» » » » Coquelusédal enfants - boite de 10 suppositoires
« Retour à la catégorie
Coquelusédal enfants - boite de 10 suppositoires
Zoom

Coquelusédal enfants - boite de 10 suppositoires

Note moyenne : 0 avis

Ce médicament est utilisé comme traitement d'appoint des affections bronchiques aiguës bénignes chez l'enfant de plus de 30 mois à 15 ans.

Produit en stock
Quantité 
+
-

Maximum 5

Ajouter au panier

Livraison dès 3.99 € à domicile, point relais, click & collect

Livraison offerte dès 49 € de commande

 

Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE

Les effets du Coquelusédal enfants préviennent en général les affections bronchiques sévères ou bénignes. Il s’agit d’un médicament antitussif idéal pour le traitement d’appoint de la toux.

 

Ce dispositif médical contient des substances d’origines végétales. C’est le mélange de 20 mg d’huile essentielle de niaouli, de 20 mg d’extrait mou de grindélia et de 10 mg d’extrait mou de Gelsemium.

 

Posologie de Coquelusédal enfants

Le traitement avec le Coquelusédal engage pour chaque utilisation 1 à 2 suppositoires par jour.

 

Quelles sont les précautions d’emploi de Coquelusédal enfants ?

Comme son nom l’indique, le Coquelusédal est réservé aux enfants âgés de plus de 30 mois à 15 ans. Pour cela, il est présenté sous la forme d’un suppositoire et prévoit un usage rectal.

 

Pour toute utilisation du Coquelusédal, le traitement ne doit pas dépasser au maximum 3 jours. En effet, ce médicament ne doit être administré que dans le cadre d’une cure à court terme. Cela permet d’éviter tout risque de toxicité locale, tout en tenant compte de l’âge de son utilisateur.

 

Au cours du traitement, il arrive que des cas de fièvre, d’expectorations grasses ou purulentes surviennent. Si l’une de ces affections apparaît, il faut sans plus attendre avertir le médecin soignant.

 

Le Coquelusédal comporte des substances terpéniques. Il convient pour cela de bien respecter la posologie recommandée. Le risque de surdosage pourrait occasionner des troubles neurologiques ou sous-cutanés.

 

Quelles sont les contre-indications de Coquelusédal enfants ?

L’utilisation de ce suppositoire n’est pas adaptée dans le cadre d’une allergie à l’un de ses composants, notamment au propylèneglycol et aux glycérides hémisynthétiques solides. Elle est fortement déconseillée pour les enfants âgés de moins de 30 mois. Pour le cas d’un antécédent épileptique ou d’une convulsion fébrile, ce médicament est aussi prohibé. Cette même règle s’applique également pour les enfants qui développent une récente lésion ano-rectale.

 

Pour les femmes allaitantes, la contre-indication est de mise en raison de la présence des molécules terpéniques.

 

À cause de ses actifs terpéniques, l’interaction du Coquelusédal avec d’autres dispositifs médicaux comportant ces substances n’est pas envisageable. Cela présenterait un risque de surdosage. Il convient donc d’avertir le médecin si le patient prend déjà des médicaments contenant du camphre, du cinéole, du niaouli, du thym sauvage, du terpinéol, de la terpine, du citral ou du menthol. Il faut aussi l’informer de l’utilisation des huiles essentielles issues du pin, d’eucalyptus et de térébenthine.

 

Les effets secondaires de Coquelusédal enfants

Comme ce médicament contient des substances terpéniques, ses effets secondaires sont souvent liés au surdosage avec ces actifs. La présence excessive de niaouli entraîne aussi des accidents neurologiques comme la convulsion. Pour les enfants à bas âges, ces formes de troubles neurologiques sont aussi le résultat d’une ingestion accidentelle.

 

Pour le cas du Coquelusédal, le mode d’administration et la durée du traitement favorisent également l’apparition de certaines affections. Ce sont d’ailleurs les causes les plus fréquentes des effets indésirables. Dans cette hypothèse, l’utilisation de ce médicament occasionne donc des irritations ou des brûlures au niveau du rectum.

Retour en haut
Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE

Maladie traduisant une inflammation des bronches, la bronchite aiguë infectieuse est généralement bénigne. Son traitement repose sur des médications qui permettent d’atténuer le problème respiratoire et les signes qui peuvent y être associés, comme la fièvre et la toux sèche.

 

Les symptômes d'une bronchite aiguë

Maladie cyclique suivant les saisons, au printemps comme à l’automne, les symptômes d’une bronchite aiguë se caractérisent par un malaise généralisé, des courbatures et une légère fièvre pendant la journée. Cela peut aussi s’accompagner d’une brulure au niveau du sternum associé à une toux âpre. Par la suite, la toux sèche devient grasse et les divers symptômes disparaissent.

 

Dans la moitié des cas, une bronchite s’accompagne de production plus ou moins abondante d’expectorations de couleurs jaunâtres ou verdâtres, s’accompagnant d’une légère fièvre ne dépassant pas les 38, 5 °C. A noter que ce n’est pas un signe de surinfection bactérienne.

 

Les bons gestes à adopter en cas de bronchite

Hydratez-vous suffisamment avec des boissons chaudes, ou inhalez de la vapeur d’eau chaude pour que les muqueuses se fluidifient. Cela permet de produire des mucus qui peuvent être rejetés facilement par le corps.

 

Ne prenez d’antitussifs que dans le cas d’une toux sèche liée à une trachéite et accompagnée de troubles de sommeil, et cela, dans un laps de temps bien défini.

 

Lorsque la toux devient grasse avec une production de glaire, c’est la toux elle-même qui nettoie naturellement les bronches, donc il faut arrêter immédiatement les antitussifs.

 

Reposez-vous, mangez sainement et effectuez des exercices physiques appropriés, avec les apports de protéines, de vitamines ainsi que de minéraux correspondants à votre besoin journalier.

 

Les remèdes naturels contre la bronchite aiguë

L’amande, l’oignon et le gingembre sont autant de produits naturels efficaces que vous pouvez utiliser pour lutter contre la bronchite aiguë.

 

Tous les soirs, buvez la composition d’un jus d’orange ou de citron avec la poudre de sept noyaux d’amandes pilés avant d’aller vous coucher.

Le jus de l’oignon en tranche additionné au miel qu’on laisse reposer une nuit aide aussi à lutter contre cette infection, avec comme dose une cuillerée à café par jour. De même, le mélange d’un et demi de cuillerée à café de poudre de gingembre, avec du poivre et du clou de girofle. Buvez-en trois fois par jour.

 

Les traitements antipyrétiques sont par ailleurs efficaces pour abaisser la fièvre.

 

Un traitement d'appoint des affections bronchiques aiguës bénignes

D’autres médicaments renfermant des extraits ou d’essences de plantes ou des terpènes, autres que les antitussifs et les fluidifiants bronchiques, sont conseillés dans le traitement des affections bronchiques affectant les enfants.

 

C’est le cas du Coquelusédal enfants, employé ainsi pour le traitement d'appoint des maladies bronchiques aiguës bénignes chez l'enfant de plus de 30 mois à 15 ans.

 

Ce médicament se présente sous forme de suppositoire en boite de 10 et contient des extraits de végétaux à objectif antitussif avec de l'essence de niaouli. Il est à noter que l’essence de niaouli est généralement usagée comme antiseptique des voies respiratoires.

Laurence Silvestre

Docteur en Pharmacie

Section d'inscription : A - Numéro RPPS : 10001822864

 

 

Retour en haut
Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE

Laboratoires Élerté
181 Rue André Karman
93300 Aubervilliers


+33 (0)1 48 34 75 03

 

elerte@wanadoo.fr

Retour en haut
Nos conseils santé
Comment se soigne la rougeole ?
Comment se soigne la rougeole ?
Santé
La rougeole est une maladie d’origine virale. Elle est très contagieuse. Dans ses débuts, elle s’apparente à un simple rhume ou une grippe. Elle est donc caractérisée par une rhinite, une conjonctivite, une toux… Une fièvre, encore modérée, est aussi un des signes distinctifs de la rougeole.
En savoir plus
Comment guérir de la BPCO ?
Comment guérir de la BPCO ?
Santé
La BPCO ou broncho-pneumopathie chronique obstructive est une pathologie qui affecte le système respiratoire. Cette maladie respiratoire chronique est due à une inflammation et une obstruction permanente et progressive des bronches. Le tabagisme est considéré comme étant la première cause de la BPCO. Toutefois, dans 20 % des cas, elle est également causée par une exposition prolongée à la pollution de l’air ou aux produits toxiques. La broncho-pneumopathie chronique obstructive n’est découverte que quand les dégâts irréversibles sont déjà constatés comme importants.
En savoir plus
Comment soigner une rhinopharyngite ?
Comment soigner une rhinopharyngite ?
Santé
La baisse de température provoque le développement de diverses pathologies, dont la rhinopharyngite. Accompagnée d’une diminution de l’appétit et de quelques symptômes désagréables, la Rhinopharyngite peut toucher aussi bien les adultes que les enfants. Découvrez tout sur cette maladie hivernale.
En savoir plus
Informations mises à jour le 03/12/2021 à 07:11:34