» » » Cicatrisant & brûlures

Cicatrisant & brûlures (Premiers soins)

En rayon de pharmacie et/ou de parapharmacie, vous pourrez trouver un large choix de produits cicatrisants. Les pommades constituent une option intéressante pour les nombreux avantages qu’elles procurent, mais il faut tout de même savoir que son champ d’utilisation n’est pas illimité.

  • Réparation des petites lésions du quotidien

Aucun produit ne peut se substituer au processus naturel de cicatrisation des petites lésions. Mais certains favorisent son accélération. C’est la raison même de l’existence des pommades cicatrisantes. Ces dernières permettent de ne pas attendre longtemps pour voir la peau retrouver son aspect d'origine.

 

Les lésions de la peau qui sont liées à des blessures ne sont pas les seules sur lesquelles on peut appliquer une pommade cicatrisante. Son utilisation est également recommandée en hiver en cas de gerçures ou crevasses sur la peau. Il en est de même lorsque cette dernière fait apparaître des dartres, des petites plaques de sécheresse.

 

La pommade cicatrisante sera aussi d’un grand secours durant toute la phase de cicatrisation après avoir fait un tatouage ou pour soulager les érythèmes fessiers des bébés.

  • Cicatrisation optimale des boutons d’acné

Depuis quelque temps, on observe une nouvelle tendance poussant à l’achat de pommades cicatrisantes en pharmacie et en parapharmacie : l’aide à la cicatrisation des boutons d’acné. Il faut en effet reconnaître que même si nous savons que le fait de gratter un bouton d’acné n’apportera aucun résultat positif, nous avons souvent tendance à y recourir.

 

Nous avons ainsi besoin d’un produit pouvant construire une barrière de protection contre l’infection. Les crèmes cicatrisantes constituent, dans ce cas, un meilleur choix. En plus de favoriser une cicatrisation rapide, elles permettent d’éviter qu’une marque apparaisse.

  • Des éventuels soins antibactériens

L’arrêt de l’inflammation d’un bouton et la prévention de l’infection d’une plaie ne sont pas les seules vocations d’une bonne partie des pommades cicatrisantes existantes sur le marché. Celles-ci sont aussi composées de molécules antibactériennes.

 

Leur application sur les plaies permet ainsi d’éviter la prolifération des germes pouvant être à la source de lésions plus compliquées à guérir.

 

Pour être sûr qu’une pommade cicatrisante peut remplir cette vocation, il est important de bien s’informer avant de l’acheter. Sur votre pharmacie et parapharmacie en ligne, vous n’aurez pas du mal à trouver des renseignements complets sur n’importe quel produit de santé.

 

Ce qui vous permet donc d’acheter en connaissance de cause et de vous mettre à l’abri de mauvaises surprises.

Cicatrisant & brûlures

Vaseline gifrer - tube de 50 g
Produit en stock
2.57
Vaseline gifrer - tube de 90 g
Produit en stock
3.18

Cicatrisation de plaie : comment cela se passe-t-elle ?

La cicatrisation est un processus naturel de réparation mettant la peau à l’abri des agressions extérieures suite à une brûlure, une lésion ou après une opération. Au cours d’une période plus ou moins courte en fonction de la profondeur de la plaie, la peau se régénère pour se couvrir d’éventuelles infections. Voici l’essentiel à savoir sur ce processus.

 

Les 3 phases de la cicatrisation de la plaie

La cicatrisation d’une plaie se déroule en 3 étapes : la défense, la réparation et la maturation. La première, qui dure 2 à 4 jours, est celle de la lutte du corps contre les infections. C’est au cours de cette étape qu’une partie des cellules immunitaires s’occuperont de l’absorption et de l’anéantissement des tissus ayant subi les agressions de la lésion.

 

La seconde phase, elle, a une durée allant de 10 à 15 jours au cours de laquelle il y aura remplacement progressif des tissus et vaisseaux affectés. Ce qui implique, bien sûr, un développement des fibres de collagène pour la constitution d’une nouvelle couche superficielle de la peau.

 

Au cours de la dernière étape, celle de la maturation de la plaie, il y aura consolidation des fibres de collagène et d’élastine pour que l’épiderme retrouver sa structure, sa fermeté et son élasticité initiale. Cette phase nécessite de patienter entre 2 et 24 mois.

 

Qu’en est-il des croûtes ?

Beaucoup d’entre nous pensent que les croûtes constituent la manifestation d’une bonne cicatrisation. Ce qui est une idée fausse. En effet, ce phénomène qui apparaît au cours de la période de la régénération de la peau est généralement à la source de cicatrices et de marques déplaisantes.

 

En plus des démangeaisons qu’il provoque, il cache souvent une plaie encore humide et qui cicatrise mal. Ce qui peut, en cas de contact assez intense, entraîner l'apparition d'une deuxième plaie, et par ricochet, causer un retard de la cicatrisation complète. Heureusement que les croûtes peuvent être évitées en appliquant sur la plaie une crème cicatrisante.