» » » Coups & bosses

Coups & bosses (Premiers soins)

Quand on parle de phytothérapie destinée à la lutte contre les œdèmes et au traitement des bleus et bosses, il est difficile de ne pas penser à l’Arnica Crème. Nous sommes cependant encore nombreux à ignorer une bonne partie des règles liées à son utilisation. Le présent article va apporter plus d’éclaircissement là-dessus. 

  • Ce qu’il faut éviter et faire

Contrairement à ce que vous pouvez penser, Arnica Crème n’est pas un médicament à utiliser sur les plaies. Cette crème ne doit pas également être appliquée sur les muqueuses, à savoir les organes génitaux, la bouche, les yeux et l’anus. Aussi, il vaut mieux éviter son usage sur les bébés de moins de 30 mois.

 

Par ailleurs, des précautions s’imposent pour les personnes ayant des antécédents de convulsions et d’épilepsie, étant donné que l’Arnica contient du menthol.

 

L’utilisation chez les femmes en période de grossesse n’est pas déconseillée. Ce qui n’est pas le cas chez celles qui allaitent, à cause de l’existence de dérivés terpéniques dans le lait et les éventuels risques associés pour le nourrisson.

 

Il faut aussi préciser que la crème Arnica n’est pas adaptée au traitement des lésions suintantes. Son application se fera par un massage doux assurant une pénétration optimale. Ce geste sera à répéter deux à trois fois par jour.

 

Chaque usage doit être suivi d’un lavage des mains pour éviter les désagréments liés au contact du produit avec les muqueuses. L’arrêt du soin s’imposera si des réactions allergiques surviennent après application.

  • À chaque produit Arnica, son utilisation

Arnican en crème et Arnica Actifroid ont quasiment la même vocation : traitement des petits traumatismes de la vie quotidienne. Mais comme son nom l’indique, le second produit se distingue par la sensation de froid qu’il procure apaisant ainsi la douleur et résorbant les bosses et bleus. Il faut cependant éviter de l’utiliser chez l’enfant de moins de 24 mois.

 

L’Arnicadol présente des propriétés similaires aux deux produits précédents, mais en sus, ce médicament a une fonction apaisante due à l’huile essentielle de clous de girofle et procure, du fait de la présence de menthol, une sensation agréable de froid. L’efficacité de la crème est accrue après qu’elle soit déposée dans un réfrigérateur.

 

L’Arnigel n’a également pas trop de distinction par rapport à ces 3 produits. Le fait qu’il ait de l’alcool parmi ses composants peut-être à la source d’un dessèchement et/ou d’une irritation cutanée en cas d’usage trop récurrent.

 

Enfin, Pharmadose Teinture d’Arnica diffère de ces 4 produits par le fait qu’il se présente sous forme de compresses imbibées de teinture d’Arnica. Le champ d’utilisation et les contre-indications restent toutefois quasiment les mêmes.

Coups & bosses


Coups, bosses et bleus : causes, symptômes et traitements

Après un choc, l’apparition des contusions ne peut pas être souvent évitée. Il est heureusement possible de les soulager et les traiter. Avant de connaître cette solution, faisons un aperçu sur leurs causes et symptômes.

 

Contusions : les facteurs en cause

La plupart du temps, les contusions sont causées par un traumatisme suite à une chute, un coup, un accident domestique, un accident du travail et à une activité sportive. En effet, à cause d’un tel traumatisme, les petits vaisseaux se trouvant sous la peau se rompent.

 

Certaines contusions peuvent toutefois être visibles sans qu’il y ait préalablement un traumatisme. C’est le cas notamment des ecchymoses ou bleus qui peuvent soudainement apparaître chez les individus ayant des troubles de la coagulation ou une peau fine et fragile.

 

Contusions : comment se manifestent-elles ?

Toutes les contusions ne se présentent pas toujours de la même manière. Les bleus se reconnaissent, comme leur nom l’indique, en formant des taches bleues sur le corps. Quand il y a amas de sang sous la peau, accompagné d’un gonflement, on fait généralement face à des hématomes ou bosses.

 

Chacun de ces problèmes peut aussi se manifester par des douleurs ressenties sur la zone concernée lorsque l’on y touche. On parle d'ecchymoses non liées à un traumatisme quand aucune douleur n’est sentie. Au niveau de certaines zones comme le pied, les contusions peuvent empêcher de bien bouger.

 

Contusions : quels sont les traitements ?

Si à l’origine des contusions, il y a un traumatisme léger, la consultation d’un médecin n’est pas conseillée. Il suffit se soumettre à la règle « GREC » (glace, repos, élévation et compression). La douleur est apaisée et le gonflement freiné lorsqu’il y a refroidissement de la zone touchée à l’aide d’une poche de glace ou d’une compresse.

 

Un renouvellement du pansement compressif 3 fois par jour est également nécessaire pour la diminution de l’enflure. Il faut maintenir en position surélevée le membre concerné. Le tout peut s’associer à un traitement avec des antalgiques ou des crèmes locales comme celles de la marque Arnica.