Qu'est-ce qu'un hémorroide ?

vendredi 20 juillet 2018
Hemorroides

Les hémorroïdes : un problème de santé assez gênant dont certaines personnes n’osent pas parler ouvertement, pensant que la pathologie est source de honte. Et pourtant, il s’agit d’une maladie courante qui touche une partie non négligeable de la population. Aborder le sujet peut vous aider à prévenir ou même guérir les troubles hémorroïdaires qui se manifestent par le gonflement et l’inflammation des veines recto-anales. Quels sont les causes, les symptômes et les traitements qui s’imposent ?

 

Causes et symptômes des hémorroïdes

Les causes et les symptômes des hémorroïdes varient selon les individus. Très souvent, la poussée trop forcée des selles, l’obésité et la sédentarité sont à l’origine des dilatations des veines de cette zone. Mais elles peuvent également être favorisées par d’autres facteurs tels que la grossesse, un accouchement par voie basse, une mauvaise alimentation, faire trop de vélo ou trop d’équitation, porter souvent des charges trop lourdes ou pratiquer la sodomie.

 

Il peut y avoir encore d’autres causes mais d’une manière générale, les hémorroïdes sont provoquées par des erreurs d’hygiène de vie ou un changement physiologique.

 

Concernant les symptômes, les maladies hémorroïdaires externes sont d’abord signalées par des démangeaisons, des irritations et des douleurs au niveau de la partie anale.

 

causes des hemorroides

 

Ces 3 signaux sont suivis d’une tuméfaction qui se forme sur l’anus. Pour les hémorroïdes internes, le premier symptôme est le sentiment d’une gêne indolore au niveau du rectum durant la propulsion des selles.

 

Les deux types d’hémorroïdes entraînent des douleurs et des saignements pendant ou après la défécation si des traitements précoces ne sont pas pris.

 

Les différents types d’hémorroïdes

Il en existe deux : les hémorroïdes internes et les hémorroïdes externes. Les troubles hémorroïdaires internes suivent généralement 4 degrés d’évolution. Cela commence par une tuméfaction dans le canal rectal. Ensuite, l’hémorroïde sort et rentre de ce canal lors des selles. Le troisième stade, c’est quand l’hémorroïde sort du canal et n’y rentre qu’avec l’aide des doigts. Et enfin, l’hémorroïde ne peut plus être remise dans le rectum.

 

Les hémorroïdes externes, quant à elles, évoluent très rapidement en thrombose hémorroïdaire. La douleur devient alors persistante, empêchant le sujet de s’asseoir. Une thrombose se manifeste par la formation d’une bosse dure, bleutée et douloureuse au niveau de l’anus.

 

Les différents types d'hemorroides

 

Sa coloration est due à la présence d’un caillot de sang. La thrombose peut guérir spontanément mais sur une durée très longue et la douleur perdure pendant tout ce temps. Le mieux est de toujours consulter un médecin dès que le moindre symptôme se manifeste.

 

Comment traiter les hémorroïdes ?

Dans majorité des cas, les personnes atteintes de maladies des hémorroïdes ne décident de voir un médecin que lorsqu’une crise hémorroïdaire aigüe survient. Ceci est dû au fait que l’on s’attend souvent à ce que le trouble disparaisse tout seul au bout d’un moment. Et parfois, les premiers symptômes sont indolores et on n’y prête pas vraiment attention.

 

Pourtant, un traitement précoce permet de combattre ce mal à la racine. Cela vous évitera différentes tuméfactions gênantes. Ainsi, il est fortement recommandé d’aller consulter dès qu’une irritation ou une démangeaison au niveau du rectum ou de l’anus se manifeste pour obtenir les traitements contre les hémorroïdes et bloquer à temps leur évolution. On peut par exemple citer : Titanoreine lidocaine, Daflon 1000, Micro H gel, Sedorrhoide suppo...

 

traitement des hemorroides

 

En cas de crise, les traitements médicamenteux sont possibles. Le médecin peut administrer des médicaments par voie orale ou prescrire un produit à appliquer localement en vue de soulager le trouble. Si les cas sont trop avancés, ces mesures peuvent ne pas suffire. Dans ce cas, des traitements chirurgicaux des hémorroïdes sont indispensables.

 

À noter juste que si vous devez passer par une opération chirurgicale, vous serez amené à respecter des règles d’hygiène des plus strictes. Par exemple, après la chirurgie, vous ne pourrez pas utiliser de savon pour vous laver et il faudra vous essuyer avec du coton imprégné d’huile d’amande douce après être allé aux toilettes et non avec un papier hygiénique habituel.

 

Les traitements naturels contre les hémorroïdes

Des remèdes naturels existent et ils sont même recommandés pour éviter les manipulations instrumentales et chirurgicales. Ainsi, faire appel à l’aromathérapie est une solution pour soulager ou traiter les hémorroïdes. L’huile essentielle de patchouli possède notamment des propriétés cicatrisantes, anti-inflammatoires et  décongestionnantes du système veineux et lymphatique.

 

Elle convient parfaitement aux crises d’hémorroïdes. Boire 2 à 4 tasses de tisane de vigne rouge entre les repas permet de maintenir une excellente circulation veineuse. Cette boisson est un astringent et un antioxydant capable de soigner les hémorroïdes, mais aussi les varices et les règles douloureuses.

 

plante contre les hemorroides

 

Une autre solution naturelle des plus efficaces contre les hémorroïdes : l’argile verte. Préparez un cataplasme avec 1 cuillère à soupe de poudre d’argile verte surfine et un peu d’eau de source. Laissez reposer quelques minutes jusqu’à obtention d’une pâte bien consistante. Utilisez un récipient en verre ou en plastique, ainsi qu’une cuillère en bois ou également en plastique.

 

Appliquez une couchez épaisse de la préparation naturelle directement sur l’hémorroïde avant de poser une compresse ou une gaze. Laissez agir une bonne trentaine de minutes et nettoyez délicatement avec de l’eau claire. Ceci est à faire 2 ou 3 fois par jour.

 

Un bain de siège froid peut également soulager de manière efficace les douleurs et les inflammations durant les crises hémorroïdaires. C’est très simple à faire, dans une bassine ou un bidet, trempez les fesses dans de l’eau froide et restez ainsi pendant 5 à 15 minutes. Cela est à renouveler 2 fois par jour si vous voulez de bons résultats.

 

L’homéopathie pour soigner les hémorroïdes

L’homéopathie est efficace pour traiter les hémorroïdes. Vous pouvez demander à votre médecin ou un spécialiste de vous prescrire la solution homéopathique en adéquation avec votre cas. Cette option est surtout conseillée aux femmes enceintes dont la grossesse est à l’origine des hémorroïdes.

 

traitement homeopathique contre les hémorroides

 

C’est efficace et ne risque pas de vous causer de problèmes, ni à la femme ni au fœtus, puisque c’est totalement naturel et sans effet secondaire. Par contre, une pommade peut être appliquée par voie externe en même temps qu’un traitement homéopathique. C’est surtout une solution d’urgence pour calmer les symptômes.

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.