Shampoing antipelliculaire

Comment fabriquer un remède antipelliculaire fait maison ?

Brushing, chaleur, stress ou anxiété, nombreux sont les facteurs qui mettent le cuir chevelu à rude épreuve. Heureusement, il existe des solutions parfaitement adaptées pour éviter que les pellicules envahissent les cheveux, notamment celles qui sont fabriquées avec des éléments naturels.

 

Parmi ces remèdes figure, entre autres, le soin antipelliculaire à base d’huile essentielle de citron. Pour en bénéficier, mélanger 7 gouttes d’huile essentielle de citron dans du yaourt nature. Appliquer la mixture sur les cheveux avant le shampoing usuel, et masser environ une dizaine de minutes. Rincer les cheveux en évitant d’en mettre dans les yeux, et terminer par le shampoing classique.

 

Il y a également le remède antipelliculaire naturel, à base d’huile d’olive et d’ail. Toutefois, cette préparation est à prévoir avant l’application d’un shampoing habituel. Pour en fabriquer, il suffit de mélanger une gousse d’ail écrasée avec un quart de tasse d’huile dans une casserole, en veillant à ne pas faire bouillir la préparation. Refroidir le mélange avant de l’appliquer sur les cheveux. Laisser poser environ une heure avant de mettre un shampoing doux, et ensuite rincer abondamment pour enlever les résidus de gras provenant de l’huile.

Depuis ces dernières décennies, un grand pourcentage de personnes est plus ou moins affecté à des problèmes capillaires, notamment en ce qui concerne les pellicules. Toutefois, peu importe le désagrément, il y a heureusement des shampoings spécifiques qui sont spécialement formulés pour éradiquer les pellicules qui envahissent le cuir chevelu.

 

Pourquoi les pellicules apparaissent-elles, et d’où viennent-elles ?

La peau qui maintient le cuir chevelu est constituée de 2 couches qui sont le derme et l’épiderme. Cette surface cutanée se renouvelle environ tous les 28 jours, notamment grâce à la formation de nouvelles cellules épidermiques qui vont écarter les cellules mortes, en les poussant à l’extérieur de l’épiderme.

 

Les pellicules commencent à apparaître quand un genre de champignon non contagieux du nom de « Malassezia » prolifère sur le cuir chevelu, et engendre un dysfonctionnement du renouvellement cellulaire. De ce fait, les cellules mortes ne peuvent plus se détacher de manière progressive, s’accrochent les unes des autres, forment des squames, et deviennent des pellicules.

 

Les pellicules peuvent provenir de plusieurs facteurs plus ou moins variés. Souvent, elles proviennent d’une agression externe ou interne du cuir chevelu. Pour les causes d’origines internes, elles sont généralement dues aux stress, à l’anxiété ou à une mauvaise hygiène de vie. Pour les causes externes, elles sont souvent attribuées à l’habitude à des substituts capillaires agressifs, à un usage inapproprié de la chaleur avec les sèche-cheveux ou les fer à lisser, mais aussi à des brossages vigoureux. Malgré la rareté des cas, les pellicules peuvent aussi apparaître, suite à la prolifération des champignons du genre Malassezia. Pour cette cause, il est préférable de se rapprocher d’un spécialiste en dermatologie, au lieu de se contenter d’un simple shampoing antipelliculaire.

 

Des pellicules sèches ou grasses ?

Sur un être humain, les pellicules peuvent être sèches ou grasses, en fonction de son origine et de sa manifestation. Les pellicules sèches, par exemple, surviennent lorsque le champignon Malassezia ne se nourrit que du sébum, qui est produit par le cuir chevelu. Il a tendance à s’assécher plus vite, et engendre des pellicules sèches qui ressemblent à de minuscules flocons de neige. En revanche, pour les pellicules grasses, le champignon sirote la réserve naturelle de sébum au niveau du cuir chevelu, et engendre l’apparition de pellicules grasses qui sont difficiles à traiter. Les pellicules grasses présentent une couleur jaunâtre, et sont surtout visibles au niveau des racines sous forme de paquets collants. Elles sont plus imposantes que les pellicules sèches. Par ailleurs, les pellicules grasses sont souvent assujetties au développement de bactéries, et ainsi provoquer des démangeaisons ou des chutes de cheveux.

 

Comment fonctionnent les shampoings antipelliculaires ?

Dépendant de l’origine du problème, les shampoings anti pelliculaire peuvent surgir sur plusieurs niveaux. Ils proposent généralement une action purifiante qui empêche la saturation du cuir chevelu par l’apparition de pellicules. Les shampoings antipelliculaires permettent également d’éviter que l’accumulation n’empêche les racines du cuir chevelu de respirer. Ainsi, en écartant l’accumulation de sébum, le risque de manifestation de desquamation est moindre. Sans mentionner que ce genre de shampoing contient également des agents nourrissants et réparateurs qui permettent au cuir chevelu de ne pas être sujet aux agressions.

 

Quelques conseils à prioriser pour que les shampoings antipelliculaires soient plus efficaces

L’utilisation d’un shampoing antipelliculaire ne peut être bénéfique que si un certain nombre de règles est appliqué. En premier lieu, leur usage se doit d’être régulier afin de se débarrasser des pellicules pour le long terme. Il convient aussi de ne pas frotter le cuir chevelu trop fort au cours de l’application de shampoing antipelliculaire, sous risque de favoriser la production excessive de sébum qui est également la cause de l’apparition des pellicules. Il est aussi utile de mentionner que l’utilisation de shampoing antipelliculaire permet seulement de traiter le symptôme. De ce fait, pour se débarrasser définitivement de ce problème, il est conseillé d’identifier ses causes, et de les éliminer par la suite.

 

Comment choisir le bon shampoing antipelliculaire ?

Après avoir identifié la source et l’origine des pellicules, il est recommandé de se fier à un shampoing antipelliculaire apaisant, qui permet d’éliminer les sensations de démangeaisons, en relation avec les pellicules, qu’elles soient grasses ou sèches. Il convient également de choisir un shampoing qui respecte le cheveu, ainsi que le cuir chevelu.

 

Quoi qu’il en soit, le choix d’un shampoing antipelliculaire dépend surtout du type de pellicule rencontrée. Un shampoing hydratant, par exemple, est plutôt adapté aux cheveux présentant des pellicules sèches. En effet, ce genre de produit permet d’hydrater le cuir chevelu, et empêche la déshydratation tout en respectant le film hydrolipidique qui est présent sur sa surface. En cas de pellicules grasses, il est conseillé de se focaliser sur un shampoing riche en actifs astringents et assainissants.

 

À noter que l’utilisation d’un shampoing au quotidien n’est pas obligatoire. Il est même conseillé de laisser reposer le cuir chevelu de temps en temps. Le mieux c’est de recourir à un shampoing antipelliculaire, à raison de 3 fois par semaine. Cela est amplement suffisant pour éliminer n’importe quel genre de pellicule.

 

Découvrir également d'autres shampoings traitant

Les shampooings antipelliculaires

Les shampooings hydratants contenant de l'huile de ricin

Les shampooings hydratants pour cheveux secs

Shampooings pour cheveux secs (hydratant)

Shampooings traitant contre le psoriasis

Les shampooings anti démangeaisons

Les shampooings pour les bébés