» » » Peut-on décoincer le nerf sciatique facilement ?

Peut-on décoincer le nerf sciatique facilement ?

mercredi 20 janvier 2021

 

La douleur ressentie lors d’une sciatique n’est pas vraiment due à un nerf sciatique coincé, mais plutôt à un nerf sciatique irrité et comprimé. Effectivement, les engourdissements et les inflammations dans le bas du dos, la fesse, la cuisse ou le pied sont générés par une pression exercée sur le nerf sciatique. Est-il possible d’éliminer facilement cette compression ?

 


 

nerf sciatique

Qu’est-ce qui cause la compression du nerf sciatique ?

À titre d’information, le nerf sciatique est le plus gros et le plus long nerf de l’organisme. Il assure la sensibilité d’une partie de la jambe, mais aussi de ses mouvements. Il est doté de nombreuses racines nerveuses qui naissent de la moelle épinière. Ce nerf est souvent sujet à une sciatique, notamment une douleur due à une compression ou à une inflammation.

 

Les causes de cette douleur sont nombreuses. Parmi les plus recensées, on compte la hernie discale et l’arthrose des vertèbres lombaires. Une sciatique cause peut aussi être un traumatisme ayant touché le dos à la suite d’une chute ou d’un accident ou encore un tassement vertébral occasionné par l’ostéoporose.

 

Quelques pathologies peuvent également provoquer la pression qui s’exerce sur le nerf sciatique. Il y a, par exemple, la spondylarthrite ankylosante ou le rhumatisme psoriasique qui est une maladie inflammatoire du rachis. La maladie de Pott ou la tuberculeuse osseuse occasionne aussi cette compression. Il s’agit d’une infection au niveau de la colonne vertébrale. La sciatique peut également avoir pour cause une tumeur ou des métastases au niveau de la colonne vertébrale.

 

D’autres facteurs de prédisposition peuvent compresser les nerfs sciatiques. On compte la lombalgie chronique et l’activité professionnelle ou sportive sollicitant fortement la colonne vertébrale. Cette prédisposition est fréquente chez les hommes de plus de 30 ans.

 

Pendant la grossesse, l’apparition de la sciatique chez la femme est fréquente. Cette forme particulière est généralement due à une mauvaise posture accompagnée d’une prise de poids. Chez une femme enceinte, elle peut se manifester par un pincement du nerf sciatique suivi de douleurs consécutives.

 

Comment se manifeste la sciatique ? symptome sciatique

Le symptôme sciatique peut être identifié facilement. À cause de la compression et de l’irritation des nerfs, la personne souffrant de la sciatique ressent une douleur vive dans le bas du dos associée à des douleurs dans la jambe. En effet, celle-ci irradie dans la fesse, le long de l’arrière de la cuisse et se ressent jusqu’au bas de la jambe. Le sujet se plaint rarement d’une douleur qui se passe sur le devant de la cuisse et du côté de la jambe. À part cela, la sciatique peut se manifester par des modifications de la sensibilité dans la jambe qui se traduisent par des engourdissements ou des fourmillements et un affaiblissement des muscles inférieurs de la jambe et du pied.

 

Par ailleurs, la sciatique provoque une douleur unilatérale, soit à droite, soit à gauche. Cette douleur est d’une intensité variable. Elle peut se déclencher par suite d’un effort. Elle peut également être amplifiée par des efforts physiques, une toux ou une position debout ou assise. A contrario, la position allongée peut atténuer la douleur.

 

Lors d’un diagnostic, le médecin recherche de manière précise les causes de la sciatique grâce à différents examens. Il examine l’existence d’un trouble de la statique et l’aspect de la jambe, étudie les réflexes neurologiques et analyse la force musculaire et la sensibilité. Dans des formes plus compliquées et prolongées, le professionnel de santé propose d’autres examens complémentaires, entre autres, une radiographie du rachis dorsolombaire, un scanner ou une imagerie par résonance magnétique (IRM).

 

Comment éliminer cette compression du nerf sciatique ?

Si la pression exercée sur le nerf sciatique est due à une hernie discale, il faut savoir que 60% de cette pathologie peut se résorber d’elle-même sans aucune intervention. Cependant, dans des cas plus graves, peut-on décoincer un nerf sciatique ? Une intervention plus lourde comme la chirurgie peut être nécessaire si la sciatique est générée par une hernie discale durable et résistante à tous traitements.

 

Si la compression du nerf sciatique est générée par d’autres causes que la hernie discale, il est envisageable d’essayer les interventions conservatrices comme les thérapies manuelles ou les exercices thérapeutiques pour décoincer le nerf. Par ailleurs, comment soigner la sciatique ? Pour éliminer petit à petit la douleur de la musculature, on peut appliquer de la chaleur sur la zone douloureuse, entre autres, les bains, les enveloppements ou la bouillotte.

 

Zoom sur les traitements d’une sciatique

traitement sciatique

 

On se demande souvent, comment soulager une sciatique ? La première chose à faire en cas de crise de douleurs, c’est d’adopter des gestes simples. En effet, il faut éviter toutes positions et tous mouvements qui peuvent provoquer ou amplifier les douleurs. Il est aussi important d’adapter ses activités. Toutefois, un repos prolongé au lit n’est pas recommandé, sauf en cas de sciatique grave causée par une hernie discale. En prenant une position allongée, il faut veiller à surélever les jambes afin de réduire les douleurs.

 

En cas de douleurs intenses, un traitement antalgique comme les médicaments à base de paracétamol peut être indispensable. Il soulage rapidement les douleurs du nerf sciatique. Parfois, des anti-inflammatoires non stéroïdiens ou AINS sont nécessaires pour les atténuer. Il y a, par exemple, l’ibuprofène, la kétoprofène et l’aspirine.

 

Quand consulter un médecin ?

Si après quelques soins effectués par soi-même les douleurs persistent au bout de 2 à 3 jours, il est recommandé de consulter un médecin. Il faut opérer de la même manière si la personne souffrant de sciatique ressent une faiblesse ou un engourdissement progressif dans sa jambe ou son pied. Une diminution de la sensibilité sur une partie de la jambe, une douleur qui devient de plus en plus intense durant la nuit doivent aussi faire l’objet d’une consultation chez un médecin. Une perte de poids après une apparition de la sciatique doit aussi alerter le patient.

 

Une consultation en urgence est aussi indispensable en cas de douleur extrême non soulagée par des antalgiques et en cas de paralysie ou d’une baisse de la force musculaire de la jambe. Elle est aussi importante lors d’une perte de la sensibilité du périnée, d’une difficulté d’uriner, d’une constipation ou d’une incontinence fécale.

En fonction du diagnostic et de la gravité de la sciatique, le médecin peut prescrire une infiltration de corticoïdes et un traitement spécifique de la maladie responsable de la compression du nerf sciatique. Dans certains cas, il peut recommander des séances de kinésithérapie.

 

En savoir plus sur la sciatique : 

Quels sont les symptômes de la sciatique ? 

Quelles sont les causes de la sciatique ? 

Que ce passe t'il pour que le nerf sciatique soit douloureux ? 

Comment soigner une sciatique rapidement ? 

Comment soulager une sciatique rapidement ? 

Peut-on décoincer le nerf sciatique facilement ?

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.

Liste des thèmes
Actualités 4
Santé 451
Beauté 7
Diététique & nutrition 32
Bébé & maman 2
Bien-être 8
Hygiène 4
Conseils Santé 3
Nature & plantes 164