avec le tissu peut parfois abimer nos cheveux sans que nous nous en rendions compte. Afin d’éviter cela, choisissez une taie d’oreiller lisse. Non seulement cela protègera vos cheveux, mais ils en seront beaucoup plus doux et brillants. 

 

En ce qui concerne les produits pour cheveux, utilisez ceux qui sont adaptés à votre type de chevelure, surtout pour ceux qui sont colorés et permanentés. Étant fragiles, ils ont besoin d’être nourris convenablement pour ne pas se casser. Faites des masques nourrissants une à deux fois par semaine.

 

Évitez aussi d’utiliser certains produits comme le gel, les laques et les shampoings secs.

 

L’alimentation joue aussi un rôle dans le soin de vos cheveux. En effet, lorsqu’on les veut souples et résistants, il faut observer une alimentation équilibrée.

 

L’alimentation doit en outre être riche en zinc et en vitamines du groupe B. Privilégiez donc les fruits de mer, la viande, les légumineuses, ainsi que le poisson, les légumes et les produits laitiers. Par ailleurs, la qualité des cheveux peut être altérée par la consommation excessive de tabac. Les substances contenues dans la cigarette asphyxient les cheveux qui seront moins irrigués.

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.

Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris