» » » Serviettes hygiéniques et tampons

Serviettes hygiéniques et tampons (Hygiène intime)

La serviette hygiénique est incontournable chez une femme qui a ses règles. Le marché propose tellement de variantes qu’il est presque impossible de se retrouver parmi tous les modèles de serviettes proposées.

 

Pour tout dire, la serviette hygiénique est ce qu’il y a de plus simple à utiliser étant donné qu’elle se colle juste au sous-vêtement tout en procurant protection et confort. Pratique et pliable à la fois, elle peut être utilisée pendant 3h. D’ailleurs, nombreuses sont les marques qui proposent des serviettes hygiéniques de différentes tailles et de consistance variables.

  • Le choix entre les serviettes épaisses et celles qui sont minces

Le choix est personnel, mais il faut savoir que les serviettes épaisses sont celles qui permettent de rester au sec pendant un temps assez long. Confortables, elles sont souvent faites en ouate de cellulose ou en coton.

 

Pour leur part, les serviettes minces sont plates et légères. Cependant, elles sont absorbantes et discrètes. Ce qui fait d’elles l’un des modèles le plus adaptés pour les vêtements moulants.

  • Les serviettes de nuit et les serviettes de jour

À chaque femme correspond un flux sanguin bien défini. Il peut être moyen, léger ou fort en fonction des cas. Le paquet de serviettes évoque le flux auquel correspond son usage. Pour les deux premiers jours de règles, le flux est fort et les femmes tendent à opter pour une serviette de jour.

 

Pour la nuit, il est mieux de porter des serviettes de nuit qui sont beaucoup plus larges et absorbantes. Ainsi, il n’y a pas besoin de se lever plusieurs fois pour changer de serviette.

  • Des serviettes et des protections latérales

Les serviettes mises en vente sont équipées d’ailettes autocollantes. Ce qui permet à l’utilisatrice d’éviter les fuites. Ainsi, il n’y a pas de risque de tacher les habits.

 

Bref, il est mieux de se tourner vers ce genre de serviette qui adhère mieux aux vêtements.

  • Des serviettes hygiéniques mieux conçues

Les serviettes sont plus hygiéniques et ne laissent pas apparaître cette sensation de saleté qui est aussi incommodante. D’ailleurs, changer de serviette toutes les 3 heures permet de se sentir propre en toute circonstance.

 

Les serviettes intelligentes sont caractérisées par leur forme incurvée et leur sillon circulaire qui guide le sang ver le centre de la serviette. Le voile de protection permet de rester au sec. Ce type de serviette se démarque d’ailleurs par sa capacité à neutraliser les odeurs. Du coup, les femmes sont plus libres de leurs mouvements.

Serviettes hygiéniques et tampons

Tampons Normal Bio Unyque - 16 tampons
Produit indisponible
4.32

Les protections hygiéniques au cours de l'histoire

La question qui se pose est de savoir à quoi ressemblaient les protections pour les menstruations il y a un siècle ou même quelques décennies ? Voici quelques idées sur ce sujet.

 

De 1900 à 1950

La première serviette jetable a vu le jour en 1888. En ce temps, le produit n’a pas eu un franc succès. La serviette hygiénique consistait en une étoffe de lin qui était accrochée à une ceinture sanitaire à l’aide d’une épingle à nourrice.

En 1920, la matière qui composait la serviette était la fibre de coton. Ce n’est qu’en 1934 que Tampax a inventé le premier tampon jetable. À noter qu’il a été vendu chez les femmes mariées uniquement. En 1940, les tampons sont commercialisés sans applicateur et les femmes sont de plus en plus nombreuses à en acheter.

 

Enfin, en 1950, il y a eu les serviettes jetables. Les publicités ont commencé à parler du fait de pouvoir effectuer les tâches ménagères en dépit de ses menstruations.

 

Les serviettes hygiéniques de 1960 à l’an 2000

Les serviettes lavables pour leur part sont apparues en 1960. Un accessoire qui a surtout fait son grand retour durant le mouvement Flower Power. De son côté, la serviette adhésive n’arriva sur le marché qu’au tout début des années 70. Les tampons super absorbants n’ont quant à elles vu le jour qu’en 1980 avec leurs applicateurs plastiques.

 

En 1990, les serviettes autocollantes avec ailettes sont tendance. Et en l’an 2000, les serviettes révolutionnent le marché et les modèles sont de plus en plus nombreux.

 

En 2010, la coupe menstruelle apparaît et elles sont encore plus trendy que jamais. C’est une réussite écolo et qui est bien moins dangereuse pour la santé. Apparemment, il est mieux de recourir à cette coupe au lieu de se tourner vers les serviettes et les tampons qui seraient composés de substance toxique plus connue sous le nom de dioxine. À noter cependant que ces deux derniers produits existent déjà en version bio.