LIVE SHOPPING : Chute de cheveux ? On ne vous laisse pas tomber ! >> Je m'inscris !

Homeopathie allergie cutanee

Quels sont les traitements possibles pour soigner l’allergie cutanée ?

Pour traiter l’allergie cutanée, la médecine moderne propose 3 options bien spécifiques, dont la prise d’antihistaminique, la désensibilisation et le traitement aux corticoïdes.

 

Un antihistaminique permet de diminuer rapidement les rougeurs et les gonflements de la peau. Ce genre de médicament est souvent proposé sous forme de comprimés accessibles sans ordonnance. Les médicaments les plus connus sont l’Actifed Allergie Cetirizine 10 mg x 7, le Drill Allergie Cetirizine 10 mg x 7 et l’Humex Allergie Loratadine 10 mg x 7. Il est préférable de les prendre le soir avant de se coucher ou au moment de l’apparition des symptômes. Dans tous les cas, il convient de prendre toutes les précautions puisque les antihistaminiques peuvent occasionner de la somnolence.

 

La désensibilisation est une thérapie douce qui a pour objectif d’augmenter le niveau de tolérance de la peau face à un allergène. Elle consiste à en administrer une faible quantité sous la peau. Cela permet d’habituer l’organisme au contact de l’allergène pour qu’il le reconnaisse et réduire ainsi l’inflammation.

 

Les corticoïdes s’avèrent être une aide précieuse pour soulager l’allergie cutanée. En effet, ils permettent d’inhiber l’inflammation qui provoque les symptômes de ce trouble cutané. Dans la plupart des cas, ces médicaments sont présentés sous forme de crème pour la peau. L’application de crèmes à base de corticoïdes peut être réalisée le matin et le soir sur la zone concernée. En général, le traitement dure 3 jours. Pour cette catégorie de médicament, les médecins recommandent souvent l’usage d’Onctose Hydrocortisone 30 g, de Cortisédermyl 0,5 % 15 g ou d’Onctose 48 g.

 

En homéopathie, les soins consistent à soulager les symptômes de l’allergie cutanée. Pour cela, le thérapeute propose la prise de comprimés homéopathiques à sucer, comme le Rhinallergy® par exemple. Il est également possible de prendre des souches unitaires comme le Dulcamara 7 CH, l’Urtica urens 9 CH, l’Apis mellifica 15 CH et le Poumon histamine 15 CH.

 

Pour mieux accompagner les personnes qui souffrent d’allergie cutanée, certaines marques de cosmétiques ont mis au point des produits à la fois à visées cosmétiques et dermatologiques. Leur application sur les peaux particulièrement réactives permet de prévenir et d’atténuer les effets de l’allergie cutanée. Dans cette optique, vous pouvez compter sur l’Avène Tolérance Extrême Crème Texture Riche 50 ml, La Roche-Posay Toleriane Ultra Crème 40 ml ou sur l’Avène Tolérance Extrême 50 ml.

L’allergie cutanée est souvent difficile à reconnaître puisque ses symptômes ressemblent à d’autres formes d’allergie. On la confond parfois à une allergie alimentaire ou respiratoire. En réalité, ce trouble de la peau est une allergie de contact. Dans ce cas, la peau réagit anormalement et enclenche des mécanismes de défense au contact d’un objet. Pour éviter toutes confusions, il est important de savoir reconnaître les symptômes de ce trouble cutané avant d’entamer les traitements correspondants et d'utiliser des médicaments pour l'allergie adaptés.

 

Quels sont les différents types d’allergie cutanée ?

L’urticaire s’avère être la forme la plus courante d’allergie cutanée. Ce trouble de la peau a des symptômes presque identiques à ceux d’une piqûre d’ortie, d’où son nom. Cette réaction est le résultat d’un contact avec une substance étrangère considérée comme allergisante par l’organisme. Elle se manifeste chez une personne sensible après la prise d’un antibiotique à base de pénicilline, d’un anti-inflammatoire ou d’une aspirine. Elle survient aussi en cas d’allergie aux pollens, aux poils d’animaux ou à une piqûre d’insecte. Elle évolue en urticaire aigüe lorsque les molécules favorisant l’inflammation sont libérées dans l’organisme.

L’œdème de Quincke est la forme la plus mortelle de l’allergie cutanée. Heureusement, il ne se manifeste que très rarement. Cette réaction allergie attaque les tissus sous-cutanés, cette forme provoque un gonflement du visage, en particulier les zones autour des yeux, de la bouche et parfois du pharynx. Lorsqu’il touche la gorge, les risques sont mortels puisque le gonflement pourrait entraîner une asphyxie.

 

Également très répandu, l’eczéma est une autre manifestation de l’allergie cutanée. Il se présente sous différentes formes dont les plus connues sont l’eczéma atopique du nourrisson et l’eczéma allergique de contact de l’adulte.

 

Comment se manifeste l’allergie cutanée ?

En cas d’allergie cutanée, la peau laisse apparaître des réactions dermatologiques. On observe des lésions spécifiques à la surface de la peau, telles que l’eczéma, l’urticaire, les démangeaisons et les plaques rouges. Ces signes d’intolérance peuvent être perceptibles à l’œil nu selon le niveau d’intensité et la forme de l’allergie.

 

Dans la plupart des cas, les signes apparaissent dans les 48 heures suivant le contact ou l’exposition à l’objet allergisant. La peau devient rouge, enfle et présente des vésicules suintantes. On constate également des démangeaisons au niveau de la zone de contact. Cette réaction est communément connue sous le terme eczéma de contact allergique. Bien qu’ils entraînent la formation de petites croûtes, ces signes disparaissent au bout de quelques jours, sans laisser aucune trace. Lors des crises d’urticaire, la réaction de la peau est très rapide. Les premiers symptômes se manifestent dans les 15 à 30 minutes après l’exposition. L’allergie cutanée se manifeste sous forme de plaques rougeâtres en relief ou de papules accompagnées de démangeaisons intenses. Ces signes se dissipent quelques minutes ou quelques heures après leur apparition.

 

Quels sont les objets allergènes occasionnant l’allergie cutanée ?

De manière globale, les causes exactes de l’allergie cutanée présentent encore quelques zones d’ombre. Toutefois, les études cliniques confirment l’existence d’un certain nombre d’agents allergisants susceptibles de provoquer cette réaction cutanée. Le nickel, un métal lourd souvent présent dans les bijoux fantaisies, compte parmi les objets allergisants. Selon les estimations, environ 2 femmes sur 10 seraient allergiques aux bijoux comportant ce métal. Le latex fait aussi partie des objets potentiellement allergisants. Utilisée pour la fabrication des préservatifs et des gants de protection, cette matière est aussi présente dans différentes plantes. On la retrouve chez le tournesol, le dahlia et la camomille, entre autres. Les teintures pour les vêtements et certains ingrédients des produits cosmétiques, de lessives ou de nettoyages ménagers pourraient également favoriser l’apparition d’une allergie cutanée.

 

Découvrez les autres gammes pour traiter les différentes allergies 

Tous les médicaments antihistaminiques
Prendre des antihistaminiques sans ordonnance pour les allergies
Un moyen de soigner les allergies : l'homéopathie

Le traitement des allergies de la peau

Apaiser l'allergie cutané grâce à différents soins
Ensemble des médicaments pour combattre les allergies
Lutter contre l'allergie au visage
Prévenir la conjonctivite allergique