» » » Premières dents

Premières dents

Votre bébé est arrivé depuis quelques mois maintenant. Dans quelques semaines, il va manger s’il y a quelque temps, il a commencé à tout mettre dans sa bouche. Votre bout chou présente peut-être une grande salivation, le signe que le moment où ses premières dents vont apparaître est proche.

 

La poussée des dents est un peu pénible pour d’autres : gencives enflées, joues rouges, montée de fièvre, diarrhée ou autres, alors qu’elle passe inaperçue pour certains.

  • Des petits gestes pour soulager bébé

La poussée dentaire est une étape naturelle, elle ne nécessite pas systématiquement  la consultation d’un pédiatre. Mais comme elle n’est pas toujours agréable pour votre enfant, voici quelques conseils que vous pouvez suivre pour l’accompagner pendant cette période :

 

Pour soulager la douleur de votre bébé, procurez-vous un anneau de dentition à mordiller. Choisissez-en un  suit les normes. Passez-le au réfrigérateur et donnez-le à votre bébé. Le froid aura un effet anesthésiant.


Vous pouvez toutefois mettre votre doigt bien propre ou un linge propre et humide dans sa bouche pour qu’il la mordille afin de se soulager.


Évitez le traditionnel  remède de grand-mère qui consiste à frotter la gencive de votre bébé, la gencive de votre bébé. Ce geste pourra blesser le bébé.


Le paracétamol peut être administré. La dose préconisée se détermine en fonction de son poids.


Donnez-lui votre tendresse et réconfortez-le pour le rassurer.

  • S’aider avec les bons produits

Un massage de ses gencives avec un gel dentaire est tout aussi efficace. Vous pouvez utiliser le Hyalugel gel buccal 1re dent conçu pour les nourrissons et enfants à bas âges pour réduire la douleur et le gonflement des gencives. La plupart des gels dentaires s’appliquent 3 à 6 fois par jour en massant délicatement la gencive jusqu’à ce qu’elle soit parfaitement recouverte.

 

Le Baume gingival premières dents de Buccotherm. C’est un kit de poussée dentaire pour soulager les symptômes. Il est déjà muni d’une brosse à dent pour l’appliquer et facile d’utilisation.

 

Une autre alternative, c’est de se servir des plantes comme la petite camomille. Sa fleur est traditionnellement recourue pour la percée des dents. Il existe aussi des médicaments à base de cette plante que vous pouvez trouver en pharmacie : Babygencalm Poussées dentaires bébé Gilfer.

 

Avant d’administrer un médicament à votre enfant, il est toujours préférable de demander l’avis d’un professionnel de santé.

Les premières dents peuvent généralement apparaître au bout du sixième mois, mais il n’y a pas de règle pour la nature. Il y a des bébés qui naissent avec leurs dents et d’autres qui mettent plus longtemps à faire leurs dents. Cependant le premier signe reste l’hypersalivation et le besoin de porter des choses à la bouche pour calmer la gencive.

 

En effet, la poussée dentaire se fait en quelques étapes : elle commence par la formation des bourgeons dentaires pendant la grossesse. Après la naissance, ces bourgeons deviennent progressivement des dents primaires ou « dents de lait » qui se tracent un chemin dans l’os des mâchoires et perforent la gencive.

 

La première dent qui sort est l’incisive de la mâchoire inférieure et les dernières sont les secondes molaires du bas et du haut.

 

Ce n’est seulement qu’à 3 ans que les enfants ont normalement toutes leurs dents, dont 8 incisives, 4 canines et 8 molaires. Pendant ce temps, les bourgeons des dents définitives vont se développer et pousseront les dents de lait jusqu’à ce que celles-ci finissent par tomber.

 

La poussée des dents peut de temps en temps faire mal au bébé : gencives enflées, joues rouges, montée de fièvre, diarrhée ou autres. De ce fait, il peut être irritable et pleure beaucoup plus que d’habitude. Son sommeil est difficile et son appétit diminue à cause de ces perturbations.

 

Il existe des astuces naturelles pour le soulager sans besoin de consulter le médecin : des gestes, phytothérapies ou autres. Mais la plupart du temps, la poussée dentaire est si pénible pour vous et votre enfant que les médicaments restent la seule solution. Ces derniers sont souvent à usage local donc à appliquer sur les gencives : gel, baume ou sirops.

 

Toutefois, l’avis d’un pédiatre est toujours recommandé.