» » » » Caltrate Vitamine D3 600mg/400 U.I comprimé pelliculé - boîte de 60 comprimés
Caltrate Vitamine D3 600mg/400 U.I comprimé pelliculé - boîte de 60 comprimés
Zoom

Caltrate Vitamine D3 600mg/400 U.I comprimé pelliculé - boîte de 60 comprimés

Note moyenne : 0 avis

Le médicament Caltrate vitamine D3 est indiquédans le traitement des carences en calcium et en vitamine D chez la personne âgée, en association aux traitements de l'ostéoporose.

Produit en stock
Quantité 
+
-

Maximum 1

Ajouter au panier

Livraison dès 3.99 € à domicile, point relais, click & collect

Livraison offerte dès 49 € de commande

 

Type de produit

Conditionnement

Mode d'administration

Femme enceinte

Principe actif

Ces produits peuvent également vous intéresser
Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE
Notes et avis

Caltrate Vitamine D3 est tout indiqué pour pallier un déficit en calcium et en vitamine D chez les seniors. La vitamine D3 facilite l’assimilation du calcium par l’intestin et sa fixation sur les os. Ce médicament est aussi conçu pour le traitement de l’ostéoporose en cas d’insuffisance en vitamine D et en calcium. Se présentant sous forme de comprimé pelliculé sécable, Caltrate Vitamine D3 contient 400 UI de cholécalciférol et 600 mg de carbonate de calcium. Il contient aussi de la paraffine liquide légère, du stéarate de magnésium, du croscarmellose sodique, du laurilsulfate de sodium, du crospovidone, de la povidone et de la cellulose microcristalline.

 

Posologie

Prenez 2 comprimés de Caltrate Vitamine D3 par jour avec un verre d’eau.

 

Quelles sont les contre-indications ?

Caltrate Vitamine D3 est déconseillé en cas d’intolérance à l’un de ses composants, de lithiase calcique (calculs rénaux) et d’hypervitaminose D (apport excessif de vitamine D). Elle ne convient pas non plus en cas d’hypercalciurie (élimination excessive de calcium dans les urines) ou d’hypercalcémie (quantité élevée de calcium dans le sang).

 

Comment prendre ses précautions ?

Si le traitement au Caltrate Vitamine D est prolongé, il est impératif de faire contrôler régulièrement la quantité de calcium présent dans le sang. Cette précaution est indispensable, notamment chez les personnes âgées ou les personnes qui prennent un traitement à base de diurétiques, de cardiotoniques ou de glycosides. Il faut aussi prendre des précautions en cas d’immobilisation avec diminution de la masse osseuse (ostéoporose), sarcoïdose, insuffisance rénale ou autre traitement avec du calcium et de la vitamine D3.

 

L’avis d’un médecin est vivement recommandé dans la prise d’autres médicaments avec le Caltrate Vitamine D3. C’est le cas du traitement à base de résine échangeuse d’ion : laxatif (huile de paraffine) ou de cholestyramine, de corticostéroïdes par voie générale ou de diurétiques thiazidiques. Le médecin peut vous demander de réduire ou d’interrompre le traitement.

 

Par ailleurs, les femmes enceintes peuvent prendre 1 comprimé par jour avec 600 UI, sans dépasser 1500 mg de calcium et de vitamine D. Dans le cas d’un traitement à base de digitaliques ou de biphosphonate ou fluorure de sodium, il faut espacer la prise avec celle de Caltrate Vitamine D3 de 3 heures. Pour le traitement antibiotique de la famille des tétracyclines, il faut laisser un intervalle de 2, 4 ou 6 heures avant de prendre le calcium.

 

Evitez également de manger des aliments riches en acide phytique (céréales complètes) et en acide oxalique (rhubarbe, épinard) au moins 2 heures, avant de prendre Caltrate Vitamine D3. En effet, ils empêchent l’absorption du calcium.

 

Quels sont les effets ?

Caltrate Vitamine D3 cause des effets secondaires rares ou peu fréquents. 1 à 10 personnes sur 1000 peuvent présenter un taux élevé de calcium dans les urines ou le sang. En outre, 1 à 10 personnes sur 10.000 peuvent présenter une éruption cutanée, une urticaire, des démangeaisons, une diarrhée, une douleur abdominale, des nausées, des ballonnements ou une constipation. Si ces symptômes s’aggravent ou si vous constatez d’autres signes, informez-en le pharmacien ou le médecin.

Retour en haut
Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE
Notes et avis

Plus on vieillit plus l’organisme s’affaiblit. Cela ne veut pas dire que l’on est atteint d’une maladie, au contraire, cela suggère tout simplement que le vieillissement implique une dégénérescence du corps humain. La vie d’un être humain, à titre de comparaison est semblable à une fleur qui au fil du temps, se fanera tôt ou tard. La femme en est un exemple concret. En effet, à un certain âge la femme contrairement à l’homme montre des signes où elle ne peut plus procréer, cette étape de sa vie s’appelle : la ménopause. A partir de 40 ans, la femme subit un changement, qui par ailleurs, ne peut être changé. Néanmoins, le comportement de l’organisme peut varier d’une femme à une autre. Si certaines montrent les symptômes de la ménopause tôt, d’autres le présentent tardivement.

 

A quoi s’attendre avant et pendant la ménopause ?

La période qui précède la ménopause se manifeste par des cycles menstruels qui sont bouleversés c’est-à-dire qu’ils deviennent de plus en plus inconstants. Ensuite, les règles commencent à être de moins en moins présents jusqu’à ce qu’elles disparaissent totalement. Il faut dire que la cessation des règles est également précédée de quelques signes. Cela peut être une augmentation ou une diminution de la durée du cycle menstruel ainsi qu’un changement flagrant des règles elles-mêmes. Cela peut être soit la période ou la quantité. Lorsque la ménopause est confirmée, plusieurs symptômes peuvent apparaître. Les bouffées de chaleur, la nervosité et également la fatigue sont des annonceurs. La prise de poids, la sécheresse vaginale et les sommeils agités sont aussi des signes qu’une femme est ménopausée. Pour être absolument sûr qu’une femme est ménopausée, celle-ci devra présenter les caractéristiques précédemment et avoir au moins 40 ans d’âge.

 

Quelles sont les risques de la ménopause ?

En effet, nombreux sont les risques que la femme encourt. Il faut dire que lorsque la femme est en période de ménopause, son organisme s’en retrouve partiellement modifié sur certains points. Des problèmes tels que des maladies cardiovasculaires, différents types de cancer et même des problèmes au niveau de l’os comme l’ostéoporose peut apparaître. Cependant, malgré l’abondance de risques de contracter ces types de maladies, il incombe à la femme de prévoir à l’avance la consultation d’un médecin et ce, régulièrement. Ce dernier pourra ainsi suivre à la loupe l’évolution de sa santé.

 

Quelle est la solution pour lutter contre les méfaits de la ménopause ?

Les oestrogènes sont des hormones produites par le corps humain. En fait, ce sont les ovaires qui les produisent. Lorsque ces oestrogènes diminuent en quantité lors de la ménopause, le corps de la femme sera par conséquent affaibli puisque son taux de calcium en sera également impacté. Or, il faut savoir que lorsque le taux de calcium diminue, les os se retrouvent fragilisés. Ce phénomène, s’il n’est pas traité rapidement va créer ce que l’on appelle : l’ostéoporose. Néanmoins, il existe des solutions à cela. Parmi elles, on peut citer l’utilisation le Caltrate vitamine D3 600mg/400 U.I comprimé – calcium. Par précaution, il est conseillé de demander l’avis d’un médecin avant de l’utiliser.

Laurence Silvestre

Docteur en Pharmacie

Section d'inscription : A - Numéro RPPS : 10001822864

 

 

Retour en haut
Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE
Notes et avis

PFIZER
23-25, avenue du Docteur Lannelongue 
75014 Paris
France


+ (33) 01 58 07 30 00
 

Retour en haut
Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE
Notes et avis

Avis des internautes sur Caltrate Vitamine D3 600mg/400 U.I comprimé pelliculé - boîte de 60 comprimés (0 avis)

pixel_trans
Il n'y a actuellement aucun avis pour cet article, soyez le premier à donner le votre.
pixel_trans
pixel_trans
[Ajouter votre commentaire]
Retour en haut
Informations mises à jour le 16/01/2021 à 16:04:20