Acide hyaluronique

Page 1 sur 2>>>

Dans le domaine de la médecine esthétique, l’acide hyaluronique est utilisé sous forme d’injection. Pratiquées par un spécialiste, ces injections permettent d’obtenir des résultats immédiats, avec des effets plus intenses et durables (jusqu’à 6 mois). 

 

Au niveau du visage

  • Rides et pertes de volume

Sur le visage, l’injection peut être utilisée de différentes manières. Injecté directement dans le derme, l’acide hyaluronique comble les rides, tout en redonnant à la peau sa fermeté originelle. Il est également utilisé pour redessiner les contours du visage ou pour corriger les pertes de volume. Il y a aussi les injections qui permettent de repulper les lèvres.

 

En ce qui concerne la restauration des volumes et le comblement des rides, le produit est injecté dans les pommettes, au niveau des sillons naso-géniens, des tempes, des plis d’amertume et des cernes. 

  • Rhinoplastie médicale

La rhinoplastie médicale constitue une bonne alternative à la chirurgie esthétique. Des injections d’acide hyaluronique permettent en effet de réduire ou de corriger certaines imperfections au niveau du nez comme une bosse, une projection insuffisante de la pointe du nez, un petit creux ou encore une petite asymétrie. 

 

Au niveau de la silhouette

Indiqué dans le remodelage de la silhouette, l’acide hyaluronique est injecté dans différentes parties du corps pour restructurer les volumes, mais aussi dans l’objectif de corriger certaines difformités congénitales ou acquises comme une ablation d’une tumeur mammaire ou encore les irrégularités cutanées après une liposuccion ou lipoaspiration.

 

Les injections d’acide hyaluronique peuvent aussi être réalisées sur d’autres zones de la silhouette comme les mollets, les fesses et les pectoraux, en fonction du cas et de la demande du patient.

 

Les médicaments à base d’acide hyaluronique : comment les choisir ?

Les médicaments à base d’acide hyaluronique sont généralement des compléments alimentaires présentés sous forme de gélules. Ces derniers constituent une bonne solution pour les personnes sujettes au teint terne et dont la peau manque de souplesse. 

 

Les gélules permettent de redonner à la peau souplesse et fermeté, en recréant son stock naturel d’acide hyaluronique. Toutefois, il est important de noter que ces compléments alimentaires ne permettront pas de corriger les rides déjà installées comme les rides du lion ou les rides de la patte d’oie.

 

Pour bien choisir les gélules en acide hyaluronique, il faut tenir compte des poids moléculaires que renferme le médicament (qu’il soit sous forme de comprimé ou de gélule). Il vaut mieux opter pour une gélule de 100 mg, car elle sera facile à assimiler à cause de son léger poids moléculaire.

Comment se déroule une séance d’injection d’acide hyaluronique ?

Seuls les spécialistes comme les rhumatologues, les chirurgiens orthopédistes, les chirurgiens spécialisés en chirurgie plastique/reconstructrice et esthétiques, les médecins rééducateurs ou encore les médecins esthétiques sont autorisés à prescrire et à réaliser ce type d’injection. 

 

En général, une injection d’acide hyaluronique (quelle que soit la raison du traitement, à des fins thérapeutiques ou esthétiques) se réalise dans le cabinet du médecin ou dans un bloc, après une consultation. La séance se déroule dans des conditions d’asepsie rigoureuse. Pour cela, le médecin injecte un mélange de sérum physiologique et d’anesthésiant local 10 minutes avant l’injection d’hyaluronate. La quantité du mélange dépend de la surface à traiter. Après l’injection, il est possible que le médecin réalise légèrement un massage du visage afin de répartir le produit sur la surface à combler. 

 

Pour une injection sur le visage dans le but de traiter les rides, par exemple, l’acide hyaluronique est injecté à quelques millimètres de profondeur dans le derme. La séance peut durer jusqu’à 30 minutes, en fonction du nombre de rides à corriger. Une simple pommade anesthésiante peut suffire étant donné que les piqûres sont plutôt supportables. Toutefois, il est toujours possible de demander au médecin d’effectuer une anesthésie locale (à effectuer environ 40 minutes avant l’intervention) pour les patients qui sont sensibles.

 

En fonction de la zone à traiter, le médecin esthétique choisit les seringues et les produits les plus adéquats selon la nature de la peau du patient. Pour la rectification de volume telle que la correction du nez ou du menton ou encore pour redessiner les lèvres, la substance sera plus visqueuse et l’aiguille de la seringue sera plus large. L’acide hyaluronique injecté sera par contre plus fluide et les aiguilles largement fines pour combler les rides et remplir les cernes. 

 

Pour des injections au niveau de certaines zones de la silhouette (les seins par exemple), une petite incision d’environ 2 millimètres sera effectuée avant l’injection d’acide hyaluronique. La quantité de ce dernier sera définie en fonction de la correction à réaliser ou de l’augmentation souhaitée. 

 

Le résultat de l’injection sera visible juste après l’intervention et s’améliore après quelques jours. 

 

Quand faut-il envisager une injection ou prendre des médicaments à base d’acide hyaluronique ?

L’acide hyaluronique sous forme d’injection est envisageable dès la première apparition des signes de vieillissement. Vous pouvez même vous lancer dans ce type d’intervention pour corriger les lèvres suffisamment fines ou encore les disgrâces moins importantes du visage. 

 

L’hyaluronate peut être injecté à partir de 30 ans pour ralentir ou prévenir les effets de l’âge. Il faut attendre en moyenne 35 ans pour prendre l’acide hyaluronique sous sa forme de gélule. La posologie habituelle est entre 100 à 120 mg par jour. 

 

En revanche, dans le traitement de certaines maladies, votre médecin pourra vous prescrire 200 mg par jour de complément alimentaire à base d’acide hyaluronique. 

 

Les compléments alimentaires à base d’acide hyaluronique sont destinés aux personnes ayant au moins 30 ans pour améliorer l’hydratation de la peau et soutenir la structure de l’épiderme. Ce traitement peut durer 3 mois et à renouveler au besoin. 

Pour les formules crème, masques et gels, l’utilisation peut être entamée avant la trentaine pour retarder le vieillissement de la peau. 

 

Afin de compléter l’injection, il est convenable d’opter pour les compléments alimentaires riches en acide hyaluronique. Ce traitement permet en effet de renforcer et d’augmenter la durée des effets attendus. 

 

Puisque l’hyaluronate possède des propriétés thérapeutiques, vous pouvez aussi miser sur l’injection à base de cette molécule en cas de douleur insupportable ou de raideur articulaire.

 

Injections d’acide hyaluronique : comment entretenir les résultats ? 

Les injections d’acide hyaluronique, en particulier l’option comblement des tempes largement creuses, requièrent un renouvellement tous les 6 à 9 mois. Dans les premières séances, il se pourrait que vous attendiez 1 an, voire plus, pour renouveler l’injection. Afin de conserver l’effet attendu, n’attendez pas que les rides et les sillons fassent leur réapparition pour refaire une autre injection. Il faut noter que la correction du nez et le remodelage des volumes (lèvres, pommettes, sillons…) peut avoir une durée plus longue, entre 12 et 18 mois en fonction de la personne et des produits utilisés. 

  • Afin de limiter les risques liés aux hématomes, votre médecin pourra vous prescrire des médicaments adaptés après les séances d’injection. 
  • Les quelques jours qui suivent l’intervention, il est important de ne pas s’exposer au soleil. 
  • Évitez également toute source de chaleur (sauna et hammam) et ne faites pas trop de mouvements faciaux ni de massage sur le visage. 
  • Vous devez aussi arrêter de pratiquer des sports violents.
  • Évitez la prise d’alcool et de certains médicaments comme l’aspirine et les anti-inflammatoires la veille et le jour de l’intervention. 
  • Il faut également prévenir votre médecin esthétique si vous avez d’autres traitements en cours. 

 

Les éventuelles complications et effets secondaires des injections d’acide hyaluronique 

L’acide hyaluronique ne présente pas un réel danger pour la santé, étant donné qu’il est présent dans l’organisme, particulièrement dans la peau. Toutefois, des effets non désirables peuvent survenir en cas d’injection. Des réactions allergiques peuvent survenir en post intervention. Sur la partie injectée, d’infimes ecchymoses pourraient apparaître. Ces effets s’avèrent être normaux et sont généralement réversibles. Le médecin esthétique injectera un enzyme spécifique afin de dissoudre l’acide hyaluronique introduit. On se réfère à l’enzyme nommé hyaluronidase. 

 

Les acides hyaluroniques de meilleure qualité n’engendrent pas de graves effets secondaires. Rares sont les effets non désirables provoqués par ces molécules à la disposition des médecins spécialisés dans le domaine de la médecine esthétique. Après les séances d’intervention, des démangeaisons peuvent se manifester durant quelques jours. Les irritations de la peau sont les effets secondaires les plus fréquents. On peut aussi avoir des cordons bleutés, des rougeurs locales, voire un gonflement au niveau des rides traitées.

 

Au cas où les rougeurs et les gonflements ne disparaissent pas après quelques jours, il est possible de faire dissoudre la composition implantée. En général, le fin cordon bleu situé sur la zone des rides superficielles s’efface après quelques jours. A contrario, il est certain que le médecin aurait injecté une quantité élevée d’acide hyaluronique ou encore que votre peau réagit d’une manière excessive avec certains composants de l’injection. 

 

Pour rester à l’écart des éventuels risques liés à l’acide hyaluronique, il convient de réaliser un test au préalable. L’essai inclut l’injection d’une goutte de cette molécule au niveau de l’avant-bras. Si aucune réaction n’apparaît après une semaine d’intervention, il est probable que vous avez le privilège de profiter des avantages de l’acide hyaluronique. Vous devez par contre renoncer à l’injection sur le visage en cas de rougeur accompagnée de démangeaison. 

  • Les suites des grandes interventions 

Les grandes interventions concernent le remodelage de la silhouette : augmentation des seins et des fesses. L’acide hyaluronique est un produit inoffensif et ne présente pas vraiment de risque pour le sujet. Cette solution injectable permet de redessiner la silhouette sans recourir à la chirurgie utilisant la technique d’implantation de silicone pour donner du volume. 

 

Concernant l’augmentation mammaire, il faut tout de même avoir une certaine méfiance vis-à-vis du gel à base d’acide hyaluronique. Malgré le fait qu’elle soit généralement sans danger, une injection inappropriée pourrait transformer vos rêves en un véritable cauchemar. Des troubles psychologiques surviennent en cas d’insatisfaction et ceux-là peuvent durer longtemps. C’est pour cette raison qu’il est toujours recommandé de faire appel à un praticien ayant acquis une grande connaissance dans le domaine de l’anatomie du site injecté et qui possède une expérience probante sur les différentes techniques d’injection. 

 

Étant donné que le résultat n’est pas permanent, il faut se préparer à une éventuelle retouche dans le mois suivant l’acte. En chirurgie, le risque zéro n’existe pas tout à fait. Une occlusion d’un vaisseau sanguin pourrait entraîner une nécrose des tissus, mais ce désagrément est rare. 

 

D’éventuels écoulements puriformes sont susceptibles de se produire au niveau du téton si le sujet avait antérieurement subi une implantation mammaire en silicone. 

  • Les contre-indications

Bien que l’acide hyaluronique soit toléré par l’organisme, certains sujets doivent s’abstenir aux solutions comme les injections ainsi qu’à la prise de médicaments dérivés de cette substance. Il s’agit notamment des femmes enceintes et allaitantes. Les personnes qui souffrent d’une maladie auto-immune (des pathologies dues au dysfonctionnement du système immunitaire) ne doivent pas aussi passer par cette intervention. Cela concerne spécialement les personnes atteintes du diabète type 1 et de la polyarthrite rhumatoïde. 

 

Dans le cas où vous suivez un traitement à base d’aspirine ou que vous prenez des médicaments anticoagulants, il est fortement déconseillé de passer par l’injection. Il est indispensable de parler avec votre médecin traitant avant de prendre telle ou telle décision. 

 

Pour le remodelage de la silhouette, il convient que le sujet n’a pas de seins suffisamment plats ou qu’il avait des antécédents d’abcès. La correction des contours de silhouette est aussi déconseillée pour les personnes sous traitements anticoagulants. 

 

Après l’injection de l’acide hyaluronique au niveau des fesses, il faudra prévoir le port d’un body-culotte, cela est fortement recommandé pendant la durée d’une semaine environ.