» » Qu'est ce que la tension artérielle ?

Qu'est ce que la tension artérielle ?

mardi 07 septembre 2021

 

Pathologie souvent silencieuse, le problème de la tension artérielle touche plus d’une dizaine de millions de personnes rien qu’en France. Pourtant, l’hypertension artérielle, par exemple, est un souci plus ou moins grave qui peut engendrer des complications très sévères si l’on ne fait pas attention. Correspondant à une force exercée par le sang sur les parois des artères, la tension artérielle était un problème qui affectait le plus souvent les personnes âgées. Cependant, même les plus jeunes sont désormais sensibles à cette maladie qui représente un facteur de risque primordial d’accident vasculaire.

 


 

tension artérielle

 

Définition de la tension artérielle

La tension artérielle décrit généralement la pression qui est exercée par le sang pompé par le cœur, contre les parois des artères. Elle est déterminée par un certain nombre de valeurs, dont la pression artérielle systolique représente la valeur la plus élevée. Il y a aussi ce qu’on appelle la pression artérielle diastolique qui est la moins élevée. Ces valeurs sont indiquées par deux nombres qui sont à mesurer en millimètre de mercure ou mmHg.

 

D’une manière plus simple, le chiffre le moins élevé ou la pression artérielle diastolique est la pression du sang qui se localise dans les artères lorsque le cœur se relâche. En revanche, le chiffre le plus élevé ou la pression artérielle systolique correspond à la pression du sang mesurée lorsque le cœur se contracte.

  • La tension artérielle systolique

La pression artérielle systolique représente la valeur de la tension artérielle au cours de la contraction ventriculaire cardiaque ou systole. C’est la pression qui est palpable dans les vaisseaux lorsque le cœur se contracte. La pression artérielle systolique se définit par la valeur la plus haute. À titre d’exemple, pour une tension artérielle indiquée à 13/8, la pression systolique est le chiffre 13.

  • Tension artérielle diastolique

La pression artérielle diastolique est ce qui décrit la valeur de la pression artérielle au cours de la relaxation ventriculaire cardiaque ou diastole. Il s’agit d’une pression se manifeste dans les artères entre deux contractions cardiaques, notamment durant la phase de relâchement et de remplissage du cœur. La pression diastolique se mesure par le biais du chiffre le plus bas. Si l’on prend l’exemple du dessus, pour une tension artérielle de 13/8, la pression artérielle diastolique correspond au chiffre 8.

 

Quelle est la tension artérielle normale ?

Selon les normes, une pression artérielle est dite normale quand elle est inférieure à 14,5/9 ou 145/90 mmHg ou également 100 mmHg. Il est à noter que la tension artérielle est plus élevée chez l’homme que chez la femme, du moins jusqu’à la ménopause. En effet, arrivée à ce stade, c’est plutôt l’inverse qui se produit. Il est également utile de mentionner que la tension artérielle s’accentue avec l’âge, notamment en fonction de l’élasticité des artères.

 

Quid des variations de tension ?

Il existe des variations physiologiques concernant la tension artérielle. Dans les situations de stress, entre autres, elle a tendance à augmenter, mais diminue peu à peu quand le calme revient. Au début de la grossesse, la tension artérielle diminue pour retourner à la normale lorsque la grossesse arrive à son terme. Il arrive également que la tension artérielle diminue durant les phases de repos, tandis que le bruit est susceptible de l’augmenter. Lors de l’activité sportive, le cœur accentue son débit, notamment au cours d’un effort qui provoque une élévation de la tension artérielle. En revanche, la tension artérielle diminue pendant l’endormissement. Dans la vie de tous les jours, l’effet dit « blouse blanche » est le résultat de l’élévation de la tension artérielle qui est provoquée par le stress lors d’une consultation clinique, généralement provoquée par la vue de la tenue des personnels médicaux.

 

Comment interpréter les chiffres de tension artérielle ?

consultation médecin tension artérielle

 

La tension artérielle se décompose en deux valeurs qui sont la tension artérielle systolique et la tension artérielle diastolique. La tension artérielle systolique se définit par l’acronyme de SYS sur le tensiomètre. Pour la tension artérielle diastolique, elle est identifiable par l’acronyme de DIA sur le tensiomètre.

 

La tension systolique ne doit pas excéder les 140 ou 14 si le chiffre est exprimé en cmHg. Par exemple, si le tensiomètre indique une tension systolique de 114 mmHg ou 11.4 cmHg, on peut en conclure que la tension est parfaitement normale.

 

La tension diastolique ne doit pas dépasser les 90 mmHg ou 9 cmHg. Pour exemple, le tensiomètre indique une DIA correspondant à 72 mmHg ou 7.2 cmHg, cela veut dire que la personne dispose d’une tension normale. Dans l’exemple, la tension du patient correspond à 11,7/7,2. Il n’est également pas rare que certains tensiomètres informent aussi le nombre de pulsations par minute, correspondant généralement au troisième chiffre indiqué. Toutefois, ce nombre de pulsations par minute ne doit pas être pris en compte dans le calcul de la tension artérielle.

 

Qu’est-ce que l’hypotension ou la tension artérielle basse ?

Une tension artérielle est dite trop basse en dessous de 90 mmHg pour le maxima. Dans ce cas précis, elle est appelée hypotension. Les spécialistes parlent souvent d’hypotension orthostatique quand la tension régresse de plus de 2 mmHg au passage de la position couchée à la position debout. Les symptômes en relation avec l’hypotension se démarquent surtout par des vertiges, l’apparition de mouches volantes devant les yeux et la sensation de fatigue.

 

Qu’est-ce que l’hypertension ou la tension artérielle élevée ?

Une hypertension se définit par une pression artérielle augmentée de manière chronique. La pression artérielle systolique ne doit pas excéder une valeur correspondant à 14,5. La pression artérielle diastolique ne doit pas également dépasser le chiffre 9. Quand le terme d’hypertension artérielle est évoqué, la valeur de la tension artérielle est supérieure à 14.5/9.

 

La plupart des personnes qui présentent une hypertension artérielle ignorent souvent qu’elles en sont affectées, étant donné que l’hypertension évolue le plus souvent de manière asymptomatique. C’est l’hypertension artérielle qui est la maladie cardiovasculaire la plus fréquente depuis ces dernières décennies. Elle représente d’ailleurs le facteur de risque le plus à craindre parmi les pathologies vasculaires. En cas d’hypertension artérielle, le cœur est obligé de fournir plus d’efforts. À noter que les maladies cardiovasculaires sont la cause principale de la mortalité en France comme dans le reste du monde.

 

Quand consulter et quels sont les traitements ?

De manière régulière, il est indispensable de faire surveiller sa tension artérielle, car son augmentation peut généralement se manifester de façon asymptomatique. Quand des symptômes comme les céphalées, les saignements de nez, les vertiges ou une fatigue inhabituelle apparaissent, un diagnostic doit être à considérer pour détecter une éventuelle hypertension artérielle.

 

Il existe un bon nombre de classes thérapeutiques qui permettent de stabiliser la tension artérielle. Les médicaments peuvent être choisis en fonction de la cause qui doit être préalablement étudiée, mais aussi de la tolérance et du degré d’hypertension du patient en question. Il va de soi aussi que des mesures hygiéno-diététiques ainsi qu’une auto mesure régulière de la pression artérielle doivent être établies en complément du traitement. Pour le cas d’hypotension, les spécialistes conseillent souvent une hydratation accommodée et la prise de certains médicaments qui ont pour effet d’augmenter la tension, notamment dans le but de la faire revenir dans les normes.

 

Quelques aliments à privilégier ou à éviter pour réguler la tension artérielle

médicament contre la tension artérielle

 

Mis à part la prise de médicaments, les personnes qui souffrent d’une hypertension artérielle peuvent modifier leur alimentation afin de baisser leur tension artérielle. Cela permet, entre autres, de les protéger et de les prévenir des maladies cardiovasculaires. Pour baisser la tension artérielle, il convient surtout de réduire l’apport en sel et de limiter la consommation d’alcool et les produits transformés, mais aussi en privilégiant la consommation d’un certain nombre d’aliments incluant fruits et légumes, notamment ceux qui sont riches en potassium. Parmi les alimentations à prendre en compte se distingue le brocoli. En effet, une portion de ce végétal cru recèle environ 300 mg de potassium. Celui-ci est un minéral qui permet de réduire la pression artérielle.

 

Cependant, d’autres légumineuses peuvent aussi apporter du potassium, à l’instar de la patate douce ou l’artichaut dont 100 g permet d’en extraire 370 mg, mais aussi de la pousse d’épinard qui en offre 580 mg pour 100 g. Le pois cassé dont on peut bénéficier jusqu’à 300 mg pour 100g est également à privilégier. Pour les légumes secs, 100 g de haricot blanc permet d’obtenir 1,6 g de potassium ; 100 g de haricot rouge en possède environ 1,36 g. Le céleri-rave en dispose environ 500 mg pour 100 g tandis que 100 g de patate douce contient 337 mg de potassium.

 

Pour les légumes, il est préférable de limiter le sel durant et après la cuisson pour mieux réguler l’hypertension. La cuisson des légumes verts dans de l’eau bouillante favorise également la fuite du potassium. Ainsi, il est préférable de les manger crus.

 

Il y a également le chocolat noir dont la composition majeure est le cacao. Il est connu pour être riche en flavonoïdes qui sont des molécules permettant d’améliorer l’irrigation et la dilatation des artères. Le cacao est ainsi un atout indispensable pour réguler la tension artérielle. Le cacao est une bonne source de magnésium, proposant environ 100 g de cet élément pour 3,9 g de produit. Pour baisser la tension artérielle, il est possible de manger jusqu’à 2 carrés de chocolat noir, soit environ 30 g au maximum par jour. À noter que le chocolat à choisir doit au moins contenir 70 % de cacao.

 

Pour faire baisser la tension artérielle, il est aussi possible de recourir à l’huile de lin. Il s’agit d’une huile qui contient le plus d’oméga 3, des acides gras essentiels qui améliorent la fluidité du sang et la dilatation des vaisseaux sanguins, ce qui permet de diminuer la tension artérielle, surtout chez les individus hypertendus. Outre l’huile de lin, les huiles de noix, de soja, de colza et de germe de blé sont également riches en oméga 3.

 

aliments tension artérielle

 

Les abats comme le foie, le ris, les rognons, la langue de veau, les abats de canards ou de dinde sont également riches en flavonoïdes. Ces molécules jouent un rôle crucial dans la régulation de la tension artérielle. Ainsi, il est possible de manger des abats à raison de 2 fois par semaine, de préférence en alternance avec la consommation de volaille et du poisson, incluant notamment les poissons gras. Pour ces derniers, on peut tout à fait inclure le saumon, le thon, la sardine, le maquereau ou le hareng. En effet, ces espèces sont connues pour être une excellente source d’oméga 3 dont l’effet a été prouvé sur le traitement de l’hypertension artérielle. Les nutritionnistes conseillent souvent d’en consommer environ deux portions de 100 g par semaine.

 

L’ail a aussi une forte teneur en potassium, environ 530 mg pour 100 g. Il permet de rendre le sang plus fluide et de réguler la tension artérielle. En sus, ce végétal permet de réduire le taux de mauvais cholestérol et de prévenir l’athérosclérose, un des facteurs principaux de l’apparition de maladies cardiovasculaires. L’ail est donc très conseillé chez les personnes hypertendues.

 

En revenant sur les fruits, il s’avère que la banane est également un atout précieux compte tenu de sa teneur en potassium, environ 320 mg pour 100 g. Consommer de la banane de manière régulière permet donc de prévenir et de traiter l’hypertension artérielle. Les fruits qui sont réputés pour être plus riches en potassium sont, entre autres, la châtaigne. Cuite à l’eau, 100 g de ce fruit permet d’obtenir 715 mg de potassium. Sans recourir à la cuisson, la datte, l’avocat, la banane plantain et le fruit de la passion sont d’autant plus intéressants pour traiter l’hypertension artérielle.

 

Les champignons sont riches en phosphore et en potassium, deux minéraux qui ont la capacité de réduire l’hypertension artérielle. En effet, le phosphore et le potassium aident à prévenir l’obstruction des artères ou les possibles lésions de la paroi artérielle. Les champignons sont également riches en stérols végétaux qui proposent une action bénéfique sur le taux de cholestérol sanguin. D’ailleurs, pauvres en calories, ces plantes peuvent être incluses dans les repas quotidiens. Ce sont surtout les spécimens comme les cèpes et les champignons de paris qui possèdent de plus de ces minéraux, soit environ 361 mg et 326 mg pour les deux espèces.

 

Pour les épices, c’est surtout le curcuma qui est le plus intéressant avec sa forte contenance en curcumine. Celle-ci est connue pour être un agent cardioprotecteur qui serait réellement capable de détendre les parois des vaisseaux sanguins et d’agir en régulant la pression artérielle.

 

Les aliments à éviter en cas d’hypertension

nourriture grasse

 

Pour diminuer la tension artérielle, il est de coutume de veiller à réduire les apports en sodium, et de ce fait, limiter la consommation de nourritures transformées et possédant une forte teneur en sels cachés. Ainsi, les spécialistes recommandent généralement aux personnes hypertendues de ne pas excéder 6 g de sel par jour. Pour certains régimes, il est cependant nécessaire de limiter les apports en sel à 2,3 g par jour, correspondant à environ une cuillère à café de proportion. Ainsi, il est préférable de limiter la majorité des aliments industriels ou transformés comme les chips, les pizzas du commerce, les gâteaux, les plats préparés ou les soupes. Sans mentionner les charcuteries, les viandes et les poissons fumés, les conserves et les produits surgelés, les sauces du commerce comme les sojas, les mayonnaises ou les vinaigrettes. De même, les eaux gazeuses qui ont une teneur en sodium de plus de 50 mg/L, les matières grasses saturées telles que le beurre ou la crème fraîche, les bouillons en cube et aussi l’alcool sont à proscrire.

 

Les meilleurs conseils pour faire baisser rapidement la tension artérielle

L’hypertension artérielle représente l’un des facteurs de premier ordre qui conduisent aux risques d’apparitions de maladies cardiovasculaires, à l’instar de l’infarctus du myocarde ou de l’AVC. L’hypertension artérielle est causée par un certain nombre de situations ou facteurs. Quand elle est découverte, il est crucial de considérer une nouvelle hygiène de vie.

 

La modération de l’alcool est une habitude à privilégier. En effet, la consommation d’alcool présente un facteur majeur de risque d’hypertension artérielle, mais également d’une certaine résistance à l’effet d’un potentiel traitement antihypertenseur. De ce fait, si l’on n’arrive pas à s’en défaire, il est recommandé de limiter sa consommation à seulement 2 verres de vin par jour pour l’homme et de 1 verre par jour chez la femme. Avec tout cela, il convient d’adopter régulièrement une journée sans alcool.

 

Par ailleurs, l’activité physique est une excellente alternative, étant donné qu’elle permet de stabiliser le poids, un autre facteur aggravant de l’hypertension artérielle. L’activité physique permet également de diminuer le stress, de faire travailler le cœur, d’assouplir les artères et de diminuer la pression artérielle. Les activités qui demandent une certaine endurance d’intensité modérée telle que le vélo, la course à pied ou la marche rapide sont à considérer au plus haut point et doivent être pratiquées au moins 30 minutes par jour, à raison de 2 à 3 fois par semaine. Toutefois, il est conseillé de demander au préalable l’avis de son médecin traitant avant de pratiquer une activité sportive. À défaut, il est possible de s’adonner plus activement à son quotidien pour essayer de bouger le plus longtemps possible.

 

Tant sur le côté psychique que physique, le stress est un symptôme qui contribue à l’augmentation de la pression artérielle. Le recours à la gymnastique douce comme le yoga, le Taï-Chi ou le Qi Ging ainsi que quelques exercices de relaxation en plus de bien dormir sont des habitudes à considérer. Ces pratiques peuvent vraiment aider à faire baisser la tension artérielle. Une sieste de 20 à 30 minutes par jour sans forcément dormir régule la sécrétion de cortisol. De ce fait, elle est utile pour diminuer le stress et de faire baisser la tension artérielle de manière naturelle.

 

yoga bien être

 

La prise de cigarettes élève la pression artérielle durant 20 à 40 minutes et accentue ainsi le rythme cardiaque de 40 %. D’après les scientifiques, le tabac constitue l’un des facteurs de risque importants de l’hypertension artérielle. Sa consommation peut entraîner l’apparition de la plaque d’athérome, mais aussi de l’infarctus du myocarde, de l’accident vasculaire cérébral, de l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs et également une impuissance.

 

Avec l’arrêt du tabac, il est également important de surveiller le taux de cholestérol et le taux de glycémie. En effet, un taux de cholestérol augmenté représente avec la cigarette un facteur de risque de la majorité des maladies cardiovasculaires. Le fait de modifier l’alimentation et de se focaliser sur un éventuel traitement médicamenteux est nécessaire, selon toutefois la situation clinique et l’avis médical concernant le patient en question.

 

Le diabète est une pathologie qui est un vrai facteur de risque des maladies cardiovasculaires. Une surveillance de la glycémie et de l’hémoglobine glyquée, si nécessaire, est à prendre en compte pour dépister l’apparition d’un diabète. Cela va surtout être utile pour mettre en place des mesures diététiques et médicamenteuses, à condition de se référer à un avis clinique.

 

Mis à part le fait de s’habituer à une alimentation équilibrée, il est aussi recommandé de limiter autant que possible la consommation d’excitants. En effet, certains excitants comme le café ou le thé sont réputés pour activer le système nerveux, la fréquence cardiaque et la pression artérielle. Ainsi, il est conseillé de réduire ou même de stopper la consommation d’excitants pour permettre aux médicaments et autres traitements de faire effet.

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.

Liste des thèmes
Actualités 4
Santé 463
Beauté 7
Diététique & nutrition 32
Bébé & maman 2
Bien-être 8
Hygiène 4
Conseils Santé 3
Nature & plantes 164