» » » Coryzalia comprimé orodispersible - boite de 40 comprimés
Coryzalia comprimé orodispersible - boite de 40 comprimés
Zoom

Coryzalia comprimé orodispersible - boite de 40 comprimés

Note moyenne : 7 avis

Le médicament homéopathique Corizalya de Boiron est indiqué dans le traitement du rhume et des rhinites.

Produit en stock
Quantité 
+
-

Maximum 5

Ajouter au panier

Livraison dès 3.99 € à domicile, point relais, click & collect

Livraison offerte dès 49 € de commande

 

Ces produits peuvent également vous intéresser
Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE
Notes et avis

Le Coryzalia est un médicament homéopathique très efficace contre un rhume, un coryza, des rhumes des foins et une rhinite. Il s’agit d’un médicament homéopathique qui traite et apaise les symptômes liés à ces affections.

 

Ces comprimés comportent sur sa formule chimique des substances actives très sophistiquées. Il contient 0,5 mg d’allium cepa 3 CH, 0,5 mg de belladonna 3 CH, 0,5 mg de Gelsemium 3 CH, 0,5 mg de kalium bichromicum 3 CH et 0,5 mg de sabadilla 3 CH. En excipient, on y trouve du lactose, du croscarmellose sodique et du stéarate de magnésium.

 

Posologie pour le Coryzalia comprimé orodispersible

Pour le traitement avec le Coryzalia, la posologie préconise 1 comprimé par prise, de préférence en dehors des repas. Il faut renouveler cette dose 6 à 8 fois par jour.

 

Quelles sont les précautions d’emploi pour le Coryzalia comprimé orodispersible ?

Le Coryzalia est fabriqué sous la forme d’un comprimé enrobé et orodispersible. Il prévoit un usage par voie sublinguale. De cette façon, son utilisation convient à toute la famille, à l’exception des nourrissons en dessous de 18 mois. Toutefois, il faut dissoudre le comprimé dans un peu d’eau pour l’usage avec les jeunes patients ayant entre 18 mois et 6 ans. Cela permet de limiter le risque de fausse route.

 

Dès que le patient ressent une nette amélioration, il convient d’espacer la prise et de diminuer la dose quotidienne. Il faut donc arrêter le traitement lorsque les symptômes disparaissent complètement.

 

Ce médicament est seulement destiné pour un usage à court terme. Son utilisation ne doit pas dépasser au maximum une semaine. Si l’état du patient stagne ou se dégrade après ce délai, il faut demander conseil auprès d’un professionnel de santé.

 

En cas de surdosage, il faut consulter sans plus attendre un médecin. Cela reste aussi valable dans le cas d’un doute sur l’état du patient, son niveau d’intolérance ou sur certains points de la précaution d’emploi. Dans le cadre d’un autre traitement en cours, il faut également informer le médecin soignant de la liste des médicaments utilisés. Cette initiative permet d’éviter justement le surdosage ou la mauvaise interaction entre les composants moléculaires.

 

Quelles sont les contre-indications pour le Coryzalia comprimé orodispersible ?

L’usage de Coryzalia n’est pas adapté pour le traitement d’un enfant âgé moins de 18 mois. Elle est aussi déconseillée pour le cas d’une personne développant une réaction allergique à l’une des substances actives de ce médicament.

 

Comme ces comprimés se composent de lactose, sa molécule pourrait altérer l’état d’un patient souffrant d’une déficience en lactase de Lapp ou une intolérance au galactose. Cela s’applique également dans le cadre d’un syndrome de malabsorption du glucose ou du galactose. Cela est lié à la présence d’une maladie héréditaire très rare.

 

En raison de la présence du pulsatilla 3 CH, ce médicament n’est pas recommandé pour le cas d’une otite ou d’une sinusite. Son utilisation pour ces affections nécessite une prescription plus élaborée. Elle doit être soumise sous contrôle d’un professionnel de santé.

Retour en haut
Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE
Notes et avis

Certaines personnes présument à tort que le rhume provient d’un virus qui attaque le système respiratoire. En effet, la réalité est beaucoup plus complexe qu’on le pense. Bien que les symptômes soient banals, il est important de bien comprendre cette maladie pour le traiter à temps. A part les mesures de prévention naturelles, il existe actuellement des traitements probants pour lutter contre le rhume.

 

Bien comprendre le rhume

Le rhume n’est pas un virus, mais un syndrome, un ensemble de symptômes. Ces derniers surviennent quand le système immunitaire réagit en présence de corps étrangers. Près de 200 virus peuvent entrainer ces symptômes, dont la toux, l’écoulement nasal, la congestion du nez, le larmoiement et la pression sinusale. Il faut bien comprendre qu’ils sont causés par la réaction du corps au virus.

 

Quand le système immunitaire identifie l’entrée d’un corps étranger suspect, les cellules transmettent des signaux entre eux pour déclencher les mécanismes de défense naturelle du corps. Ainsi, le flux de sang vers la région concernée augmente pour que les cellules immunitaires puissent y accéder et libérer les molécules afin d’empêcher l’infection. Ce phénomène peut engendrer la congestion, conséquence de l’inflammation sinusale et nasale.

 

Mode de contamination du rhume

Le rhume est courant, mais il s’infecte et se transmet d’une personne à une autre. Le virus se contamine facilement par les fines gouttelettes émises quand l’individu infecté tousse ou éternue. Par ailleurs, le contact de la main est aussi une autre voie de contamination.

 

Des gestes simples au quotidien comme tourner un poignet de porte, ramasser un objet récemment manipulé par une personne enrhumée constituent également un autre mode de transmission du virus. Et si vous vous frottez le nez et que vous touchez la bouche, vous attrapez facilement la maladie. Le virus du rhume peut rester en vie plusieurs heures sur des surfaces dures et arrive donc à attaquer l’organisme.

 

Les causes courantes du rhume

Le rhume provient des virus qui envahissent les cellules de la muqueuse nasale. Parmi les causes inévitables, le froid. En effet, ce n’est pas le refroidissement en lui-même qui entraine la maladie. Le froid est un facteur favorable à la multiplication des virus qui vont affaiblir la capacité du corps à se défendre naturellement. Le système immunitaire n’est plus en mesure de fonctionner comme il se doit. Ā Noter qu’en plus du froid, l’humidité et le stress au quotidien peuvent accélérer l’apparition du virus responsable du rhume.

 

Les complications possibles

Les virus du rhume attaquent les muqueuses de la gorge, du nez et de la bouche. Les symptômes se développent lorsqu’il y a une inflammation des muqueuses quand celles-ci gonflent. En outre, cette maladie peut se compliquer entrainant des affections pulmonaires chroniques, voire l’asthme. Un rhume développé risque également de provoquer une bronchite bactérienne, une pneumonie, une pharyngite, surtout si la victime est déjà atteinte d’une maladie pulmonaire.

 

Traiter le rhume avec coryzalia

Dans certains cas, le rhume disparait spontanément sans traitement médical. Il est toutefois recommandé de prendre un médicament même dans les situations banales pour éviter les complications. Ainsi, votre médecin peut vous prescrire le Coryzalia, un médicament homéopathique indiqué pour le rhume et les rhinites. Il se présente sous forme de comprimés orodispersibles pouvant atténuer les symptômes. 

Laurence Silvestre

Docteur en Pharmacie

Section d'inscription : A - Numéro RPPS : 10001822864

 

 

Retour en haut
Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE
Notes et avis

Laboratoires BOIRON

Siège Social et site de production
2 avenue de l'Ouest Lyonnais
69510 Messimy


+33(0)4 78 45 61 00 
+33(0)4 37 41 84 00

Retour en haut
Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE
Notes et avis

Avis des internautes sur Coryzalia comprimé orodispersible - boite de 40 comprimés (7 avis)

- Posté le mercredi 15 juillet 2020 par Bernadette S
Tres bon produit
- Posté le mercredi 11 septembre 2019 par beatrice MMMMMM
produit conforme à sa description
- Posté le lundi 01 avril 2019 par lucien MMMM
trés bien
[Ajouter votre commentaire]
Retour en haut
Nos conseils santé
pharyngite
Qu'est ce que la pharyngite ?
Santé
La pharyngite est une pathologie due à une inflammation du pharynx, une structure anatomique localisée en arrière de la gorge, entre le larynx et les muqueuses nasales. Son premier symptôme se traduit par des douleurs à la gorge qui incitent le patient à consulter un médecin.
En savoir plus
grippe
Comment différencier une grippe d'un rhume ?
Santé
Un grand nombre de personnes a encore du mal à différencier une grippe d’un rhume, vu que ces deux infections respiratoires sont d’origine virale. Certes, ces deux pathologies possèdent des caractères communs comme le nez bouché et la toux, elles sont toutefois bien différentes. Pour assurer l’efficacité du traitement adopté, tenez compte des caractéristiques suivantes.
En savoir plus
Rhinite
Comment lutter contre la rhinite allergique ?
Santé
Le système immunitaire réagit de manière démesurée lorsqu’il fait face à des allergènes qui frôlent la bouche, les yeux ou encore le nez. De ce fait, l’immunité produit des anticorps spécifiques. Ces derniers ne défendent pas l’organisme, mais déclenchent plutôt la libération d’histamine, qui n’est autre que la molécule à l’origine des réactions allergiques saisonnières. Lorsque l’histamine se libère, cela provoque une irritation et le sujet éprouve des grattements au niveau de la cloison nasale. Mais comment combattre alors la rhinite allergique dans ce cas ?
En savoir plus
Informations mises à jour le 17/09/2020 à 11:22:48