» » Shampooing

Shampooing

Le shampoing est considéré comme la base des soins de cheveux. Presque toutes les femmes l’utilisent régulièrement. Cependant, son usage nécessite des techniques bien précises pour profiter au maximum de ses vertus. Quelques étapes et gestes importants sont à suivre pour ne rien laisser au hasard. Il existe également des shampoing spécifiques pour les bébés !

  • Limiter le nombre de lavages par semaine

Motivées par l’envie de se débarrasser totalement des pollutions sur la chevelure, beaucoup de femmes ont cette habitude de se laver quotidiennement les cheveux. Mais en réalité, les agents lavants contenus dans ces produits peuvent aussi occasionner des réactions allergiques ou des irritations, notamment lorsqu’ils sont utilisés trop fréquemment. De ce fait, le mieux est de se laver les cheveux 2 ou 3 fois par semaine. Cette mesure permet de préserver la qualité de la fibre capillaire et de laisser au produit le temps d’agir. Pour celles qui ont une sécrétion importante de sébum, elles doivent bien sûr adopter un shampoing à usage quotidien approprié.

  • Se brosser les cheveux avant le lavage

Bon nombre de femmes ont tendance à laver directement leurs cheveux sans prendre le temps de bien les brosser au préalable. En effet, le brossage n’est pas un geste banal, mais une vraie précaution permettant d’éliminer les résidus et la poussière cumulés toute la journée ou pendant la nuit. Cette mesure est également essentielle dans le sens où elle permet de nettoyer le cuir chevelu et d’enlever les cellules mortes ainsi que les vieux cheveux. De plus, cela favorise la circulation sanguine. Si une femme néglige cette étape, des bactéries nocives peuvent obstruer les vaisseaux capillaires et les pores.

  • Masser le cuir chevelu

L’une des erreurs courantes à éviter lors du lavage est de frotter le cuir chevelu à l’aide des ongles ou de la paume de la main. Ce geste altère non seulement la peau, mais aussi les racines des cheveux. Le mieux est de se servir de ses doigts. Ainsi, le produit pénètre correctement et l’épiderme crânien ne souffre d’aucune agression. Le massage doit s’appliquer depuis le sommet de la tête jusqu’à la partie postérieure du cou. Par la suite, il est conseillé de rincer à l’eau froide ou, à la limite, à l’eau tiède afin de resserrer et lisser les écailles.

  • Ne pas négliger l’après-shampoing

Par ignorance ou par négligence, certaines femmes choisissent de se passer de l’après-shampoing. Ce soin qui hydrate les cheveux forme pourtant un duo parfait avec le shampooing, car il facilite le démêlage et apporte une protection renforcée aux cheveux. Il contient des agents émollients qui assouplissent la fibre capillaire et les hydrate. De ce fait, celles qui l’utilisent systématiquement après le lavage ont une chevelure lisse et éclatante. Des huiles essentielles peuvent être ajoutés pour rendre les cheveux plus soyeux !

Cliquez pour vérifier la légalité du site Pharmashopi.com

Depuis les temps antiques, le shampoing fait partie des rituels de soin des femmes surtout, mais ce produit a été également adopté par les hommes soucieux de leur hygiène au quotidien. Ce dossier vous révèle tout ce qu’il faut connaître à propos du shampoing : sa définition, ses origines et son évolution au fil des siècles. Découvrez la composition de ce produit, son utilité, les différentes sortes de shampoing disponible sur le marché, les types de cheveux auxquels ils s’adaptent et comment bien l’employer.

 

Shampoing : quelle est sa définition ?

Un shampoing est un produit lavant dédié au nettoyage des cheveux. Fabriqué à base d’ingrédients tensioactifs, il se particularise par sa manière de mousser au contact de l’eau. Un shampoing est conçu pour éliminer les impuretés accumulées au niveau de la chevelure au quotidien et les résidus de produits appliqués tout au long de la semaine. Il s’agit notamment des gels, des crèmes hydratantes, etc.

 

L’usage du shampoing a pour objectif de nettoyer la chevelure et éventuellement de soigner les cheveux et le cuir chevelu.

 

Un shampoing constitue un produit cosmétique qui se présente généralement sous forme liquide. Il est également disponible en crème, en poudre ou sous format solide, ce dernier suscitant de plus en plus l’engouement des utilisateurs. En effet, il est exempt d’adjuvants chimiques nocifs pour les cheveux et l’environnement.

 

Quelles sont les origines et l’histoire de shampoing ?

  • Origines

Les origines des rituels de lavage et de soins des cheveux remontent à l’Antiquité. Pour nettoyer le cuir chevelu et obtenir de beaux cheveux, les femmes et les hommes utilisaient alors des décoctions de plantes, du henné ou de l’argile. Les Égyptiens ont élaboré un produit lavant à base de savon mélangé avec de l’acide citrique, le tout étant par la suite dilué dans l’eau.

 

Au Moyen-âge, pour entretenir leur très longue chevelure, les femmes lavaient les cheveux avec des onguents fabriqués à base d’infusions de plantes et de graisses animales.

 

À la fin du XVIe siècle, l’usage de l’eau a été déconseillé pour la toilette en raison des multiples maladies qu’elle véhiculait. Pour dégraisser les racines des cheveux, la population recourait à des poudres à base d’argile.

  • Shampoing d’aujourd’hui

Un shampoing dans son aspect actuel est apparu pour la première fois en Angleterre en 1814. Le terme « shampoing » a été initié par Sake Dean Mahomed, un homme originaire de l’Inde. Il a ouvert en ce temps-là à Brighton un établissement dénommé « Les Bains de vapeur indiens de Mahomed » qui proposait aux clients des séances de massage thérapeutique du cuir chevelu réalisé avec des huiles végétales.

 

D’ailleurs, le mot « shampoing » vient du mot anglais « shampoo » qui lui-même tient son origine de l’hindi « chämpo » signifiant «huiler et masser les muscles ». Ce terme sert également à désigner une plante employée pour la conception d’huiles odorantes destinées au massage des cheveux et qui étaient, en ces temps-là, habituellement utilisée par les femmes hindoues pour donner de la brillance à leur longue chevelure.

  • Shampoing à l’ère industrielle

Le shampoing liquide est apparu pour la première fois sur le marché européen en 1927. Il a été créé par Hans Schwarzkopf, un chimiste et pharmacien allemand. Ce produit a été alors exclusivement réservé aux coiffeurs.

 

En 1931, Eugène Schueller (fondateur de L’Oréal), a été le premier à mettre au point un shampoing à base de détergent synthétique.

 

En 1934, L’Oréal s’est lancé dans la fabrication du premier shampoing moderne destiné à la consommation à grande échelle : le berlingot DOP. Ce produit est entré rapidement dans les rituels de soin des cheveux et du cuir chevelu du public grâce aux campagnes publicitaires organisées par la marque.

  • Shampoing solide : un retour aux sources

Face au constat que le shampoing liquide est susceptible de nuire au cuir chevelu et aux cheveux en raison de sa contenance en éléments chimiques nocifs pour la santé et l’environnement, un nombre croissant d’utilisateurs ont changé de comportement. Pour se défaire du shampoing classique qui exerce des actions décapantes sur le sébum et qui assèche le cuir chevelu, ils ont repensé leurs méthodes de lavage des cheveux. Ils se sont alors orientés vers des produits plus naturels.

 

Un shampoing solide effectue ainsi son grand retour dans les habitudes de consommation. Fabriqué avec des ingrédients d’origine naturelle et des agents tensioactifs issus de végétaux (de l’huile de coco par exemple), ce produit séduit de plus en plus le public. Un shampoing solide détient de nombreux atouts : il est doux pour le cuir chevelu et comme il est zéro plastique, il est plus respectueux de l’environnement.

 

Shampoing : quelle est sa composition ?

Un shampoing est principalement composé d’eau, l’ingrédient majoritairement présent dans sa formule, à laquelle les fabricants ajoutent des agents tensioactifs. Ces derniers apportent les propriétés lavantes. Il y a aussi des éléments conservateurs et d’autres adjuvants chimiques.

  • Les tensioactifs

Leur rôle principal consiste à s’attaquer aux corps gras présents au niveau du cuir chevelu et de la fibre capillaire. Ils vont également dissoudre l’excès de sébum qui empêche les cheveux de « respirer », altère leur éclat et freine leur développement. Cependant, certains agents de shampoing traditionnel s’avèrent agressifs pour les cheveux bouclés et crépus.

  • Les agents détergents

La plupart des agents détergents qui jouent un rôle important dans la fonction lavante d’un shampoing ne produisent qu’une mousse éphémère. De nombreux industriels ajoutent dans la composition de shampoing des agents moussants pour satisfaire les envies des utilisateurs qui aspirent à une mousse plus généreuse et plus persistante.

  • Les agents conservateurs

Ces éléments de conservation sont intégrés dans la composition de shampoing afin que celui-ci ne s’altère pas dans le temps. Grâce à leurs propriétés, ils empêchent la prolifération de bactéries dans les produits fabriqués à base d’eau. Leur présence dans shampoing liquide est ainsi obligatoire. Toutefois, certains agents conservateurs, notamment le paraben, peuvent s’avérer nocifs pour les cheveux et le cuir chevelu.

  • Les additifs « commerciaux »

Ces adjuvants n’exercent aucun impact sur la vocation première du shampoing, celle de laver les cheveux et le cuir chevelu. Ils constituent en quelque sorte des additifs liés au marketing. Les marques les ajoutent dans la composition de shampoing dans l’objectif de satisfaire à la demande des utilisateurs en termes de senteurs, de textures, de couleurs... et de favoriser la vente du produit.

 

Shampoing : quelle est son utilité ?

La première utilité du shampoing consiste à éliminer les corps gras et les impuretés accumulés au niveau du cuir chevelu et des cheveux.

  • Pour évacuer le sébum

Le sébum est un corps gras naturellement sécrété par les glandes sébacées localisées au niveau du cuir chevelu. Il entoure les cheveux d’un film protecteur pour les prémunir contre les poussières, l’oxygène de l’air et la déshydratation. Si les cheveux ne sont pas lavés, séchés et brossés régulièrement, le sébum s’accumule dans la masse capillaire. Les cheveux s’alourdissent, deviennent collants et affichent parfois un « effet mouillé ».

 

L’évacuation du sébum durant le lavage avec shampoing évite la formation d’une couche sombre à la surface de la peau. Celle-ci résulte d’un mélange de poussières, de bactéries et d’autres substances susceptibles d’engendrer de mauvaises odeurs et des taches sur les cols des vêtements.

  • Pour préserver la santé des cheveux

Le shampoing aide aussi à éliminer toutes les impuretés qui se sont amassées sur le cuir chevelu et les cheveux. Il peut s’agir de résidus de crèmes coiffantes, de gels... L’étape du nettoyage permet aux soins appliqués après un shampoing de pénétrer plus aisément les écailles de la fibre capillaire, d’agir de manière plus efficace et de préserver la bonne santé de la chevelure.

 

Veillez toutefois à sélectionner un shampoing au pH adapté à la nature de vos cheveux pour favoriser l’ouverture des écailles des cheveux et faciliter l’absorption du produit de soin employé après le shampoing.

 

Quels sont les différents types de shampoing ?

Afin de mieux répondre aux attentes des utilisateurs, le marché propose une vaste palette de shampoing. Citons, entre autres :

 

- Shampoing clarifiant : ce produit est formulé pour un nettoyage en profondeur du cuir chevelu et de la fibre capillaire. Il permet de retrouver la véritable nature des cheveux et de déterminer par la suite les soins appropriés. Comme il détient des propriétés asséchantes, l’usage fréquent de shampoing clarifiant est déconseillé aux personnes ayant les cheveux bouclés et crépus.

 

- Shampoing doux : il est recommandé pour éliminer les impuretés et les excédents de produits présents sur la chevelure. Grâce à sa formulation douce, il peut être utilisé 2 ou 3 fois par semaine.

 

- Shampoing solide : disponible sous forme de pain, de galet ou en barre, ce produit reprend la formule d’un shampoing doux classique. Toutefois, il présente deux principaux atouts : il est économique et écologique. Tout comme son homologue sous forme liquide, il peut être intégré assez fréquemment dans la routine capillaire.

 

- Le Ghassoul et le Shikakai : le ghassoul est une argile qui possède des vertus exfoliantes. Il permet de nettoyer le cuir chevelu, la fibre capillaire et d’effectuer un gommage en douceur. Il aide également à définir les boucles.

Quant au shikakai, il s’agit d’une poudre lavante d’origine indienne. Le secteur du cosmétique ayurvédique recourt à ce tensioactif doux et naturel pour laver les cheveux, les fortifier et leur donner de la brillance.

 

- Shampoing pour enfants : sa composition douce a été spécialement formulée pour convenir au cuir chevelu et aux cheveux fragiles des tous petits.

 

- Shampoing sec : ce produit se présente sous forme de poudre à appliquer sur les cheveux pour absorber l’excès de sébum qui est évacué par la suite par un simple brossage. Ce type de shampoing rafraîchit l’aspect de la chevelure et permet d’espacer les séances de lavage. Il s’avère particulièrement pratique pour préserver la propreté des cheveux longs. Il est aussi recommandé aux personnes ayant des racines grasses.

 

Il existe également des shampoings qui apportent des soins spécifiques aux cheveux, tels que le shampoing fortifiant la fibre capillaire, antichute, anti séborrhéique, etc.

 

Quel shampoing pour quel type de cheveux ?

Le marché de shampoing est très concurrentiel. Les industriels rivalisent d’imagination pour créer différentes formulations pour s’adapter à tous les types de cheveux. Les informations figurant ci-après sont données à titre indicatif. Pour plus d’efficacité, vous pouvez combiner deux shampoings en fonction de la nature de vos cheveux.

  • Cheveux normaux

Cette catégorie de cheveux se caractérise par la brillance, l’inexistence de fourches, de cassures et un cuir chevelu qui n’accumule aucun excédent de sébum. Les personnes qui ont la chance d’avoir ce type de cheveux doivent utiliser un shampoing à la formulation neutre qui préserve la santé de leur belle chevelure.

  • Cheveux secs

Les cheveux sont qualifiés de secs lorsqu’ils ne sont pas assez entourés de sébum. Ce contexte peut être dû à une insuffisance de la sécrétion de cette substance par le cuir chevelu, à la présence d’une couche résiduelle de silicone laissée par les précédents shampoings ou par des cheveux trop longs.

 

Un shampoing pour cheveux secs ne contient qu’une quantité infime de silicones, d’alcools et de solvants volatils susceptibles d'assécher la fibre capillaire. Par contre, il comporte davantage d’agents hydratants et de corps gras. Toutefois, il est conseillé d’appliquer après shampoing un soin complémentaire sous forme de masque gras, un traitement indispensable pour les cheveux crépus et ondulés.

  • Cheveux gras

Ce type de cheveux souffre d’un excès de sébum. La formule de shampoing pour cheveux gras comporte des substances détergentes plus performantes. Seulement, certains produits sont susceptibles de dessécher et d’irriter le cuir chevelu qui risque de secréter davantage de sébum. Pour éviter un tel cercle vicieux, il est recommandé de faire le bon choix de shampoing cheveux gras et sélectionner un produit lavant qui ne contient pas d’ingrédients trop corrosifs.

  • Cheveux fragiles ou abîmés

Ces cheveux se caractérisent par leur aspect terne et la présence de cassures, de fourches, etc. La longueur excessive des cheveux empêchant le sébum de les graisser entièrement, les agressions thermiques (séchage au fer) ou chimiques (décolorations, colorations...) sont principalement à l’origine de cette fragilité et de cette altération de la chevelure. Pour rétablir l’équilibre, les fabricants intègrent des corps gras et des silicones dans un shampoing pour cheveux abîmés ou fragiles. Il convient toutefois de signaler que malgré les arguments publicitaires, ce type de shampoing ne détient aucun pouvoir réparateur cheveux endommagés qui resteront ainsi jusqu’à ce qu’ils soient coupés. Ses composants, notamment la silicone, interviennent seulement pour colmater les brèches au niveau des écailles de la fibre capillaire.

  • Cheveux frisés

Pour entretenir le volume et les boucles qui font leur particularité, les cheveux frisés requièrent un traitement spécifique. Comme l’humidité exerce un rôle primordial dans leur hygiène, les marques proposent des shampoings pour cheveux frisés, dont la composition ne contient pas de silicone, une substance susceptible de changer l’aspect naturel des cheveux bouclés en freinant leur hydratation.

  • Cheveux fins

Après avoir été lavés, les cheveux fins se caractérisent par leur aspect « plat ». Ceci est dû à l’effet de certains tensioactifs empêchant la repousse normale des cheveux qui perdent du volume. Pour apporter une solution à ce problème, les fabricants ajoutent à un shampoing pour cheveux fins des agents détenant les vertus nécessaires pour recréer une belle densité. Comme ce type de chevelure se dessèche plus rapidement, la formule de shampoing dédié contient moins de silicone.

  • Cheveux colorés

 En raison de l’oxydation rapide des pigments de couleur, les cheveux colorés affichent souvent une apparence terne. Pour en prendre soin, les marques ont mis au point shampoing spécialement formulé pour refermer les écailles grâce à un ingrédient tensioactif cationique qui contribue également à faciliter le démêlage des cheveux. Shampoing pour cheveux colorés contient aussi des agents antioxydants, comme la vitamine E, de la silicone qui protège la fibre capillaire contre les molécules d’oxygène, des colorants anti-UV qui réduisent l’impact des UV. Ce shampoing intègre, en outre, de l’acide (généralement de l’acide citrique) qui élimine le calcaire incrusté entre les écailles des cheveux.

  • Shampoings spécifiques

En plus des shampoings convenant à chaque type de cheveux cités ci-haut, il existe aussi des shampoings spécifiques :

- Shampoing antipelliculaire : que la formation de pellicule soit due à l’usage d’un produit lavant trop agressif ou à la présence de champignons cutanés, le marché propose des shampoings antipelliculaires adapté à chaque cas.

- Shampoing anti-poux : il contient des agents insecticides capables de tuer à la fois les insectes adultes et leurs lentes. Les fabricants utilisent des pyréthrinoïdes, tels que du bioallerchrine, du phénothrine, de la pyréthrine ou du permethrine).

- Shampoing pour animaux : le pH de la peau des animaux est différent de celui de la peau humaine. Afin de répondre aux besoins des maîtres qui recherchent des produits adaptés à leur animal de compagnie ou de concours, certaines marques proposent des shampoings spécifiques spécialement formulés pour s'accorder à la nature de leur pelage et de leur épiderme.

 

Quels types de shampoings peut-on acheter sur Pharmashopi ?

Vous pouvez acheter une variété de shampoings en ligne pour répondre à différents besoins capillaires. Voici quelques types de shampoings que vous pouvez trouver sur Internet :

  1. Shampoing sec : Un shampoing en spray ou en poudre qui rafraîchit les cheveux entre les lavages.
  2. Shampoing anti-pelliculaire : Un shampoing conçu pour traiter et prévenir les pellicules.
  3. Shampoing bio : Des shampoings fabriqués à partir d'ingrédients naturels et respectueux de l'environnement.
  4. Shampoing repigmentant : Des shampoings spécialement formulés pour raviver la couleur des cheveux colorés.
  5. Shampoing cheveux gras : Des shampoings qui aident à réguler la production de sébum pour les cheveux gras.
  6. Shampoing volume : Des shampoings conçus pour donner du volume aux cheveux fins ou plats.
  7. Shampoing cheveux blancs : Des shampoings pour entretenir et éclaircir les cheveux blancs ou gris.
  8. Shampoing cheveux bouclés : Des shampoings qui hydratent et définissent les boucles.
  9. Shampoing cheveux fins : Des shampoings qui apportent de la texture et du volume aux cheveux fins.
  10. Shampoing cheveux secs : Des shampoings riches en hydratation pour les cheveux secs et abîmés.
  11. Shampoing cuir chevelu sensible : Des shampoings doux pour les cuirs chevelus sensibles ou irrités.
  12. Shampoing poux : Des shampoings spécialement formulés pour éliminer les poux et les lentes.
  13. Shampoing anti-chute de cheveux : Des shampoings qui aident à prévenir la chute de cheveux.
  14. Shampoing solide : Des shampoings sous forme solide, une option écologique et sans plastique.
  15. Shampoing sans sulfate : Des shampoings qui n'utilisent pas de sulfates agressifs pour nettoyer les cheveux.
  16. Shampoing anti-démangeaisons : Des shampoings apaisants pour calmer les démangeaisons du cuir chevelu.
  17. Shampoing dermite séborrhéique : Des shampoings spécialement conçus pour traiter la dermite séborrhéique.
  18. Shampoing doux : Des shampoings doux pour un usage quotidien ou pour les cheveux des enfants.
  19. Shampoing cheveux colorés : Des shampoings qui préservent la couleur des cheveux colorés.
  20. Shampoing pour les enfants : Des shampoings doux et adaptés aux besoins des enfants.

Vous pouvez trouver ces shampoings en ligne pour répondre à vos besoins capillaires spécifiques. Assurez-vous de lire les descriptions des produits et les avis des clients pour choisir celui qui convient le mieux à vos cheveux.

 

Bien se laver les cheveux avec un shampoing : comment procéder ?

Le lavage des cheveux est devenu un acte automatique exécuté une ou plusieurs fois par semaine. Au premier abord, il s’agit d’un geste simple et banal. Cependant, s’il n’est pas bien réalisé, les vertus du shampoing n’ont aucun effet positif sur les cheveux et le cuir chevelu. Voici les bons gestes à adopter pour un lavage efficace de la chevelure :

  • Comment bien utiliser shampoing ?

1. Sélectionnez un shampoing adapté à la nature de vos cheveux et à votre cuir chevelu.

2. Dans un premier temps, brossez bien les cheveux pour évacuer le plus gros des poussières, résidus et impuretés.

3. Mouillez les cheveux avec de l’eau tiède. Déposez un peu de shampoing dans le creux de la main et répartissez le produit en commençant par le devant de la tête, au niveau du front. Reprenez encore un shampoing et l’étalez au niveau des tempes, puis dans la nuque.

Ne commettez pas l’erreur d’utiliser une quantité trop importante de shampoing qui est ensuite mal réparti. Certaines personnes ont, en effet, l’habitude de verser une grande quantité de ce produit dans le creux de la main et de concentrer shampoing sur le haut du crâne en omettant le reste de la chevelure.

4. Après avoir étalé shampoing sur les zones indiquées ci-dessus, répartissez-le sur l’ensemble de la chevelure en frottant avec le bout des doigts. Afin de stimuler la circulation sanguine au niveau du cuir chevelu, massez délicatement celui-ci en effectuant des mouvements circulaires. Pour terminer, remettez un peu de shampoing sur les longueurs et les pointes. Laissez agir pendant quelques minutes pour que le produit ait le temps d’absorber toutes les impuretés.

5. Renouvelez l’opération (de 2 à 4). En effet, pour un lavage efficace des cheveux, il est nécessaire de passer shampoing 2 fois : la première application pour éliminer l’excès de sébum, les résidus de produits coiffants... et la seconde pour traiter les cheveux et le cuir chevelu.

  • L’étape du rinçage

Cette étape est loin d’être anodine et ne doit pas être exécutée à la va-vite afin d’éviter de laisser des restes de shampoing susceptibles d’altérer la qualité de la chevelure à court terme. Il importe de rincer abondamment les cheveux à l’eau claire jusqu’à ce qu’ils donnent la sensation d’être rêches. Toutes les traces de mousse doivent être éliminées, des racines jusqu’aux pointes.

 

Pour terminer, rincez une dernière fois à l’eau froide pour revitaliser les cheveux et refermer les écailles de la fibre capillaire.

  • Le séchage

Après avoir passé deux fois le shampoing et rincé soigneusement les cheveux, commencez par bien essorer ceux-ci avec les mains. Ensuite, enroulez une serviette sur la tête pendant quelques minutes.

 

Si vous disposez de suffisamment de temps, laissez sécher les cheveux à l’air libre. Il s’agit de la meilleure solution pour préserver la santé de la chevelure. Toutefois, vous pouvez employer un sèche-cheveux à condition de ne pas tenir l’appareil trop proche des cheveux lorsqu’il chauffe afin de ne pas altérer la fibre capillaire.

 

À quelle fréquence utiliser un shampoing ?

Il n’y a pas de règle établie sur la fréquence idéale pour employer un shampoing. Les besoins de chaque usager varient selon le type de cheveux.

 

Les cheveux fins et raides deviennent vite graisseux, ils doivent être lavés au moins 3 fois par semaine avec un shampoing adapté. Par contre, les cheveux crépus ne requièrent l’utilisation de shampoing qu’une fois par semaine. Les habitudes sportives influent également sur l’état des cheveux. Les cheveux des personnes qui pratiquent du sport tous les jours doivent employer un shampoing au quotidien pour éliminer les saletés accumulées par l’excès de sudation.

 

Quels soins pour cheveux peut-on acheter sur Pharmashopi ?

Sur internet, vous pouvez trouver une vaste gamme de soins pour cheveux pour répondre à divers besoins capillaires. Voici quelques exemples de produits que vous pouvez acheter en ligne :

  1. Le shampoing est un produit de base pour le nettoyage des cheveux. Il en existe de nombreux types, adaptés à différents types de cheveux, tels que les shampoings hydratants, anti-pelliculaires, volumisants, etc.
  2. L'après shampoing est utilisé après le lavage des cheveux pour les démêler, les adoucir et les rendre plus faciles à coiffer. Il existe des après-shampoings spécialement formulés pour différents types de cheveux.
  3. Les masques cheveux sont des traitements intensifs conçus pour nourrir et réparer les cheveux en profondeur. Ils sont utiles pour revitaliser les cheveux secs, abîmés ou colorés.
  4. Les soins cheveux comprennent une variété de produits, tels que les huiles capillaires, les sérums, les lotions et les traitements spécifiques pour traiter des problèmes particuliers, comme les frisottis, les pointes fourchues ou la sécheresse.
  5. Les produits anti poux sont conçus pour éliminer les poux et les lentes, le cas échéant. Ils comprennent des shampoings et des traitements spéciaux.
  6. Les produits pour la chute de cheveux sont destinés à renforcer les cheveux et à ralentir la perte de cheveux. Ils peuvent contenir des ingrédients tels que la biotine, le minoxidil ou des extraits de plantes.
  7. Pour la coloration des cheveux, vous pouvez acheter en ligne une large gamme de teintures capillaires, qu'elles soient permanentes, semi-permanentes ou temporaires, ainsi que des produits pour entretenir et protéger la couleur.

Lorsque vous achetez des soins pour cheveux en ligne, il est important de choisir des produits adaptés à votre type de cheveux et à vos besoins spécifiques. De plus, il peut être utile de lire les avis des clients et de consulter un coiffeur ou un professionnel de la beauté pour obtenir des recommandations personnalisées.