» » » Antiseptiques

Antiseptiques

Qu’est-ce qu’un collyre antiseptique ?

Un collyre est un liquide composé d’une solution aqueuse ou huileuse. Étant une préparation médicamenteuse, le liquide est stérile et isotonique.

 

Comme son nom l’indique, un collyre antiseptique est une solution nettoyante prévue spécifiquement pour les yeux. En effet, l’œil est souvent exposé directement à toutes sortes d’agents pathogènes. Les contours de l’œil doivent donc être nettoyés régulièrement. Certes, cet organe dispose de plusieurs systèmes de protection naturels incluant les cils, les larmes et les paupières. Toutefois, il arrive parfois que ces défenses fonctionnent mal. L’œil est donc irrité. Un nettoyage adapté permet d’éliminer les virus et les bactéries.

 

Dans nos gammes de produits, il existe deux collyres antiseptiques indiqués dans le traitement d’une conjonctivite :

Unidose ou flacon : lequel choisir ?

Les unidoses sont des récipients contenant de petites doses de médicament liquide. Ils s’utilisent juste après ouverture et se jettent immédiatement après instillation, même si la dose n’a pas été entièrement utilisée. Les unidoses peuvent être conservées jusqu’à l’expiration de la date de péremption indiquée sur la boîte, tant qu’elles restent fermées. Contrairement aux unidoses, les flacons contiennent une plus grande quantité de collyre. Ils peuvent aussi être conservés entre deux à quatre semaines après ouverture.

Les réflexes à avoir en cas d’yeux rouges

Agissez immédiatement, dès que votre œil est rouge et que vous ressentez une impression de brûlure. Si vous portez des lentilles de contact, enlevez-les et mettez des lunettes à la place. Éloignez-vous de facteurs irritants aériens comme la fumée de tabac ou le parfum. Il est aussi essentiel de ne pas vous frotter les yeux avec les mains pour éviter de disséminer les microbes. De plus, prenez l’habitude de vous laver les mains très souvent à l’eau et au savon tout au long de la journée. Vous pouvez également utiliser un désinfectant liquide alcoolisé. Cela permet d’éliminer les microbes présents sur les mains.

Comment appliquer un collyre antiseptique dans les yeux ?

Différentes étapes sont à respecter pour une utilisation optimale d’un collyre antiseptique. Commencez par vous laver soigneusement les mains avec de l’eau et du savon, pour limiter les risques de contamination. Ensuite, penchez la tête en arrière et tirez la paupière inférieure vers le bas. Déposez une ou deux gouttes de collyre dans le coin interne de l’œil, en évitant le contact de l’embout avec l’œil ou la paupière. Enfin, fermez bien votre œil durant 1 à 2 minutes en appuyant latéralement sur la racine du nez. Cela permet d’obstruer le canal lacrymal et d’éviter que le collyre soit évacué avec les larmes.

Nombre de produits : 7
Nos marques - Antiseptiques

Nos yeux jouent un rôle fondamental dans l’analyse de notre environnement. Directement exposé aux agents pathogènes, notre système visuel peut être atteint de diverses maladies. Les collyres antiseptiques sont habituellement prescrits pour traiter certaines d’entre elles.

  • Indications des collyres antiseptiques

Vendus sans ordonnance, les collyres antiseptiques sont particulièrement indiqués en cas de conjonctivite. Cette dernière est une inflammation de la conjonctive, la membrane muqueuse transparente qui recouvre la partie blanche de l’œil. La conjonctivite se caractérise par un œil rouge sans douleur et sans troubles généraux. Les symptômes se manifestent par des écoulements clairs ou purulents, des démangeaisons, un larmoiement et une sensation de corps étranger dans l’œil. Dans de rares cas, la conjonctivite est provoquée par des toxines ou des irritants présents dans l’air, dans l’eau de la douche, dans la mer ou dans la piscine. Par ailleurs, les collyres s’utilisent aussi dans la prévention des surinfections bactériennes.

Différents types de conjonctivite

On distingue 3 principaux types de conjonctivite : conjonctivite bactérienne, conjonctivite virale et conjonctivite allergique.

  • Conjonctivite bactérienne

La conjonctivite d’origine bactérienne est le type le plus courant. Causée par des bactéries, elle ne touche qu’un œil, du moins au début. En général, le germe responsable de cette pathologie se transmet par contact avec une personne infectée ou par exposition dans des lieux contaminés. Elle peut aussi se transmettre par des infections des sinus et des oreilles.

 

La conjonctivite bactérienne provoque généralement un écoulement oculaire. Au réveil, elle laisse des sécrétions purulentes, jaunes et épaisses, qui collent les paupières.

  • Conjonctivite virale

La conjonctivite virale commence dans un œil et se propage rapidement à l’autre. Elle est très contagieuse. Les virus en suspension dans l’air sont transmis par les éternuements et la toux. Ce type de conjonctivite peut accompagner des infections virales des voies respiratoires supérieures comme la rougeole, la grippe ou le rhume. La conjonctive virale provoque habituellement un écoulement aqueux.

  • Conjonctivite allergique

Très courant, ce type de conjonctivite est causé par des allergies oculaires. Comme leur nom l’indique, les conjonctivites allergiques sont dues aux allergènes tels que le pollen, les acariens et les squames animales. Le symptôme de cette infection oculaire qui se manifeste le plus fréquemment est une démangeaison. Celle-ci peut être soulagée à l’aide d’un collyre particulier, formulé avec des antihistaminiques.

Au cours du traitement de la conjonctivite allergique, il est important d’éviter tout contact avec l’allergène en cause.

À ne pas confondre avec d’autres infections

Les yeux rouges ne traduisent pas forcément une conjonctivite. D’autres origines peuvent aussi être envisagées. Pour s’en assurer, une consultation médicale est nécessaire. En effet, il est important d’identifier la source des yeux rouges, car si la conjonctivite est bénigne, d’autres pathologies plus graves peuvent endommager la vision. Celles-ci nécessitent une prise en charge en urgence.

 

À la différence de la conjonctivite, les autres maladies des yeux sont souvent douloureuses et entraînent une baisse de la vision. C’est le cas de la kératite, une infection de la cornée ; une infection de l’uvée ; ainsi que du glaucome, une augmentation de la pression interne de l’œil. Cette pathologie peut se manifester par des douleurs et une diminution du champ visuel.

Les bons gestes à adopter pendant le traitement d’une conjonctivite

Ne portez pas vos lentilles de contact tant que la conjonctivite n’est pas guérie. Il est très important de vous laver les mains régulièrement et avant chaque utilisation du collyre. Respecter bien la durée de traitement au collyre prescrite par le médecin. En général, ce type de soin dure 6 à 7 jours.

 

Sachant que les collyres se périment vite, il est déconseillé de les conserver. Veuillez consulter un thérapeute si vous avez des symptômes intenses et violents ou si votre conjonctivite s’aggrave.