» » » Sécheresse oculaire, irritations

Sécheresse oculaire, irritations (Ophtalmologie)

  • Prévenir et traiter les yeux secs

Les yeux sont des organes vitaux sur lesquels repose le bon fonctionnement du corps tout entier. Ils ont besoin de soins particuliers pour ne pas être secs. Ce phénomène incommodant du syndrome des yeux secs peut être parfaitement évité en adoptant quelques habitudes de vie.

  • Comment préserver les yeux de ce syndrome

Pour anticiper la sécheresse des yeux, il convient d’opter pour quelques règles d’usage :

 

Protéger les yeux de l’air pollué de l’extérieur ainsi que du soleil en portant des lunettes de soleil ou des lunettes protectrices.

Ne pas s’exposer à un chauffage trop élevé

S’hydrater régulièrement

S’éloigner de la fumée des cigarettes

Rester dans un environnement sain

Réduire le temps de port de lentilles de contact

Éviter de rester trop longtemps devant l’écran. Se donner quelques minutes de pauses après un certain temps de lecture, d’utilisation d’ordinateur, ou d’autres types d’écran

Faire quelques exercices oculaires. Travailler la vue de loin en visionnant sur une distance assez éloignée pendant quelques minutes

Se munir d’un humidificateur

À la piscine, porter des lunettes pour protéger les yeux du produit d’entretien

Éviter de consommer des médicaments favorisant la sécheresse des yeux.

  • Comment traiter le syndrome des yeux secs

Les yeux secs peuvent être traités de différentes manières et au préalable, de préférence afin d’éviter les complications.

 

Les larmes artificielles constituent de loin le premier moyen utilisé pour lutter contre les yeux secs. Cela consiste à appliquer quelques gouttes de collyre humidifiant qui vont régénérer le processus de sécrétion de larmes. Toutefois cette solution doit être prescrite par un médecin ophtalmologue qui a les compétences requises pour le faire.

 

Effectuer une rééducation oculaire

 

La médecine propose de nos jours des lunettes chauffantes pouvant aider les yeux à s’humidifier : 

 

Masser les yeux avec des compresses chaudes stimule les glandes afin de les aider à secréter les larmes, qui sont les facteurs de l’humidification des yeux. En plus des compresses, des ophtalmos utilisent aujourd’hui des appareils pour permettre de chauffer l’intérieur des paupières.

 

Utiliser des antibiotiques en collyre à effet anti-enzymatiques pour booster les glandes lacrymales

 

On peut également consommer des anti-inflammatoires et des corticoïdes toujours sur prescription

 

Et enfin la sécheresse oculaire peut être traitée par la prise d'huile d’argousier soit une gélule le matin et une autre le soir. Sinon consommer des omégas 3 additionnés à des antioxydants aurait également des effets positifs sur les yeux secs.

Sécheresse oculaire, irritations

Optone hydra nuit - flacon de 10 ml
Produit en stock
13.89
Optigem collyre Herbalgem - 10 ml
Produit en stock
7.69

Comment se déclenche le syndrome des yeux secs

S’il est possible de prévenir les yeux secs, il est d’autant mieux de savoir quels en sont les causes et les facteurs favorisant ce phénomène.

 

La diminution du clignement des yeux entraîne un déficit de sécrétion de larmes par les glandes lacrymales. Le film lacrymal est placé en deuxième position après les paupières en termes de protection de l’œil. Elle est segmentée en trois couches : la couche muqueuse interne, celle aqueuse intermédiaire et enfin la couche lipidique externe.

 

Cet ensemble est maintenu et protégé par les clignements des paupières. Ces clignements doivent en général se répéter 21 fois en une minute afin de garder les yeux humides.

 

Les facteurs favorisant les yeux secs

L’origine du dysfonctionnement de ce film lacrymal peut provenir de facteurs liés au patient. Chez une femme, cela peut s’expliquer par la ménopause, qui entraîne un changement hormonal brusque. L’absorption de certains médicaments peut également provoquer le manque de sécrétion de larmes par les glandes lacrymales.

 

On a aussi les facteurs externes, comme l’air, la pollution, le chauffage trop élevé, les fumées de cigarette, la chaleur du soleil, le port de lentilles de contact et tant d’autres. Tous ces phénomènes facilitent l’apparition des symptômes du syndrome des yeux secs.

 

Rester cloué devant l’écran est le facteur le plus connu de notre du siècle, favorisant les yeux secs. Devant un écran, les battements des paupières peuvent diminuer à 7 fois par minutes seulement. Ce qui réduit considérablement l’humidification de l’œil.

 

Il existe également certaines maladies pouvant être des sources de la sècheresse oculaire, notamment le diabète et les maladies de la thyroïde, une conjonctivite infectieuse, la polyarthrite rhumatoïde, la paralysie de Bell. 

 

Dans tous les cas, des traitements adaptés peuvent être proposés par des ophtalmologues afin d’éradiquer ces problèmes d’inconfort oculaire.