Ibuprofene 400 : anti inflammatoire non stéroidien

RhinAdvil Caps Rhume - 16 capsules molles
Victime de son succès
5.28 €
Advilmed 100mg - 30 comprimés enrobés
Produit en stock
2.67 €
Advilcaps 200mg - 16 capsules molles
Produit en stock
3.35 €
Advilcaps 400mg - 14 capsules molles
Produit en stock
4.87 €
Advil 400mg comprimé - 14 comprimés enrobés
Victime de son succès
3.65 €
Nurofen 400mg - 12 comprimés enrobés
Produit en stock
4.36 €
Nurofenflash 400mg - 12 comprimés pelliculés
Victime de son succès
5.06 €
Ibuprofène Mylan 200mg - 20 comprimés enrobés
Victime de son succès
1.37 €

Est-ce que l’Ibuprofène 400 peut être utilisé pendant la grossesse et l’allaitement ?

Pendant la grossesse :

Au cours du premier trimestre de grossesse, c’est-à-dire à 12 semaines d’aménorrhée soit 12 semaines après le 1er jour de vos dernières règles, il se peut que votre médecin vous prescrive ce médicament si nécessaire.

  • De 2,5 à 5 mois de grossesse révolus, c’est-à-dire de 12 à 24 semaines d’aménorrhée, vous ne devez prendre l’Ibuprofène 400 que sur les conseils de votre médecin et la durée du traitement doit être brève.
  • Au-delà de 5 mois de grossesse révolus, c’est-à-dire au-delà de 24 semaines d’aménorrhée, il est strictement interdit de prendre ce médicament. Les effets de ce dernier sur un enfant peuvent avoir des conséquences graves, en particulier sur le plan cardio-pulmonaire et rénal. Ces effets peuvent surgir même avec une seule prise. Dans le cas où vous avez pris ce médicament en étant enceinte de plus de cinq mois, vous devez impérativement en parler à votre gynécologue-obstétricien pour que celui-ci vous propose un suivi approprié.

Pendant l’allaitement :

L’Ibuprofène 400 passe dans le lait maternel. Par mesure de précaution, il ne faut pas prendre ce médicament au cours de la période d’allaitement.

Effets sur la fertilité :

Comme tous les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), l’Ibuprofène 400 est susceptible de porter atteinte à la fertilité des femmes. Ce médicament peut provoquer des difficultés à tomber enceinte, révocables à l’arrêt du traitement. Si vous envisagez une grossesse ou si vous avez des difficultés à concevoir, prévenez votre médecin.

 

Quelles sont les contre-indications de l’Ibuprofène 400 ?

Vous ne devez pas prendre Ibuprofène 400 si vous présentez un des cas suivants :

  • Grossesse de plus de 5 mois, c’est-à-dire 24 semaines d’aménorrhée ;
  • Antécédents d’allergie ou d’asthme qui ont été déclenchés par la prise de ce médicament ou d’un médicament apparenté, notamment d’autres AINS ;
  • Antécédent d’allergie aux autres composants du comprimé ;
  • Antécédents de saignements gastro-intestinaux ou d’ulcères qui ont été causés par des traitements antérieurs par AINS ;
  • Ulcère ou saignement de l’estomac ou de l’intestin ;
  • Hémorragie gastro-intestinale, cérébrale ou autre hémorragie en cours ;
  • Maladie grave des reins, du foie, du cœur et de lupus érythémateux disséminé.

Si vous avez des problèmes cardiaques, si vous avez eu un accident vasculaire cérébral ou si vous estimez avoir des facteurs de risque d’accident vasculaire cérébral, il convient d’en informer votre médecin ou votre pharmacien. La prise d’Ibuprofène 400 à fortes doses est susceptible d’entraîner des effets secondaires parfois graves, d’augmenter le risque de crise cardiaque ou d’infarctus du myocarde ainsi que d’accident vasculaire cérébral. 

L’ibuprofène 400 est contre-indiqué chez les femmes en âge de procréer et doit être utilisé avec prudence chez les personnes âgées en raison du risque d’hémorragie gastro-intestinale, d’ulcères et de perforations. Il est recommandé de surveiller les fonctions rénales, hépatiques et cardiaques. Il faut également respecter la posologie la plus faible et la durée d’utilisation la plus courte possible.

 

Quelles sont les mises en garde de l’Ibuprofène 400 ?

Association à d’autres AINS : 

L’utilisation simultanée d’Ibuprofène 400 et d’autres AINS, y compris les inhibiteurs sélectifs de la cyclo-oxygénase 2, ne doit pas être envisagée.

Sujets âgés :

Les sujets âgés sont exposés à un plus grand risque d’effets indésirables des AINS, plus particulièrement d’hémorragie gastro-intestinale et de perforations potentiellement mortelles.

Effets cardiovasculaires et cérébrovasculaires :

Il convient d’exercer une surveillance et de formuler des recommandations appropriées chez les patients ayant des antécédents d’hypertension et/ou d’insuffisance cardiaque légère à modérée. En effet, des cas de rétention d’eau, d’hypertension et d’œdème ont été signalés en rapport avec le traitement par AINS.

Les patients qui souffrent d’hypertension non contrôlée, d’insuffisance cardiaque congestive (NYHA classe II-III), d’ischémie cardiaque établie, de maladie artérielle périphérique et/ou d’accident vasculaire cérébral ne doivent être traités avec de l’Ibuprofène 400 qu’après un examen rigoureux. Il faut également éviter les doses élevées, à savoir 2400 mg/jour.

Les patients qui présentent des facteurs de risque cardiovasculaires tels que l’hypertension, l’hyperlipidémie, le diabète, le tabagisme doivent également faire l’objet d’un examen approfondi avant l’instauration d’un traitement à long terme. En particulier dans le cas où des doses élevées doivent être prescrites.

Dissimulation des symptômes d’une infection sous-jacente :

L’ibuprofène 400 peut dissimuler les signes d’infection, ce qui entraîne un retard dans la mise en place d’un traitement efficace et une aggravation de l’évolution de l’infection. Cela a été observé dans des cas de complications bactériennes de la varicelle et de pneumonie communautaire d’origine bactérienne. Il est recommandé de surveiller l’infection lorsque l’Ibuprofène 400 est utilisé pour traiter la fièvre ou la douleur provoquée par l’infection. Si les symptômes persistent ou s’aggravent dans un contexte ambulatoire, il convient de consulter un médecin.

Au niveau visuel : 

Dans l’éventualité où des troubles visuels surviendraient pendant le traitement, un examen ophtalmologique complet devra être réalisé.

Au niveau rénal et hépatique : 

Il est recommandé, lors de traitements prolongés, de surveiller la numération sanguine et les fonctions hépatiques et rénales qui risquent de se détériorer.

 

Quels sont les effets indésirables possibles de l’Ibuprofène 400 ?

La survenue d’effets indésirables peut être minimisée par l’utilisation de la dose la plus faible possible pendant la durée de traitement, qui elle aussi doit être la plus courte nécessaire au soulagement des symptômes.

  • Des effets respiratoires :

Les patients qui souffrent ou ont des antécédents d’asthme bronchique, de rhinite chronique, de sinusite chronique, de polypose nasale et/ou de maladie allergique courent un risque plus élevé de manifestations allergiques lors de la prise d’acide acétylsalicylique et/ou d’anti-inflammatoires non stéroïdiens.

L’administration de ce produit risque de provoquer une crise d’asthme, plus particulièrement chez certaines personnes allergiques à l’acide acétylsalicylique ou aux AINS.

  • Le lupus érythémateux systémique et la maladie mixte du tissu conjonctif, du fait de l’augmentation du risque de méningite aseptique.
  • Des effets gastro-intestinaux :

Des hémorragies, ulcérations ou perforations gastro-intestinales, pouvant parfois être fatales, ont été signalées pour tous les AINS, et ce à tout moment du traitement, sans pour autant présenter de signes d’alerte ou d’antécédents d’effets indésirables gastro-intestinaux graves.

Le risque de saignement, d’ulcération ou de perforation gastro-intestinale est plus élevé en fonction de la dose utilisée chez les patients qui ont des antécédents d’ulcération, notamment en cas de complications (hémorragie ou perforation). Par ailleurs, pour les sujets âgés, il convient de commencer le traitement à la dose la plus faible possible. Un traitement de protection des muqueuses, tel que le misoprostol ou les inhibiteurs de la pompe à protons, est à considérer chez ces personnes, ainsi que chez les patients qui doivent être traités par de faibles doses d’acide acétylsalicylique ou qui sont traités par d’autres médicaments susceptibles d’augmenter le risque gastro-intestinal.

Les patients ayant un historique de maladie gastro-intestinale, en particulier les patients âgés, doivent signaler tous les symptômes abdominaux inhabituels, plus particulièrement les saignements gastro-intestinaux, surtout au début du traitement.

Il convient d’accorder une attention particulière aux patients qui reçoivent des traitements parallèles qui peuvent aggraver le risque d’ulcération ou de saignement, tels que les corticostéroïdes oraux, les anticoagulants oraux comme la warfarine, les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) ou encore les agents antiplaquettaires comme les acides acétylsalicyliques.

Dans le cas où une hémorragie ou une ulcération survient chez un patient qui est traité avec l’Ibuprofène 400, il faut impérativement arrêter le traitement.

En général, les AINS doivent être consommés avec prudence et sous une haute surveillance chez les patients qui présentent des antécédents de maladies gastro-intestinales comme la rectocolite hémorragique ou la maladie de Crohn. Cela est dû au risque d’aggravation de la pathologie.

  • Des effets cardiovasculaires et cérébrovasculaires :

Des études cliniques indiquent que l’utilisation d’Ibuprofène 400, et plus particulièrement à fortes doses (2400 mg par jour), peut être associée à un risque un peu plus élevé d’événements thrombotiques artériels, par exemple, un accident vasculaire cérébral ou un infarctus du myocarde. De manière générale, les études épidémiologiques ne montrent pas de risque accru d’événements thrombotiques artériels liés à de faibles doses d’Ibuprofène 400.

  • Des réactions cutanées graves :

On a signalé de rares cas de réactions cutanées graves, dont quelques-unes ont été fatales, notamment une dermatite exfoliative, un syndrome de Stevens-Johnson et une nécrolyse épidermique toxique, en rapport avec l’utilisation des AINS. Il semblerait que l’incidence de ces effets indésirables soit plus élevée en début de traitement, avec une majorité de cas se produisant au cours du premier mois de traitement. On a également signalé des cas de pustulose exanthémateuse aiguë généralisée (PEAG) en association avec des médicaments contenant de l’ibuprofène. Il faut interrompre le traitement par l’Ibuprofène 400 dès l’apparition de signes et de symptômes de réactions cutanées graves, par exemple une éruption cutanée, des lésions des muqueuses ou tout autre symptôme d’hypersensibilité.

La varicelle est susceptible de provoquer exceptionnellement des complications infectieuses graves de la peau et des tissus mous. Actuellement, il est impossible d’exclure le rôle des AINS dans l’aggravation de ces infections. Par conséquent, il s’avère plus prudent d’éviter l’utilisation de l’Ibuprofène 400 en cas de varicelle.

  • Une insuffisance rénale fonctionnelle :

En empêchant l’action vasodilatatrice des prostaglandines rénales, les AINS risquent de provoquer une insuffisance rénale fonctionnelle en réduisant la filtration glomérulaire. Cet effet indésirable est dépendant de la dose.

Une surveillance de la diurèse et de la fonction rénale est recommandée pour les personnes qui présentent les facteurs de risque suivants au début du traitement ou après une augmentation de la dose :

  • Les personnes âgées ;
  • Les médicaments associés comme l’IEC, les sartans, les diurétiques ;
  • L’hypovolémie, peu importe la cause ;
  • L’insuffisance cardiaque ;
  • L’insuffisance rénale chronique ;
  • Le syndrome néphrotique ;
  • La néphropathie lupique ;
  • La cirrhose hépatique décompensée.
  • Une rétention hydro-sodée :

Une rétention hydro-sodée avec une possibilité d’œdèmes, d’HTA ou de majoration d’HTA et d’aggravation d’insuffisance cardiaque peut survenir. Afin d’éviter les effets indésirables, une surveillance clinique est indispensable dès le début du traitement en cas d’hypertension ou d’insuffisance cardiaque. Il est possible de constater une baisse de l’effet des médicaments antihypertenseurs.

  • Une hyperkaliémie :

Une hyperkaliémie favorisée par le diabète ou un traitement concomitant par des médicaments hyperkaliémiants peut également se présenter. Il convient d’effectuer un contrôle régulier de la kaliémie lorsque ces conditions sont réunies.

  • Pour la population pédiatrique, il existe un risque potentiel d’insuffisance rénale chez les enfants et les adolescents déshydratés.

Comment conserver l’Ibuprofène 400 ?  

Vous devez garder Ibuprofène 400 hors de la vue et de la portée des enfants.

 

Les plaquettes en PVC/PE/PVDC doivent être conservées à une température qui ne dépasse pas 30 °C. En revanche, les plaquettes PVC/ACLAR et OPA/Aluminium/PVC ne nécessitent pas de précautions particulières de conservation.

Vous ne devez pas utiliser Ibuprofène 400 après la date de péremption indiquée sur sa boîte, cette date fait référence au dernier jour du mois.

 

Les médicaments ne doivent pas être jetés avec les ordures ménagères. Si vous n’avez plus besoin de certains de vos médicaments, demandez à votre pharmacien de les jeter ou de les détruire. Vous contribuerez alors à la préservation de l’environnement.

Ibuprofène 400 est un médicament qui contient un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) : à savoir l’ibuprofène. Ce médicament est doté de propriétés anti-inflammatoires, antalgiques et antipyrétiques. Il est préconisé dans le cadre du traitement à long terme des rhumatismes et de l’arthrose invalidante. Ce médicament est également utilisé dans le traitement à court terme de la fièvre et/ou des douleurs comme le mal de tête, les états grippaux, les douleurs dentaires, les courbatures et les règles douloureuses. Il est aussi indiqué chez l’adulte, après obtention d’au moins un avis médical, pour le traitement des crises de migraine légères à modérées, avec ou sans aura.

L’ibuprofène 400 est adapté aux adultes et aux enfants de plus de 30 kg, soit environ 11-12 ans.

 

L’histoire de l’Ibuprofène :

L’Ibuprofène a été élaboré par la division de recherche du groupe Boots UK au cours des années 1960. Son brevet a été déposé en 1961, après un test systématique des propriétés antipyrétiques et analgésiques de 600 molécules éventuelles. Sa découverte incombe à l’Espagnol Antonio Ribera Blancafort, qui fait partie du groupe Boots et qui a développé la structure chimique de la molécule.

 

Quelles sont les indications de l’Ibuprofène 400 ?

L’ibuprofène 400 est destiné aux adultes et aux enfants de plus de 30 kg, approximativement 11-12 ans, pour traiter à court terme la fièvre et/ou les douleurs telles que :

Les maux de tête :

Les déclencheurs de maux de tête varient d’une personne à une autre. Déterminez si les maux de tête sont provoqués par quelque chose que vous pouvez éviter, comme certains aliments, boissons ou une paire de lunettes inconfortable.

Les états grippaux:

Contrairement à la grippe, l’état grippal, également appelé syndrome grippal, est provoqué par une variété de virus respiratoires différents qui sévissent d’octobre à la fin de l’hiver. Il s’accompagne fréquemment d’une sensation générale de faiblesse.

Des douleurs dentaires :

Un mal de dents peut survenir soudainement et être très douloureux, surtout la nuit. Bien qu’il puisse y avoir d’autres causes, il indique souvent une maladie des dents ou des gencives. Un analgésique peut soulager l’inconfort dentaire, mais une visite chez le dentiste est cruciale, car lui seul peut poser le bon diagnostic dentaire et administrer le traitement nécessaire.

Des courbatures :

Au lendemain d’un effort exceptionnel, lors de certaines infections comme la grippe, des courbatures peuvent apparaître.  

Des règles douloureuses :

Les douleurs menstruelles peuvent apparaître à l’adolescence dans les mois suivant les premières règles ou au cours de la vie adulte. Elles peuvent être dues à différents facteurs, mais une consultation est nécessaire si les douleurs vous alertent.

Une migraine légère à modérée :

Les migraines sont des maux de tête particuliers pouvant durer entre plusieurs heures et plusieurs jours. Il s’agit d’une maladie fréquente et sans gravité. Toutefois, selon l’intensité et la fréquence des crises, elle peut avoir un impact sur la qualité de vie et se révéler désagréable.

 

Comment prendre Ibuprofène 400 ?

Posologie usuelle :

  • Pour les cas d’affections douloureuses et/ou fébriles :

La posologie recommandée est de 1 comprimé de 400 mg par prise, qui peut être renouvelée en cas de besoin, en respectant un intervalle de 6 heures. Dans tous les cas, vous ne devez pas dépasser 3 comprimés par jour, soit 1200 mg.

Le comprimé Ibuprofène de 400 mg est réservé dans le traitement des douleurs ou une fièvre plus intense.

Une administration régulière contribue à éviter les fortes poussées de fièvre ou de douleur, cependant, les prises doivent être espacées au minimum de 6 heures.

Pour un sujet âgé qui présente un risque important d’effets indésirables, il est conseillé de prendre la dose la plus faible possible.

  • Pour les crises de migraine :

Dans ce cas, l’Ibuprofène 400 est réservé à l’adulte.

La dose recommandée est de 1 comprimé Ibuprofène 400 mg, à prendre le plus tôt possible, dès le début de la crise.

Dans le cas où un patient n’est pas soulagé à la suite de la première dose, il ne faut pas prendre une deuxième dose au cours de la même crise. Cependant, il est possible de traiter la crise avec un autre médicament qui n’est ni un anti-inflammatoire non stéroïdien ni de l’aspirine.

Si la douleur réapparaît, on peut administrer une deuxième dose à condition de garder un intervalle de 8 heures entre les deux doses.

 

Indication en cas de non-respect de la dose indiquée :

Dans le cas où l’Ibuprofène 400 a été administré par erreur, il faut toujours consulter un médecin.

Les symptômes possibles liés à la prise de ce médicament en cas de non-respect de la dose sont les suivants : nausées, douleurs abdominales, vomissements (avec traces de sang), maux de tête, bourdonnements d’oreilles, confusion et instabilité des mouvements oculaires. À fortes doses, les symptômes les plus courants sont les suivants : somnolence, douleurs thoraciques, palpitations, perte de conscience, convulsions (en particulier chez les enfants), sang dans les urines, sensation de froid dans le corps, faiblesses et vertiges et problèmes respiratoires.

Dans le cas où vous avez pris plus d’Ibuprofène 400, vous ne devez pas prendre une double dose pour compenser la dose simple que vous avez oublié de prendre.

 

Durée du traitement :

  • Pour un enfant et un adolescent :

La durée du traitement à l’Ibuprofène ne devra pas dépasser 3 jours. Dans le cas où il doit être poursuivi pendant plus de 3 jours ou si les symptômes s’aggravent, il est conseillé de consulter un médecin.

  • Pour un adulte :

Dans le cas d’une crise de migraine, la durée du traitement ne devra pas être supérieure à 3 jours. Si la migraine ou la fièvre persistent pendant plus de 3 jours ou si les douleurs persistent pendant plus de 5 jours, vous devez consulter votre médecin. Dans le cas où les symptômes s’aggravent ou si un autre trouble apparaît, il faut aussi informer votre médecin.

Si vous trouvez que l’effet de l’Ibuprofène 400, est trop intense ou trop léger, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

 

Mode et voie d’administration

L’Ibuprofène 400 est destiné pour une administration par voie orale. Son utilisation doit se faire à court terme.

Avalez le comprimé Ibuprofène 400 avec un grand verre d’eau, sans le croquer.

La prise des comprimés se fait, idéalement, au cours d’un repas.

 

Interactions avec d’autres médicaments

Au cas où vous prenez ou avez pris récemment un autre médicament, même s’il a été acheté sans ordonnance, prévenez votre médecin ou votre pharmacien. En effet, il se peut que certains médicaments nécessitent des ajustements particuliers, et d’autres ne peuvent pas être utilisés en même temps.

Vous devez toujours informer votre médecin, votre dentiste ou votre pharmacien si vous prenez l’un des médicaments suivants en même temps que l’Ibuprofène 400 :

  • Aspirine ou d’autres anti-inflammatoires non stéroïdiens
    corticostéroïdes ;
  • Anticoagulants oraux comme l’héparine injectable, warfarine, antiagrégants plaquettaires ou autres thrombolytiques tels que la ticlopidine ;
  • Lithium ;
  • Méthotrexate ;
  • Inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine, diurétiques, bêta-bloquants et antagonistes de l’angiotensine II ;
  • Certains antidépresseurs, inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine ;
  • Pemetrexed ;
  • Ciclosporine et tacrolimus.

Recherche associée à l'Ibuprofène

Ibuprofene 400 Ibuprofene 200 - Ibuprofene 400 posologie - Ibuprofene sans ordonnance Ibuprofene mal de tete - Posologie ibuprofene 400 - Ibuprofene regle - Ibuprofene anti inflammatoire - Ibuprofene cafeine - Ibuprofene mal de dent - Ibuprofene mylan