» » » La gale est-elle contagieuse ?

La gale est-elle contagieuse ?

mardi 29 décembre 2020

 

Nécessitant un traitement, la gale est une maladie parasitaire bénigne qui ne guérit pas de façon spontanée. Elle n’est pas causée par une mauvaise hygiène et peut être rencontrée dans tous les milieux sociaux.

 


 

la gale

Qu’est-ce que la gale ?

La gale est une maladie cutanée contagieuse provoquant principalement des démangeaisons pouvant être très intenses la nuit causant ainsi des insomnies. Ces démangeaisons se situent surtout au niveau des mains, des aisselles, du ventre et de la zone génitale.

 

La gale est une pathologie provoquée par la colonisation de la peau par des acariens, sarcoptes scabieihominis. Ils sont invisibles à l’œil nu, pour cause, chacun mesure environ 0,4 mm. La femelle du sarcopte creuse un sillon sous la couche la plus superficielle de la peau pour y pondre ses œufs.

 

Après 3 à 4 jours, les larves éclosent puis entament une migration à la surface de la peau. Elles y creusent de nouveaux sillons nommés, sillons scabieux, qui permettent en général de confirmer le diagnostic. Il faut savoir qu’un individu infecté peut héberger sur sa peau 5 à 10 acariens environ.

 

La démangeaison ressentie par la suite est le résultat de la réponse du système immunitaire. Notamment à cause de la présence du parasite, de ses œufs et de leurs excréments sous la peau. Les démangeaisons surviennent souvent 3 semaines après l’infection. Toutefois, elles seront de quelques jours dans l’éventualité de seconde contamination. En effet, l’organisme est déjà plus sensible au parasite.

 

La gale se transmet principalement par contact direct, peau contre peau. De ce fait, les contacts physiques étroits et prolongés favorisent la transmission. Notamment dans le cadre d’une vie de famille, d’une vie en collectivité, etc. Notez que la gale peut aussi se transmettre par voie sexuelle. Bien que ces parasites ne puissent pas survivre longtemps hors de la peau humaine, une transmission indirecte est également possible. Notamment à partir de linges ou de la literie.

 

Quels sont les symptômes de la gale ?

Principalement, le symptôme de la gale est le prurit diffus qui se manifeste par des démangeaisons diffuses. Elles s’aggravent surtout la nuit pouvant même perturber le sommeil. Dans ce cas, on parle de prurit à prédominance nocturne. Ces démangeaisons et lésions sont surtout visibles au niveau des poignets, des aisselles et des seins chez les femmes. Elles peuvent également survenir entre les doigts, sur les organes génitaux chez les hommes et au niveau du ventre autour du nombril.

 

Le sillon scabieux est la lésion caractérisant le plus la gale. Difficile à guérir complètement, elle est petite, de couleur rouge et est surtout visible au niveau des mains et des poignets. Toutefois, d’autres types de lésions peuvent aussi caractériser cette maladie notamment les boutons de gale, les nodules, etc.

 

Quels sont les différents types de gales ? irritation et rougeur

Différentes formes de cette pathologie peuvent être citées dont la gale crouteuse, la gale des « gens propres », la gale du nourrisson et la gale enfant.

  • La gale croûteuse

Anciennement appelée Norvégienne, cette forme est souvent rencontrée chez les personnes âgées, grabataires, immunodéprimées, etc. La gale croûteuse se présente sous forme de croûte profuse. Elle est trompeuse, car elle ne présente aucun ou peu de démangeaisons. Extrêmement contagieuse, des milliers voire des millions de parasites infectent les individus atteints.

  • La gale des gens propres

Cette forme de gale touche surtout les adultes ayant une hygiène irréprochable. Elle se manifeste par des démangeaisons ne présentant que peu de lésions.

  • La gale du nourrisson et la gale enfant

Cette forme est caractérisée par des vésiculo-pustules présentes uniquement sur les extrémités. Autrement dit, ce sont des petites cloques d’eau visible sur les mains et les pieds. L’évolution de la gale du jeune enfant se fait en se généralisant. Elle ressemble souvent à un prurigo ou un eczéma profus. Dans certains cas, les lésions peuvent atteindre le dos, le visage ou le cuir chevelu. Les autres signes qui peuvent se présenter dans certains cas sont notamment des nodules scabieux, même si cette forme de galle est plus fréquente chez l’adulte. L’enfant atteint peut aussi devenir irritable, fatigué et manque de sommeil.

 

Comment traiter la gale ?

Il faut savoir qu’avant de procéder à un traitement, le diagnostic doit être établi avec certitude. De plus, il est indispensable de respecter scrupuleusement les consignes du traitement donné par le professionnel de santé. En effet, un traitement incomplet ne permet en aucun cas de guérir la gale exposant ainsi l’entourage à la contamination.

 

Le traitement de la gale peut se faire par voie orale ou par voie locale. Il doit être mis en place le plus rapidement possible. Notez que le soin de la gale doit aussi concerner l’entourage du patient. De plus pour éviter d’éventuelles recontaminations, le linge, la literie, les vêtements, etc. doivent être désinfectés convenablement.

 

traitement contre la gale

 

Le traitement oral se fait à l’aide de l’ivermectine. Il s’agit d’un médicament qui neutralise le système nerveux des parasites. Bien toléré par les patients, ce dispositif médical s’administre en une prise. Sachez qu’il peut causer des vertiges et des étourdissements. Deux semaines après la prise de la première dose, une deuxième peut éventuellement être proposée. L’ivermectine est contre-indiquée chez les femmes enceintes, allaitantes et les enfants de moins de quinze kilos.

 

Le traitement local se fait à l’aide de lotion ou de spray. Notamment le benzoate de benzyle, une lotion qui s’applique sur tout le corps à l’exception du visage et du cuir chevelu. L’application se fait en deux couches à 10 minutes d’intervalle à l’aide d’un pinceau plat. Il est indispensable de prendre un bain ou une douche avant d’utiliser ce dispositif médical. D’autres applications peuvent encore être nécessaires après 24 heures ou une semaine selon le niveau d’infection.

 

La forme spray du traitement de la gale présente l’avantage de faciliter la pulvérisation. Le produit utilisé est l’esdépallétrine associée au butoxyde de pipéronyle. Comme pour la lotion, son usage sur le visage et le cuir chevelu est à éviter. La durée d’application de ce produit est de 12 heures. Le spray est contre-indiqué chez les individus atteints d’asthme, les nourrissons, les enfants avec antécédents de bronchiolite et les femmes enceintes.

 

Des traitements supplémentaires peuvent être conseillés par le médecin notamment des antihistaminiques pour soigner les prurits. En cas de surinfection, le professionnel de santé préconisera des antibiotiques. Pour traiter les eczémas et les urticaires, d’autres médicaments peuvent également être prescrits.

 

En savoir plus sur la gale : 

Quels sont les symptômes de la gale ? 
Comment reconnaître les boutons de gale pour les traiter ?

Comment peut-on attraper la gale ? 

La gale est-elle contagieuse ? 

Comment traiter la gale efficacement ? 

Comment soigner la gale de l'enfant rapidement ? 

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.

Liste des thèmes
Actualités 4
Santé 471
Beauté 7
Diététique & nutrition 32
Bébé & maman 2
Bien-être 8
Hygiène 4
Conseils Santé 3
Nature & plantes 164