» » » Traitement chute de cheveux

Traitement chute de cheveux

Une alimentation équilibrée contribue au traitement de la chute des cheveux. Quels sont les aliments à privilégier pour conserver la vitalité des cheveux et éviter leur chute ? Éléments de réponse.

  • Les aliments riches en protéines

La fibre capillaire est composée en grande partie de kératine qui se nourrit essentiellement de protéines, des substances contenant de la méthionine et de la cystéine. L’organisme ne peut pas synthétiser ces deux éléments. Ces derniers ne peuvent être fournis que par l’alimentation.

 

De nombreux aliments peuvent être source de protéines. Certains poissons, comme la sole et le thon, en contiennent. Les protéines sont également présentes dans plusieurs types de fromage à pâte molle ou à pâte dure, dans le parmesan par exemple. Des produits de charcuterie, tels que le jambon cuit et le salami, le poulet, la viande de bœuf, les jaunes d’œuf apportent aussi des protéines à l’organisme. Il en est de même pour les pistaches, les amandes, les cacahuètes grillées, les haricots, les lentilles et la farine de soja.

  • Les aliments riches en fer

Cette catégorie d’aliments favorise l’oxygénation des follicules pileux et des tissus. Une carence en fer engendre une chute des cheveux.

 

L’apport en fer peut provenir du persil, des épinards, des noisettes, des amandes, des cacahuètes sèches, des haricots, du persil. Les abats de bœuf, notamment le rognon et le foie, certains fruits de mer, tels que les huîtres, les moules et les coquillages ainsi que la viande bovine en contiennent aussi.

 

L’organisme absorbe plus facilement le fer issu de la viande par rapport à celui qui se trouve dans les légumes. Les végétariens doivent donc penser à compléter leur apport ferrugineux pour lutter contre la chute des cheveux.

  • De la nourriture contenant du magnésium et du zinc

Les actions du magnésium et du zinc empêchent les radicaux libres d’atteindre les follicules pileux. Contribuant à la régulation des tensions nerveuses, ces éléments aident à combattre le stress qui constitue un des facteurs provoquant la chute des cheveux.

 

Le magnésium et le zinc se trouvent dans les fruits de mer, comme les crabes et les crevettes. Les fromages à pâte pressée, le cacao, les jaunes d’œuf, la viande de veau, le pain complet, les céréales complètes ainsi que les bananes en contiennent également.

  • Les aliments riches en vitamines B

Les vitamines du groupe B (B3, B5, B6 et B8) interviennent sur de nombreux plans pour éviter la chute des cheveux. Ils stimulent la microcirculation sanguine au niveau des racines, contribuent à la production d’énergie, synthétisent la kératine et assainissent les follicules pileux.

 

Ces substances sont présentes dans les fruits de mer, le lait en poudre écrémé, la dinde, le poulet et les jaunes d’œuf. Les céréales complètes, les bananes, les champignons, les choux-fleurs et les figues sèches constituent aussi des sources de vitamines B.

Nombre de produits : 34
Cap Expert Manhaé - boîte de 120 gélules
Produit en stock
22.22 €
Brume cuir chevelu Même - spray de 100 ml
Victime de son succès
24.95 €
Sérum fortifiant Luxéol - flacon de 75ml
Produit en stock
31.06 €
Masque antichute Luxéol - pot de 200ml
Produit en stock
19.89 €

Quelles sont les causes les plus courantes à une chute de cheveux ?

La perte de cheveux connue également sous le nom de calvitie ou alopécie peut avoir diverses origines comme :

  • un changement de saison ;
  • une période de stress modéré ;
  • des carences nutritionnelles en vitamines, minéraux, oligo-éléments et acides aminés essentiels ;
  • une maladie ou un traitement médicamenteux (contre le cancer par exemple) ;
  • un dérèglement hormonal ;
  • le cycle de vie naturel du cheveu prévoyant une perte de 50 à 100 unités par jour durant sa phase télogène (chute de cheveux s’étalant sur 3 mois environ quand un nouveau follicule pileux est prêt à prendre sa place) ;
  • une alopécie androgénique (en rapport avec la génétique et les hormones) prise en charge tardivement ;
  • l’âge.

Que faire dès l’apparition des premiers signes de perte de cheveux ?

Pour savoir quel traitement appliquer, il est vital d’identifier la cause de la chute capillaire. Pour ce faire, il faudra consulter un spécialiste. Ce dernier réalisera divers examens pour déterminer l’origine sous-jacente de la chute capillaire et ainsi vous orienter vers tel ou tel traitement.

 

Quel traitement pour lutter contre la chute de cheveux chez les hommes ?

Le Propecia ou le Rogaine à base Finastéride est un médicament indiqué pour soigner la perte de cheveux ou la calvitie chez les hommes. L’actif qu’il contient agit sur les hormones masculines. C’est un inhibiteur qui est à même de stopper le phénomène de perte de cheveux jusqu’à la racine. Il empêche la miniaturisation des follicules pileux résultant de la conversion de la testostérone en DiHydroTestostérone. Il s’agit d’un métabolite biologiquement actif de la testostérone qui est la cause de la chute de cheveux. En plus d’arrêter la chute capillaire, le Finastéride stimule également la repousse.

 

Ce médicament est disponible sur ordonnance.   Son utilisation est conseillée dans le cas d’une calvitie naissante ou légère chez les hommes qui disposent encore d’un capital capillaire assez important. Il peut être pris parallèlement au recours à une greffe capillaire DHI dans le cas d’une forme de calvitie avancée de type alopécie androgénétique.

 

Si l’on prend de manière régulière un médicament à base de Finastéride, les effets seront visibles à partir de 3 à 6 mois. Dans 90 % des cas, la perte de cheveux est complètement guérie après 5 ans de traitement. Dans 65 % des cas, on constate une meilleure repousse. Interrompre la cure avant la durée préconisée peut relancer la calvitie qui se manifestera de façon plus grave.

 

Il est aussi à noter que le Finastéride est un principe actif qui peut causer une baisse de la libido, une impuissance et des tendances dépressives. Sa prise doit se faire sous supervision médicale.

 

Quel traitement en cas de perte de cheveux chez la femme ?

Un traitement hormonal féminin anti-chute de cheveux est préconisé. Le sujet peut recourir à une cure d’Aldactone, un médicament contenant de la Spironolactone. C’est le composant qui permet de contrer l’effet des hormones androgènes en cause de la chute capillaire.

 

Certaines pilules contraceptives peuvent aussi aider à combattre une alopécie féminine par leur action hormonale. Il s’agit des pilules à base de norgestimate ou de désogestrel. Ces actifs procurent un effet antiandrogène utile pour préserver la qualité de la chevelure.

 

Quel est le traitement le plus connu contre la chute de cheveux ?

Pour activer et stimuler la repousse de cheveux sains, on a le Minoxidil. C’est un médicament très prisé qui se décline en des versions pour homme et pour femme. On peut le retrouver en pharmacie sous forme de lotion liquide ou de mousse. Il s’applique directement sur la zone dégarnie.

 

Il s’agit, entre autres, d’un vasodilatateur. En dilatant les vaisseaux sanguins, il stimule la repousse de cheveux sains et en phase anagène (début de vie) tout en favorisant la chute des cheveux au stade télogène (en fin de vie). Il se révèle surtout efficace en cas de calvitie légère.

 

Il est conseillé de procéder à 1 à 2 applications quotidiennes sur les zones dégarnies. Pour les hommes, on usera de la solution concentrée à 5 %. Ce taux est de 2 % pour les femmes. Les résultats sont visibles à partir de 4 à 5 mois. Après 6 mois à 1 an d’utilisation, la perte de cheveux diminue considérablement dans 1/3 des cas. Par contre, il perd de son efficacité après 2 ans de traitement et peut générer une irritation locale.

 

Quels compléments alimentaires prendre en cas de perte de cheveux ?

Pour traiter une calvitie, plusieurs compléments alimentaires peuvent aider. On dénote :

  • les compléments riches en vitamine B5 et B8 ;
  • la levure de bière ;
  • l’huile de pépins de courge connue pour réguler la production de sébum à la surface du cuir chevelu ;
  • les suppléments à base de gelée royale, de pollen, de maca et de la spiruline ;
  • les compléments contenant du calcium, du magnésium, du fer, du zinc, des acides aminés et des sels minéraux.

Quels produits de lavage capillaire utiliser en cas de chute de cheveux ?  

Il existe en parapharmacie une large gamme de shampoings, d’après-shampoings, de lotions et de sérums antichutes qui assurent une amélioration superficielle de l’état des cheveux.

 

Les shampoings antichutes revitalisent les cheveux tout en nourrissant le cuir chevelu, les bulbes et les follicules pileux. Les lotions capillaires avec les sérums contre la calvitie contiennent davantage de principes actifs que les shampoings. Elles renforcent les cheveux, mais les résultats sont plus rapides et plus sûres.

 

Ces produits de lavage ne constituent nullement un traitement à la calvitie. Ils procurent tout simplement un effet régénérant qui peut compléter une greffe capillaire DHI.

 

Qu’est-ce que la mésothérapie capillaire ?

Elle consiste à réaliser des injections superficielles sur le cuir chevelu avec un mélange nutritif et vitaminique. Ce dernier réactive la microcirculation tout en nourrissant les cheveux à la racine. Plus qu’un traitement de la calvitie, c’est un moyen d’entretenir les cheveux.

 

Injection de plasma riche en plaquettes : de quoi s’agit-il ?

Ce procédé dit PRP séduit de plus en plus en tant qu’alternative à la greffe capillaire. Il provoque moins d’effets secondaires et son coût est plus raisonnable. Son action stimule la repousse capillaire dans le cas d’une alopécie androgénétique. Il agit directement sur les cellules souches et active la création de nouveaux vaisseaux sanguins.

 

La greffe capillaire : en quoi cela consiste ?

Ce procédé constitue un autre moyen qui permet de lutter contre une chute de cheveux importante. C’est aussi l’option la plus coûteuse. Elle consiste à implanter des cheveux naturels à la surface du cuir chevelu.