» » Qu'est ce que l'hallux valgus ?

Qu'est ce que l'hallux valgus ?

jeudi 04 novembre 2021

 

L’hallux valgus désigne la déformation de la base du gros orteil se dirigeant vers l’extérieur. Le plus gros orteil se rapproche du second orteil entraînant cette déviation de l’avant du pied. Déformation osseuse, l’hallux valgus prend la forme d’une bosse sur le premier métatarse à l’intérieur du pied. Ce relief dérange et empêche même le port de certaines chaussures ou sandales. L’hallux valgus est susceptible de provoquer une intense douleur, notamment lors de la marche. Une opération reste envisageable si nécessaire et selon l’avis d’un podologue. Aussi connu sous le nom « oignon » au pied, l’hallux valgus révèle différents facteurs et peut survenir à n’importe quel âge. Découvrez dans cet article les causes, les symptômes, le traitement et également l’évolution de cette malformation.

 


 

hallux valgus

 

Qu’appelle-t-on hallux valgus ?

Un hallux valgus se définit comme étant une déformation de l’avant-pied. Elle touche beaucoup plus les femmes que les hommes. On constate une déviation du gros orteil vers l’extérieur, accompagnée d’une saillie qu’on appelle « oignon ». Il est particulièrement douloureux et rentre en perpétuel conflit avec les chaussures.

Cette déformation apparaît sous forme de bosse sur le premier métatarse. La déviation peut être liée à une inflammation, la bursite. Cette bosse est susceptible d’entraver le port de chaussure et limite la réalisation des mouvements du pied concerné. Cette déformation est associée à plusieurs facteurs comme l’âge et l’héréditaire.

 

Qui sont les plus concernés par cette déformation osseuse du pied ?

Les femmes sont les plus exposées à l’hallux valgus. Cela peut être lié au port de chaussure à talon et à bout étroit. Sur une échelle de 10, 9 femmes sont concernées par cette déformation. Si certains modèles de chaussures sont remis en cause, ils ne sont pas tout de même l’unique facteur de la déviation de l’avant-pied. Il faut noter que la laxité des articulations tout particulièrement chez les femmes ménopausées constitue aussi un autre indice de déformation osseuse.

 

Dans certaines familles, le risque d’hallux valgus s’avère être plus élevé. Les personnes qui ont le gros orteil plus grand que le second seraient plus touchées par cette pathologie du pied. Lorsque le gros orteil est plus long, il subit une grave contrainte lors du chaussage et le risque d’oignon de pied sera encore plus élevé. Une surcharge importante est aussi un des facteurs favorisant cette déformation qu’on appelle « hallux valgus ».

 

Les personnes souffrant de rhumatisme et de maladie neuromusculaire comme la polyarthrite rhumatoïde sont également plus exposées au risque d’hallux valgus. L’âge est aussi un indice factoriel de cette pathologie. On dit que le relâchement des structures fibreux cause l’élargissement de l’avant-pied et donc de déformation.

 

Facteurs de risque d’hallux valgus 

escarpins facteur de risque hallux valgus

 

L’hallux valgus peut apparaître à n’importe quel âge, même les jeunes enfants peuvent en souffrir. Les femmes ménopausées sont les plus sujettes à cette déformation de l’avant-pied, car il y a un relâchement musculaire. Certaines maladies comme la maladie rhumatismale et la poliomyélite constituent également une cause prépondérante de cette pathologie. Cela peut être aggravé par le port des chaussures à talon régulièrement et des modèles de chaussures avec des bouts pointus.

La prédisposition congénitale entre aussi dans le facteur favorisant l’apparition de l’hallux valgus. Ce dernier peut être héréditaire et l’âge favorise sa complication. Les troubles de statique sont aussi associés à cette déviation de l’hallux.

 

Certaines formes de pieds comme le pied d’Égypte sont les plus exposées à la déformation de l’avant-pied. Il est possible de la corriger par le port d’une chaussure orthopédique évitant ainsi le développement d’une éventuelle déformation.

 

Le fait de porter des objets lourds quotidiennement peut aussi entraîner la formation de l’hallux valgus. Il faut dire que cette pathologie est souvent liée à différents facteurs qui avec l’âge s’aggravent et peuvent même amener à une opération chirurgicale. Tout le monde n’est pas obligé de subir une opération, à moins que les douleurs persistent et que les mouvements soient limités.

 

Caractéristiques d’hallux valgus

L’hallux valgus reste indolore au début et son état s’améliore via le port de chaussures adaptées. Cette pathologie se caractérise généralement par la formation d’une bosse au niveau de la racine du gros orteil. On peut ressentir de la douleur au niveau de la plante du pied et des rougeurs peuvent aussi survenir. Sur la zone de frottement, on assiste à une infection et une autre déformation peut apparaître sur les autres orteils.

 

L’hallux valgus est susceptible d’entraîner de la difficulté à marcher. Le chaussage devient quasiment impossible en raison de la bosse qui se forme au niveau de l’hallux.

Les douleurs liées à l’oignon de pied s’accentuent la nuit sur le bord interne du pied. Au début, l’hallux valgus ne présente aucun symptôme et n’est visible qu’après la formation de la courbe.

 

Évolution et complication

L’oignon de pied évolue par poussées. Avec le temps, cette pathologie cause la déformation des orteils et est responsable de la naissance d’une autre maladie comme l’arthrose. L’hallux valgus détient plusieurs phases de sévérités occasionnant des complications.

 

L’hallux valgus léger est un stade où la déviation est légèrement à 20°. Le gros orteil et le métatarse restent correctement emboîtés. Dans le cas de l’hallux valgus modéré, la déviation est comprise entre 20° à 40°. Le gros orteil se déplace vers l’extérieur du pied et la phalange ne s’emboîte plus correctement. Quant à l’hallux valgus sévère, la déviation dépasse 40°. Le gros orteil se déplace alors au-dessus ou en-dessous du second orteil. La maladie arthrosique ne fait qu’aggraver la situation entraînant la survenue d’une luxation complète du gros orteil.

 

Lorsque les douleurs sont insupportables et que la courbe devient de plus en plus visible, une opération chirurgicale doit être effectuée. N’attendez pas que l’hallux valgus entre en dernière phase pour consulter un médecin.

 

Diagnostic

Le diagnostic de l’hallux valgus repose nécessairement sur un examen clinique. Le patient peut ne pas sentir de la douleur au début. À la marche, une douleur est ressentie. Ce diagnostic doit être complété par d’autres examens comme la radiographie.

 

consultation médecin hallux valgus

 

Lors de la consultation médicale, le médecin peut mesurer les angles de déviations des os. Une échographie s’avère être utile pour dépister et analyser une éventuelle bursite. Elle est très demandée en cas de complication liée à la fatigue, à la fracture, à une autre opération ou encore à une infection. Le diagnostic permet de déterminer les traitements adéquats à la situation du patient.

 

Les traitements possibles

On peut envisager plusieurs traitements en cas d’hallux valgus en fonction de la gravité de la déformation. Le médecin détermine le traitement approprié après quelques examens et une radiographie du pied concerné.

 

Certains médicaments comme l’antalgie et l’anti-inflammatoire seront prescrits pour soulager les douleurs occasionnées par le frottement de l’oignon sur l’extrémité des chaussures. Les traitements médicamenteux ne servent qu’à limiter les douleurs, mais n’empêchent généralement pas toutes complications.

 

Un médecin orthopédique vous recommande le port d’une orthèse ou de semelles orthopédiques suite à une consultation. Ces dispositifs servent à faciliter la marche. Ils jouent plusieurs rôles, redressent le gros orteil, maintiennent celui-ci tout droit et évitent la déformation. Certains exercices d’étirements et un massage de pied sont tout aussi bénéfiques en cas d’hallux valgus. Vous aurez peut-être besoin de chaussures thérapeutiques pour réduire toutes aggravations.

 

Malgré les mesures préventives et les traitements médicaux, il est parfois indispensable de recourir à la chirurgie. Cette dernière ne peut être opérée que si les méthodes simples n’ont pas eu d’effet sur vous. L’aspect esthétique de l’hallux valgus ne permet pas à lui seul de réaliser un acte chirurgical. Il est important de prendre en considération les conséquences des chaussages et des douleurs occasionnées. L’opération a pour but de faire une courte incision à cheval sur l’hallux sous contrôle radiographique. Elle supprime toutes douleurs, tout en rendant la fonction propulseur du gros orteil.

 

La chirurgie peut être évitée chez les enfants souffrant d’hallux valgus. Le médecin prescrit des orthèses nocturnes pour corriger la déformation. Des exercices peuvent aussi aider à se tenir à l’écart d’une opération, notamment si l’hallux valgus est traité aussi tôt que possible.

 

Quand recourir à une opération chirurgicale ?

La chirurgie préventive est potentiellement néfaste. Il faut donc l’éviter à tout prix. Elle modifie l’anatomie, l’équilibre du pied, car on note une présence de douleur et de gêne. Dans le cas où vous ne ressentez aucune douleur, l’opération vous expose facilement à la naissance des douleurs.

Une déformation visible ne détermine pas que vous allez devoir être opéré. Et ce n’est pas parce qu’un membre de votre famille a subi une opération chirurgicale que vous devez aussi en subir.

 

opération hallux valgus

 

En revanche, lorsque l’hallux valgus cause des douleurs insupportables, l’opération devient utile. À ce moment-là, le fait de porter une chaussure devient presque impossible et la douleur s’accentue. La chirurgie constitue l’unique option permettant de replacer le pied dans la position normale et de corriger toutes déformations.

 

Hallux valgus : pourquoi entraîne-t-il de la douleur ?

L’hallux valgus peut être indolore. Dans le cas contraire, des traitements plus appropriés doivent être pris afin de réduire la douleur, mais aussi d’empêcher ou du moins limiter les complications.

 

Si au début, on ne ressent pas vraiment de la douleur en cas d’hallux valgus, le temps se chargera de montrer à quel point cette malformation cause de véritables douleurs surtout lors de la marche. Cela s’explique par le fait que la partie déformée et bossue se frotte avec l’intérieur de la chaussure. Une partie dure d’épaississement de la peau se forme alors. Les frottements entraînent de la douleur avec le temps. Ils limitent aussi les mouvements et s’aggravent en cas de sédentarité. Une option de chaussage permet de contrôler les mouvements et de réduire une éventuelle douleur. On note que les complications et l’état évolutionnaire de l’hallux constituent l’origine de toute douleur.

 

Que faire pour soulager la douleur de cette déformation ?

Si la douleur persiste et qu’elle réduit votre aptitude à bouger, l’opération peut être l’unique solution pour soulager l’hallux. Il est conseillé de diminuer la raideur articulaire en faisant quelques exercices de musculature. Nous allons nous intéresser à ce propos dans une autre partie. Le port d’une semelle orthopédique par ailleurs évite la déformation du pied et facilite la marche. Ces semelles sont fabriquées sur mesure après des examens cliniques. Une partie sera prise en charge par l’assurance-maladie.

 

Lors des poussées inflammatoires, il est recommandé de porter une attelle de contention la nuit. Ce dispositif permet d’immobiliser l’articulation de l’hallux et de calmer la douleur. L’idéal serait d’opter pour un sur mesure. Des chaussettes spécifiques ainsi que des protections siliconées sont élaborées pour l’oignon de pied. Prenez rendez-vous chez un pédicure-podologue, lui seul peut vous prescrire le meilleur traitement. Les protections enveloppent le gros orteil tout en limitant la déformation.

 

Pour limiter les douleurs, les dispositifs mentionnés ci-dessus sont de véritables moyens vous aidant dans la réalisation de votre routine journalière. Ils vous aident à mieux marcher, à diminuer les douleurs ressenties et aussi à éviter une déformation trop apparente.

 

Afin de soulager rapidement la douleur, des antalgiques ou des anti-inflammatoires doivent être pris. À noter qu’un traitement médical n’est pas capable de corriger la déformation. Toutefois, il permet de limiter toutes aggravations.

 

Exercices pour lutter contre l’hallux valgus

Des exercices de pieds aident à prolonger la souplesse des articulations et retarder la déviation. Si vous souffrez d’hallux valgus débutant, réalisez les exercices hallux valgus régulièrement pour éviter le risque d’aggravation. Afin de retarder l’évolution de cette pathologie, il convient de bouger l’hallux.

 

La conservation de la souplesse du gros orteil s’avère être primordiale afin d’empêcher ou du moins réduire toutes complications. Sollicitez les articulations matin et soir en effectuant les gestes suivants : assoyez-vous sur le sol contre le mur, ramenez vos jambes vers vos fesses et les orteils vers le plafond. Essayez d’attraper vos gros orteils et tirez-le d’une manière modérée vers le haut. Ensuite, ramenez vers le bas et réalisez cet exercice pendant une vingtaine de minutes. Faites des mouvements permettant de rapporter les orteils de sa base idéale.

 

Pensez à renforcer vos muscles en soulevant l’arche interne du pied et de ramener la principale tête métatarsienne vers le talon. Évitez toute contraction musculaire ou de fléchir les doigts du pied. Il faut aussi muscler l’avant-pied afin de garantir sa cohésion, mais aussi d’entretenir sa tonicité. L’important est de renforcer les muscles de cette partie et de ralentir les symptômes d’oignon de pied. Dans ce cas, commencez par étendre vos orteils et redescendre le gros orteil ainsi que le dernier orteil tout en laissant ceux du milieu en l’air. Il n’est pas facile de réaliser cet exercice, mais le plus important c’est qu’il permet d’améliorer la coordination.

 

L’exercice suivant consiste à lever le gros orteil et laisser les autres au sol. Ensuite, faites l’inverse de l’exercice en levant les 4 derniers doigts de pied et laissez l’hallux au sol. Finalement, vous pouvez mettre en place une balle de tennis et la faire rouler de l’avant-pied jusqu’au talon. Ces exercices simples forment un moyen simple et pratique pour muscler vos pieds. Le port d’orthèse corrective aide également à faire des exercices la nuit.

 

Des chaussures pour limiter la formation de l’hallux valgus

Le choix de chaussure est primordial en cas d’hallux valgus. Un podologue se charge de vous conseiller sur le type de chaussure à porter. Elle se doit d’être plus large et suffisamment souple au niveau de l’avant-pied. Ce professionnel vous aide à sélectionner les semelles orthopédiques en adéquation au stade de l’hallux valgus. Ces semelles sont principalement préconisées en cas de douleur articulaire du gros orteil. Ce dispositif garantit une meilleure répartition des appuis.

 

Il est tout à fait possible de limiter la progression d’oignon de pied en choisissant la bonne chaussure. En partant dans ce sens, il est indispensable de ne pas porter des modèles avec un avant-pied à bout pointu. Privilégiez une cambrure de semelle empêchant le pied de glisser vers l’avant, au fond de la chaussure. Il faut noter que ce point est plus important que le fait de ne pas porter régulièrement des chaussures à talon. En somme, il est recommandé de choisir des chaussures qui plient bien à la base des orteils. Optez toujours pour un soulier plus confortable pour une liberté de mouvement et pour éviter la déformation au niveau des orteils. Les chaussures souples sont les plus prisées. Des manipulations et quelques exercices permettent de compléter la prévention et la lutte contre l’oignon de pied.

 

Comment prendre soin de l’hallux valgus au naturel ?

L’hallux valgus autrement appelé « oignon de pied » peut rendre un sujet presque immobile en cas de forte déviation. Afin d’éviter la salle d’opération et de prévenir son apparition, la première chose à faire est de renoncer aux chaussures à talon, et celles avec un bout pointu. Il convient de prendre soin de ses pieds aussitôt que possible, c’est-à-dire dès que vous ressentez une légère gêne au niveau de la racine de votre gros orteil. Voici quelques astuces naturelles pour empêcher toutes aggravations et prévenir une éventuelle déformation.

 

Boisson au Laurier : un remède pour lutter contre l’hallux valgus

Si vous recherchez une solution naturelle pour prévenir l’oignon de pied, optez pour la boisson au laurier. En naturopathie, cette dernière possède un pouvoir neutralisant les dépôts de sel, origine de la déviation de l’articulation.

 

feuille de laurier

 

Buvez 300 ml de tisane de Laurier pendant 3 jours consécutifs. Il faut préparer la veille cette boisson et la conserver dans un thermos durant la nuit. Prenez une cuillère à café de feuille de cette plante réduite en petits morceaux.

 

Réitérez le traitement chaque semaine pendant 2 mois. La tisane de Laurier présente un effet diurétique. Elle est réputée pour réduire la douleur ainsi que la taille de l’hallux valgus juste après 9 jours de traitement.

 

Bain de pied avec une des substances relaxantes : sel d’Epsom et rue officinale

Le bain de pied à la rue officinale et au sel d’Epsom constitue un autre soin intéressant. Ces ingrédients ont des pouvoirs relaxants et sont idéals pour les personnes souffrant de rhumatisme. Cette méthode permet de diminuer les douleurs et aussi la déformation des pieds.

 

Dans l’époque romaine, cette pratique est très connue en cure thermale. De nos jours, elle devient courante dans les centres de bien-être et de spas en raison de ses propriétés relaxantes et myorelaxantes. Le bain de pied aux substances relaxantes aide à dégonfler les entorses et réduire la tension artérielle.

 

La rue officinale est une plante indiquée dans le traitement du rhumatisme, de l’arthrose et de l’arthrite. Préparez une infusion de cette plante séchée dans une bassine d’eau tiède en ajoutant 2 cuillères à soupe de sel. Trempez vos pieds dedans pendant une vingtaine de minutes chaque soir jusqu’à l’obtention de résultat.

 

Massage à l’huile de Lavande

huile de lavande

 

Le massage s’affiche comme une technique de soin plébiscitée pour traiter de nombreux problèmes de santé. Comment s’y prendre ? Prenez 10 g de fleurs de lavande et ajoutez ¾ d’huile de tournesol. Faites chauffer la préparation pendant des heures en ajoutant une autre 10 g de cette fleur. Pensez à filtrer la préparation afin de vous débarrasser des fleurs et mettez-la en bouteille. Utilisez quelques gouttes de cette huile tous les soirs avant de vous coucher en faisant quelques massages au niveau du gros orteil et de l’articulation.

 

L’huile de Lavande est bien connue pour réduire toutes inflammations et prévenir la formation de l’hallux valgus. Si la déviation commence à faire son apparition, cette huile permet d’apaiser la douleur et de ralentir son évolution.

 

Bandage et remède de grand-mère contre l’oignon douloureux

En cas d’oignon douloureux, pensez à mettre des bandages et aussi des compresses sur vos pieds, notamment lorsque vous portez des chaussures, bien évidemment, on mise sur une paire confortable : basket.

 

Remède de grand-mère classique : aspirine et iode pour traiter la douleur. Comment le préparer ? Il suffit d’écraser 5 comprimés d’aspirine et de les mélanger dans 10 ml d’iode. Il faut appliquer cette préparation tous les soirs sur la zone touchée. Un podologue peut vous prescrire une orthèse afin de maintenir votre gros orteil.

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.

Liste des thèmes
Actualités 4
Santé 488
Beauté 7
Diététique & nutrition 32
Bébé & maman 2
Bien-être 8
Hygiène 4
Conseils Santé 3
Nature & plantes 164