» » Chute de cheveux

Chute de cheveux

Conseils santé

 

Depuis quelques semaines, vous constatez que la perte de vos cheveux est de plus en plus importante. Il est inutile de vous affoler. En suivant ces quelques astuces, vous pourrez mettre fin à ce problème ou, du moins, « limiter la casse ».

  • Investir dans des soins anti-chutes

Si vous ne souhaitez pas faire appel à un spécialiste, sachez que les soins proposés sur cette page vous donnent la possibilité de mettre un terme à ce phénomène. On peut citer les cures de vitamines complètes. Ces dernières contribuent en effet au renforcement de la kératine. Pour optimiser leur efficacité, les shampoings trop agressifs et les colorations fréquentes sont à éviter.

  • Un entretien tout en douceur

Les cheveux sont déjà soumis quotidiennement à différentes agressions. Il est donc inutile d’en rajouter. Ainsi, leur rinçage devra se faire à l’eau tiède en été. Il faut également opter pour un shampoing doux à base de camomille par exemple tout en veillant à ne pas excéder les 4 shampoings par semaine.

  • De la délicatesse aussi pour les séchoirs

Si vous êtes habitué à actionner les séchoirs à la vitesse maximale, il est temps de changer vos habitudes pour, au moins, limiter la perte de vos cheveux. Évitez aussi de tirer ces derniers au coiffage et d’utiliser trop fréquemment des barrettes et des élastiques.

  • Recourir au massage du cuir chevelu

Pour certaines personnes, le massage du cuir chevelu est seulement basé sur un besoin de se détendre. Pourtant, il s’agit d’une pratique très bénéfique pour les cheveux. Il permet en effet de favoriser la repousse de ces derniers en stimulant la microcirculation. Cependant, pour profiter de ce bienfait, il est recommandé de ne faire appel qu’à un professionnel qui s’y connaît vraiment.

  • Adoptez un meilleur mode de vie

À cause de votre rythme de vie effréné, vous êtes habitué à vous commander des « bouffes rapides » en guise de repas. Il faut que cela change. En effet, pour votre santé capillaire, une alimentation saine et équilibrée est indispensable.

 

Il se peut par ailleurs que votre problème soit lié à une vie stressante. La pratique régulière d’activités physiques vous est ainsi recommandée.

  • Faire appel à un dermatologue

Vous posez-vous la question si votre perte de cheveux est normale ou non ? La consultation d’un dermatologue est recommandée dans ce cas. Il est la seule personne habilitée à connaître la véritable origine de votre chute capillaire.

Chute de cheveux

Les raisons de la chute des cheveux

Chaque matin, vous trouvez régulièrement des cheveux sur votre oreiller ? Sachez que ce phénomène peut être normal. Sinon, plusieurs facteurs peuvent y être en cause.

 

Quand parle-t-on de perte de cheveux normale ?

Si vous êtes un individu en parfaite santé, plus de 90 % de vos cheveux se trouvent continuellement dans une phase de croissance. Étant inactive, la proportion restante a tendance à tomber. Heureusement, grâce à l’autonomie de chaque follicule capillaire, nous évitons la perte de tous nos cheveux en même temps. Toutefois, si la perte est plus importante, un ou plusieurs facteurs peuvent être en cause.

 

Variations hormonales

Souvent, les jeunes mamans connaissent une perte importante des cheveux. En effet, lorsqu’elles étaient enceintes, les hormones de grossesse ont retenu ces derniers. Lorsque leur niveau baisse, la chute des cheveux est inévitable. Celle-ci n’est heureusement que temporaire.

 

Qu’en est-il des pertes importantes des cheveux en automne ? Ce phénomène est l’un des effets sur les hormones stéroïdiennes de l’exposition au soleil en été.

 

Chez l’homme, une perte de cheveux régulière plus marquée est due à la testostérone, hormone responsable de la croissance pilaire.

 

Stress ou autres problèmes

Vous suivez régulièrement un rythme trop intense, le stress qui en résulte peut provoquer une perte plus ou moins marquée des cheveux. Il en est de même si vous venez de vivre un choc physique ou émotionnel de type divorce, mort d’un proche ou accident. Dans ce cas, la perte survient notamment dans les trois à six mois de l’évènement.

 

Si la perte est soudaine ou sévère, il y a de fortes chances qu’elle soit liée à divers troubles ou pathologies comme les troubles thyroïdiens, la carence en fer ou les effets secondaires d’un médicament. Un dermatologue saura déceler la véritable origine de ce phénomène et prescrire les solutions adaptées.