» » » Pansements classiques

Pansements classiques (Soins et pansements)

Pour faire face aux urgences, vous disposez à la maison d’une trousse de premiers soins contenant, entre autres, un pansement adhésif. Cependant, vous ne savez pas encore faire un pansement. Comment procéder pour effectuer un pansement ? Voici les 5 étapes à suivre pour panser une petite plaie selon les règles de l’art.

  • Étape 1 : le nettoyage de la plaie

Nettoyez la plaie à l’aide de compresses neuves et d’un savon au pH neutre en veillant au préalable à vous laver les mains et à les enduire d’un liquide ou d’un gel antiseptique. Le nettoyage doit être réalisé en partant du centre de la plaie avant de poursuivre vers les extrémités.

 

Pour préserver la propreté de la peau autour de la plaie, éliminez les caillots, les saletés, les croûtes et les peaux mortes.

N’appliquez jamais du coton sur une plaie.

  • Étape 2 : le rinçage de la plaie

Après avoir soigneusement nettoyé la plaie, rincez-la avec de l’eau.

Si elle saigne, posez doucement par-dessus une compresse de gaze pour arrêter l’hémorragie.

  • Étape 3 : le séchage de la plaie

La plaie peut être séchée à l’aide d’une serviette propre ou à l’air libre. Dans ce dernier cas, veillez à ne pas exposer la plaie au soleil.

  • Étape 4 : l’application d’un produit antiseptique sur la plaie

Après avoir nettoyé et séché la plaie, l’étape suivante consiste à appliquer sur celle-ci un produit antiseptique afin de la prémunir contre d’éventuelles infections et de favoriser une cicatrisation rapide.

 

Comme il existe sur le marché une très grande variété de médicaments antiseptiques ayant leurs propres spécificités, il est conseillé de ne pas utiliser en même temps plusieurs crèmes. Les interactions des composants pourraient engendrer certaines complications.

 

En cas de plaie sévère, n’hésitez pas à demander l’avis d’un pharmacien ou de votre médecin traitant pour vous orienter vers l’antiseptique adéquat pour le pansement.

  • Étape 5 : la pose du pansement

En premier lieu, assurez-vous que le pansement que vous allez employer est dûment stérilisé. Ne le touchez surtout pas. Utilisez une pince pour l’appliquer sur la plaie suivez bien les directives indiquées sur l’emballage du produit ou les consignes du médecin.

 

Le pansement doit recouvrir entièrement la plaie afin d’empêcher l’intrusion de microbes ou de saletés. Les rebords doivent dépasser d’environ 2cm la surface de la plaie de chaque côté.

 

Veillez à la propreté du pansement. Celui-ci doit être renouvelé tous les 2 jours si la plaie n’est pas saignante, ni suintante, ni sale. Autrement, le pansement doit être réalisé quotidiennement. Pour une plaie infectée, le pansement doit être changé plusieurs fois dans la journée.

 

En cas de signes anormaux ou de complication, n’hésitez pas à contacter un professionnel de la santé ou votre médecin traitant. Une plaie peut, en effet, engendrer de graves problèmes de santé.

Pansements classiques


Ce qu’il faut connaître sur les adhésifs des pansements

Vous avez lu attentivement la notice qui accompagne le pansement adhésif inclus dans votre trousse de premiers soins, mais vous n’avez trouvé aucune indication sur l’adhésif du pansement. Vous savez que cette partie adhésive est fabriquée avec du polymère. Aimeriez-vous vous informer davantage à ce sujet et connaître leur mode d’adhésion ?

 

Des dérivés de copolymères acrylates

Effectivement, dans la plupart des cas, les fabricants ne mentionnent sur la notice qu’une brève description de l’adhésif. Ils se contentent généralement d’indiquer que le produit est à base de polymères, des dérivés de copolymères acrylates, l’isooctylacrylate étant la substance la plus couramment citée. Certains industriels utilisent d’autres matières adhésives, comme l’acide hydroabiétique ou l’acide abiétique.

 

D’autres usent des molécules de type terpènes qui sont extraites de la résine de conifères et purifiées. Les substances dérivées de copolymères acrylates et de l’acide abiétique font partie des produits jugés hypoallergéniques.

 

La lignine représente aussi une alternative pour les fabricants de pansements adhésifs. Il s’agit d’une substance obtenue après le traitement du bois dans l’industrie de production de papier. La lignine est un matériau innovant, un polymère naturel constitué de grosses molécules composées de monomères dont la structure présente des similarités avec les polymères dérivés du pétrole. Ils sont généralement utilisés pour la fabrication d’adhésifs. La lignine affiche, cependant, de meilleures propriétés.

 

Comme certaines substances adhésives, telles que la colophane ou le latex, sont susceptibles d'entraîner de sévères allergies auprès de certains patients, elles ont été retirées de la composition des pansements modernes.

 

Comment l’adhésif d’un pansement colle-t-il à la peau ?

Le mode d’adhésion se base sur l’application d’une pression. La substance adhésive se laisse écraser sur la peau et provoque une réaction microscopique. La masse adhésive se déforme et se fixe dès que la pression se relâche.

 

Des substances non allergéniques

De nombreux tests allergéniques ont démontré que les adhésifs utilisés dans les pansements, quelles que soient les substances à la base de leur fabrication, ne sont pas à l’origine d’allergies significatives.

Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris