» » » » Niquitin Minis 4mg sans sucre - 60 comprimés à sucer
Niquitin Minis 4mg sans sucre - 60 comprimés à sucer
Zoom

Niquitin Minis 4mg sans sucre - 60 comprimés à sucer

7.67 €

Ce médicament est indiqué dans le traitement de la dépendance tabagique, afin de soulager les symptômes du sevrage nicotinique chez les sujets désireux d'arrêter leur consommation de tabac.


Quantité 
+
-
En stock Produit en stock

LES AVANTAGES

PHARMASHOPI

  1. Payement 100% sécurisé (Carte bleu, Paypal, Chèque, Virement)
  2. Livraison gratuite en point relais dès 49 euros d'achat
  3. Programme fidélité : 1 € dépensé = 1 point de fidélité
  4. Appelez nous au 04 83 43 40 90 pour plus de conseils

 

 

Description
+
Notes et avis
Livraison / Paiement

Attention, NiquitinMinis 4mg est un médicament. Vous devez impérativement consulter la notice d'utilisation afin de prendre connaissance des précautions d'emploi et des contre-indications.

 

Consulter la notice d'utilisation de NiquitinMinis 4mg

 

Indications

 

Ce médicament est indiqué dans le traitement de la dépendance tabagique, afin de soulager les symptômes du sevrage nicotinique chez les sujets désireux d'arrêter leur consommation de tabac.

 

Bien que l'arrêt définitif de la consommation de tabac soit préférable, ce médicament peut être utilisé dans:

  • les cas où un fumeur s'abstient temporairement de fumer.
  • une stratégie de réduction du tabagisme comme une étape vers l'arrêt définitif.

Posologie

 

Réservé à l'adulte.

 

Chez les sujets de moins de 18 ans, ce médicament ne doit pas être utilisé sans une prescription médicale.

 

Le nombre de comprimés à utiliser chaque jour dépend de votre dépendance à la nicotine qui peut être évaluée au moyen du test de Fagerström.

 

Le comprimé à sucer dosé à 1,5 mg est indiqué chez les fumeurs faiblement ou moyennement dépendants à la nicotine, c'est-à-dire fumant leur première cigarette dans les 30 minutes qui suivent le réveil.
 

Arrêt complet du tabac:
Le traitement de la dépendance à la nicotine se fait habituellement en 3 étapes (cf. "notice d'utilisation").

 

Abstinence temporaire du tabac:
Sucer un comprimé chaque fois que l'envie de fumer apparaît. Le nombre de comprimés dosés à 1,5 mg ne doit pas dépasser 15 comprimés par jour.

 

Réduction de consommation de tabac:
Dans la mesure du possible, alterner les comprimés à la nicotine et les cigarettes.
Sucer un comprimé dès que l'envie de fumer apparaît afin de réduire au maximum la consommation de cigarettes et rester aussi longtemps que possible sans fumer.

 

Le nombre de comprimés à sucer par jour est variable et dépend des besoins du patient.

Néanmoins, il ne doit pas dépasser 11 par jour.

 

Si une réduction de la consommation de cigarettes n'a pas été obtenue au bout de 6 semaines de traitement, il est recommandé de prendre conseil auprès d'un professionnel de santé.

 

La réduction de la consommation du tabac doit conduire progressivement le patient à un arrêt complet du tabac. Cet arrêt doit être tenté le plus tôt possible dans les 6 mois suivant le début du traitement. Si au-delà de 9 mois après le début du traitement, la tentative d'arrêt complet du tabac a échoué, il est recommandé de prendre conseil auprès d'un professionnel de santé.

 

Il est recommandé de ne pas utiliser les comprimés à sucer au-delà de 6 mois.

  • Mode et voie d'administration

Voie buccale.

  • Fréquence d'administration

Le comprimé à sucer doit être placé dans la bouche où il va se dissoudre. Il doit régulièrement être placé d'un côté de la bouche à l'autre, jusqu'à dissolution complète (environ 10 minutes). 

cLe comprimé ne doit pas être mâché ou avalé, car la nicotine libérée progressivement doit être absorbée par la muqueuse buccale. 

Il faut s'abstenir de boire ou de manger lorsque le comprimé est dans la bouche.

  • Durée du traitement

La durée totale du traitement ne doit pas dépasser 6 mois.

 

En cas de persistance de la sensation de manque ou en cas de difficultés à arrêter ce médicament, consultez votre médecin.

 

Précautions d'emploi 

  • Mises en garde spéciales

Afin de réussir à arrêter de fumer, l'arrêt complet du tabac est indispensable.
 
Certaines maladies nécessitent un examen ainsi qu'un suivi médical avant d'utiliser ce médicament.
 
Ainsi, en cas de:
  • insuffisance hépatique et/ou rénale sévère.
  • ulcère de l'estomac ou du duodénum en évolution.
Il est indispensable de consulter votre médecin avant d'utiliser ce médicament.
 
Il est impératif de tenir les comprimés à sucer hors de la portée des enfants. En effet, la dose thérapeutique destinée à l'adulte pourrait provoquer une intoxication grave, voire mortelle chez l'enfant.
  • Précautions d'emploi

Certains signes traduisent un sous-dosage. Si vous ressentez, malgré le traitement, une sensation de «manque» comme notamment:

  • besoin impérieux de fumer.
  • irritabilité, troubles du sommeil.
  • agitation ou impatience.
  • difficulté de concentration.

Consultez votre médecin ou votre pharmacien. En effet il est peut-être nécessaire de modifier la posologie du médicament.

 

Certains signes peuvent traduire un surdosage: en cas d'apparition de signes de surdosage, c'est-à-dire:

  • nausées, douleurs abdominales, diarrhée.
  • hyper salivation.
  • sueurs, céphalées, étourdissement, baisse de l'audition.
  • faiblesse générale.

Il est impératif d'adapter le traitement en vous aidant de l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

 

En cas de doute ne pas hésiter à demander l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

 

Grossesse et allaitement

  • Grossesse

Il est très important d'arrêter de fumer pendant votre grossesse pour vous et votre enfant.

 

L'arrêt du tabac pendant la grossesse nécessite un avis et un suivi médical. Vous devez donc consulter le médecin qui suit votre grossesse ou votre médecin traitant ou encore un médecin spécialisé dans le sevrage tabagique.

 

Les substituts nicotiniques ne sont à envisager qu'en cas d'échec lors d'une première tentative d'arrêt du tabac sans traitement substitutif.

  • Allaitement

Si vous fumez beaucoup et que vous n'envisagez pas d'arrêter de fumer, vous ne devez pas allaiter votre enfant, mais avoir recours à l'allaitement artificiel.

 

L'utilisation de ce médicament doit être évitée pendant l'allaitement.

 

Cependant, si vous désirez vous arrêter de fumer et allaiter votre enfant, prenez l'avis de votre médecin ou d'un médecin au sein d'un centre spécialisé dans le sevrage tabagique.

 

Contre-indications

 

N'utilisez jamais NiquitinMinis 4mg dans les cas suivants:

  • Si vous ne fumez pas ou si vous êtes un fumeur occasionnel.
  • En cas d'allergie à l'un des constituants.

En cas de doute, il est indispensable de demander l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

 

Effets indésirables

 

Comme tous les médicaments, NiquitinMinis 4mg est susceptible d'avoir des effets indésirables, bien que tout le monde n'y soit pas sujet:

 

La plupart des effets indésirables rapportés apparaissent dans les 3 ou 4 premières semaines après le début du traitement.

 

En début de traitement, une irritation ou sensation de brûlure de la bouche, irritation de la gorge, toux sont souvent ressentis.

 

Les autres effets indésirables rapportés sont: maux de tête, étourdissement, nausées, troubles digestifs, hoquet, maux de gorge, sécheresse buccale, rhinite, palpitations.

 

Plus rarement: survenue de trouble du rythme cardiaque.

 

Des étourdissements, des maux de tête, des troubles du sommeil, des aphtes buccaux peuvent être liés à l'arrêt du tabac et non à votre traitement.

 

En raison de la présence de mannitol, risque de troubles digestifs et de diarrhées.

 

Si vous remarquez des effets indésirables non mentionnés dans cette notice, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

 

Composition

  • Substances actives

Nicotine : 4,000 mg
Sous forme de résinate de nicotine : 20,000 mg

 

Pour un comprimé à sucer.

  • Excipients

Mannitol, alginate de sodium, calcium polycarbophile, carbonate de sodium anhydre, gomme xanthane, stéarate de magnésium, acésulfame potassique, bicarbonate de potassium, arôme "takasago saveur masquante", arôme menthe poivrée, arôme menthol.

 

Conditionnement

 

Ce médicament se présente sous forme de comprimé à sucer. Boîte de 3 tubes de 20 comprimés.

 

Si vos symptomes persistent, consultez votre médecin.

Retour en haut
Description
+
Notes et avis
Livraison / Paiement

Pour les fumeurs qui décident d’arrêter le tabac, le plus dur n’est pas de se convaincre d’arrêter, mais plutôt d’affronter les symptômes de manque quand celles-ci surviennent quelques temps après le début du sevrage tabagique. Et c’est dans ces circonstances que les risques de retomber dans la cigarette sont élevés. Les symptômes de sevrage font ressurgir l’envie de fumer et si rien n’est fait pour contrer cela, le fumeur ne pourra pas être assez fort pour dire non à une toute petite cigarette.

 

Faire face aux symptomes du sevrage tabagique

Pourquoi les symptômes de manque sont difficiles à vivre ? Pourquoi est-ce si une période difficile ? Pourquoi le fumeur a besoin d’être accompagné dans ce stade ?

En effet, quand on arrête de prendre de la cigarette, on arrête d’absorber de la nicotine, produit qui stimule les neurones et qui procure une sensation de bien-être, d’apaisement. Et quand l’effet se dissipe, le corps en redemande encore. Nous ne pouvons plus contrôler cette demande du corps, d’où l’état de dépendance au tabac.

 

Mais que se passe-t-il réellement quand le corps n’absorbe plus de la nicotine ?

Les neurones ne sont plus stimulés. De ce fait, la sensation d’apaisement désirée n’apparaît plus et l’individu devient très irritable. Il se peut aussi qu’il devienne  très colérique et ressente une profonde tristesse. L’insomnie apparait, accompagnée de terribles maux de tête. A tous ces symptômes s’ajoutent un sentiment de frustration ainsi qu’une difficulté de concentration.

 

Il est donc évident que l’individu ressent l’envie irrésistible de fumer, d’absorber de la nicotine et de retrouver la sensation de bien-être qu’il avait.

 

Se faire accompagner dans la démarche d’arret du tabac

 

Il est important d’être soutenu quand on décide d’entamer un sevrage tabagique pour ne pas retomber facilement dans les vieilles habitudes. Intégrer un groupe de soutien pour fumeurs voulant cesser le tabac est un des principaux moyens de garder le moral au cours du sevrage. Partager ses expériences et expérimenter celles des autres permet de tenir le coup et d’avancer, tout en sachant que les autres l’ont fait avant soi, et qu’ils ont réussi.

 

Par ailleurs, il est aussi conseillé d’utiliser un produit pouvant substituer la nicotine dans les moments de fortes envies, et surtout dans les moments de manque. Il existe sur le marché des comprimés à sucer, tels que le Niquitin en comprimé de 4 mg.

 

C’est un médicament indiqué pour les fumeurs désireux d’arrêter ou réduire la consommation de tabac.

 

Dans quel cas prendre une pastille de niquitin 4 mg ?

Une pastille est conseillée à chaque fois qu’il y a une forte envie, voire même un besoin de cigarette. Toutefois, la prise de pastille ne devrait pas dépasser 15 comprimés par jour. Ce médicament est également indiqué pour contrer les symptômes de manque chez les individus en traitement ou en sevrage tabagique.

 

Au cours du sevrage nicotinique, il est préférable de réduire progressivement la quantité de pastilles journalière, car normalement, si le sevrage est effectué correctement, l’envie de fumer devrait aussi réduire au fur et à mesure.

Retour en haut
Description
+
Notes et avis
Livraison / Paiement

Avis des internautes sur Niquitin Minis 4mg sans sucre - 60 comprimés à sucer (8 avis)

-
Bonsoir je n'ai toujours pas reçu mon colis et vous m'avez débité
Merci de me répondre
-
parfait....produit,prix expédition,délai
-
Parfait pour arrêter de fumer le seul truc qui marche depuis 10 ans que j essaye. Maintenant il fau... (Lire la suite)
Retour en haut
Description
+
Notes et avis
Livraison / Paiement

Livraison et payement

Retour en haut
Informations mises à jour le 05/12/2016 à 15:59:24