» » » Peut-on donner un antihistaminique a un enfant ?

Peut-on donner un antihistaminique a un enfant ?


 

Lors des réactions allergiques, les médecins prescrivent généralement des médicaments antihistaminiques. Mais est-ce que ces derniers peuvent-ils être utilisés chez un enfant ?

 


 

antihistaminique

Les antihistaminiques pour enfants

Tout d’abord, un médicament antihistaminique est indiqué en cas d’allergie, aussi bien chez les adultes que chez les enfants. Les allergies les plus connues et qui peuvent être traités par ce médicament sont : l’urticaire, la rhinite allergique, la rhinite saisonnière, la conjonctivite, les réactions dues aux piqures d’insectes.

 

Les médicaments contre l’allergie se déclinent en plusieurs types. Il y a par exemple la chlorphéniramine, l’hydroxizine et la prométhazine qui ont plus de risque à endormir un enfant. D’autres comme la cétirizine et la loratadine sont en revanche plus conseillés pour les plus petits, car leurs effets de somnolence sont réduits.

 

En pharmacie, il existe des antihistaminiques collyre, capsules, crèmes, comprimés, gels, vaporisateurs nasaux, etc. ; mais le choix dépendra du type d’allergie de votre enfant. Et si vous voulez utiliser un antihistaminique sans ordonnance, il est toujours recommandé de demander conseil à un médecin ou à un pharmacien.

 

Principe de fonctionnement d’un antihistaminique

Le principe de fonctionnement des antihistaminiques reste le même, quels que soient la marque et le format du médicament. En effet, leur rôle est de bloquer l’action de l’histamine qui est un élément produit par l’organisme lors d’une réaction allergique. Cette substance est de ce fait la source des symptômes d’allergies comme les larmoiements, l’écoulement nasal, l’urticaire, les éternuements, etc.

 

Effets secondaires des antihistaminiques chez les enfants

Les antihistaminiques peuvent provoquer de nombreux effets secondaires chez l’enfant. Il faut toutefois savoir qu’ils ne surviennent pas chez tous les individus se soignant avec ces médicaments.

 

Les effets secondaires classés comme légers sont :

  • Les maux de tête qui nécessitent parfois un conseil médical.
  • La sècheresse de la bouche ou de la gorge, une situation que vous pouvez régler en donnant à votre enfant un peu d’eau ou un fruit juteux.
  • L’état de fatigue qui est souvent dû à l’effet sédatif du médicament.

enfant malade

 

Les effets secondaires graves sont les suivants :

  • Miction douloureuse
  • Hyperactivité psychomotrice
  • Faiblesse inaccoutumée
  • Jaunissement de la peau ou des yeux en signe de troubles hépatiques
  • Convulsions
  • Difficultés respiratoires
  • Gonflement de la gorge ou de la langue.

Ces effets secondaires plus graves nécessitent l’arrêt de la prise du médicament. D’ailleurs, pour éviter tout risque de tels désagréments, vous pouvez tout simplement choisir des antihistaminiques naturels.

 

Conseils pour éviter les allergies chez votre enfant

Il est à savoir que les antihistaminiques ne peuvent pas être utilisés à titre préventif. Ainsi, pour ne pas avoir à administrer des antihistaminiques contre l’urticaire ou contre tout autre type d’allergie, il existe quelques gestes à respecter.

 

urticaire enfant

  • Si votre enfant est encore un nourrisson, la diversification alimentaire devra être adoptée le plus tôt possible. Toutefois, il ne faut pas donner à votre bébé des aliments contenant des produits chimiques et industriels.
  • Aérez bien votre maison et veillez à ce que le ménage soit toujours bien fait pour éviter les allergies respiratoires.
  • Bannissez les bougies parfumées et les cigarettes dans votre logement.

 Si l’enfant est allergique aux poils d’animaux, évitez d’adopter des bêtes de compagnie.

 

En savoir plus sur les médicaments à prendre en cas d'allergie : 

Quels sont les différents antihistaminiques contre les allergie ? 

Qu'est-ce qu'un antihistaminique H1 ? 

Qu'est-ce qu'un antihistaminique H2 ? 

Peut-on donner un antihistaminique a un enfant ? 

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.