Posologie et utilisation du sureau noir

Il est possible de réaliser les recettes faites maison ou d’acheter le sureau noir sous forme pharmaceutique.

Les préparations pharmaceutiques

Les gélules

Les gélules contiennent des extraits secs de sureau noir en poudre. Sous cette présentation, le produit est facilement absorbé par l’organisme. Pour un traitement avec la poudre, la posologie ne doit pas dépasser 500 mg par jour.

Les comprimés

Les comprimés sont aussi une autre forme de médicament contenant de l’extrait de sureau noir. Il existe des comprimés à avaler directement, et ceux qui sont effervescents. La dose journalière est de 500 mg d’extrait de sureau.

La teinture mère

La teinture mère est une préparation obtenue par la macération du sureau frais dans de l’alcool. Pour ce faire, la plante fraiche doit être macérée pendant plusieurs semaines durant lesquelles, la solution est remuée quotidiennement pour dégager toutes les substances actives. Il est possible de réaliser soi-même la teinture mère de sureau frais.

 

En teinture mère, la posologie indiquée est généralement de 50 gouttes par jour. Ce dosage correspond à une prise d’environ 10 gouttes, 5 fois dans la journée. La solution doit être diluée dans un peu d’eau avant d’être bue.

Les préparations faites maison

La décoction

Pour préparer la décoction de sureau, ajoutez 30 g d’écorce dans de l’eau et portez le mélange à ébullition. Éteignez le feu et placez un couvercle, puis laissez infuser pendant une dizaine de minutes avant de l’utiliser ou de la boire.

  • La décoction est surtout indiquée en cas de troubles gastro-intestinaux. Il est alors recommandé de boire 2 à 3 tasses par jour.

  • La décoction peut aussi être appliquée de manière externe pour soigner les affections de la peau. Pour ce faire, imbibez une compresse et portez celle-ci sur la zone à traiter.

Le sirop artisanal

Pour préparer le sirop artisanal de sureau noir, vous aurez besoin de l’écorce de sureau, de fleurs séchées et de baies.

 

Faites bouillir 3 poignées de sureau noir dans un demi-litre d’eau jusqu’à ce qu’il se réduise à un quart de litre restant. Ajoutez un couvercle et laissez le mélange infuser pendant 12 heures. Pour bien libérer les principes actifs de la plante, n’oubliez pas de remuer de temps en temps. Une fois les 12 heures écoulées, filtrez le mélange.

 

Ensuite, préparez une infusion à partir de 50 g de fleurs sèches, 50 g de baies et un demi-litre d’eau bouillante. Laissez infuser pendant 20 minutes puis ajoutez 1,5 kg de sucre.

 

Faites réduire le tout au feu doux jusqu’à ce que vous obteniez une substance à consistance sirupeuse. Ajoutez progressivement la décoction d’écorce préalablement préparée.

 

Le sirop de sureau noir est à prendre entre 3 à 4 cuillerées à soupe par jour.

L’infusion

La préparation de l’infusion de sureau noir se fait avec 200 ml d’eau bouillante et 2,5 g ou 2 cuillères à café de fleurs séchées. Ajoutez l’eau bouillante sur les fleurs et laissez infuser pendant 10 minutes. Vous pouvez prendre cette préparation en cas de grippe, de fièvre ou de refroidissement.

 

Il n’existe pas de posologie stricte pour l’infusion. Il est possible d’en prendre plusieurs fois dans la journée. En cas de fièvre, buvez la préparation le plus chaud possible pour favoriser la transpiration.

 

L’infusion est aussi utilisée en gargarisme pour soigner les irritations buccales et les maux de gorge. Ici, la dose doit être de 4 gr de fleurs séchées pour 200 ml d’eau.

Contrindications et précautions d’usage

  • Le sureau noir est contrindiqué chez les personnes diabétiques. Son effet sur la production de l’insuline peut occasionner un trouble du traitement du patient.
  • Cette plante est aussi déconseillée chez les personnes atteintes d’une maladie sanguine complexe comme l’anémie ou la porphyrie.
  • Le sureau noir est contrindiqué chez les femmes enceintes et allaitantes.
  • Le sureau noir ne doit pas être utilisé chez les enfants de moins de 12 ans avant de consulter un médecin.
  • Le traitement avec cette plante doit se faire dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée.
  • Il est important de bien se conformer à la dose prescrite.
  • Par mesure de sécurité, il est conseillé de se procurer les baies, les écorces ou les fleurs auprès d’une l’herboristerie.
  • Avant de débuter le traitement avec le sureau noir, il est toujours préférable de consulter un médecin.
  • Les fruits contiennent de la sambucine, un alcaloïde qui peut être toxique. Les baies crues sont donc à éviter chez les enfants. Il est conseillé de les cuire à une température supérieure à 65 °C pour être sûr d’éliminer tous risques de toxicité du fruit.

Attention, le sureau noir est souvent confondu avec le sureau hièble qui peut s’avérer toxique en cas d’ingestion. Voici quelques points de repère qui vous aideront à reconnaitre le sureau hièble :

  • Alors que le sureau noir est un arbuste ligneux, le sureau hièble est une herbacée vivace qui est absente en hiver.
  • Le début de la période de floraison de l’hièble est plus tardif (en juillet) comparé à celui du sureau noir (en mai).
  • Les baies de sureau noir sont tournées vers le sol alors que celles de l’hièble sont pointées vers le haut.
  • Le sureau hièble est plus court, ne dépassant jamais 1,8 m de hauteur.
  • L’hièble a une forte odeur écœurante, presque nauséabonde, avec des fruits immangeables.

Les effets secondaires du sureau noir

-       Comme les baies contiennent du sambunigrine, elles peuvent être parfois toxiques. Cela entraine des douleurs gastriques, des vomissements, des vertiges et des convulsions.

-       En surconsommation, le sureau peut provoquer des troubles digestifs passagers.

-       Le sureau noir dispose d’une propriété diaphorétique (qui stimule la transpiration), il peut donc causer une odeur de transpiration plus prononcée.

Interactions médicamenteuses

Le sureau noir peut parfois interférer avec d’autres plantes, mais aussi avec des médicaments. Son association avec d’autres éléments peut entrainer une modification de son efficacité ou celle de l’autre médicament ou plante.

Les plantes

Le sureau noir peut avoir une interaction avec les plantes à caractères anti-inflammatoires, diurétiques et décongestionnantes.

Les médicaments diurétiques

Le sureau noir est une plante diurétique, il ne doit pas donc s’associer avec un médicament ayant le même effet. Cela pourrait entrainer une déshydratation se manifestant par une sècheresse de la bouche, une éruption cutanée, etc. Le fait d’associer deux ou plusieurs éléments à effet diurétique peut aussi entrainer une hypokaliémie, c’est-à-dire, un déficit en potassium dans le sang. Cette carence peut à son tour provoquer de graves conséquences, dont l’arythmie cardiaque.

Les immunosuppresseurs

Les médicaments immunosuppresseurs sont utilisés pour inhiber l’activité du système immunitaire. Ils sont administrés dans le cadre d’une greffe d’organe.

 

En tant qu’immunostimulant, le sureau noir ne doit pas s’associer avec certains médicaments immunosuppresseurs, comme :

  • l’azathioprine,
  • le basiliximab,
  • la cyclosporine 
  • le daclizumab
  • le mycophénolate,
  • le tacrolimus
  • les corticostéroïdes

La chimiothérapie

Le sureau noir ne doit pas être pris pendant la chimiothérapie. Il se pourrait que les principes actifs de la plante interagissent avec les substances chimiques introduites pendant le traitement.

Les médicaments contre le diabète

Rappelons que le sureau noir a la capacité de favoriser la sécrétion de l’insuline et d’abaisser la glycémie. C’est pour cela qu’il ne doit pas être pris avec des médicaments contre le diabète.

La théophylline

Le sureau noir interagit avec la théophylline, un médicament utilisé dans le traitement continu de l’asthme et des bronchospasmes réversibles.

Quelques utilisations en synergie du sureau noir

Le sureau noir peut être utilisé avec d’autres plantes pour favoriser ses bienfaits thérapeutiques.

Contre les douleurs articulaires

Associé avec le cassis et la reine-des-prés, le sureau noir peut être utilisé en tant qu’anti-inflammatoire contre les rhumatismes.

 

Mélangez alors 50 g de feuilles de cassis en poudre, 30 g de fleurs de reines-des-prés en poudre et 50 g de fleurs de sureau en poudre. Préparez une infusion en laissant reposer 3 cuillérées à soupe du mélange dans un litre d’eau légèrement frémissante pendant 10 minutes. La préparation est à boire plusieurs fois au cours de la journée pendant 10 jours.

Pour désencombrer les sinus et les bronches

Ici, le sureau noir est additionné avec le thym et la mauve pour obtenir un effet antiseptique et mucolytique.

 

Pour cela, mélangez 50 g de poudre de fleurs de sureau, de sommités fleuries de thym et de fleurs de mauve. Prenez 3 cuillères à soupe du mélange et ajoutez-y 1 litre d’eau bouillante ou frémissante. Couvrez la préparation et laissez infuser pendant 10 minutes avant de filtrer.

 

Cette infusion sera utilisée sur un traitement de 10 jours pour vous aider à favoriser l’expectoration et dégager ainsi la voie respiratoire.

Pour soigner les infections urinaires

Pour favoriser son action contre les infections urinaires, le sureau noir s’associe avec l’orthosiphon, la busserole et le cassis. Utilisé en infusion, le mélange obtenu agira en tant qu’antiseptique et diurétique qui vont calmer l’inflammation de la vessie.

 

La préparation se fait en mélangeant 30 g de poudre de sureau noir avec, 50 g de feuilles des autres plantes. Préparez une infusion avec 3 cuillères à soupe de ce mélange et 1 litre d’eau bouillante. Couvrir et laisser filtrer pendant une dizaine de minutes avant de filtrer.

 

Le traitement dure environ 3 semaines.

Pour détoxifier l’organisme

Le sureau noir peut éliminer les accumulations de graisses et les toxines dans l’organisme lorsqu’il est associé avec l’orthosiphon, l’olivier et la mélisse.

 

Pour préparer la recette, mélangez les poudres de feuilles de sureau noir, d’orthosiphon, d’olivier et de mélisse, 50 g chacun. Prenez 3 cuillères à soupe de ce mélange, auquel vous ajouterez 1 litre d’eau bouillante.

 

L’infusion ainsi obtenue est à boire au cours de la journée suivant un traitement pouvant durer jusqu’à 4 semaines.

Le sureau noir est une plante des plus appréciées en phytothérapie. Ses baies, ses feuilles, ses fleurs mais aussi son écorce regorgent de nombreuses vertus pour le corps, notamment dans le soin du rhume, de la toux ou de la grippe, etc.

 

Description du sureau noir

Originaire de l’Europe centrale, le sureau noir est un herbacé qui appartient à la famille des caprifoliacées. C’est un arbuste souvent présent sur les bords de chemins, dans les haies, ou encore dans les zones boisées. Il est très répandu en Russie, mais également en Asie Mineure, en Caucase et en Sibérie, soit dans certaines zones au climat tempéré. Résistante, la plante mesure 2 mètres en moyenne et peut vivre jusqu’à environ une centaine d’années. Le sureau noir fleurit entre le début du mois de mai et le mois d’août en offrant des fleurs blanches et odorantes. Sur sa tige peu ramifiée, il dispose de feuilles caduques comportant seulement quelques folioles. Il donne des fruits, de petites baies noires qui sont disposées en grappes.

En fait, le sureau noir est utilisé en tant que plante thérapeutique depuis déjà de nombreux siècles. Outre ses bienfaits médicinaux, il est également apprécié pour le gout de ses baies noires. Le sureau a aussi déjà été considéré comme étant une plante magique de par ses effets anti-inflammatoires et diurétiques. À une certaine époque de l’histoire, le sureau trouvait sa place dans le monde cosmétique grâce à sa capacité à éclaircir le teint et à estomper les taches de rousseur.

De nos jours, le sureau noir est utilisé en phytothérapie dans son intégralité : fleurs, baies, écorce et feuilles.

Les autres noms du sureau noir :

  • Sambucus nigra (nom scientifique)
  • Hautbois,
  • Sambuc,
  • Saou,
  • Arbre de judas,
  • Seuillon,
  • Susier.

 

Principes actifs

Si le sureau noir est si prisé en phytothérapie, c’est parce qu’il est riche en plusieurs actifs.

  • Les fleurs de sureau renferment beaucoup d’acides phénoliques et de flavonoïdes. Ce sont des composés qui sont reconnus, non seulement pour leur capacité antimicrobienne, mais aussi pour leur effet antioxydant. À part ces substances, la fleur contient aussi de l’huile essentielle et quelques minéraux.
  • Les baies sont, quant à elles, riches en composants nutritionnels, à savoir : des vitamines A, C et B6 ; et du fer. Ces fruits regorgent également de composants actifs tels que des flavonoïdes, des caroténoïdes, des acides aminés et des tanins.
  • Les feuilles de sureau noir sont concentrées en éléments aux propriétés calmantes, dont l’acide valérianique. Elles contiennent aussi d’autres substances comme du nitrate de potasse et des tanins.
  • Enfin, les écorces de la plante sont riches en acide cyanhydrique qui à trop forte dose peut devenir toxique.

 

Les propriétés du sureau noir

Puissant antioxydant

Le sureau noir est réputé en tant que plante à effet antioxydant grâce à son taux élevé en composés phénoliques et en flavonoïdes.

 

La capacité antioxydante de la plante permet de bloquer les effets néfastes des radicaux libres. Ces derniers forment un des éléments responsables du vieillissement prématuré et de la dégénération cellulaire.

 

Les radicaux libres sont généralement dus aux pesticides, aux produits chimiques, aux nourritures fabriqués en industrie, à la pollution, aux rayons UV, etc.

Anti-inflammatoire

Certains composants de la fleur mature de sureau présentent une capacité anti-inflammatoire en cas de parodontite. Il s’agit d’une inflammation profonde du parodonte, un ensemble de tissus soutenant la dent. L’extrait aqueux de la fleur empêche l’activité pro-inflammatoire en agissant sur le Porphyromonas gingivalis et l’Actinobacillus actinomycetemcomitans, les agents responsables de la maladie.

 

En 2015, une étude américaine a aussi prouvé l’efficacité des baies de sureau en tant qu’anti-inflammatoire. Effectuée in vitro, l’expérimentation s’est portée sur l’action des extraits éthanoïques et des composés phénoliques du fruit.

Cardioprotecteur

Le sureau noir dispose d’un effet cardioprotecteur, car il améliore la santé cardiovasculaire en réduisant le taux de mauvais cholestérol et celui des triglycérides sanguins. Lorsque ces substances se retrouvent en quantité réduite, l’individu est alors protégé contre la détérioration des artères, la formation des caillots, les accidents cardiovasculaires, l’infarctus du myocarde, etc.

 

Aussi, en utilisant cette plante, les parois des vaisseaux sanguins se verront renforcer. Le sureau noir peut par ailleurs augmenter la quantité d’oxygène dans le sang, ce qui permet aux cellules du corps d’être actives et ainsi de fonctionner correctement.

 

Enfin, le sureau fortifie le système circulatoire en décongestionnant les petits dépôts dans les canaux sanguins.

Hypoglycémiant

Certaines études se sont portées sur l’efficacité du sureau noir à diminuer le taux de sucre dans le sang. La plante contient des éléments appelés des anthocyanes qui sont capables de stimuler la sécrétion de l’insuline. Pour information, l’insuline est une hormone dont le rôle est de maintenir la stabilité du taux de glycémie.

Immunostimulant

Le sureau noir exerce particulièrement une action bénéfique chez les personnes immunodépressives en déployant une capacité immunostimulante. La plante permet donc de favoriser les défenses immunitaires, soutenant l’organisme dans la lutte contre les infections virales et bactériennes. Le sureau permet donc de prévenir les infections.

D’autres propriétés du sureau noir en médecine traditionnelle

  • Le sureau noir propose une action antivirale efficace surtout dans le soin des rhumes et des états grippaux. Il agit en particulier chez l’influenza de type A, un agent responsable de certaines épidémies.

  • La plante est aussi un expectorant, c’est-à-dire qu’elle est en mesure de dégager les encombrements de la voie respiratoire en cas d’inflammation ou d’infection. Elle décongestionne le mucus, et en plus, elle facilite son expulsion.
  • La fleur de sureau est reconnue comme une plante dépurative et diurétique. Elle lutte contre la formation des calculs rénaux et aide les reins à éliminer les toxines.
  • Comme le sureau noir contient de la quircétine et de la vitamine C, il peut agir en tant qu’anti histaminique. En effet, ces composants peuvent atténuer l’intensité des réactions allergiques.

Indications

Le sureau noir est indiqué dans divers soins :

  • Grâce à son caractère immunostimulant et son pouvoir antiviral, le sureau noir est utilisé pour soigner les infections respiratoires d’origines virales. Il est particulièrement conseillé pour traiter les maladies qui surviennent en hiver : les rhumes, la grippe, la sinusite, etc.

  • Le sureau noir convient aussi pour lutter contre certaines inflammations de la voie respiratoire comme les bronchites (une inflammation des bronches).
  • L’effet diurétique de la plante permet aussi de lutter contre les infections urinaires telles que la cystite.
  • Autrement, le sureau noir est indiqué en cas d’irritations buccales. Il peut donc prendre en charge le soin de la laryngite, de la pharyngite, de la stomatite, etc.
  • Le sureau noir est aussi efficace contre les troubles gastro-intestinaux et la rétention d’eau.
  • Enfin, en soin externe, la plante permet de lutter contre les affections cutanées, dont l’eczéma, les contusions et les brûlures.