» » » Rhume

Rhume (ORL, respiration)

Conseils santé

 

Le rhume est aussi appelé coup de froid, rhinite, coryza, catarrhe, ou encore "crève" mais aussi à tort appelé grippe. Dans la majorité des cas, c'est une atteinte par un rhinovirus. Le rhume est un état infectieux souvent bénin avec un nez pris ou un nez qui coule, sensation de mal-être, toux, enrouement, fièvre,... Un traitement commencé rapidement permet souvent de stopper une évolution vers une infection pulmonaire ou ORL. 


Le traitement homéopathique contre le rhume consiste à prendre tout au début du coup de froid : 

  • Kalium iodatum 5 CH : douleur à la racine du nez, aggravé la nuit, également indiqué dans les sinusites. 

Puis, prendre 3 granules 3 à 5 fois par jour des symptômes les plus évocateurs, espacer les prises dès amélioration : 

  • aconit 5 CH : fièvre et rhinite d'apparition brutale
  • Sticta pulmonaria : nez et bouche secs, toux sèche douloureuse, muqueuse sèche
  • Sambuccus nigra 7 CH : nez et bouche secs, enrouement, laryngite. 

Il est possible d'associer au traitement homéopathique du rhume 50 gouttes dans un verre d'eau de Ribes Nigrum 1 DH. 

 

Si vous êtes adeptes des médecines alternatives, il est possible de prendre en oligothérapie du cuivre, 2 fois par jour.

 

Le saviez vous ? La transmission des rhinovirus se fait par voie aérienne (éternuements ou toux) ou lors d'un contact. En effet, il a été démontré que les rhinovirus sont présents sur les mains de 40% à 90% des personnes atteintes, et sur environ 10% des objets manipulés (tasses, lunettes ou poignées de porte). Ces virus qui peuvent survivre des heures hors de l'organisme re-contamine de nouveau en entrant par le nez, l'oeil ou la bouche.
 

Rhume


Venez découvrir les bienfaits de l'homéopathie

Consulter un expert en homéopathie vous permettra de profiter au maximum des bienfaits de cette technique. Une ordonnance peut contenir différents produits, à prendre tout au long de la journée.

 

Les deux tendances de l'homéopathie

Le médicament homéopathique traite certaines pathologies aiguës ainsi que des maladies récidivantes. En cas de pathologie aiguë, le traitement est court et vient rapidement à bout de tous les symptômes. Un traitement sur le long terme est préconisé en cas d'affection récidivante.

La pratique de l'homéopathie se fait selon deux orientations. La première est l'homéopathie pluraliste, qui combine différentes substances. Au contraire, l'homéopathie dite « uniciste » est basée sur le traitement d'un seul médicament qui va à la fois guérir la pathologie et rééquilibrer le métabolisme de la personne.



Des traitements non agressifs pour petits et grands

L'un des atouts essentiels d'un soin homéopathique est que toute la famille peut le prendre, enfants comme adultes, femmes enceintes ou personnes du troisième âge.

Les traitements homéopathiques sont proposés sous de multiples formes : pommades, sirops…



L'homéopathie expliquée en quelques mots

Le pouvoir d'autoguérison du corps humain est au cœur des principes homéopathiques. L'homéopathie trouve la technique pour le stimuler. Avant de faire une ordonnance, l'homéopathe effectue un examen complet sur la maladie, ainsi que sur les antécédents et les réactions de son patient. L'homéopathie repose sur le principe de « similitude », aviez-vous entendu parler de ce concept ? Une substance qui, fortement dosée, peut causer des réactions chez une personne va, à doses minimes, en soulager une autre. L'homéopathie se sert de plantes, mais aussi de substances d'origine animale, telles que l'encre de seiche ou le venin de serpent. Cette médecine peut par ailleurs se servir de substances minérales, par exemple le potassium ou le sel marin. Ce qui rend l'homéopathie efficace, c'est le principe de la dilution de substances actives présentes dans les remèdes. Cette dernière est exprimée en CH. Les dilutions successives accentuent l'effet du traitement. Selon les cas, le thérapeute va donc, par exemple, prescrire un remède à 7 CH, 9 CH, etc.