» » Comment savoir si on fait de la rétention d'eau ?

Comment savoir si on fait de la rétention d'eau ?

mercredi 18 mai 2022

 

La rétention d’eau est une accumulation excessive d’eau dans les tissus. Il s’agit d’une réaction inflammatoire provoquée par une mauvaise circulation des liquides, c’est-à-dire de la lymphe et du sang, dans l’organisme. Elle survient lorsque le corps emmagasine plus d’eau qu’il n’en évacue. En été, le gonflement sans raison apparente des doigts, des chevilles ou encore des jambes peut traduire une rétention d’eau. Avec ce genre de problème, il est difficile d’enfiler certains vêtements, les bagues et il est parfois impossible de mettre des chaussures. La rétention d’eau a différentes causes probables et il existe plusieurs solutions pour la soigner. Un petit tour d’horizon sur l’origine de cette pathologie, ses symptômes et les traitements possibles.

 


 

rétention d'eau

 

Rétention d’eau : de quoi s’agit-il exactement ?

Appelée aussi œdème, la rétention d’eau est une accumulation d’eau dans les tissus. Elle entraîne le gonflement de certaines parties du corps, en particulier les membres.

Ces œdèmes sont provoqués par un mauvais fonctionnement de l’organisme. En général, ils sont dus à une insuffisance veineuse. Lorsque la circulation ralentit, on note une accumulation de liquide qui va migrer vers les tissus, ce qui engendre un gonflement. Ce liquide provient du sang, au niveau des espaces intercellulaires.

 

Les œdèmes surviennent lorsque le corps accumule une quantité importante d’eau et en évacue peu. Les membres inférieurs, surtout les chevilles et les pieds, sont les plus affectés par la rétention d’eau. Cet excès d’eau dans les tissus occasionne une sensation d’inconfort surtout lorsqu’on effectue certains gestes du quotidien, comme enfiler les chaussures et les vêtements.

 

Normalement, un œdème diminue lorsqu’on mange sainement et qu’on pratique des exercices légers régulièrement. Mais, si les symptômes de la pathologie s’aggravent, il faut consulter immédiatement votre médecin traitant.

 

Qui sont les plus concernés à ce problème de santé ?

Tout le monde peut souffrir d’un œdème à un moment de sa vie. Il peut être dû à un manque d’activité physique ou encore à une mauvaise alimentation. Chez les femmes, la rétention d’eau est un phénomène très fréquent au cours de la grossesse.

 

Les personnes qui travaillent dans un bureau ou qui restent en station debout de façon prolongée sont davantage touchées par les problèmes de rétention d’eau. Les œdèmes peuvent aussi provenir de facteurs héréditaires. Si la rétention d’eau est fréquente dans votre famille, il est fort probable que vous en souffrirez également un jour ou l’autre.

 

Les personnes en surpoids font partie des sujets à risque. La raison en est simple ; une prise de poids importante peut favoriser et/ou aggraver l’insuffisance veineuse.

 

Les différentes formes de rétention d’eau

Il faut savoir qu’il existe différents types de rétention d’eau. Si les œdèmes se manifestent majoritairement sur les chevilles et les pieds, d’autres formes peuvent apparaitre sur d’autres parties du visage et du corps. Il est donc important de faire la différence entre les formes d’œdème. Voici les types les plus connus :

  • L’œdème maculaire

Ce genre d’œdème touche les yeux. Il est occasionné par un excès de liquide au niveau de la rétine, autour de la fovéa. Cet épaississement maculaire est une affection non spécifique qui entraîne une perte d’acuité visuelle. Les personnes diabétiques sont les plus concernées par ce genre de problème. Une intervention chirurgicale de la cataracte peut aussi être responsable de l’œdème maculaire. Mais il existe d’autres facteurs comme une tumeur oculaire, l’hypertension artérielle et les occlusions veineuses, entre autres.

  • L’œdème cérébral

L’œdème cérébral est une accumulation anormale de liquide dans le cerveau. Il augmente la masse cérébrale ainsi que la pression intracrânienne. Les troubles visuels, les maux de tête et les vomissements sont des symptômes caractérisant ce genre d’œdème. Un traumatisme crânien et une thrombophlébite, entre autres, sont responsables des œdèmes cérébraux.

  • L’œdème pulmonaire

L’œdème du poumon correspond à une insuffisance ventriculaire gauche. Il s’agit d’une affection pulmonaire secondaire liée à l’inondation ou à l’excès de liquide dans l’alvéole. Cet œdème se traduit par de la toux, de l’étouffement, une pâleur excessive ou encore de la transpiration importante. Il est dû à une insuffisance cardiaque des cavités gauches du cœur.

  • Les origines de la rétention d’eau

retention d'eau

 

En général, l’immobilité sur une longue durée et la chaleur sont les principales origines de ce phénomène de gonflement. Les œdèmes surviennent habituellement après une position assise ou une station debout prolongée. La chaleur favorise la dilatation des vaisseaux sanguins, ce qui les rend encore plus poreux. L’ouverture des pores contribue ensuite à la sortie d’eau et empêche sa réabsorption dans les tissus. C’est une réaction normale du corps qui se produit au niveau des chevilles et des jambes, dans la plupart des cas. Ces gonflements disparaissent naturellement après que le sujet ait bougé les membres affectés. Si l’œdème s’atténue facilement, il est inutile de s’inquiéter.

 

La grossesse favorise aussi la rétention d’eau. Durant cette période, le gonflement des membres est dû à la hausse de la production d’hormones : les œstrogènes et les progestérones. La prise de poids et la vasodilatation qui sont courantes durant la grossesse, sont d’autres causes de l’œdème. Le déséquilibre hormonal et la ménopause sont aussi des facteurs favorables à la formation d’un œdème.

 

La rétention d’eau est souvent liée à la mauvaise circulation sanguine. Cela entraîne l’inefficacité du processus d’absorption de liquides. Il faut également prendre en considération nos habitudes alimentaires, car elles peuvent être à l’origine de la rétention d’eau. Les atteintes de la thyroïde, les troubles cardiaques et les pathologies chroniques du poumon sont aussi des causes de la survenue de ce type de gonflement. Surveillez bien votre santé pour ne pas à subir de problèmes plus graves comme des maladies incurables et des cancers.

 

Facteurs favorables à la rétention d’eau

Il existe d’autres facteurs responsables de la rétention d’eau. La prise de certains médicaments comme les corticostéroïdes et les remèdes contre l’hypertension favorise la formation d’œdème dans les membres. Il faut noter que les pilules contraceptives peuvent également induire une accumulation d’eau dans les tissus.

 

Les mauvaises habitudes alimentaires augmentent le risque de souffrir de problème de rétention d’eau. La surconsommation de sel dans les alimentations favorise la formation des gonflements. Le sel est bien connu pour sa capacité à retenir l’eau, c’est pourquoi il est recommandé de manger moins d’aliments riches en sel notamment pendant la grossesse.

 

La malnutrition est un autre facteur de l’apparition d’un œdème. Une alimentation pauvre en protéines et en vitamine B1 entraine une accumulation importante d’eau dans certaines parties du corps. L’alcoolisme au même titre que la chaleur excessive et les allergies, ainsi qu’une intolérance au lactose font aussi partie des causes de la rétention d’eau.

 

La concentration de toxine, la pollution et les aliments industriels sont souvent mis en cause lorsqu’on constate un trouble de rétention d’eau. Les déchets cellulaires et l’accumulation de graisses à certains endroits du corps se traduisent aussi par la formation d’un gonflement.

 

Les signes d’une rétention d’eau

signe de la rétention d'eau

 

Comment reconnaître une rétention d’eau ? Elle se traduit la plupart du temps par des œdèmes au niveau des membres. Un gonflement des jambes, des chevilles et des pieds peuvent également apparaitre. Ces régions augmentent de volume, la peau est étirée et luisante. Des sensations de lourdeur ou encore de raideur se font ressentir sur les membres gonflés.

 

Dans certains cas, l’œdème peut toucher d’autres zones du corps comme le visage et le ventre. C’est ce qui arrive aux femmes durant la période prémenstruelle leur donnant une apparence bouffie. La rétention d’eau est aussi caractérisée par une prise de poids subite et inexpliquée. On parle alors d’une fluctuation notable du poids. Elle survient sans que vous ayez mangé quoi que ce soit.

 

Au-delà des gonflements, la rétention d’eau est susceptible de décolorer la peau ou encore d’augmenter la température au niveau de la partie concernée. Le malade peut aussi ressentir une sensation d’engourdissement.

 

Vous souffrez peut-être de rétention d’eau lorsque vous avez de la difficulté à enfiler vos bagues ou vos chaussures. Cependant, il faut éviter de faire un autodiagnostic. Une consultation médicale est la meilleure solution pour savoir si vous présentez réellement ce genre de problème ou pas. Un gonflement des membres n’indique pas systématiquement une rétention d’eau.

 

Quand faut-il s’inquiéter ?

La rétention d’eau est un phénomène fréquent et qui peut survenir à n’importe quel moment. Des exercices physiques et une bonne hydratation permettent de prévenir son apparition. Toutefois, si l’œdème ne disparaît pas après un changement du mode d’alimentation, vous devez consulter un médecin. Une rétention d’eau peut être le symptôme d’une maladie sous-jacente comme l’insuffisance cardiaque ou encore d’une pathologie chronique du poumon.

 

Vous devez vous inquiéter lorsque l’œdème apparaît de façon brutale. Il peut être le résultat d’une phlébite qui bloque la circulation du sang. Lorsque l’œdème est accompagné de douleur, il convient aussi de se rendre chez un médecin.

 

Comment prévenir la rétention d’eau ?

massage drainage lymphatique

 

On peut très bien prévenir l’apparition d’œdème en faisant des exercices physiques de façon régulière. Par exemple, la marche permet d’améliorer la circulation sanguine dans les membres inférieurs et d’éviter ainsi l’accumulation anormale de liquide dans ces parties du corps. Il est conseillé de ne pas rester assis ou debout pendant des heures pour ne pas développer d’œdème au niveau des membres inférieurs. Le fait de surélever les jambes lorsque vous êtes en position couchée aide à réduire le risque d’œdème. Cette position favorise en effet le retour veineux.

 

Pour prévenir les gonflements, il faut éviter de porter des vêtements trop serrés. En position assise, évitez de croiser les jambes pour permettre au sang de circuler normalement. Il faut bannir les boissons alcoolisées pour ne pas souffrir de rétention d’eau.

 

Privilégiez les aliments protéinés et ceux qui ont des vertus drainantes. Pour cela, mangez beaucoup de fruits comme l’ananas et le pamplemousse, ainsi que des légumes comme le céleri et l’artichaut. Pensez également à fractionner vos repas pour stabiliser la glycémie. Prenez des compléments alimentaires riches en vitamine P et en vitamine E afin de renforcer la paroi vasculaire.

 

La pratique de l’automassage est aussi recommandée pour éviter la rétention d’eau. Pour cela, utilisez des huiles aux effets drainants afin d’améliorer la circulation sanguine. Après la douche, pensez à diriger un jet d’eau froide sur vos membres inférieurs. Buvez du thé et des jus de fruits frais pour bien vous hydrater au quotidien. Un mode de vie sain et une alimentation équilibrée aident énormément à éviter la rétention d’eau.

 

Consommez beaucoup de céréales et de la viande en quantité suffisante pour améliorer votre santé en général. Votre médecin peut vous recommander de perdre un peu de poids pour vous débarrasser des gonflements au niveau du ventre et des aisselles.

Il faut aussi limiter la consommation de sel pour réduire les risques de rétention d’eau.

 

Comment traiter la rétention d’eau ?

Votre docteur peut vous prescrire un médicament diurétique en cas de rétention d’eau. Ce genre de médicament stimule le fonctionnement des reins pour augmenter la quantité d’urine excrétée.

 

Les drainants naturels comme le vin rouge et l’hamamélis qui est disponible en pharmacie sous forme de complément alimentaire peuvent également être prescrits. Ils ne présentent aucun danger pour la santé. Privilégiez les produits bios pour profiter au maximum des bienfaits des drainants naturels.

 

Mais attention, n’abusez pas des médicaments diurétiques ! Un phlébologue affirme que ces médicaments peuvent endommager les reins et sont susceptibles de provoquer des pertes de potassium, ce qui est un véritable danger pour le cœur. Ces produits pharmaceutiques sont réservés aux patients atteints d’une maladie grave comme l’insuffisance rénale ou hépatique, ou qui souffrent de rétention d’eau.

 

Des solutions naturelles pour remédier à la rétention d’eau

Peu importe l’origine de la rétention d’eau, une bonne alimentation suffit pour s’en débarrasser sans recourir à des traitements médicamenteux. Si vous avez l’impression d’avoir un/des gonflement(s) ou que vous avez du mal à enfiler vos chaussures, commencez par vérifier vos habitudes alimentaires et corrigez-les si nécessaire. Pensez également à vous hydrater correctement tous les jours. Voici des solutions naturelles pour résoudre le problème de la rétention d’eau :

  • L’eau, les infusions et le jus de citron

citronnade

 

Une bonne hydratation permet de résoudre les problèmes de rétention d’eau. Boire 1 litre et demi d’eau par jour est amplement suffisant pour hydrater le corps, sauf si vous vivez dans une région très chaude. La plupart des légumes et des fruits que nous consommons habituellement contiennent une certaine quantité d’eau, ce qui contribue à l’hydratation de l’organisme. Il faut donc éviter de boire trop d’eau ou pas assez pour ne pas altérer le bon fonctionnement des reins. Par ailleurs, l’hydratation est un excellent moyen de rester en bonne santé et de maintenir son poids de forme. Les aliments riches en potassium aident à réduire naturellement la rétention d’eau.

 

Les infusions s’avèrent être les meilleures options pour prévenir et traiter la rétention d’eau. Elles stimulent le fonctionnement des reins et du foie. Vous pouvez préparer une infusion de persil, d’ortie ou encore de fenouil. Ces plantes ont un effet diurétique puissant et sont connues pour leur capacité à combattre la rétention d’eau. Il faut boire ce type de tisane 3 fois par jour et en dehors des repas, pour obtenir un résultat rapide.

 

Le thé vert est un allié de choix pour lutter contre la rétention d’eau. Il est riche en polyphénols, qui sont d’excellents antioxydants. Il permet de stimuler le métabolisme, aidant ainsi à brûler les graisses ainsi que les caféines. Le thé vert favorise la miction ce qui permet de traiter la rétention d’eau. La médecine traditionnelle chinoise se sert de cette boisson pour drainer l’excédent d’eau dans les tissus. Toutefois, il faut rester prudent concernant la consommation de thé vert. En effet, il a la capacité de capter le fer, et donc de provoquer une carence si vous en buvez trop.

 

Le jus de citron est aussi un anti-rétention. Non seulement il aide à éliminer le liquide présent en excès dans le corps, mais il contribue aussi à l’évacuation des toxines. Pour optimiser ses effets, diluez 2 cuillères à soupe de jus de citron dans une tasse d’eau chaude. N’ajoutez pas de sucre. Si vous n’aimez pas le goût acidulé du citron, privilégiez le miel pour adoucir légèrement cette boisson. Buvez-en une tasse par jour jusqu’à ce que vous constatiez une amélioration.

 

Le vinaigre de cidre

Savez-vous que le vinaigre de cidre peut aider à lutter contre la rétention d’eau ? Il aide à en atténuer les symptômes et participe à la régulation du taux de sodium dans l’organisme. Buvez 2 tasses d’eau avec une cuillère à café de vinaigre de cidre pendant quelques jours, pour réduire les gonflements.

 

Quelles plantes utiliser en cas de rétention d’eau ?

L’oignon est réputé depuis l’Antiquité pour ses vertus diurétiques. Il s’avère efficace pour combattre la rétention d’eau. Vous pouvez le consommer tel quel ou l’incorporer dans vos plats pour profiter de tous ses bienfaits. Le pissenlit possède aussi une propriété diurétique. Vous devez le consommer sous forme de décoction. Pour sa préparation, faites bouillir 1 cuillère à soupe de feuilles de cette plante dans 1 litre d’eau à feu vif durant une quinzaine de minutes.

 

On sait que l’accumulation de toxines est une des causes de la rétention d’eau. Un traitement détoxifiant peut être envisagé pour remédier à ce problème. Concentré en fructosane, le chiendent était utilisé dans la médecine grecque pour son effet diurétique, même s’il est souvent considéré comme une mauvaise herbe aujourd’hui. Il est notamment recommandé en cas d’infections urinaires. Il favorise l’élimination rénale de l’eau. Il faut prendre 50 g de racine de chiendent et les faire bouillir dans un litre d’eau. Filtrez la préparation et buvez un demi-verre de cette boisson le matin et l’après-midi pendant quelques jours. Attention, cette décoction ne doit pas être prise de façon prolongée.

 

Vous pouvez également choisir les plantes veino-lymphotoniques comme le marron d’Inde, le châtaignier ou encore le petit houx. Ces plantes permettent d’activer le retour veineux et la circulation lymphatique.

 

Les solutions proposées par les médecines douces

acuponcture

 

L’homéopathie propose des solutions naturelles pour lutter contre la rétention d’eau. Si elle est localisée sur la partie inférieure du corps et est accompagnée d’un amincissement du haut du corps, optez pour la souche homéopathique Natrum Muriaticum 7 CH.

 

Lorsque la rétention d’eau se traduit par une frilosité inhabituelle et que l’œdème se loge au niveau des mains et de l’avant-bras, choisissez l’Aranea Diadema 7 CH.

En cas de gonflement des pieds survenant le soir et de prise de poids anormale, opter plutôt pour le Thuya 5 CH.

 

L’oligothérapie propose, quant à elle, la prise des remèdes suivants pour résoudre les problèmes de rétention d’eau : lithium-oligo-élément, potassium-oligo-élément et zinc-cobalt-oligo-élément.

 

Thérapie pour se dégonfler

Privilégiez les massages à l’aide d’un gant de soie pour dynamiser et favoriser le drainage des toxines. Commencez par le visage, puis passez au reste du corps en réalisant un mouvement longitudinal. Effectuez un massage circulaire au niveau des articulations. Par contre, évitez de masser la poitrine.

 

La pressothérapie est aussi efficace contre les gonflements. Il s’agit d’une technique de massage par pression douce qu’on exerce à l’aide de bottes gonflables. Elle favorise le drainage des jambes.

 

On peut également recourir aux bains dérivatifs. On peut opter pour l’application d’eau froide sur l’entrejambe et d’eau chaude sur les autres parties du corps.

 

Les huiles essentielles

Utilisées en massage, certaines huiles essentielles possèdent des effets remarquables sur la rétention d’eau. Le cyprès et le lentisque pistachier sous forme d’huile essentielle décongestionnent les systèmes lymphatiques et veineux. Le cyprès aide à diminuer l’œdème. Autre alternative, l’huile essentielle de cèdre possède une action contre la rétention d’eau et stimule le drainage lymphatique. Mélangez toutes les huiles essentielles mentionnées auparavant avec l’huile de macadamia pour bénéficier de son effet fluidifiant. Utilisez cette synergie en massage 2 fois par jour pendant 3 semaines, pour lutter contre la rétention d’eau.

 

En cas de rétention d’eau, il est préférable de se soigner avec des médicaments à base de substance naturelle ou des remèdes naturels couramment préconisés en médecine douce. Ces derniers ne présentent pas de danger pour la santé, contrairement aux médicaments chimiques. Pensez à pratiquer des activités physiques et à adopter une bonne alimentation pour une santé optimale. Une consultation médicale reste indispensable lorsque la rétention d’eau se manifeste à la suite de certaines maladies graves.

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.

Liste des thèmes
Actualités 4
Santé 514
Beauté 8
Diététique & nutrition 32
Bébé & maman 2
Bien-être 8
Hygiène 4
Conseils Santé 3
Nature & plantes 164