» » Comment soigner une gastro ?

Comment soigner une gastro ?

jeudi 10 mars 2022

 

Faisant partie des pathologies qui se manifestent généralement au cours des périodes hivernales, la gastro-entérite ou plus communément appelé gastro est un souci assez majeur pour l’être humain. La gastro peut provoquer toutes sortes de symptômes comme les diarrhées, les douleurs au ventre ou encore les nausées. Malgré le fait qu’elle soit souvent bénigne, mais contagieuse, la gastro-entérite peut se soigner. D’autant plus qu’il existe un bon nombre de remèdes pour traiter cette maladie ou du moins ses manifestations. Toutefois, la gastro peut s’avérer être fatale, surtout pour les personnes hypersensibles si elle n’est pas prise en charge à temps.

 


 

gastro vomissement

 

Gastro : comment la reconnaître et la traiter ?

En quelques mots, la gastro-entérite aiguë est une sorte d’inflammation de la muqueuse du tube digestif qui peut causer de la diarrhée et provoque régulièrement des douleurs abdominales ainsi que des vomissements. Dans un contexte général, elle est d’origine virale et fait partie des maladies très contagieuses. Cependant, la gastro-entérite peut aussi être d’origine bactérienne ou parasitaire. Une gastro d’origine virale est causée dans la majorité des cas par un virus appelé rotavirus, mais elle peut aussi provenir de certaines bactéries comme la salmonelle ou le campylobacter.

 

Comme indiqué, la gastro-entérite aigüe engendre de la diarrhée et des vomissements qui sont susceptibles de durer jusqu’à 3 jours consécutifs. Ses symptômes peuvent vraiment devenir très désagréables, mais s’avèrent être sans danger pour la plupart des sujets infectés. Quoi qu’il en soit, la gastro est une maladie assez dérangeante qui peut aussi s’accompagner de maux de tête, courbatures, fièvre ou encore de fatigue. Chez les personnes âgées et les enfants plus ou moins fragiles, la gastro-entérite peut entrainer d’autres symptômes tels que les risques de déshydratations sévères en à peine quelques heures de diarrhées.

 

Affichant une période d’incubation qui peut aller de 24 à 72 heures, la gastro-entérite se manifeste généralement par une diarrhée aigüe au début. Elle se démarque par une augmentation de la fréquence des selles, soit en moyenne trois selles au bout de 24 heures. En même temps, les selles deviennent molles, voire liquides. La diarrhée s’accompagne souvent de nausées ou de vomissements avec des crampes abdominales. Une fièvre plus ou moins modérée peut aussi survenir. Dans certains cas, la gastro-entérite se distingue par la présence de sang dans les selles, notamment chez les sujets sensibles.

 

Quels sont les symptômes de la gastro et comment la soigner ?

D’après les analyses cliniques, la période d’incubation d’une gastro-entérite est évaluée aux alentours d’un à trois jours. Comme indiqué auparavant, les principaux symptômes sont les nausées, les vomissements, les douleurs abdominales, l’apparition d’une fièvre, la diarrhée accompagnée d’une fréquence élevée de selles et parfois et la présence de sang dans les selles.

 

Comment savoir si l’on a la gastro ?

Tous comme les autres pathologies en relation avec les infections du tube digestif, la gastro-entérite se reconnaît par ses symptômes. En clair, une personne est susceptible d’attraper la gastro lorsqu’elle souffre d’une inflammation du système digestif. C’est-à-dire que la muqueuse de son intestin est enflammée à cause d’un éventuel agent pathogène, d’où l’appellation de grippe intestinale. Il est toutefois à noter que ce nom n’a rien à voir avec la grippe proprement dite, bien que certaines de ses manifestations, à savoir la montée de la température ou les courbatures se rapprochent de cette dernière. Par ailleurs, la gastro est souvent présente lors des saisons hivernales, ce qui lui confère le patronyme de gastro-entérite hivernale, survenant approximativement entre le mois de novembre et le mois de mars. Cette pathologie se montre généralement après un temps d’incubation de 1 journée si elle est d’origine bactérienne et de 3 jours si elle provient d’un virus.

 

Combien de temps dure une gastro ?

Dépendant de son origine, la durée d’une gastro-entérite est généralement courte et s’étale en moyenne sur une durée de 2 à 5 jours. Toutefois, la maladie reste contagieuse jusqu’à environ 3 jours après la guérison.

 

Est-ce que la gastro fatigue ?

fatigue

 

En effet, la fatigue fait partie des symptômes qui caractérisent l’apparition d’une gastro-entérite. Néanmoins, elle est assez facile à traiter, à condition de respecter un certain nombre de règles comme l’habitude de lever les pieds lorsqu’on est au repos. La fatigue causée par cette maladie peut se dissiper si le sujet a recours au magnésium. Même sans l’intervention des médicaments, l’apport en magnésium peut être obtenu par des aliments comme le chocolat noir, les lentilles, l’emmental ou encore les fruits secs. Sans mentionner qu’un bon nombre de plantes sont d’une grande aide pour permettre de s’approvisionner en magnésium, pour ne citer que l’argousier et le ginseng.

 

Est-ce que la Gastro-entérite donne de la fièvre ?

Les apparitions d’épisodes de diarrhées, de nausées, de vomissements et de douleurs abdominales, la gastro-entérite peut aussi provoquer de la fièvre dans la plupart des cas.

 

Quand s’inquiéter d’une diarrhée ?

Normalement, la diarrhée se distingue par des selles qui présentent une consistance liquides, mais assez volumineuses et nombreuses par rapport aux habitudes du patient. Il est néanmoins utile de savoir que la diarrhée n’est pas considérée comme étant une maladie, mais plutôt comme un genre de symptôme de l’irritation de l’intestin ou plus précisément de la colite. En cas de gastro-entérite aigüe, si la diarrhée devient très abondante, atteignant plus de 10 selles par jour et qui se prolonge sur plus de 48 heures ou si elle est accompagnée par l’apparition d’une fièvre de 38,5 °C ou plus, ou des signes de déshydratation, il est impératif de se rapprocher le plus vite d’un centre de soins ou du moins de son médecin traitant. De même, il faut consulter un thérapeute en cas de présence de sang dans les selles.

 

Quand s’arrête l’épidémie de gastro ?

Étant donné que la gastro-entérite est une maladie bénigne, mais qui peut être particulièrement contagieuse, son temps d’incubation peut durer jusqu’à 24 heures en temps normal, surtout si elle est d’origine virale. Après un traitement adéquat, les symptômes disparaissent généralement au bout de trois jours.

 

Est-ce qu’une gastro peut durer une semaine ?

Dépendant de l’ampleur de la maladie et de l’origine de la pathologie, la durée des symptômes peut aller de 24 à 36 heures, voire même jusqu’à 1 semaine ou plus s’il y a présence de diarrhée sanglante accompagnée d’une forte fièvre. Dans tous les cas, un avis médical est indispensable si les symptômes persistent au-delà de 36 heures.

 

Est-il possible d’attraper la gastro deux fois de suite ?

gestes barriere

 

Comme la plupart des maladies hivernales qui sont contagieuses, il est tout à fait possible qu’un patient ayant déjà été atteint de cette maladie soit de nouveau infecté. Effectivement, les gens ont tendance à penser qu’une fois qu’on a attrapé cette maladie, on en sera au moins débarrassé pour le reste de l’hiver, ce qui est totalement faux. La gastro-entérite est une pathologie qui peut récidiver si l’on ne fait pas attention.

 

Quel traitement pour la gastro ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est crucial de savoir que pour soigner au mieux une gastro-entérite, il n’y a rien de mieux que le repos. Toutefois, pour soulager les maux, il est possible de prendre des médicaments comme les « ralentisseurs de transit ». Ces produits pharmaceutiques permettent de réduire les contractions intestinales et aident à diminuer la fréquence d’évacuation des selles. Néanmoins, avant de recourir à ces médicaments, il est conseillé de demander l’avis d’un spécialiste. En effet, ils sont généralement contre-indiqués en cas de diarrhée avec présence de sang dans les selles ou si la personne est atteinte d’une inflammation intestinale chronique ou de la maladie de Crohn.

 

Par ailleurs, d’autres prescriptions sont à prévoir, notamment en ce qui concerne les absorbants et les protecteurs intestinaux, mais aussi les antidiarrhéiques qui ont la capacité d’arrêter la diarrhée et les vomissements. En complément d’une bonne hydratation, il se peut que des traitements à base de diosmectite soient également préconisés par le médecin. Il faut toutefois noter que les médicaments antidiarrhéiques qui sont fabriqués à partir de nifuroxazide sont destinés uniquement aux adultes et sur ordonnance. Il est aussi important de bien respecter le dosage prescrit et la durée du traitement indiqué par le médecin.

 

Comment soulager une gastro rapidement ?

Pour soigner une gastro-entérite de manière rapide, il existe un bon nombre de solutions qui doivent être prises en compte. La première alternative consiste à la prise de solutés de réhydratation orale ou SRO. Cette solution est indispensable, car lors d’une gastro-entérite, le corps souffre d’une déshydratation qui peut s’avérer plus grave chez les personnes âgées et les enfants. Il convient donc de compenser les pertes d’eau et de sel avec des SRO. Il est aussi conseillé de boire une quantité convenable d’eau, de manière répétitive, mais en petites quantités.

 

Pour apaiser de façon plus rapide une gastro-entérite, il est également recommandé d’adopter à une bonne alimentation. C’est-à-dire que le patient doit consommer des nourritures salées, riches en glucose telles que les pâtes, le riz, les carottes cuites et les biscuits salés. En revanche, les fruits et les légumes crus ainsi que les boissons glacées sont à éviter.

 

Comment éviter la gastro-entérite ?

La gastro-entérite s’attrape le plus souvent par la consommation d’aliments contaminés, par le contact direct avec les personnes malades ou également en buvant de l’eau souillée. Ainsi, pour éviter le risque de contamination, il est recommandé de veiller à une hygiène des mains et des surfaces. Il faut prendre l’habitude de se laver les mains avec du savon ou un gel hydroalcoolique de manière fréquente et le plus soigneusement possible. Il convient aussi de s’abstenir de se partager les verres d’eau ou les couverts. La préparation des repas quotidiens doit être réalisée avec plus d’attention, notamment en collectivité.

 

Quoi qu’il en soit, l’avancée de la médecine a permis d’élaborer deux vaccins qui permettent de prévenir la gastro-entérite. En effet, au cours de l’année 2006, deux vaccins ont pu être mis sur le marché dans l’Hexagone après que leur efficacité a été prouvée. Ils sont les plus répandus sur le territoire européen et aussi aux USA. Dans le but d’arriver à une vaccination de masse, le Conseil supérieur d’hygiène publique a pourtant décidé d’ajourner pour une période ultérieure la recommandation de ces vaccins chez les nourrissons de moins de 6 mois, notamment en raison du coût des vaccins qui est pour le moment assez onéreux.

 

Il s’avère effectivement que les sujets qui sont déjà atteints se doivent d’adopter toutes les précautions citées précédemment. Sans mentionner qu’une mère contaminée doit veiller à ce que sa main soit lavée de façon systématique avant de toucher ses enfants. De plus, elle devra limiter les contacts à un strict minimum. Pour le cas des nourrissons, à la moindre inquiétude, il est impératif de se rapprocher le plus vite d’un médecin ou d’un centre de soins.

 

Pour les enfants et les sujets âgés, il est toujours conseillé de les faire boire une quantité raisonnable d’eau ou de solutions de réhydratation spécifiques qui sont généralement proposées en pharmacie. Il en est aussi de même pour les personnes malades, qui doivent parfois se soumettre à cure d’eau. Dans l’ensemble, les individus atteints de cette pathologie se doivent de bénéficier de beaucoup de repos afin de leur permettre de se rétablir plus rapidement.

 

Comment arrêter les vomissements de la gastro ?

médicament gastro

 

Certes, les médicaments antidiarrhéiques sont largement suffisants pour arrêter les vomissements. Toutefois, si le patient présente un risque de gastro-entérite avec seulement des vomissements comme symptômes, il est conseillé de ne pas le forcer à trop manger. En revanche, il lui sera conseillé de continuer son hydratation par la prise de tisanes, de soupes ou de bouillons.

 

Comment calmer une gastro naturellement ?

A part les recommandations cliniques, les traitements avec des médicaments disponibles sans ordonnances peuvent être d’une aide précieuse pour combattre les symptômes de la gastro-entérite. Néanmoins, l’automédication n’est pas conseillée notamment chez les personnes âgées, les bébés et les femmes enceintes pour éviter tout risque de complication. Un avis médical est également à privilégier afin de prévenir tout risque de déshydratation. Par ailleurs, en cas de diarrhée accompagnée de présence de sang dans les selles, de fièvre ou aussi de manifestations inquiétantes qui s’avèrent être insistants au bout de quelques jours, il faut consulter un médecin en urgence. Cependant, quelques réflexes sont à avoir pour que la gastro-entérite soit écartée de façon naturelle. Parmi les habitudes à adopter se distingue l’utilisation du charbon et de l’argile. Ces deux éléments sont tout à fait aptes à apaiser les symptômes de la gastro.

 

En effet, le charbon végétal est connu pour capter les bactéries et les toxines qui sont présentes à l’intérieur du tube digestif. Pour bénéficier de ces actions, il suffit d’en ingérer entre 4 à 8 gélules par jour entre les repas. Il est également possible de prendre du charbon sous forme de poudre. Diluez environ 2 cuillères à soupe de ce produit dans un verre d’eau et en prendre toutes les huit heures. Le traitement peut être renouvelé jusqu’à ce que les symptômes se dissipent. Par ailleurs, l’argile verte est aussi un remède efficace pour soigner la grippe intestinale, notamment en cas de diarrhée. Tout comme l’action du charbon, elle permet de capter les toxines du corps. Grâce aussi à son pouvoir couvrant, l’argile verte peut favoriser la cicatrisation du tube digestif qui a été irrité par les nausées et les vomissements.

 

Il est toutefois à noter que ces deux traitements ne doivent pas être administrés en même temps et qu’il faut laisser passer un certain nombre d’heures d’intervalle s’ils doivent être suivis par d’autres médicaments. Sinon les effets recherchés risquent de ne pas être constatés.

 

Il n’est plus à expliquer que le corps est soumis à une dure épreuve durant l’apparition d’une gastro-entérite, surtout parce que la diarrhée et les vomissements sont des maladies qui causent une perte considérable d’eau. De ce fait, il est recommandé de boire une quantité suffisante de boissons afin de réhydrater l’organisme comme il faut. Dans ce contexte, il est bon de savoir qu’il existe sur le marché des infusions qui permettent de soigner les symptômes en relation avec la gastro. Parmi elles se démarque, par exemple, une infusion à base d’aigremoine ou de baies de myrtilles séchées préparée dans une tasse d’eau bouillante durant 10 minutes. Filtrer le liquide avant de le boire à raison de 3 tasses par jour, de préférence en dehors des repas.

 

Pour soulager les spasmes douloureux, il suffit aussi d’ajouter 2 cuillères à soupe de feuilles de mélisse. Par ailleurs, pour stimuler les sécrétions gastriques, une tisane de thym ou de romarin va permettre au patient de bénéficier d’un mélange anti-infectieux et désinfectant des voies digestives. Pour ce faire, mettre 1 cuillère à soupe de plante séchée à l’intérieur d’un récipient contenant déjà de l’eau chaude, puis laisser infuser au moins 3 minutes avant de le filtrer. En infusion, la salicaire est aussi un végétal qui peut combattre les diarrhées qui surviennent lors d’une gastro-entérite.

 

Quelle plante pour soigner la gastro ?

plantes pour soigner la gastro

 

Autre celles qui sont déjà citées, il existe un nombre incalculable de plantes et de légumes qui peuvent vraiment aider à soulager une gastro-entérite ou principalement ses symptômes. Au cours de cette maladie, par exemple, l’argile est le remède de grand-mère le plus apprécié en cas de selles liquides. Il dispose d’un puissant pouvoir absorbant qui agit en protégeant la muqueuse intestinale en formant une sorte de pansement. L’argile rétablit également le transit en s’emparant des microbes pour les drainer et les faire évacuer.

 

Après l’argile, les carottes et le riz sont aussi des aliments à consommer en cas de gastro-entérite. Depuis des lustres, ces deux nourritures ont toujours été présentes dans la marmite de grand-mère quand un proche ou un enfant est atteint par la diarrhée. Avec ses substances actives riches en sucre, en pectine et en mucilage, les carottes ont une action régulatrice sur la digestion et s’avèrent être un antidiarrhéique puissant. La carotte dispose également d’une quantité phénoménale de sels minéraux, permettant de compenser ceux qui ont été évacués avec les selles. Avec tout cela, les carottes sont aussi un atout indispensable pour favoriser la cicatrisation des muqueuses. Par ailleurs, tout comme les carottes, le riz est également un antidiarrhéique efficace.

 

Le coing est un fruit qui a su traverser les temps pour susciter la curiosité par sa capacité à soigner les symptômes en relation avec la gastro-entérite, notamment concernant la diarrhée. En effet, consommé en compote, en gelée ou en pâte, le coing qui est riche en pectine peut réellement traiter la diarrhée. Le gingembre frais peut aussi se préparer en tisane pour traiter les vomissements.

 

Quelle tisane pour soigner la gastro ?

Avec ses fortes concentrations en tannins, les baies et les myrtilles séchées sont les plus qualifiées pour soigner tous types de gastros, qu’elles proviennent d’un virus ou d’une bactérie.

 

Comment savoir si on a une gastro ou une intoxication alimentaire ?

Causée par des bactéries, l’intoxication alimentaire est souvent provoquée par un aliment contaminé. Dans la plupart des cas, elle est due à un staphylocoque ou une salmonelle. L’intoxication alimentaire se manifeste dans les heures qui suivent la consommation de l’aliment en question. En revanche, les gastro-entérites sont des maladies contagieuses qui se déclenchent entre 6 et 48 heures après un contact direct avec le virus responsable du nom de norovirus chez l’adulte et rotavirus chez les enfants.

 

Quand se déclare une intoxication alimentaire ?

Pour une intoxication alimentaire, les symptômes se manifestent habituellement aux alentours de 12 à 36 heures après la consommation d’un aliment contaminé. Toutefois, ces symptômes peuvent aussi se déclarer de manière plus précoce, soit à peu près 6 à 10 heures après l’ingestion de la nourriture en cause.

 

Comment diagnostiquer une intoxication alimentaire ?

Quand c’est une intoxication alimentaire d’origine bactérienne, virale ou parasitaire, le diagnostic peut se baser sur les symptômes et/ou à partir d’un examen physique. Il n’est pas également rare que le médecin préconise une analyse sanguine et/ou d’un échantillon de selles qui lui permettront de déterminer la raison de la déshydratation et par la même occasion de détecter les bactéries ou les parasites responsables de la pathologie.

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.

Liste des thèmes
Actualités 4
Santé 515
Beauté 8
Diététique & nutrition 32
Bébé & maman 2
Bien-être 8
Hygiène 4
Conseils Santé 3
Nature & plantes 164