Détoxifie le corps

La cardamome aide le corps à éliminer les toxines, notamment les excès de calcium et d’urée dans le sang. C’est un puissant diurétique qui facilite l’évacuation des déchets dans les voies urinaires, la vessie et les reins. Elle aide à soulager les problèmes liés à des calculs rénaux, à la néphrite, à une miction douloureuse ou fréquente.

 

Des essais ont été menés sur des patients hypertendus. La prise de compléments de cardamone verte pendant 12 semaines a permis de dissoudre les caillots.

 

Aide à guérir les bronchites

L’application d’un mélange d’une partie d’huile de cardamome et de 4 gouttes d’huile végétale sur le dos et le tronc aide le corps à guérir les bronchites. Ce mélange en diffusion atmosphérique purifie aussi l’air. C'est un puissant antiseptique.

 

Aide à maigrir

La cardamome réduit le taux de lipides dans le corps. Boire une infusion de graines de cardamome contribue à une perte de poids.

 

Réduit le taux de cholestérol

Une étude a également montré que les taux de cholestérol et de triglycéride sont diminués de façon significative chez des sujets ayant suivi un régime alimentaire contenant de la cardamome.

 

Lutte contre la fatigue

La consommation quotidienne de thé (chai masala) à la cardamome permet de lutter contre la fatigue. Avec ses effets aphrodisiaques, l’épice renforce aussi la libido. C'est aussi un stimulant (physique et intellectuel) naturel qui possède un léger effet euphorisant.

 

Apaise les crampes musculaires

La présence de la molécule d’acétate de terpényle qui a un pouvoir antispasmodique permet de calmer les crampes en application en massage ou en cataplasme sur les muscles en souffrance.

 

Evacue le surplus d’eau

Avec ses propriétés diurétiques, la cardamome aide le corps à se débarrasser de l’eau en surplus et contribue à diminuer la tension artérielle.

 

Lutte contre le froid et les maux hivernaux

La cardamome est conseillée pour lutter contre le froid et aide l’organisme à lutter contre les maux hivernaux : grippe, rhume et autres affections de la gorge. Associée au poivre noir, elle est très efficace.

 

Améliore la respiration

Une étude sur des humains a testé le fait d’inhaler de l’huile essentielle de cardamome avant de marcher sur un tapis roulant pendant 15 mn. L’absorption de l’oxygène par ce groupe  a été  meilleure que le groupe de contrôle. La cardamome peut améliorer la respiration en stimulant une meilleure absorption d’oxygène et en relaxant le passage de l’air vers les poumons chez les humains et les animaux.

 

Composition et valeurs nutritionnelles

Pour 100 g de cardamome, on retrouve :

  • 10.8 g de protéines,

  • 40.5 g de glucides,
  • 28 g de fibres,
  • 6.7 g de lipides,
  • 8028 g d’eau.

La valeur énergétique est négligeable, seulement de 321 calories pour 100 g de poudre. Par ailleurs, elle contient du calcium (383 mg), des vitamines B2 (0.18 mg), et B6 (0.23 mg) ainsi que d’autres oligo-éléments comme le magnésium (229 mg), le zinc (7.47 mg) et le fer (14 mg).

 

Comment consommer la cardamome en phytothérapie ?

En infusion

La cardamome est utilisée en infusion pour guérir certains états pathologiques ou en prévenir. Pour cela, il faut ajouter 3 à 4 capsules légèrement ouvertes de l’épice à 400 ml d’eau portée à ébullition et laisser infuser pendant 5 mn.

 

La prise de 2 tasses de cette infusion par jour avec ajout de gingembre en poudre ou racine est très efficace.

 

En huile essentielle

Pour un massage ou en cataplasme, il est d’usage de mélanger une partie d’huile essentielle de cardamome avec 4 parties d’huile végétale.

 

Comment utiliser la cardamome en cuisine ?

Sous quelle forme l'employer ?

La cardamome peut être employée en entier, soit la capsule verte avec les graines à l’intérieur. Il est possible de n’utiliser que les graines, le parfum sera plus intense. En poudre, la cardamome est discrète, mais le parfum est très intense.

 

Pour décortiquer les graines, on peut mettre les capsules sur une poêle chauffée tout en les remuant pour éviter de les carboniser. Les graines vont se libérer des capsules .En outre, le fait de griller la cardamome renforce le parfum de cette épice. Pour obtenir la poudre, il suffit de les passer au moulin.

 

Quelle dose utiliser ?

Si, en phytothérapie, la dose conseillée est de 1.5 g de poudre de cardamome par jour, soit une cuillerée à café pour une utilisation culinaire et pour parfumer les aliments, la cardamome est à utiliser selon les goûts et il faut ajuster les doses en fonction des recettes. Elle peut être utilisée en poudre ou entière pour une infusion ou la décortiquer pour n’utiliser que les graines.

 

La cardamone et le café turc

La cardamome est couramment utilisée dans le café turc. Elle fait aussi partie de la préparation du « gahwa », un café pour les invités de marque au Moyen Orient. Elle limite l’effet excitant du café en activant l’enzyme qui accélère son élimination.

 

La cardamone et la cuisine indienne

La cardamome est utilisée en cuisine indienne dans les plats salés. Elle compose la plupart des mélanges d’épices indiens comme les currys, « le garame masala ». Elle est associée au gingembre, au clou de girofle, à la cannelle ou au poivre pour mariner les viandes. Elle est aussi utilisée, associée à l’anis étoilé ou à la noix de muscade. Pour parfumer le riz et le colorer, elle est utilisée avec le pistil de safran. Elle sert aussi à parfumer les soupes.

 

La cardamone, les pâtisseries et les mets sucrés

C’est dans la pâtisserie que la cardamome est utilisée en Europe. Elle peut être rajoutée aux tartes, aux glaces à la vanille, aux crèmes et dans le pain d’épices. Elle peut aussi être rajoutée aux confitures et aux compotes.

 

La cardamone dans la cuisine nord-africaine

Pour préparer une grande partie des plats maghrébins comme le couscous ou le tadjine, la cardamome est associée dans le mélange d’épices.

 

La cardamone et les fruits et desserts au chocolat

Pour aromatiser les fruits, les jus ou les salades de fruits, la cardamome est couramment utilisée. Elle est également rajoutée dans diverses préparations au chocolat, mousse de chocolat, gâteaux de chocolat, brownies et glaces au chocolat.

 

La cardamone et le thé tchai

Pour la préparation du thé tchai, la cardamome est très prisée. Elle entre aussi dans la composition des infusions et des boissons chaudes dans le mélange tchai. 

 

Danger et contre-indications

Danger de l’excès de cardamone

La cardamome peut être utilisée tous les jours sans risques. Ce n’est pas dans la fréquence qu’elle peut entraîner des problèmes, mais dans la dose quotidienne. Il est conseillé de ne pas dépasser la dose de 1.5 mg par jour, soit l’équivalent d’une cuillérée à café, que cela soit en poudre ou en graines. La présence de la créatine phosphokinase, une enzyme dans notre organisme, ne doit pas dépasser une certaine limite. Sinon, il y a un risque d’avoir des troubles cardiaques.

 

Troubles dus à un excès de cardamome

Une grande consommation de cardamome peut entraîner une sudation excessive, des maux de tête ou de ventre. La personne peut avoir le vertige, des nausées et des sensations d’assèchements. Des problèmes de tachycardie et d’hypothermie peuvent être constatés. Elle peut avoir une sensation de fatigue profonde ou une insomnie. Dans les cas extrêmes, la personne peut délirer, avoir des hallucinations et tomber dans les syncopes. Des réactions allergiques et des dermatites sont aussi des signes d’un excès de cardamome. 

 

Les contre-indications de la cardamome

Pour les personnes souffrant de myocardite, la cardamome est déconseillée, sauf avis médical. Elle augmente le taux de créatine phosphokinase dans le sang.

 

Les personnes sujettes à de troubles hépatiques ou de calculs biliaires ne doivent pas non plus en consommer qu’après l’avis d’un médecin.

 

Le cas des femmes enceintes ou allaitantes

Pour les femmes enceintes ou allaitantes, et chez les jeunes enfants, la cardamome ne pose aucun problème quand il s’agit de consommation alimentaire. Elle apporte au contraire des bienfaits pour ses effets toniques, antiseptiques ou diurétiques.

 

Sous forme de cure ou en huiles essentielles, l’usage en quantité importante est déconseillé pour les femmes allaitantes. Le principe de précaution s’impose, car des études sérieuses n’ont pas encore été menées à ce sujet.

 

Interaction avec des médicaments

Aucune interaction connue entre la cardamome et les autres médicaments n’a été découverte à ce jour.

 

Utilisation et posologie de la cardamome

En cure, la cardamome ne doit pas dépasser 1.5 g en poudre et 2 gouttes en huiles essentielles, soit 40 mg par jour.

 

Interactions avec des plantes médicinales ou des compléments

La combinaison de l’huile essentielle de cardamome avec de l’huile essentielle de basilic permet de réguler la flore intestinale. Associée avec d’autres épices, elle est efficace pour soulager les troubles digestifs passagers.

 

Les recherches sur la cardamome

Certes, des études ont été menées depuis les années 60 sur la cardamome. Son effet bénéfique sur le système digestif et ses propriétés antispasmodiques ont été prouvés. Mais comme elle est toxique à forte dose, le principe de prudence limite son utilisation chez les sujets vulnérables, femmes enceintes et jeunes enfants. Il est conseillé de ne pas dépasser les doses actuellement connues et prescrites.

 

Cardamome et traitements des infections

Des recherches ont montré que la cardamome peut combattre plusieurs bactéries pathogènes. Les études ont été menées en éprouvette en utilisant de l’huile essentielle de cardamome.

 

L’extrait de cardamome peut neutraliser les souches de Candida, une levure qui provoque des infections fongiques. La cardamome inhibe, en effet, la croissance de certaines souches de Candida.

 

D’autres études en éprouvette ont aussi permis de montrer que l’huile essentielle de cardamome est encore plus efficace que certains médicaments contre l’Escherichia coli et des staphylocoques, germes responsables de pathologies digestives.

 

Il a également été prouvé que les huiles essentielles de cardamome combattent les bactéries Salmonella qui entraînent une intoxication alimentaire, et le Campylobacter, un germe qui contribue à l’inflammation de l’estomac.

 

Les études existantes sur les effets antibactériens de la cardamome n’ont porté que sur des souches de bactéries isolées en laboratoire. Par conséquent, les preuves ne sont actuellement pas assez solides pour affirmer que l’épice aurait le même effet chez l’homme.

 

Cardamome et lutte contre les inflammations

D’après quelques études chez le rat, il a été marqué que les oxydants dans la cardamome protègent les cellules contre les inflammations. Elle inhibe au moins quatre composés inflammatoires. Des inflammations du foie suite à un régime riche en glucide et graisses sont atténuées par administration de poudre de cardamome.

 

Cardamome et lutte contre les cellules cancéreuses

D’autres études sur des souris ont aussi montré que la cardamome peut augmenter les activités des enzymes qui luttent contre les cellules cancéreuses.

 

Cardamome et lutte contre le syndrome métabolique

Une étude sur des rats a été menée en administrant de la poudre de cardamome à une ration riche en lipides et en matières grasses. Une réduction significative de la graisse du ventre a été constatée grâce à l’amélioration des symptômes du syndrome métabolique.

 

Cardamome et lutte contre les caries et les bactéries dans la salive

Une étude des effets de la cardamome sur 5 bactéries pouvant causer des caries dentaires a été menée et a prouvé que les extraits ont empêché la croissance de ces bactéries. Des recherches supplémentaires ont permis de montrer que les extraits de cardamome ont réduit considérablement le nombre de bactéries dans la salive. 

 

Cardamome et anxiété

La cardamome semble aussi améliorer un état dépressif. Des rats présentant des symptômes d’anxiété ont été nourris à une ration comprenant de la cardamome. Les comportements liés aux symptômes d’anxiété ont été améliorés. La cardamome semble prouver son efficacité pour améliorer un état dépressif chez les rats.

 

Cardamome et amélioration de la respiration

Une expérience sur des humains a déjà été menée pour montrer le bénéfice de la cardamome sur l’amélioration de la respiration. Une autre étude a été faite sur les rats et les lapins en injectant de l’extrait de cardamome. Les résultats ont montré que l’extrait peut détendre le passage de l’air dans la gorge. Pour les personnes asthmatiques, si de tels résultats sont obtenus, l’extrait de cardamome peut empêcher leurs voies respiratoires enflammées de se restreindre et d’améliorer la respiration.

 

Peu de recherches sur l’homme ont été menées pour un certain nombre d’allégations de santé associées à cette épice. Ce qui ne permet pas de savoir comment les résultats peuvent s’appliquer sur l’homme. Les résultats sont très prometteurs, mais comme les études et les essais n’ont été menés que sur des souris ou en éprouvettes, des études supplémentaires sont nécessaires pour montrer que les résultats s’appliquent aux humains.