Quelles sont les causes d'un mal de gorge ?

vendredi 31 août 2018
mal de gorge

Actuellement, il est courant de consulter son médecin pour une douleur à la gorge (PI 1). La raison est qu’il s’agit généralement d’un mal de gorge qui se manifeste parfois de manière diffuse, mais qui peut être également local : amygdales, pharynx ou larynx.

 

Les causes d’un mal de gorge

Un mal de gorge est différent d’un autre selon le facteur en cause. En effet, il en existe plusieurs qui peuvent aller d’un virus à une bactérie. Dans certaines situations, d’autres facteurs non viraux et non bactériens favorisent son apparition.

  • Les virus

Les virus, qui sont également des agents infectieux, sont souvent les principaux facteurs provoquant une infection de la gorge ou causant des maux de gorge.

 

Généralement, on retrouve les rhinovirus et les coronavirus. Mais le virus respiratoire syncytial ou VRS peut également déclencher un mal de gorge, sans oublier certains virus comme les myxovirus, celui de la grippe ou encore les adénovirus.

 

virus responsable du mal de gorge

Ce ne sont que quelques exemples parmi les 200 virus dénombrés qui peuvent donner naissance à un mal de gorge. Ils sont en cause à 80% des cas de pharyngites et de laryngites et à 90% des angines.

 

Celles-ci ne peuvent pas cependant être traitées par des antibiotiques. Comme traitement, il est préconisé de prendre des antalgiques, des antipyrétiques pour diminuer la température de la fièvre, voire des anti-inflammatoires, et des collutoires antiseptiques-anesthésiques. Une cure de 3 à 6 jours peut amplement suffire pour se remettre d’aplomb.

  • Les bactéries et levures

Parmi les bactéries susceptibles de provoquer des maux de gorge, on peut citer les streptocoques A et les staphylocoques. 1 adulte sur 5 présente des streptocoques cutanés et 1 enfant sur 10 en est généralement atteint au niveau de la gorge.

 

Et en ce qui concerne les diagnostics effectués par les médecins, près de 15% d’entre eux sont des angines streptococciques dues à une infection bactérienne au streptocoque.

 

bacterie responsable de la diarrhée

Un traitement antibiotique est recommandé dans ce cas, mais aussi pour la pharyngite et laryngite bactériennes. En l’absence de soins, ces maux de gorge peuvent provoquer des complications, souvent rares, mais parfois graves.

 

Occasionnellement, certaines levures déclenchent des maux de gorge et les Candida albicans ne font pas exception, car ils peuvent entraîner une pharyngite ou une laryngite.

  • Les autres facteurs de maux de gorge

Un mal de gorge peut s’expliquer autrement et pas uniquement par rapport à un virus, une bactérie ou une levure. En effet, l’environnement et le mode de vie peuvent le déclencher. Il peut s’agir d’un assèchement de l’air, d’une fatigue qui affaiblit le système immunitaire, d’une remontée gastrique ou d’une allergie (foins, pollution, alcool, tabac, etc.).

 

Par comparaison, la répétition des infections de la gorge concerne souvent les fumeurs, et les personnes parlant ou criant trop peuvent avoir un mal de gorge à la longue.

 

D’ailleurs, si le mal de gorge perdure malgré un traitement et qu’un changement de voix s’en suit, il peut s’agir de symptômes d’un cancer du larynx ou du pharynx.

 

Les différentes sortes de maux de gorge

Sensations de brûlures ou de picotements, douleur vive, déglutition difficile, rougeur de la gorge... Ce sont autant de signes possibles d’un mal de gorge aigus. Il peut se montrer de différente manière : l’amygdalite ou angine, la pharyngite et la laryngite.

  • L'angine

L’angine (PI 2) est un mal de gorge dû à une infection des amygdales qui peut être accompagnée de celle du voile du palais, de l'arrière de la langue et de l'arrière de la gorge (tout l’oropharynx). Il s’agit d’une maladie très commune, mais assez récurrente.

 

Une personne atteinte d’angine ressent au commencement des picotements et des sensations de brûlure aux oreilles. Elle aura également des difficultés à avaler des aliments. Même que de la fièvre ou un rhume peuvent apparaitre si aucune disposition n’est prise.

 

diagnostic angine

 

L’angine virale représente 80% des cas tandis que l’angine bactérienne ne constitue que 20%. Celle-ci est par contre fréquente chez les enfants de 5 à 15 ans. Les petits de moins de 3 ans et les adultes en sont rarement touchés.

  • La pharyngite

Comme son nom l’indique, la pharyngite est un mal de gorge affectant le pharynx. D’ailleurs, elle fait partie des affections ORL courantes et atteint la plupart des gens, que ce soit les petits ou les grands. Les premiers signes sont des maux de gorge accompagnés d’une fièvre, d’une déglutition difficile et de douleurs auriculaires. La plupart du temps, les ganglions du cou enflent.

 

D’autres troubles sont souvent susceptibles de survenir en cas de pharyngite : otite aiguë, sinusite aiguë, bronchite aiguë. La raison est qu’elle est généralement causée par un virus. D’ailleurs, chez les petits, la rhino-pharyngite qui touche la partie supérieure du pharynx est le cas le plus fréquent.  

  • La laryngite

Inflammation du larynx, la laryngite s’étend souvent vers les cordes vocales, notamment lorsque la voix est un peu rauque et que des douleurs apparaissent dans la gorge. Dans certains cas, elle peut être accompagnée de toux sèches, d’un rhume, d’une difficulté respiratoire ou d’une grippe.

 

La laryngite est un mal de gorge qui survient entre novembre et mai. Elle est généralement causée par un virus, mais peut être aussi provoquée par une bactérie. Sa forme virale affecte dans la majorité des cas les enfants en bas âge (entre 1 an et demi et 5 ans), en particulier entre novembre et avril.

 

laryngite

 

Il peut s’agir d’une laryngite striduleuse (ou spasmodique) qui est facile à traiter, d’une laryngite œdémateuse (laryngite aiguë sous glottiques) qui peut s’aggraver sans soins, car elle apparaît en général durant les épidémies de grippe.

 

Mais des cas rares peuvent également toucher les enfants pour ne citer que l’épiglottite ou laryngite sus-glottique qui doit faire l’objet d’un examen pédiatrique urgent.

 

Les préventions pour éviter d’attraper ou de transmettre les maux de gorge

Le traitement du mal de gorge (PI 3) varie souvent selon le type d’infection, par un virus ou une bactérie. Pour éviter de contracter l’un ou l’autre, ou de contaminer les autres, quelques bonnes habitudes doivent être adoptées. En premier lieu, il faut se laver régulièrement les mains.

 

se laver les mains régulièrement

En second lieu, se toucher les yeux ou la bouche est à éviter. En cas de toux ou d’éternuement, se couvrir la bouche est de mise. Le plus indiqué est de prendre un mouchoir en papier qu’il est possible de jeter ensuite.

 

Après cela, il faut se laver les mains. Il faut également éviter de fumer ou de s’exposer à un tabagisme passif. Au cas où l’air est sec dans une pièce, il est recommandé d’utiliser un humidificateur.

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.