» » » Quels remede pour soigner un bouton de fièvre ?

Quels remede pour soigner un bouton de fièvre ?


Le bouton de fièvre ou communément appelé feu sauvage, est une affection virale très répandue et très récidivante. Plus de 7 millions de Français en sont porteurs. Cette affection s’avère être très contagieuse et gênante, mais reste bénigne. Elle se localise autour et sur les lèvres de la bouche, d’où son autre appellation herpès buccal.

 

Le virus herpès simplex de type 1 est connu pour être le principal bouton de fièvre. Une fois contractée, cette maladie entraîne des symptômes de feu sauvage et une poussée de vésicules. Heureusement, il existe plusieurs remèdes pour anticiper et guérir le bouton de fièvre.

 

En guise de traitement, on préconise l’approche douce, dont l’homéopathie pour bouton de fièvre et les pharmacopées des soins allopathiques.


 

remede bouton de fievre

Comment contracter et prévenir un bouton de fièvre ? 

Une fois introduit dans l’organisme, le virus HSV1 responsable du bouton fièvre entre en état de dormance et se loge au niveau des ganglions lymphatiques. À ce stade, l’affection est latente et asymptomatique.

 

Cependant, il arrive que le virus endormi s’éveille, se multipli et traverse les fibres nerveuses jusqu’à atteindre la peau. Cet éveil est généralement déclenché par une baisse d’immunité instiguée par une fièvre, du stress, de la fatigue, des menstruations, un rhume, une opération, une maladie chronique ou encore le froid. Dès lors, le bouton de fièvre génère des symptômes apparents et surtout, une lésion douloureuse. Dans un premier temps, l’affection présente des signes de feu sauvage : picotements, démangeaisons et sensations de brûlure. Par la suite, elle donne lieu à des rougeurs et à des vésicules douloureuses localisées sur les lèvres de la bouche et parfois sur le visage. Ces vésicules gonflent ensuite et s’emplissent de liquide clair au fur et à mesure.

 

stress bouton de fièvre

 

Si activé, le bouton de fièvre est contagieux. Dès lors, il peut se transmettre d’une personne à une autre par contact direct (baiser) ou indirect (objets contaminés par le liquide de la vésicule). En cas de bouton de fièvre actif, le porteur est aussi exposé à une autocontamination (dans les yeux, dans le nez et sur tout le visage). Pour limiter la propagation de la maladie, le porteur peut adopter quelques gestes simples dont :

  • Eviter de toucher ses vésicules de bouton de fièvre,
  • Désinfecter les objets en contact avec la plaie,
  • Laver fréquemment les mains,
  • Rester loin des personnes avec une immunité affaiblie,
  • Proscrire les échanges d’effets personnels,
  • Limiter les contacts directs.

Comme cette affection a des tendances récidivantes, les personnes déjà infectées devront également adopter quelques gestes de prévention. Elles doivent en outre limiter leur exposition aux facteurs déclencheurs du bouton de fièvre.

 

Il est à noter qu’un bouton de fièvre cesse d’être contagieux après formation et assèchement de croûtes.

 

Quels traitements pour calmer un bouton de fièvre ? 

Le bouton de fièvre est incurable même s’il est bénin. Les traitements applicables visent généralement à enrayer la propagation du virus et à soulager les symptômes. Ils servent également à raréfier les récidives et à en augmenter les intervalles sur une année. Avec un traitement, les prodromes (signes précurseurs) et les vésicules s’évanouissent au bout de 10 à 15 jours. Dès lors, comment soigner un bouton de fièvre lorsqu’il se manifeste ? Plusieurs options sont possibles.

 

homeopathie bouton de fièvre

  • Les soins naturels

L’homéopathie : 

 

Parmi les soins les plus efficaces, on dénote l’homéopathie bouton de fièvre. Cette médecine douce est préconisée en traitement de fond et en traitement préventif (cas de poussée et de récidive). En stade primo-infection, on conçoit comme posologie 5 granules de Vaccinotoxinum 9 CH à prendre avec 5 granules de Rhus toxicodendron 15 CH à administrer toutes les 2 heures. S’ajoute à cela une dose de 5 granules de Staphysagria 9 CH à prendre 4 fois par jour en cas de poussées récurrentes.

 

Les huiles essentielles : 

 

Il existe diverses huiles essentielles efficaces pour traiter les boutons de fièvre. Ces dernières présentent d’intéressantes propriétés permettant de soulager les symptômes de la maladie. Ici, les HE les plus utilisées sont :

Le cyprès : 

 

En huile essentielle, en EPS ou en comprimés combinés avec de l’échinacée, le cyprès se révèle particulièrement efficace contre le bouton de fièvre de par ses vertus antivirales.

 

La propolis : 

 

La propolis est réputée pour ses propriétés antivirales et immunostimulantes. Bio, elle permet de renforcer l’immunité et ainsi, enrayer la propagation du virus HSV1. Si combinée avec les propriétés antimicrobiennes du pamplemousse, elle s’avère d’autant plus efficace contre cette affection virale. Pour plus de commodité, ces deux substances sont disponibles en concentré de propolis et de pépins de pamplemousse

  • Les astuces de grand-mère remede de grand-mere bouton de fievre

En dehors des médications conventionnelles, un bouton de fièvre se traite également avec des produits du quotidien et des ingrédients naturels. On dénote : le glaçon pour soulager la douleur et diminuer le gonflement, l’ail en frottement en guise de prévention, le miel pour ses vertus cicatrisantes et apaisantes, une pâte de bicarbonate de soude pour assécher la vésicule et traiter le bouton de fièvre, un cataplasme d’argile verte pour assainir le bouton, le vinaigre de cidre pour assécher et désinfecter la lésion, le citron pour ses vertus antiseptiques, et l’oignon pour apaiser les démangeaisons

  • L’approche allopathique

En pharmacie, vous pouvez acquérir des soins sans ordonnance dont : du Filmogel bouton de fièvre herpès labial (application de film protecteur pour limiter les contaminations et accélérer la cicatrisation), des patchs bouton de fièvre (pour accélérer la guérison de la lésion) et des crèmes pour boutons de fièvre (HerpéSédermyl 5 % crème par exemple).

 

En cas d’herpès virulent, un traitement d’attaque est préconisé. Sur avis médical, l’administration par voie générale de l’antiviral aciclovir est l’option la plus connue. Celui-ci s’utilise en primo-infection afin de limiter le développement d’un bouton de fièvre à peine éveillé. Il est aussi employé en traitement continu afin de limiter les récidives dans l’année. Des médicaments analgésiques peuvent compléter cela. Ceux-ci servent en outre à apaiser la douleur générée par le gonflement et l’infection. La prise de vitamine C est aussi utile afin de fortifier les remparts du corps face au virus.

 

Quelques gestes simples pour accélérer la guérison d’un bouton de fièvre

En cas de poussée, le porteur peut accélérer la guérison des plaies à travers quelques gestes simples. Il devra de ce fait éviter d’arracher la croûte des vésicules herpétiques, l’usage d’alcool et l’usage de maquillage sur les lésions. L’utilisation de crèmes à cortisone ou d’antibiotiques est aussi proscrite au risque de générer des complications inutiles.

 

En savoir plus sur les boutons de fièvre : 

Quelles sont les causes d'un bouton de fièvre ? 

Quand un bouton de fièvre devient-il non contagieux ? 

Comment soigner un bouton de fièvre ? 

Quels remede pour soigner un bouton de fièvre ? 

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.