» » Comment bien choisir sa cup menstruelle ?

Comment bien choisir sa cup menstruelle ?

mercredi 02 mars 2022

 

La coupe menstruelle est une alternative aux serviettes hygiéniques et aux tampons. Il s’agit d’une protection périodique naturelle et écologique. Elle se présente sous une forme de cloche dotée de bord arrondi, ainsi que d’une tige servant à la retirer.

 


 

menstruation

 

Qu’est-ce qu’une coupe menstruelle ?

La coupe menstruelle porte également le nom de coupelle menstruelle ou cup menstruelle. Il s’agit d’un appareil de protection hygiénique féminine qui est employé pendant la menstruation. Celle-ci est constituée d’une petite coupe en forme d’entonnoir avec un bord arrondi. Le plus souvent, la coupe est terminée par une petite tige.

Il faut savoir que ce dispositif est le plus souvent composé de silicone médical. Elle est également composée de caoutchouc ou de latex. Logiquement, les coupes menstruelles ne provoquent pas de fuite. En effet, étant placée dans le vagin contre les parois, la forme de celui-ci l’empêche de se glisser, de tomber ou de bouger. Le sang contenu à l’intérieur n’est pas sensé couler ou déborder si ce dispositif est changé de façon régulière.

 

La coupe menstruelle se place à l’intérieur du vagin dans le but de recueillir le sang. Celle-ci peut se conserver en place jusqu’à 12 heures avant de la vider, la rincer puis la réinsérer. Notez que celle-ci peut être utilisée pendant plusieurs années. C’est pour cette raison qu’elle est perçue comme une alternative écologique aux protections hygiéniques jetables.

 

Différentes tailles de coupe menstruelle sont présentes sur le marché. Elles sont parfaitement adaptées aux femmes qui ont déjà subi un accouchement ou non. La durée de vie de ces dispositifs est d’au moins 5 ans. Il faut savoir que la coupe menstruelle peut contenir entre 10 à 30 ml de fluides. Ces quantités correspondent à environ le tiers de la quantité perdue lors d’une menstruation.

 

La coupe menstruelle n’absorbe pas le sang comme le ferait une protection d’hygiène classique, comme les serviettes ou les tampons. En effet, la coupe retient le fluide à l’intérieur du vagin. Elle est notamment sans danger, toutefois, il est déconseillé de la porter n’importe comment et trop longtemps. Des précautions sont notamment de mise la nuit.

 

Coupe menstruelle : à qui s’adresse-t-elle ?

Il faut savoir que la coupe menstruelle est de plus en plus populaire chez les jeunes. Notamment en raison de son aspect écologique, pratique, économique et confortable. Toutefois, il n’y a pas de limite d’âge pour porter ce dispositif de protection. De ce fait, les jeunes filles, même celles qui n’ont pas encore eu d’enfant peuvent mettre la coupe menstruelle. Pour ce genre d’utilisatrice, il est conseillé de se tourner vers un petit modèle. En effet, les modèles plus grands sont plus destinés aux femmes ayant déjà des enfants. De ce fait, toutes les personnes qui possèdent un vagin et ayant leurs règles peuvent parfaitement porter une coupe menstruelle. Il faut toutefois qu’elles adaptent la taille du dispositif en fonction de leurs anatomies et de leurs flux.

 

Étant donné qu’il faut introduire l’appareil dans le vagin, il est préférable d’être à l’aise avec son corps et son anatomie. La coupe menstruelle est disponible en parapharmacie, dans les grandes surfaces, les magasins bio et sur Internet.

 

Comment utiliser la coupe menstruelle ? cup menstruelle

La coupe menstruelle peut être utilisée par toutes les femmes. Toutefois, avant d’opter pour celle-ci, il est indispensable de connaître son fonctionnement. De plus, il est aussi primordial d’adopter une position décontractée, étant donné qu’il faut introduire ce dispositif à l’intérieur du vagin.

 

Une stérilisation de la coupe menstruelle est nécessaire lors de sa première utilisation. Pour ce faire, il est conseillé de plonger l’appareil dans une casserole d’eau bouillante. C’est seulement après que peut venir la mise en place. Prenez soin d’avoir les mains propres pour introduire celle-ci dans le vagin. Il faut savoir que l’introduction dans le vagin doit se faire en pliant la coupe menstruelle en deux. Celle-ci va alors se déployer à l’intérieur jusqu’à adhérer complètement aux parois vaginales. Parfaitement étanche, la coupe va alors éviter toutes les fuites. Ce dispositif doit être vidé au maximum toutes les 8 heures. Cette durée peut varier suivant le flux menstruel de chaque utilisateur. Suivant la taille et le flux, la coupe menstruelle nécessite d’être vidée 2 à 5 fois par jour. Notez qu’il est possible d’humidifier le dispositif avec de l’eau ou du lubrifiant si l’insertion est difficile. Il est également possible de procéder à l’opération sous la douche pour faciliter la mise en place. Pour la retirer, il suffit d’utiliser la petite tige se trouvant à la base de la coupe menstruelle. Le retrait doit se faire de façon délicate et ne pas tirer dessus brusquement. Il est conseillé de stériliser la coupe menstruelle en fin de cycle. Pour ce faire, vous pouvez la plonger dans l’eau bouillante pendant quelques minutes. Après cette étape, vous pouvez conserver la coupe dans un endroit sec et à l’abri de la poussière. Notamment, un sac en tissu ou une pochette fermée.

 

Quelles sont les différentes techniques d’insertion de la coupe menstruelle ?

Différentes techniques sont disponibles pour insérer une coupe menstruelle dans un vagin. L’idéal est de trouver celle qui correspond le mieux à chaque utilisatrice. Dans un premier temps, vous devez choisir une position confortable : allongée sur un lit, les jambes en grenouille, debout avec une jambe surélevée, etc. Pliez ensuite la coupe menstruelle entre vos doigts, afin de la mettre en place. Vous pouvez la tenir fermement à l’aide de vos doigts, notamment le pouce et l’index. L’insertion dans le vagin doit se faire doucement, puis elle va se déplier pour retrouver sa forme initiale. Notez que la coupe une fois portée ne doit pas être gênante. De plus, seul le petit bout en silicone doit dépasser afin de pouvoir la retirer facilement.

  • Le pliage en triangle

Il s’agit de l’une des techniques les plus faciles à adopter pour l’insertion de la coupe menstruelle dans le vagin. Cette technique est aussi connue sous le nom de « pushdown ». Elle est réputée pour être la plus appréciée des débutantes. Le pliage en triangle implique que la coupe se recroqueville au point de devenir plus fine qu’un tampon. La technique consiste à pousser le milieu de la coupe menstruelle avec l’index. Le but étant de former un trou. Ainsi, vous pouvez l’introduire dans le vagin en engageant le bout plié en premier. Une fois que la coupe est introduite, il suffit alors de la pousser avec le doigt pour qu’elle puisse se déployer à la base de la paroi vaginale. Il faut savoir que cette méthode de pliage est particulièrement recommandée pour les coupes les plus souples. En effet, ce genre de dispositif a plus de difficultés à se déployer naturellement à l’intérieur des parties intimes.

  • Le pliage en C ou en U

Cette technique implique de mettre la coupe menstruelle en forme de la lettre en question, à savoir en C ou en U. Il faut savoir que ce dispositif est composé de silicone, une matière naturellement malléable. De ce fait, mettre la coupe dans cette forme se fait sans aucun mal. La technique se fait en appuyant sur le milieu de la coupe avec l’index. L’objectif étant d’écraser cet appareil, de sorte à lui donner la forme d’un C ou d’un U. Vous pouvez ensuite rapprocher les deux bords entre eux en les pliants pour qu’ils se touchent. Notez que cette technique de pliage est plus légèrement épaisse que le pliage en triangle. Toutefois, elle est souvent recommandée pour avoir un déploiement optimal à l’intérieur de vos cavités. Cette technique possède l’avantage de pouvoir s’utiliser en une seule main et très rapidement. Pour les débutantes, il est conseillé de ne pas utiliser les deux mains pour effectuer ce mode de pliage. En effet, la coupe menstruelle peut s’ouvrir prématurément rendant l’insertion difficile.

  • Le pliage en origami ou en 7

Il s’agit d’une technique de pliage le plus facile et le plus rapide à réaliser. Pour exécuter le pliage en origami, il suffit de rabattre un bord de la coupe menstruelle en forme de 7. Cette technique offre un point d’insertion très fin. Ce pliage est à adopter si vous n’arrivez pas à introduire la coupe avec le pliage en triangle. Le pliage en origami permet d’avoir un contrôle total sur le bord à déployer à l’intérieur. Ceci une fois la coupe menstruelle insérée et l’effet ventouse activé.

  • La lèvre

Il s’agit d’une technique de pliage qui est le plus adapté aux dispositifs souples. Notamment, ceux qui ne se déploient pas facilement. Pour effectuer cette technique, vous devez pincer le bout de la coupe menstruelle de manière à former un petit V. Ensuite, vous pouvez faire rentrer le petit bout au milieu en pressant les bords. L’objectif est de former un petit nœud au milieu. La mise en place se fait en poussant sur ce dernier afin de faciliter l’insertion et le bon déploiement.

  • Le pliage en demi-diamant

Ce type de pliage permet d’obtenir un angle d’insertion très fin. Ainsi, elle est rendue plus facile à manier. Il s’agit d’une technique qui semble être compliquée, mais il suffit juste d’un peu d’entraînement. Le pliage en demi-diamant se fait en repliant un bord du dispositif vers l’extérieur. Vous pouvez ensuite faire appuyer dessus dans le but de faire apparaître deux ailettes de part et d’autre de la coupe. Le but étant d’obtenir une forme de berlingot. Il faut savoir que la coupe menstruelle peut être insérée sous cette forme. Toutefois, les utilisatrices préfèrent plier le diamant en deux pour avoir un point d’insertion très fin.

  • Le pliage en S

Il s’agit d’une technique considérée comme « styler ». Toutefois, elle est plus compliquée que les deux autres pliages précédents. Pour effectuer cette technique, vous pouvez faire prendre à votre coupe menstruelle la forme d’un S. Pour l’insérer, vous pouvez bien appuyer sur les parties de la lettre entre elles. L’objectif étant d’empêcher que la coupe s’agrandisse à l’entrée du vagin. Afin de faciliter la mise en place de ce dispositif, vous pouvez l’enduire d’un peu d’huile de coco. Cette petite astuce est idéale non seulement pour faciliter l’insertion, mais aussi pour éviter les petites douleurs.

 

Coupe menstruelle : quelles sont les précautions à prendre ?

se laver les mains

 

N’étant pas sans danger, la coupe menstruelle nécessite toutefois quelques précautions. En effet, la mauvaise utilisation de celle-ci peut augmenter le risque de choc toxique. Aussi appelé « maladie du tampon ». Il s’agit d’une maladie infectieuse rare, mais grave. Ainsi, il faut prendre soin de vider ce dispositif toutes les 4 à 6 heures.

L’utilisation des coupes menstruelles est non recommandée en cas d’infection vaginale. De plus, son usage est contre-indiqué en cas de saignements après accouchement. Quelques précautions sont à prendre concernant le port de la coupe menstruelle pendant la nuit. En effet, il est conseillé d’employer une protection externe pour éviter le syndrome du choc toxique.

 

Quels sont les avantages de la coupe menstruelle ?

Les coupes menstruelles possèdent l’avantage de s’adapter à toutes les formes de vagin. De plus, différentes tailles sont disponibles sur le marché suivant l’abondance du flux menstruel. Il faut savoir que faire le choix de la bonne taille est indispensable pour éviter les risques de fuite.

 

Les coupes menstruelles sont aussi économiques et écologiques. En effet, elles sont réutilisables jusqu’à un an suivant les fabricants. En principe, une coupe peut se garder plusieurs années, notamment jusqu’à 5 ans. Elle possède aussi l’avantage d’être moins cher sur le long terme, comparée à une protection à usage unique. De plus, elles ne fabriquent pas de déchets contrairement aux protections périodiques classiques.

 

Les coupes menstruelles possèdent également l’avantage d’absorber jusqu’à 3 fois plus de sang qu’un tampon. Conçue en silicone, elle permet une protection longue et hypoallergénique. En effet, la silicone est connue pour limiter les risques d’allergie, de sécheresse des muqueuses vaginales et de mycose.

 

Les coupes menstruelles sont discrètes et invisibles sous les vêtements. Elles peuvent être portées à la plage, avec des sous-vêtements échancrés, etc. Des modèles larges existent sur le marché, permettant de recueillir une plus grande quantité de sang. Celle-ci peut être utile pour les personnes ayant un flux abondant et ne souhaitant pas avoir à changer de protection trop souvent.

 

Quels sont les inconvénients de la coupe menstruelle ?

L’utilisation de la coupe nécessite quelques contraintes pratiques, surtout hygiéniques. En effet, elle doit être rincée à l’eau à chaque retrait. De plus, elle doit être stérilisée entre deux cycles. L’usage de la coupe menstruelle impose également une hygiène des mains très stricte lors de son insertion. Il faut donc se laver soigneusement les mains au savon ou au gel hydroalcoolique. Elle nécessite aussi un temps d’adaptation pour sa mise en place dans le vagin et de son retrait.

 

Les coupes menstruelles possèdent également des inconvénients en cas de mauvais positionnement. En effet, des risques de fuite sont à craindre. Des caillots de sang peuvent venir obstruer les trous qui se trouvent sous les bourrelets de la coupe.

 

Comme les autres protections hygiéniques, le port de la coupe menstruelle est lié à certains dangers, notamment le syndrome du choc toxique. Il s’agit d’une maladie infectieuse rare qui peut se généraliser. Celui-ci est provoqué par la prolifération de bactéries dans le sang. Le syndrome du choc toxique peut engendrer de lourdes séquelles.

 

Plusieurs conditions peuvent être réunies pour favoriser la croissance du staphylocoque responsable de l’infection et de la production de la toxine. Notamment, le climat humide du vagin et la mise en place de la coupe entraînent une arrivée d’air importante. Ainsi, il est recommandé de ne jamais porter la coupe menstruelle plus de 6 heures d’affilée.

 

Comment faire partir l’odeur sur la coupe menstruelle ?

Il arrive que la coupe menstruelle dégage une odeur désagréable quand vous la retirez. Quelques conseils peuvent être appliqués afin de faire partir cette odeur. Ainsi, vous pouvez commencer par stériliser votre dispositif en la faisant bouillir dans de l’eau. L’astuce est d’ajouter 10 cl de vinaigre blanc dans celle-ci. Vous pouvez aussi faire tremper votre coupe menstruelle dans du vinaigre blanc pendant plusieurs heures. D’autres techniques peuvent aussi être efficaces, notamment en stérilisant votre coupe à la fin de votre cycle dans de l’eau avec du bicarbonate de soude. Vous pouvez faire tremper votre coupe menstruelle dans un mélange refermant 65 % d’eau et 35 % d’eau oxygénée. Il est également possible de mettre le dispositif dans un bol contenant du savon de Marseille ou du savon avec un pH neutre. Tout de suite après, vous pouvez recouvrir la coupe d’eau bouillante et la laisser tremper pendant toute la nuit. Vous pouvez également la laisser à l’air libre après l’avoir stérilisée, et ce, jusqu’à votre prochain cycle. Vous pouvez aussi faire tremper votre coupe menstruelle dans un mélange contenant de l’eau et de l’argile verte toute la nuit.

 

Pour enlever l’odeur sur les coupes menstruelles, il est déconseillé d’utiliser les huiles essentielles. En effet, ces dernières peuvent venir vous irriter. De plus, la silicone et l’huile ne font pas bon ménage. Afin d’éviter les odeurs dans sa coupe, quelques conseils sont à mettre en place. Notamment, ne pas garder le dispositif plus de 8 heures. Il est également conseillé de se laver une à deux fois par jour maximum. Les douches vaginales sont à proscrire pendant les règles. Adoptez les sous-vêtements en coton.

 

Syndrome du choc toxique : ce qu’il faut savoir

infection mycoses vaginale

 

Le syndrome du choc toxique est causé par des toxines. Ces dernières sont libérées par certaines souches de bactéries courantes. Notamment, les bactéries staphylococcus aureus qui sont un cinquième des staphylocoques dorés produisant des toxines TSST-1. Les toxines, une fois libérées dans l’organisme, vont alors s’attaquer à différents organes. Par exemple, le foie, les reins ou les poumons. Il faut savoir que la libération de ces toxines peut plonger la patiente dans un état d’extrême faiblesse.

 

Le choc toxique lié aux règles est provoqué par certains produits menstruels, comme le tampon ou la coupe menstruelle. Ces derniers peuvent entraîner la stagnation du sang dans le vagin qui est un environnement favorable à la multiplication de cette bactérie. Ainsi, celle-ci va produire des toxines dangereuses et qui vont entrer dans la circulation sanguine.

 

Il faut savoir que certaines femmes sont porteuses du staphylocoque doré. Celui-ci est notamment une bactérie qui n’est pas dangereuse. Toutefois, le fait de porter un tampon de manière prolongée va alors la bloquer au niveau du vagin. C’est ainsi qu’elle peut se multiplier et produire des toxines dangereuses qui vont entrer dans la circulation sanguine et vont atteindre les organes.

 

Les symptômes du syndrome du choc toxique se présentent comme suit : la femme va alors souffrir de diarrhées, de fortes fièvres et de vomissements. La femme peut aussi souffrir de maux de gorge, de maux de tête, d’éruption cutanée ou encore de rougeurs dans l’œil. La sujette peut aussi perdre conscience et tomber dans le coma. Il faut savoir que reconnaître les symptômes du syndrome du choc toxique n’est pas évident. En effet, ceux-ci peuvent être confondus avec les symptômes de la grippe. Les spécialistes avancent même que certaines femmes sont mal diagnostiquées. Toutefois, les risques sont suffisamment graves pour pousser à la réclamation d’une meilleure formation des médecins sur la question. Dans les cas les plus dramatiques, le choc toxique peut conduire à l’amputation d’un membre ou au décès.

 

Il est conseillé de se rendre aux urgences si vous constatez ces différents symptômes pendant vos règles. Aussi, pendant la consultation, il est recommandé de donner le maximum d’information aux professionnels de santé. Effectivement, les sujettes développant le syndrome du choc toxique sont amenées à être hospitalisées. En plus, elles auront une prescription d’antibiotiques afin de réduire la bactérie et stopper la production de toxines dangereuses.

 

La présence de staphylocoque doré est naturelle chez 30 à 40 % des individus. En effet, cette bactérie a pour rôle d’immuniser les personnes. En revanche, les bactéries staphylococcus aureus sont présentes dans 1 % des vagins des femmes seulement. Afin d’éviter tout risque, il est conseillé de changer de tampon ou de vider sa coupe menstruelle tous les 4 à 6 heures. De ce fait, l’utilisation de ces deux protections n’est pas recommandée la nuit.

 

Il est recommandé d’utiliser les serviettes hygiéniques pendant la nuit. De plus, l’hygiène intime des femmes doit être impeccable pendant les règles. Ainsi, il est déconseillé de se servir d’un savon particulier, l’eau est suffisante. Il est aussi conseillé de laver les mains avant et après le changement d’une protection menstruelle.

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.

Liste des thèmes
Actualités 4
Santé 515
Beauté 8
Diététique & nutrition 32
Bébé & maman 2
Bien-être 8
Hygiène 4
Conseils Santé 3
Nature & plantes 164