» » » Quelles sont les causes d'une mycose vaginale ?

Quelles sont les causes d'une mycose vaginale ?


 

La mycose vaginale est une infection des organes génitaux féminins. Elle se caractérise par des sensations de brûlure, des démangeaisons intenses, une surproduction de perte vaginale, etc. Certes, il s’agit d’une maladie bénigne, mais, qui peut perturber le quotidien de la patiente. Elle touche la quasi-totalité des femmes. Selon les statistiques, 3 femmes sur 4 en seraient affectées. Découvrez ci-après la mycose vaginale cause.

 


 

mycose vaginale

Comprendre le milieu vaginal

La muqueuse du vagin est recouverte par la flore vaginale. Celle-ci est constituée d’un nombre incalculable de bactéries. La plupart d’entre elles ne présentent aucun danger pour la santé. Au contraire, elles sont essentielles.

 

La flore vaginale est composée en majeure partie de lactobacilles, également connus sous le nom de « flore de Dördelein ». Ces bactéries ont pour rôle de protéger l’appareil génital des femmes contre les infections diverses. En effet, elles forment une barrière empêchant les agents pathogènes de se développer à l’intérieur du vagin.

Pour y parvenir, les lactobacilles transforment le glycogène issu de la paroi vaginale en acide lactique. Cette substance métabolisée est peut résister aux mauvaises bactéries.

 

Il est à noter que le taux d’acidité du vagin d’une femme en âge de procréer oscille entre 3,8 et 4,5.

Le microbiote vaginal empêche donc les agents pathogènes de pénétrer la paroi du vagin.

 

cause de la mycose vaginaleQuelle est la cause de la mycose vaginale ?

La mycose vaginale cause la plus connue est le déséquilibre du milieu vaginal.

 

Lorsque le milieu vaginal est stable, les lactobacilles vivent en harmonie avec des microchampignons appelés « candida albicans ». Ces bactéries se développent normalement à un rythme inférieur à celui des microbes indispensables. Ainsi, elles sont inoffensives. Par contre, si le milieu vaginal subit un déséquilibre, ces « candida albicans » vont se multiplier trop rapidement. Cette surabondance expose le vagin et la vulve à des risques accrus de mycose vaginale. En effet, une surproduction de « candida albicans » peut provoquer une mycose pouvant aussi toucher la vulve, est une mycose vulvo-vaginale apparait.

 

Dès la survenue d’une première mycose vaginale symptome, la patiente doit suivre immédiatement un traitement mycose vaginale.

 

Quelles sont les causes du déséquilibre de la flore vaginale ?

Le déséquilibre de la flore vaginale est, comme mentionner plus haut, l’une des principales causes de la mycose vaginale. Multiples sont les facteurs pouvant déclencher cette disproportion. Parmi eux figure le traitement aux antibiotiques. Ce type de médicament agit sur tous les microbes, même ceux dont notre corps a besoin. Il réduit donc le nombre de lactobacilles, des microbes se logeant à l’intérieur du vagin, rendant cette partie vulnérable aux infections diverses.

 

L’excès d’hygiène constitue un autre facteur responsable du déséquilibre de la flore vaginale. Il est déconseillé de laver fréquemment les parties intimes. Cela risquerait d’impacter les lactobacilles. L’usage de gel douche inapproprié peut aussi perturber la flore vaginale.

 

Par ailleurs, porter des habits trop serrés ou de sous-vêtements en tissu synthétique nuit également à l’équilibre de la flore vaginale.

D’autres facteurs tels que l’anxiété, la fatigue, la consommation de tabac, sont aussi responsables de la déstabilisation de la flore vaginale.

 

La mycose vaginale contagieux est rare. Toutefois, mycose vaginale enceinte peut présenter un danger pour le bébé, car elle peut entrainer une naissance prématurée et/ou une contamination.

 

En savoir plus sur la mycose vaginale : 

Quelles sont les causes d'une mycose vaginale ? 

Quels sont les symptômes d'une mycose vaginale ? 

Quels sont les traitements de la mycose vaginale ? 

La mycose vaginale est-elle contagieuse ? 

Comment traiter une mycose vaginale quand on est enceinte ? 

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.