Que faut-il savoir pour lutter contre les maux de gorge ?

lundi 18 février 2019
remede mal de gorge

Les maux de gorge ne sont guère faciles à vivre. Pour preuve, il arrive que nous ressentions des brûlures au niveau de la gorge à chaque fois que l’on tousse au point de ne plus pouvoir avaler quoi que ce soit. D’ailleurs, c’est une des maladies qui font que les patients consultent la plupart du temps un médecin. Même que ce problème ne doit pas être négligé si les causes sont d’origine infectieuse et virale.

 

Dans le cas où le mal de gorge découlerait d’un rhume, on parlerait alors de rhinopharyngite.

 

Aussi, quels sont les bons réflexes à adopter lorsque la gorge est aussi douloureuse ? Plus encore, comment pouvez-nous identifier l’origine des maux par rapport à tout ce qui est remontées acides, pollution ou encore allergies et bactéries ?

 

Qu’est-ce que le mal de gorge ?

Le mal de gorge est une douleur qui se ressent au fond de la gorge. C’est une souffrance qui semble venir du larynx et du pharynx. Elle peut aussi apparaître du côté des amygdales et de l’épiglotte. Lorsque votre pharynx s’enflamme, il s’agit de la pharyngite. Vous avez alors du mal à avaler et vous avez la gorge sèche. Parfois, même s’exprimer devient difficile.

 

Quant au terme « rhinopharyngite », il désigne un mal provenant des voies nasales. L’amygdalite est, comme son nom l’indique, une inflammation des amygdales. De même, l’inflammation de l’épiglotte est connue sous le nom d’épiglottite.

 

Sachez toutefois qu’il n’est pas rare de voir d’autres symptômes accompagner le mal de gorge. Tel est le cas de la fièvre ou encore des ganglions. Sinon, le mal de gorge s’accompagne également d’écoulement nasal dans certains cas. À cela s’ajoutent une gorge rouge et une voix enrouée.

 

Qu’est-ce qui cause le mal de gorge ?

La plupart du temps, le mal de gorge est causé par une infection virale. Effectivement, cela peut-être causés par divers virus engendrant la rhinopharyngite ainsi que les angines virales. Le plus souvent, le mal de gorge survient du fait de l’adénovirus ou encore du parainfluenzae. Par ailleurs, ce mal est également occasionné par le streptocoque de type A.

 

Quant aux autres angines infectieuses, il faut savoir que ce sont des cas rares, mais qui s’accompagnent quelques fois d’ulcérations. Il peut alors arriver que la gorge soit endommagée par de fausses membranes qui sont d’origine virale.

 

En outre, il y a lieu de ne pas oublier que le mal de gorge peut aussi provenir d’autres causes non infectieuses dont la pollution, les allergies ou encore l’alcool et le tabac.

 

Ainsi, si vous ingérez des vapeurs chimiques et irritantes, cela peut vous conduire à avoir mal à la gorge. Lorsque vous dormez la bouche ouverte, il se peut même que vous vous réveilliez en ayant mal à la gorge.

 

Pour tout dire, tout le monde peut être atteint de maux de gorge. Les enfants, les adolescents et les adultes peuvent tous souffrir de cette pathologie. Il en est de même pour ceux qui souffrent d’allergie et qui n’ont pas une immunité solide.

 

Les caractéristiques de l’angine

Les signes de l’angine diffèrent en fonction de ses origines. Dans le cas d’une origine virale, les symptômes ne sont pas les mêmes d’une personne à une autre. En effet, un individu peut souffrir de fièvre tandis qu’un autre peut avoir des problèmes au niveau de ses intestins.

 

Chez certains, la gorge peut picoter et la déglutition est plus que pénible. D’autres sensations désagréables accompagnent ces signes.

 

Quelques précisions sur l’angine virale et l’angine bactérienne

Les angines bactériennes sont causées par le streptocoque A. Cette angine sévit en hiver ou au printemps. Si vous êtes atteint de ce type d’angine, sachez qu’elle commence brutalement avec des douleurs au niveau de la gorge en plus d’une fièvre élevée. À cela s’ajoutent des exsudats, mais vous ne toussez pas par contre. Il importe de bien soigner cette pathologie, car dans le cas contraire, elle peut conduire à de la scarlatine, des rhumatismes articulaires ou encore des problèmes au niveau des reins. C'est pourquoi le suivi doit être assuré par un médecin jusqu’à ce que la maladie guérisse.

 

En ce qui concerne l’angine virale, elle concerne tout le monde et peut toucher un sujet donné à n’importe quel moment de l’année. Elle commence de manière progressive avec des douleurs peu intenses au niveau de la gorge. Si vous êtes touché par cette angine, vous serez peut-être en proie à des douleurs musculaires suivis d’une diarrhée.

 

Notez cependant que l’angine en question ne comporte aucune complication particulière et qu’elle a tendance à disparaître au bout de 4 jours.

Pour ces deux angines, les antalgiques et les antipyrétiques sont la base du traitement, mais seul un thérapeute peut être plus explicite sur ce point.

 

Quelles solutions contre les maux de gorge ?

Vous vous demandez certainement à quel moment il est important de consulter un médecin pour traiter les maux de gorge ? Notez alors que si vous avez un gonflement au niveau du cou et que cela vous empêche de manger correctement, vous ferez mieux de vous faire ausculter. Il en est de même en cas de fièvre supérieure à 38 °C chez les enfants et de 39 °C pour les adultes.

 

Dans le cas où vous salivez beaucoup ou encore si votre cou raidit sur place, n’attendez pas pour vous rendre dans un centre médical. Si vous crachez du sang ou encore si vous avez des éruptions cutanées, n’hésitez pas à en parler à votre médecin.

 

Seul, vous ne réussirez pas à faire la différence entre une angine virale et une angine bactérienne. En effet, les signes et le diagnostic du médecin sont plus qu’importants. Encore faudra-t-il faire quelques tests pour savoir ce qu’il en est. Il s’agit d’un test immunologique que vous ferez au cabinet. Il suffit de recourir à un écouvillon pour faire un prélèvement dans votre gorge.

 

En quelques minutes, vous saurez si vous êtes infecté par le streptocoque A. Si tel est le cas, le médecin prescrira sûrement des antibiotiques en dépit du fait que l’angine bactérienne se soigne seule. Par ailleurs, le patient ne doit présenter aucune résistance aux antibiotiques. Si l’infection est trop importante, le traitement comportera aussi des corticoïdes.

 

Quelques médications contre le mal de gorge

De nombreux médicaments peuvent être prescrits contre le mal de gorge. Tel est le cas des comprimés à sucre et des pastilles qui se composent d’anti-inflammatoires et d’antiseptiques en même temps. Les collutoires sont aussi une ligne de médicaments qui agissent de suite au fond de la gorge. Il est également envisageable de se tourner vers les bains de bouche riches en antiseptiques et en anesthésiques locaux. À cela s’ajoutent les sirops et les comprimés qui contiennent des composés d’enzymes anti-inflammatoires.

 

Parmi les médicaments contre les maux de gorge, il y a le paracétamol qui est plutôt utilisé afin d’atténuer la douleur. Les traitements recommandés par le médecin doivent être respectés.

 

Concernant les antibiotiques, ils ne sont ordonnés que si le test évoqué plus haut est positif.

 

Pour vous aider à vous remettre en état rapidement, le thérapeute peut prescrire de la vitamine C en complément de la cure qu’il vous adresse.

 

Il est important de respecter les posologies pour chaque médicament. N’oubliez pas de lire les contre-indications. En cas de besoin, n’hésitez pas à vous tourner vers votre pharmacien.

 

L’efficience des cures homéopathiques

Sachez que le mal de gorge peut aussi être soigné par l’homéopathie. Pour ce faire, cette méthode doit quand même être accompagnée de médicaments habituels. Avant de se lancer dans ce genre de cure, il faut demander de plus amples informations au médecin traitant. En fonction de votre état et de vos antécédents, il saura vous proposer des remèdes adéquats. Par la même occasion, il faut consulter un homéopathe qui saura définir le bon dosage par rapport au produit ingéré.

Parfois, un gargarisme à base de phytolacca et de Calendula peut servir contre les maux de gorge. Attention toutefois, car ce mélange ne convient ni aux enfants ni aux femmes enceintes. Pour préparer la mixtion, il faut une cuillère à café de phytolacca et la même quantité de calendula. Le tout est à diluer dans 1 verre d’eau chaude.

 

Notez que la teinture mère de Calendula est recommandée pour ses actions apaisantes, anti-inflammatoires et antiseptiques. Elle calme les irritations que vous ressentez au niveau de la gorge.

 

Sinon, l’homéogène 9 peut aussi être recouru. Pour ce faire, il suffit de prendre 2 comprimés à sucer par heure. Sachez toutefois que cette méthode ne convient qu’aux enfants de 6 ans et plus.

 

  • Si vous avez la gorge décongestionnée et rouge, de l’Apis Mellifica 5CH fera l’affaire. Il y a lieu de prendre 3 granules 3 fois par jour.
  • Si votre gorge est desséchée suite à un coup de froid, l’Aconit napellum 5CH est le remède qu’il vous faut. Pour cela, vous n’aurez qu’à prendre 3 granules 3 fois par jour.
  • Si la déglutition pose problème en devenant douloureuse, le mieux est de prendre du Mercuriussolubilis 5CH. La posologie recommandée est de 3 granules 3 fois par jour. De même, il est envisageable de prendre du Phytolacca decandra 5CH. La dose à prendre ne change pas.


Il faut préciser l’origine de la douleur à votre médecin. En effet, il se peut que vous ayez plus mal à la partie gauche de votre gorge ou à la partie droite.
 

L’importance de la phytothérapie

Vous pouvez aussi venir à bout des maux de gorge via certaines plantes ayant des propriétés cicatrisantes, émollientes et adoucissantes. La guimauve, le bouillon blanc ou encore le plantain sont autant de plantes adoucissantes que vous pouvez essayer de prendre sous forme de décoction.

 

Vous pouvez également essayer les plantes cicatrisantes à l’instar de la réglisse, de la sauge ou encore du calendula. La propolis est aussi un excellent remède dans cette même gamme.

 

L’aigremoine, la reine des près et l’Harpagophytum sont aussi des plantes anti-inflammatoires que vous pouvez utiliser pour combattre le mal de gorge.

 

Il y a aussi les plantes à huiles essentielles que vous pouvez prendre sous forme de tisanes. Elles ont une action décongestionnante qui est bon pour le système respiratoire. Tel est le cas du :

 

Quelle que soit la plante que vous aurez choisie, prenez soin d’en discuter avec un médecin pour éviter les effets indésirables. En outre, l’homéopathe est le mieux placé pour vous conseiller une plante qui soit capable de vous aider contre les maux de gorge.

 

Le mal de gorge et l’aromathérapie

Vous connaissez certainement toutes les vertus des huiles essentielles, mais vous savez également qu’il importe de rester vigilant dans le cadre de leur manipulation. Le mieux est de demander conseil à un médecin quant à la dose à manipuler. Qui plus est, les huiles essentielles ne s’utilisent pas chez les femmes enceintes et les enfants de moins de 12 ans. Elles ne conviennent pas non plus aux personnes allergiques et aux femmes qui allaitent.

 

L’huile essentielle de sarriette peut être utilisée pour guérir la gorge. En effet, c’est un anti-infectieux. Toutefois, il ne faut pas la diffuser, car elle représente un danger pour le foie. Il faut donc l’associer à de l’huile essentielle de citron. Ensuite, il y a l’huile essentielle de girofle qui s’utilise pour toutes les infections ORL. Le mieux est de l’utiliser en gargarisme 2 fois en 1 journée.

 

Sinon, il y a également l’huile essentielle de Cannelle de Ceylan qui est, certes, irritante, mais qui lutte efficacement contre le mal de gorge. Il faut cependant éviter de l’utiliser pure et si possible, n’hésitez pas à questionner votre médecin pour en savoir plus à ce sujet.

 

Vous pouvez également tenter les mélanges d’huiles essentielles, dont celle de menthe poivrée au miel. Ou encore, vous pouvez prendre un mélange d’huiles essentielles d’arbre à thé, de girofle, et de thym à thymol. Ce sont des remèdes sans ordonnances, mais qui ne doivent pas être pris sans précaution. Aussi, discutez-en avec votre médecin.

 

Il importe de comprendre que ces complexes assainissent le système respiratoire en plus d’atténuer les maux que vous ressentez au niveau de la gorge. Vous pouvez les trouver sous forme de sirop, de pastilles ou encore de sprays et collutoires. Le mieux est de discuter avec votre médecin afin qu’il vous conseille sur le meilleur médicament qui vous convienne.

 

Qu’en est-il de la gemmothérapie ?

En plus d’être soignés, les maux de gorge peuvent s’anticiper. Pour cela, vous pouvez user de jeunes pousses de plants ou encore de bourgeons. Il est alors possible de recourir aux Ribesnigrum Mg 1D.

 

Pour plus d’efficacité, ces derniers sont souvent associés à Rosa canina Mg 1D. La plupart du temps, le mélange se prend sous forme de gouttes à diluer dans un peu d’eau. Le tout se prend à jeun le matin.

 

Les vertus de l’oligothérapie

L’oligothérapie propose également une cure curative contre le mal de gorge. Elle se compose de Bismuth et de cuivre. Vous pouvez aussi opter pour un traitement préventif si vous êtes sujet à des angines répétitives. Ce traitement se prend pendant 3 mois et se compose de cuivre et de manganèse. Il se prend un jour sur deux et s’alterne avec un mélange de cuivre, argent, or ou Cu-AU-Ag.

 

Les techniques de prévention du mal de gorge

Vous pouvez adopter toutes les mesures préventives nécessaires pour prévenir un mal de gorge. Déjà, il faut se laver les mains de manière régulière. Lorsque vous toussez ou que vous éternuez, prenez soin de vous couvrir la bouche.

 

Sinon, il est aussi recommandé d’éviter l’alcool et le tabac. Pour vous aider, vous pouvez vous servir d’un humidificateur d’air. C’est une technique grandement efficace si l’atmosphère est trop sèche. Vous pouvez aussi utiliser un masque pour protéger votre visage des produits toxiques et de la pollution. De même, n’hésitez pas à aérer votre maison pour renouveler l’air que vous respirez quotidiennement.

 

Évitez les carences en optant pour une alimentation variée et équilibrée. Ici encore, vous devez demander des conseils à votre thérapeute afin qu’il puisse vous éclaircir sur une nutrition correcte. Vous pouvez également demander des compléments alimentaires fortifiants à votre médecin afin de renforcer votre immunité. Ainsi, vous serez plus résistant aux maux de gorge. Ne prenez pas les médicaments et les antibiotiques de manière systématique. Le mieux est de se conformer aux conseils d’un clinicien qui étudiera votre cas et qui vous recommandera un traitement adéquat.

 

Le mal de gorge tend à apparaître en hiver et se présente de différentes manières. Le mieux est de porter des vêtements qui vous maintiennent au chaud. Par ailleurs, n’hésitez pas à aller voir votre médecin pour toute information complémentaire.

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.

Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris