» » » Dans quel cas utiliser et prendre le zyrtec ?

Dans quel cas utiliser et prendre le zyrtec ?


 

Grâce à ses effets, le zyrtec est un médicament auquel on peut recourir en cas de réaction allergique. Malheureusement, l’utilisation de ce dispositif médical n’est pas sans risque pour certaines personnes à cause des effets secondaires qui peuvent apparaître. Afin d’éviter cela, ce guide apporte donc des informations précises sur l’indication de ce médicament ainsi que la manière, dont il faut le prendre.

 


 

antihistaminique

Présentation du médicament zyrtec

Le zyrtec fait partie des médicaments antiallergiques. Il s’agit d’un antihistaminique qui vise principalement les symptômes d’une urticaire et d’une rhinite allergique saisonnière ou peranuelle. Les dispositifs médicaux de cette catégorie s’engagent pour diminuer les effets de l’histamine. Cette dernière est une substance sécrétée par l’organisme pour faire face à une réaction allergique. C’est un médiateur chimique endogène qui permet d’éliminer et d’expulser de l’organisme les allergènes.

 

Ce médicament appartient à la nouvelle génération d’antihistaminique urticaire. À l’inverse des anciens dispositifs médicaux de ce genre, il ne dégage pas d’effets atropiniques ou sédatifs. Ses molécules n’ont aucun effet sur le rythme cardiaque.

 

Les médicaments comme le zyrtec se composent généralement de Cétirizine. Scientifiquement connu sous la formule brute C21H25ClN2O3, ce principe actif est un antihistaminique H1 qui fait partie de la 2e génération. Il déploie des propriétés identiques à celles des pipérazines qui sont un antagoniste des récepteurs H1 de l’histamine. Son effet est pour cela très efficace contre l’allergie, le rhume de foins et l’angioedème.

 

Afin d’améliorer la capacité de son principe actif, le zyrtec contient des excipients comme l’acide acétique, l’eau purifiée, le glycérol, le 4-hydroxybenzoate de méthyle, le 4-hydroxybenzoate de propyle, le propylèneglycol, la saccharine sodique et le sodium acétate.

 

Les indications pour Zyrtec

Le zyrtec est généralement indiqué pour le traitement d’une rhinite allergique saisonnière ou perannuelle ou encore d’une urticaire. Il s’utilise aussi dans le cas d’une urticaire chronique idiopathique. Ses molécules interviennent donc pour traiter les symptômes nasaux ou oculaires de ces maladies, entre autres, les démangeaisons de la peau ou le rhume des foins.

 

À noter qu’il est également possible d’obtenir cette même réaction avec les antihistaminiques naturels

 

Comment se manifeste l’urticaire ? 

L’urticaire est une éruption cutanée qui résulte d’une inflammation de certaines zones de la peau. Selon la gravité des symptômes, cette affection existe sous 3 formes bien distinctes, dont l’urticaire aigüe, l’urticaire récidivante et l’urticaire chronique. La première forme se distingue grâce à la durée de manifestation des papules qui surviennent seulement pendant quelques heures.

 

Cependant, l’évolution de la maladie peut aller jusqu’à plus de 6 semaines. Le cas d’une urticaire récidivante est connu en raison de son apparition régulière sur des localisations différentes de la peau. Quant à la dernière forme, elle se caractérise par des crises de démangeaisons qui surviennent presque tous les jours. Comme l’urticaire aigüe, celle-ci peut également durer pendant plus de 6 semaines.

 

urticaire

 

Quel que soit le degré de la maladie, les symptômes de l’urticaire se manifestent avec une plaque rouge plane ou en relief appelée papules, accompagnées d’une forte démangeaison. Son effet ne laisse aucune trace ou séquelle sur la surface de la peau. La taille de chaque plaque est différente, dont les plus grandes peuvent s’étendre sur plusieurs centimètres. Avec un bon traitement, ces traces rouges disparaissent au bout de 24 heures. Dans le cas d’une urticaire chronique, les symptômes peuvent persister plus d’un mois. Chez certains individus, les démangeaisons laissent place à des douleurs intenses. Cette réaction est rapportée dans le cas d’un œdème de Quincke.

 

Biologiquement, l’urticaire résulte de l’action de l’histamine, une molécule capable d’éliminer ou d’expulser des corps étrangers, aussi appelés irritants ou allergènes. Lorsque l’organisme est exposé à un allergène, il procède immédiatement à la production en grande quantité de globules blancs. Ces derniers vont à leur tour sécréter de l’histamine en grande quantité.

 

L’action de cette substance dans le sang va ensuite provoquer une réaction en chaîne qui provoque des démangeaisons et des inflammations. Selon le niveau d’intolérance ou d’hypersensibilité d’une personne, les allergènes peuvent être peu nombreux ou beaucoup. Ils peuvent être ainsi des aliments, des médicaments, des produits cosmétiques, des piqûres d’insectes ou des produits chimiques. Certains cas pourraient être le résultat d’une friction, d’une pression importante sur la peau, d’un coup de froid, de soleil ou de chaleur.

  • Comment se manifeste la rhinite allergique ?

La rhinite allergique est une inflammation de la muqueuse au niveau du système respiratoire. Il s’agit d’une pathologie très fréquente puisqu’elle touche environ 25% de la population des pays occidentaux. Malgré ce chiffre, cette affection demeure bénigne et n’apporte aucun danger pour la santé. Sans prise en charge, le cas chronique affecte tout de même la qualité de vie de la personne touchée. Comme pour l’urticaire, cette maladie existe sous différentes catégories, dont la rhinite persistance et la rhinite allergique saisonnière. Les symptômes peuvent survenir tout au long de l’année pour la première forme et à chaque saison pour la seconde.

 

Cette affection apparaît lorsqu’une personne vulnérable aspire par ignorance ou par accident des allergènes présents dans l’air. Elle peut être ainsi provoquée par des acariens, des pollens de graminées, des moisissures ou des poils de chat. Chez certaines personnes, la rhinite allergique est parfois d’ordre héréditaire.

 

rhinite allergique

 

Dans le cadre d’une rhinite allergique saisonnière, les symptômes résultent d’une réaction immédiate et assez violente. Ils se manifestent dans la plupart des cas par un éternuement, un écoulement ou un bouchage du nez, des yeux larmoyants ou encore une difficulté respiratoire. La personne qui en souffre présente également une sensation d’oppression thoracique, une gorge démangée, une irritabilité et une fatigue. Dans le cadre d’une rhinite sévère ou aigüe, les symptômes se conduisent très souvent à une crise d’asthme.

 

En ce qui concerne la rhinite allergique persistante, les symptômes sont à peu près identiques pour la plupart des patients. Comme la maladie est toujours présente toute l’année, certains effets persistent. Un patient souffrant de cette pathologie éprouve souvent la sensation de nez légèrement bouché et de nez qui coule.

 

L’intensité des signes dépend du niveau d’intolérance à l’allergène ainsi qu’à sa présence dans l’air. L’apparition des symptômes pourrait aussi varier selon l’âge de la personne affectée. La réaction liée aux pollens se manifeste généralement avant l’âge de 3 à 4 ans et celle-ci revient chaque année à la même saison. Par ailleurs, pour la rhinite persistance, son apparition n’a aucun lien avec l’âge.

  • Comment intervient Zyrtec contre ces maladies ? 

La cétirizine, le principe actif du Zyrtec, est un métabolite humain de l’hydroxyzine. Il s’agit d’un antagoniste très puissant et sélectif aux récepteurs H1 périphériques. Lors des tests de provocation allergénique, cet actif révèle des activités antiallergiques impressionnantes. Sur une dose de 10 mg, utilisées 1 ou 2 fois par jour, ses molécules arrivent à inhiber ou retarder le recrutement des éosinophiles sur la peau et les tissus conjonctifs d’un sujet atopique. Cliniquement, cela entraine l’inhibition des réactions érythémato papuleuses provoquées par l’accumulation de l’histamine sur la peau. Les résultats de ces tests permettent également de constater que la cétirizine agit sur les symptômes de la rhinite sans altérer les fonctions pulmonaires.

 

respiration allergie

 

Grâce à cela, l’utilisation des médicaments tels que zyrtec ne comporte aucun risque néfaste pour le traitement d’un cas d’allergie associé à un asthme léger à modérer.

 

Le zyrtec est seulement recommandé pour traiter les symptômes de l’urticaire et de la rhinite allergique. Son utilisation ne permet pas ainsi de supprimer l’origine et les causes de ces maladies. Pour cela, il est fort probable que certains symptômes persistent ou s’aggravent au cours de la cure. Si ce cas survient, il faut consulter un médecin et lui demander son avis.

 

Mode d’emploi de Zyrtec

Les médicaments comme Zyrtec se présentent en général sous forme de solution buvable. C’est un liquide limpide et incolore doté d’un goût légèrement sucré et d’une saveur légèrement amère. Le contenu est édité dans un flacon compte-goutte en verre brun pour un dosage de 10, 15 ou 20 ml. Ce récipient en polyéthylène possède une faible densité et il est fermé avec un bouchon de sécurité. Grâce à cette forme de présentation, Zyrtec peut être avalé à l’état pur ou dilué dans un verre d’eau. En outre, ce médicament est disponible sous forme de comprimé pelliculé. Pour cela, il doit être avalé avec un grand verre d’eau.

 

En ce qui concerne la durée du traitement, la posologie indiquée dépend généralement du type de maladie, de l’état du patient et de l’évolution des symptômes.

  • Comment réagit Zyrtec en interaction ? 

Jusqu’à ce jour, les données de pharmacocinétique et de pharmacodynamie ne rapportent aucune mauvaise interaction médicamenteuse significative pour le zyrtec. Ses molécules réagissent très bien avec celle de la pseudoéphédrine ou de la théophylline.

 

Comme avec toutes formes de médicaments, l’alcoolisme ou les autres dépresseurs du système nerveux central (SNC) ne sont pas compatibles avec l’utilisation du zyrtec.

 

L’alcool pourrait donc provoquer l’inactivation de certaines substances actives de cet antihistaminique. Cette mauvaise interaction se manifeste lorsque la concentration sanguine en alcool dépasse le 0,5 g/l. Cela pourrait alors affecter la vigilance ou les performances des personnes sensibles.

  • Quelle est la posologie usuelle pour Zyrtec ? 

Pour les adultes et les enfants âgés plus de 12 ans, la posologie indiquée est de 20 gouttes par jour. Cette dose doit être utilisée en une seule prise. Pour les patients âgés entre 6 et 12 ans, le dosage habituel est de 10 gouttes par prise, à répéter 2 fois par jour. Dans le cas d’un enfant âgé entre 2 et 6 ans, il faut lui donner 5 gouttes par prise, à répéter 2 fois par jour.

  • Quand il ne faut pas prendre le zyrtec ? 

L’utilisation de Zyrtec n’est pas recommandée pour les personnes présentant une insuffisance rénale sévère. Sous contrôle médical, un cas moins grave en insuffisance rénale pourrait prendre ce médicament pour l’allergie lors du traitement de l’urticaire ou du rhume de foins. Toutefois, la posologie dans ce cadre doit être modifiée et prendre en compte l’état du patient ainsi que de ses apports médicamenteux quotidiens. Pour établir la dose idéale pour ces patients, il faut demander l’avis d’un médecin ou d’un pharmacien.

 

consultation médecin

 

Ce médicament se compose de substances actives très puissantes comme la cétirizine, l’hydroxyzine, mais aussi des dérivés de la pipérazine ou du paraben. Bien qu’il s’agit d’un antiallergique, Zyrtec est fortement déconseillé aux personnes qui développent une hypersensibilité face à ses actifs.

Sous sa forme de comprimé pelliculé, Zyrtec comporte du lactose. Pour cela, son utilisation n’est pas adaptée chez des sujets qui développent une intolérance à certains sucres.

 

En cas d’épilepsie, de convulsion ou de rétention urinaire due à l’adénome de la prostate, il faut prendre toutes les précautions nécessaires avant de prendre un antihistaminique.

 

Avant de se soumettre à un test cutané d’allergie, il convient d’interrompre pendant quelques jours la prise de Zyrtec. Pour cela, il faut au moins arrêter la prise pour une période de 3 jours. Les effets de ce dispositif médical pourraient effectivement induire le résultat des tests. Dans tous les cas, le patient doit informer son médecin s’il prend ce médicament au cours d’un contrôle pour l’allergie.

 

Pour les femmes enceintes, les études cliniques ne permettent pas encore de déterminer le niveau de toxicité de ce médicament sur le fœtus. Par mesure de précaution, il est préférable pour les futures mamans d’éviter la prise de Zyrtec durant la grossesse. En ce qui concerne les mères allaitantes, il est cliniquement prouvé que les actifs de ce médicament passent à travers le lait maternel. Sans recommandation médicale, il faut arrêter ce traitement durant l’allaitement.

  • Quels sont les effets indésirables liés à l’utilisation du zyrtec ? 

Le zyrtec est un antihistaminique de premier rang. Ses molécules contiennent des substances actives, dont les effets pourraient altérer le bon fonctionnement de l’organisme, surtout pour les personnes vulnérables à ces actifs.

 

Dans un cadre assez fréquent engageant 10 % des cas observés, ce médicament provoque de la somnolence, de la fatigue, des nausées, des maux de tête, de la sécheresse buccale ou une sensation de vertige. Par contre, il peut aussi occasionner une diarrhée, un fourmillement des extrémités, une insomnie, une prise de poids, une augmentation des transaminases, une tachycardie, des convulsions ou encore des démangeaisons.

 

démangeaison

 

Dans de très rares cas, il arrive que le patient présente une agressivité, une confusion des idées ou une dépression. De manière exceptionnelle, cet antihistaminique favoriserait un trouble de goût, un malaise, un trouble de l’accommodation ou une vision floue et parfois des tremblements. Il peut aussi entrainer une diminution conséquente du nombre des plaquettes sanguines, des difficultés à uriner ou des chocs anaphylactiques.

 

Dans certains cas, avec une fréquence indéterminée, les personnes sous traitement avec le zyrtec développent un trou de mémoire occasionnelle ou une sensation d’avoir toujours faim.

 

À la fin du traitement, l’arrêt de la prise augmente souvent l’intensité des démangeaisons, mais cela disparaît complètement peu de temps après.

 

Les médicaments dérivés du Zyrtec

De sa forme de présentation, le zyrtec est disponible sous la dose de 5 ml, 10 ml, 15 ml et 20 ml. Il est habituellement recommandé pour le traitement des symptômes oraux ou oculaires d’une rhinite allergique saisonnière ou perannuelle et d’une urticaire chronique idiopathique. En général, Zyrtec se présente sous forme de solution buvable en gouttes, dont le liquide est limpide et incolore.

 

En France, Zyrtec est seulement commercialisé sous prescription médicale et remboursable à 30 % par la Sécurité sociale. Pour acquérir les antihistaminiques sans ordonnance de cette catégorie, il faut opter pour le Zyrtecset®. Ce dernier est un antiallergique non sédatif et non atropinique. Grâce à son principe actif, ce médicament possède la capacité à traiter la rhinite allergique saisonnière ou perannuelle et l’urticaire chronique idiopathique.

 

Ce médicament présenté sous forme de comprimé pelliculé convient au traitement des symptômes nasaux et oculaires de ces maladies. Pour cela, il faut prendre 10 mg de Zyrtecset par jour. Cette dose n’est maintenue que dans le cadre d’une fonction rénale normale. Pour le cas d’une insuffisance rénale, elle demeure identique. Il faut seulement modifier l’intervalle de temps entre chaque prise. Cela permet aux reins d’éliminer pendant un temps bien réparti les doses absorbées par l’organisme.

 

Dans le cadre d’une insuffisance hépatique, aucune modification n’est indiquée. Toutefois, il faut prendre conseil auprès d’un professionnel de la santé si les deux cas se présentent en même temps chez un patient.

  • Quels sont les autres médicaments à base de cétirizine ? 

La cétirizine entre dans la composition de différentes sortes de médicaments comme principe actif. Elle déploie pour ces cas le même effet par rapport à celui du zyrtec. La liste est donc longue, mais certains sortent du lot puisqu’ils agissent de manière identique à ce médicament.

 

Le Cetirizine ACTAVIS 10 mg a comme principe actif la cétirizine. Grâce à cette dernière, ce médicament devient un antihistaminique très efficace. Tout comme le zyrtec, ce dispositif médical permet de traiter les symptômes oraux ou oculaires d’une rhinite allergique saisonnière ou perannuelle, mais aussi d’une urticaire chronique idiopathique.

Il s’agit d’un comprimé pelliculé sécable blanc qu’il faut prendre tous les jours avec un verre d’eau. Dans l’organisme, ses molécules agissent comme des collyres antihistaminiques.

 

Par ailleurs, le Cetirizine Almus 10 mg constitue un médicament qui peut substituer Zyrtec. Cet antihistaminique est disponible sous forme de comprimé pelliculé sécable à prendre tous les jours avec un grand verre d’eau.

 

verre d'eau

 

Le Cetirizine ZENTIVA 10 mg est un médicament antiallergique et antihistaminique. Ce comprimé pelliculé blanc contient 10 mg de dichlorhydrate de cétirizine. Une fois dans l’organisme, cet actif va limiter de manière conséquente l’effet de l’histamine. De cette façon, ses molécules conviennent parfaitement au traitement d’une rhinite allergique saisonnière ou perannuelle et d’une urticaire chronique idiopathique.

 

On a également l’Actifed Allergie Cétirizine qui est aussi présenté sous forme de comprimé pelliculé sécable. Ce médicament comporte 10 mg de dichlorydrate de cétirizine. Grâce à cet actif, il permet donc de combattre efficacement les symptômes oraux ou oculaires des affections comme la rhinite allergique.

 

Enfin, il y a le Levocetirizine ARROW 5 mg qui est aussi indiqué dans le traitement de la rhinite allergique et de l’urticaire. Ce médicament contient en effet du dichlorhydrate de lévocétirizine qui agit sur les récepteurs H1.

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.