» » » » Ophtacalm 2% collyre en solution - 10 unidoses de 0,35 ml
« Retour à la catégorie
Ophtacalm 2% collyre en solution - 10 unidoses de 0,35 ml
Zoom

Ophtacalm 2% collyre en solution - 10 unidoses de 0,35 ml

Note moyenne : 0 avis

Ce collyre est indiqué en cas de maladie de l'oeil d'origine allergique (conjonctivite allergique).

Produit en stock
Quantité 
+
-

Maximum 5

Ajouter au panier

Livraison dès 3.99 € à domicile, point relais, click & collect

Livraison offerte dès 49 € de commande

 

Description
Conseil santé
MARQUE

L’Ophtacalm 2 % collyre en solution est souvent indiqué pour le traitement symptomatique d’une conjonctivite allergique chez les adultes et les enfants. Ce médicament intervient dans le cadre des maladies de l’œil occasionnées par une réaction allergique.

 

Pour une dose de 100 ml, ce collyre contient 2 g de cromoglicate de sodium. En excipient, il se compose d’eau purifiée.

 

Le cromoglicate est connu dans le domaine de la pharmacologie pour ses propriétés antiallergiques sur les muqueuses. Son intervention permet de stabiliser la membrane mastocytaire en cas de libération de médiateurs chimiques. Ces derniers sont très souvent responsables d’une réaction allergique comme le choc anaphylactique. Ce principe actif est donc absorbé par la muqueuse et sera excrété dans la bile.

 

Posologie pour l’Ophtacalm 2 % collyre en solution

Selon la posologie, les adultes et les enfants doivent durant le traitement instiller 1 goutte d’Ophtacalm, 2 à 6 fois par jour suivant un intervalle de temps régulier.

 

Quelles sont les précautions d’emploi pour l’Ophtacalm 2 % collyre en solution ?

L’Ophtacalm 2 % se présente sous forme collyre en solution unidose. Il faut l’instiller dans le sac conjonctival de chaque œil. Pour cela, le patient doit tirer légèrement la paupière inférieure vers le bas, tout en regardant vers le haut. À chaque utilisation de ce médicament, il faut bien se laver les mains. Il ne faut pas toucher l’œil ou les paupières avec l’embout du récipient unidose. Évitez également de jeter ce dernier après son usage.

 

Ce dispositif médical prévoit seulement une utilisation par voie ophtalmique. Il ne faut pas pour cela avaler ou injecter la solution.

 

Le traitement avec ce collyre est uniquement indiqué pour un usage de courte durée. En l’absence d’amélioration après un certain temps, il convient de consulter un médecin.

 

L’Ophtacalm 2 % ne contient aucun agent conservateur. Son utilisation est tout à adapter au port de lentille de contact.

 

Afin d’éviter une gêne visuelle sévère, il faut laisser au moins 15 minutes avant d’instiller d’autres collyres.

 

Après chaque instillation, ce collyre pourrait provoquer une gêne visuelle passagère. Les personnes qui conduisent ou manipulent des outils dangereux doivent pour cela attendre quelques minutes après l’utilisation de ce médicament pour reprendre leurs activités.

 

Quelles sont les contre-indications pour l’Ophtacalm 2 % collyre en solution ?

L’Ophtacalm 2 % collyre en solution est contre-indiqué chez les sujets allergiques à l’un de ses composants.

 

Par mesure de précaution, les femmes enceintes ou allaitantes doivent consulter l’avis d’un médecin ou d’un pharmacien avant de recourir à ce médicament. L’effet de ce collyre pour ces cas comporte jusqu’à ce jour quelques zones d’ombres. C’est pourquoi les professionnels de la santé sont les seules personnes capables d’évaluer exactement le risque éventuel lié à son utilisation.

 

Les effets secondaires liés à l’utilisation de l’Ophtacalm 2 % collyre en solution

En cas d’hypersensibilité à l’un de ses composants, l’Ophtacalm 2 % pourraient provoquer chez certains patients d’autres formes de réactions allergiques. Après son instillation, il pourrait aussi occasionner un trouble passager de la vision.

Retour en haut
Description
Conseil santé
MARQUE

La conjonctivite allergique survient souvent au printemps et en été, et elle provoque des larmoiements et des démangeaisons, dus à des allergènes comme les poils d’animaux. En général, vous pouvez en atténuer les symptômes avec l’administration de collyres anti-allergiques.


Les symptômes d'une conjonctivite allergique


Une conjonctivite allergique n’est pas contagieuse, elle survient au contact d’allergènes, comme les poussières et certains produits, comme les collyres. Au cas où elle apparaîtrait suite à une exposition aux pollens, cette forme de conjonctivite est liée au rhume de foins ou à une rhinite allergique.


Une conjonctivite se manifeste par un œil rouge, irrité et larmoyant, accompagné de picotements et de démangeaisons. La conjonctivite allergique touche les deux yeux et elle est souvent liée à une rhinite, provoquant des éternuements.


Vous pouvez utiliser des collyres anti-allergiques, comme l’Ophtacalm 2%, en 10 unidoses de 0,35 ml, pour soulager les symptômes de la conjonctivite allergique.


Les précautions à prendre pour ne pas attraper une conjonctivite


En général, vous pouvez atténuer les symptômes en vous débarrassant des allergènes reconnus. En cas d’allergie aux poussières, prenez soin de bien nettoyer et d’aérer la maison. Si le problème concerne les animaux, il est préférable de vous en éloigner. Si l’allergie se manifeste à l’exposition d’allergènes dans l’air comme les pollens, réduisez vos sorties en pleine aire.


En ce qui concerne les conjonctivites infectieuses, respectez une hygiène impeccable sur tout ce qui pourrait toucher l’œil, comme les lentilles de contact. Prenez soin de les nettoyer avec un produit adéquat et non à l’eau du robinet. Respectez le délai de port prescrit et les indications qui s’en suivent. Les lentilles mensuelles se portent par exemple un mois et sans excéder 12 heures par jour.


La conjonctivite infectieuse étant extrêmement contagieuse, évitez les contacts physiques comme se serrer les mains ou s’embrasser avec une personne atteinte. Pour plus de précautions, abstenez-vous de toucher aux objets qu’elle a utilisés comme les taies d’oreillers, les serviettes de toilette ou encore les produits de maquillage.


Alimentation et conjonctivite allergique


À l’approche de l’hiver, dès les premiers signes d’une baisse de température, il est préférable de réduire la consommation de sucres et de produits laitiers.

Ces précautions sont également et surtout valables pour l’alimentation de votre enfant. Le système immunitaire pourrait s’épuiser rapidement en combattant les toxines que peuvent produire ces produits. Il risque de ne plus avoir assez de force pour lutter contre les virus et bactéries.


Pour vous en convaincre, effectuez une petite expérience. Au lieu d’un repas complet, consommez plutôt des produits laitiers comme le lait, fromage, yaourt, crème fraiche. Les conséquences sont éloquentes : nez bouché, sécrétions pâteuses, légers maux de tête, voire une difficulté à respirer.


Utiliser un antiallergique local


L’utilisation de collyres anti-allergiques, comme l’Ophtacalm 2%, en 10 unidoses de 0,35 ml, peut vous aider à atténuer les symptômes des conjonctivites.

Sachez toutefois qu’elles ne doivent être utilisées sans prescription médicale que dans le cas où la conjonctivite allergique a déjà été diagnostiquée.


L’Ophtacalm 2%, en 10 unidoses de 0,35 ml, soulage les démangeaisons et les picotements, et réduit les larmoiements et la rougeur des yeux.
 

Retour en haut
Description
Conseil santé
MARQUE

Bausch + Lomb
Le Millenaire - CS 79005
416 Rue Samuel Morse
34967 Montpellier Cedex2
France


+33 (0)4 67 13 47 77

contactologie.client@bausch.com
 

Retour en haut
Nos conseils santé
Qu'est-ce que l'allergie ? Symptomes, causes, traitements…
Qu'est-ce que l'allergie ? Symptomes, causes, traitements…
Santé
Le corps est en conflit permanent avec des agresseurs externes comme des microbes, des virus, des champignons, etc. Grâce au système immunitaire composé de globules blancs, il peut combattre ces agents pathogènes. Cependant, dans certains cas, les anticorps considèrent des éléments comme des ennemis à combattre. De ce fait, ils réagissent de manière excessive pour protéger l’organisme. Cette défaillance du système immunitaire c’est l’allergie.
En savoir plus
Comment reconnaître une réaction allergique ?
Comment reconnaître une réaction allergique ?
Santé
Les réactions allergiques ne sont pas toujours faciles à reconnaître. Si certains signes révélateurs sont évidents, d’autres le sont moins. Toutefois, il est important de bien savoir les identifier pour réagir au plus vite.
En savoir plus
Quels sont les symptômes d'une allergie au pollen ?
Quels sont les symptômes d'une allergie au pollen ?
Santé
L’allergie correspond à une riposte exagérée de notre système immunitaire face aux allergènes. D’après l’OMS, les réactions allergiques figurent à la quatrième place au classement des pathologies dans le monde après le cancer, les maladies cardiovasculaires et le Sida. Elles touchent environ 25 à 30 % de la population française affirme l’INSERM dans son site. Quels sont les causes et les symptômes de cette affection ? Découvrez les réponses dans ce dossier.
En savoir plus
Informations mises à jour le 20/09/2021 à 06:11:31