» » » Sécheresse oculaire

Sécheresse oculaire (Ophtalmologie)

Conseils santé

 

La sécheresse oculaire traduit une hydratation insuffisante de l'oeil, liée à une diminution qualitative et/ou quantitative des larmes. C'est un symptôme fréquent, surtout chez les personnes âgées et chez les femmes. Après 60 ans, la sécheresse oculaire résulte d'une altération progressive de la fonction des glandes lacrymales. C'est un symptôme en constante augmentation favorisé par la pollution, la climatisation, le travail sur l'ordinateur, les modifications hormonales (ménopause, grossesse), le port de lentilles de contact ou encore une alimentation déséquilibrée. La prise de certains médicaments (antidépresseurs, neuroleptiques, anti-histaminiques, anti-acnéique, contraceptifs) peut provoquer une sécheresse oculaire, de même que certaines maladies.


Les symptômes de la sécheresse oculaire sont les suivants : 

  • Picotements, sensation de brûlure légère aux niveaux des yeux. 
  • Rougeur, irritation des yeux
  • Larmoiement
  • Difficulté à supporter ses lentilles de contact
  • Sensation de fatigue, sensibilité à la lumière vive. 

Il sera nécessaire de consulter un médecin si aucun diagnostic n'a déjà été établi, sécheresse oculaire est associée à une sécheresse buccale, ou si vous avez une douleur à l'oeil, ou une baisse d'acuité visuelle. 


En cas de sécheresse oculaire, vous pouvez avoir recours à des larmes artificielles ou un agent lubrifiant. Il est préférable d'utiliser des formes unidoses qui n'ont pas de conservateur et qui sont compatibles avec le port de lentilles de contact. Les gouttes sont à déposer entre le globe oculaire et la paupière inférieure. 


Il est également possible de prendre des compléments alimentaires qui visent à corriger la sécheresse oculaire. Ils sont composés d'acides gras essentiels (oméga 3 et 6), de vitamines et d'anti-oxydants qui luttent contre le vieillissement oculaire. 


Le saviez vous ? En cas de sécheresse oculaire, il est important de favoriser les apports en acides gras essentiels : poissons gras, huile de colza, noix, légumes verts à feuilles. Boire suffisamment, c'est à dire 1,5L d'eau par jour. En cas de travail sur ordinateur, cligner des yeux régulièrement pour favoriser la production de larmes et faire des pauses. Respecter le temps de port des lentilles de contact et effectuer un nettoyage scrupuleux. Eviter les atmosphères sèches, placer des humidificateurs, aérer les pièces. Eviter les lieux enfumés, limiter la consommation de tabac.

Sécheresse oculaire

Les yeux secs et la cicatrisation

La sécheresse oculaire, appelée aussi syndrome des yeux secs, touche bon  nombre de Français. Le manque de larmes entraîne un inconfort et favorise l'usure des yeux, les troubles de la cicatrisation oculaire ainsi que la baisse des capacités visuelles. Les causes les plus courantes sont l'insuffisance de production des glandes lacrymales et l'anomalie de la composition des larmes.

Le film lacrymal protège, recouvre et humidifie les yeux. Il est constitué de trois couches assurant l'humidification de l’œil : une couche lipidique (la plus externe), une couche aqueuse et une couche protéique. Cette dernière assurant l’adhérence du film lacrymal à la cornée et la cicatrisation de la surface cornéenne, en cas de lésion oculaire. 

 

Les solutions contre les yeux secs

Des gels de suppléance lacrymale ou des collyres sont utilisés dans le traitement du syndrome des yeux secs. En cas de symptômes persistants, il sera nécessaire de consulter un médecin.  

 

Le traitement de la sécheresse oculaire consiste à mettre des larmes artificielles à l'intérieur des yeux. Toutefois, il sera indispensable d'adopter une alimentation apportant à l'organisme les éléments indispensables à la fabrication des larmes naturelles, notamment les omégas 3 et les antioxydants. 

 

Parmi les produits les plus utilisés, on peut citer Aquarest Générique, Civigel, Lacrigel, Gel-larmes, Fluidabak, Lacrifluid, Unilarm, etc. Sans oublier les inserts pour une suppléance lacrymale et les substituts salivaires et lacrymaux.