Qu'est ce que l'angine ?

vendredi 12 avril 2019

Bien que ses symptômes puissent être différents d'une personne à une autre, un mal de gorge peut provoquer des douleurs difficiles à gérer. En effet, entre irritation de la gorge, déglutition douloureuse, maux de tête, fièvre, frissons…

 

Une angine peut rapidement vous clouer au lit. Malheureusement, c'est une maladie répandue qui se contracte fréquemment (surtout pour les moins de 15 ans). Pour vous aider à mieux gérer ou à prévenir l'angine, retrouvez dans cet article tout ce qu'il y a à savoir dessus.

 

Pour soigner un mal de gorge, découvrir également : 

 

Touchant généralement les enfants, mais pouvant aussi se manifester chez les adultes, l’angine est une inflammation de la gorge. Cette maladie affecte surtout les amygdales. Selon l’apparence de ce denier, l’angine peut être classée en deux catégories : l’angine rouge ou blanche. Engendrant un mal de gorge et des difficultés à avaler, cette pathologie peut parfois être accompagnée de fièvre.

 

Le plus souvent, l’angine est d’origine virale ou bactérienne. Le traitement variera en fonction de sa provenance et de son diagnostic. En ce qui concerne les inflammations aiguës observées en cas d’angine, elles peuvent être des symptômes d’une amygdalite, notamment quand elles prédominent sur les amygdales. Cependant, l’inflammation peut aussi être considérée comme étant une pharyngite lorsqu’elle est plus ou moins étendue.

 

En règle générale, il est assez difficile de distinguer l’origine d’une angine, surtout de savoir si elle est causée par un streptocoque bêta hémolytique ou non. Il faut noter que cette bactérie est le responsable principal des complications cardiaques ultérieures comme le rhumatisme articulaire aigu ou R.A.A, mais aussi la glomérulonéphrite aiguë ou G.N.A. Pour ce cas précis, un traitement à base d’antibiotique est de rigueur.

 

Sachez qu’il existe deux types d’angine que l’on rencontre souvent. La première concerne les angines virales qui sont assez bénignes, affectant entre 50 à 90 % des cas rencontrés. Elles sont dues à un virus et ne peuvent donc pas être traitées par les antibiotiques. Pour la deuxième, il s’agit d’une angine bactérienne qui est causée principalement par une bactérie du nom de streptocoque bêta hémolytique du groupe A.

 

Définition de l'angine

L’appellation « angine » provient du mot latin angina qui vient du verbe angere, se traduisant généralement par « serrer » ou aussi « suffoquer ». Les patronymes angine et pharyngite désignent l’apparition d’une inflammation sévère de la zone oropharyngée qui est d’origine infectieuse. Dans un contexte global, il est question d’angine lorsqu’il y a inflammation des amygdales. Dans la médecine, on parle alors d’amygdalite aiguë ou tonsillite.

 

La pharyngite se démarque par une affection plus étendue, touchant toute la muqueuse. Dans le quotidien, il est habituel de différencier ces affections. Toutefois, en pratique, la distinction est assez difficile et les appellations angine, pharyngite, amygdalite ou pharyngoamygdalite sont susceptibles d’être considérées comme étant similaires.

 

Quels sont les symptômes d’une angine ?

Que ce soit une angine virale ou bactérienne, la douleur de la gorge est un symptôme qui accompagne souvent cette pathologie. Pour une angine rouge également connue sous l’appellation érythémateuse, la gorge est uniformément colorée et peut présenter une inflammation sévère du pharynx qui se démarque par une muqueuse plus colorée que la normale.

 

L’angine érythémateuse se manifeste le plus souvent chez les enfants et peut provoquer des douleurs intenses au moment de la déglutition et des migraines accompagnées de fièvre. Il arrive également que la maladie soit considérée comme étant une angine blanche ou angine érythémato pultacée.

 

Cette dernière se manifeste par une gorge colorée en rouge et blanche. En clair, la coloration est due à une sorte d’enduit pultacé blanc grisâtre qui parsème les amygdales de taches blanchâtres.

 

Pour l’angine érythémato pultacée, les symptômes sont assez similaires à la première forme d’angine, se distinguant par le mal de gorge, de la fièvre et des migraines. Notez que la présence de l’enduit pultacé en cas d’angine blanche n’a pas d’effet négatif qui peut être considéré comme étant un autre symptôme, étant donné que les germes incriminés sont les mêmes. Qu’il s’agisse d’une angine blanche ou rouge, ce sont les streptocoques bêta hémolytiques du groupe A qui sont les seuls responsables des complications plus ou moins graves.

 

En outre, d’autres formes d’angines virales peuvent être observées, surtout chez les enfants. L’herpangine, par exemple, est une infection due à un virus connu sous le nom de Coxsackie A. Cette forme d’angine survient chez les enfants de moins de 7 ans lors des épidémies estivales minimes. Cette pathologie engendre des vésicules sur le voile du palais et les piliers. Quand ces vésicules éclatent, elles déposent de petites dégradations régulières et arrondies.

 

Il y a également le syndrome Pied-Main-Bouche qui est dû au virus Coxsackie A16, se manifestant par l’apparition de petites vésicules dans la bouche et qui s’altèrent d’une manière assez rapide. Ce flétrissement entraîne des exulcérations. Par la même occasion, une éruption peut aussi surgir sur les paumes des mains et les plantes des pieds. L’angine à mononucléose infectieuse, quant à elle, produit de l’enduit pultacé épais rendant les membranes plus grisâtres et nécrotiques.

 

En cas d’angine mononucléose infectieuse, l’haleine devient fétide, mais les ganglions du cou sont présentent en permanence. Toutefois, les symptômes peuvent être nombreux pour ces types d’angine, pour ne citer que l’apparition de la fièvre, une asthénie, un abattement, une éruption, une coloration plus ou moins jaunie du blanc des yeux et l’augmentation de volume de la rate.

 

Qu’est-ce qui provoque l’angine ?

Faisant partie des maladies infectieuses, l’angine provient dans la plupart du cas d’une infection due à un virus. Dépendant de l’âge du patient, 50 à 90 % des angines sont d’origine virale, pour ne citer que l’adénovirus, le virus de la grippe, du virus respiratoire syncytial, du virus parainfluenzae, du coxsackie14 et bien d’autres encore.

 

Néanmoins, l’implication de l’Herpes Simplex Virus, de l’Échovirus ou des Coxsackie virus dans les formes vésiculeuses d’une angine, et les effets de l’EBV dans les formes pseudo-membraneuses de l’angine ne sont pas à écarter. D’ailleurs, dans d’autres cas, une angine peut aussi être le premier signe d’une infection au VIH.

 

L’angine peut également être d’origine bactérienne, impliquant le plus souvent le streptocoque bêta hémolytique du groupe A (SGA) ou Streptococcus pyogenes. Cette bactérie est présente dans plus de 20 % des angines qui se manifestent à tous les âges, touchant 25 à 40 % des enfants et entre 10 à 25 % chez les personnes adultes. L’angine causée par le streptocoque bêta hémolytique du groupe A (SGA) touche plus particulièrement les enfants à partir de 3 ans. Chez les nourrissons et les enfants de moins de 3 ans, les angines sont habituellement d’origine virale. Le streptocoque est rarement en cause.

 

Malgré la rareté des cas, d’autres bactéries peuvent provoquer l’apparition de l’angine, notamment celles qui concernent les streptocoques bêta hémolytiques (des groupes C, G, E, F), le gonocoque, l’Arcanobacterium Hæmolyticum et le Corynebacterium diphtheriae. Sans oublier l’association fusospirillaire ou le Fusobacterium nucleatum combiné parfois avec le Borrelia vicentii qui est le responsable de l’angine de Vincent. Il est également utile de stipuler que le Corynebacterium diphtheriae est le principal responsable de l’angine qui est observée dans l’Hexagone.

 

En revanche, un certain nombre de bactéries peuvent être trouvées dans les prélèvements effectués dans la gorge des sujets qui sont atteints d’angine. En effet, quelques bactéries sont commensales et n’ont aucun rôle pathogène démontré, pour ne citer que l’Hæmophilus influenzae et parainfluenzae, de Branhamella catarrhalis, lepneumocoque, le staphylocoque ou les bactéries anaérobies diverses.

 

Comment savoir si l’angine est virale ou bactérienne ?

Lors d’un examen clinique, il est assez difficile de reconnaître dans l’immédiat le type d’angine rencontrée, qu’il s’agisse d’une angine blanche sévère ou d’une angine érythémateuse rouge. En effet, une angine peut être d’origine virale ou bactérienne, d’autant plus que la durée de la fièvre dans les deux cas est la même, entre 2 à 3 jours.

 

Cependant, quelques symptômes permettent de déterminer la présence d’une angine bactérienne, notamment quand la maladie apparait de manière brutale sans l’apparition d’autres signes comme le rhume ou la toux. Elle est aussi considérée comme étant d’origine bactérienne lorsque le sujet présente une température plus ou moins élevée et si des ganglions gonflés apparaissent et que l’angine est assez douloureuse.

 

De toute manière, afin de déterminer le type d’angine affectant un patient, le médecin se doit de recourir au TDR ou test de diagnostic rapide, en effectuant un prélèvement dans la gorge. Le processus n’est pas douloureux et le résultat est obtenu en quelques minutes.

  • Comment attrape-t-on une angine bactérienne ?

Une angine bactérienne se transmet par contact direct ou indirect. Pour le premier cas, la personne infectée va se mettre en contact avec une personne saine par le biais de sa salive, son nez ou sa peau infectée. Pour un contact indirect, les microbes qui s’incrustent dans le nez et la gorge du patient infecté se propagent dans l’air ou à travers des gouttelettes qui s’échappent quand le patient tousse ou éternue sans l’aide d’un mouchoir.

  • C’est quoi une angine bactérienne ?

L’angine bactérienne également connue sous le nom d’angine streptococcique est une infection de la gorge causée par une bactérie : le streptocoque du groupe A. Notez que l’angine streptococcique est plus courante chez les enfants plutôt que chez le sujet adulte. Il est également crucial de savoir que les maux de gorge ne sont pas tous considérés comme étant un symptôme d’une angine streptococcique.

 

Généralement, les patients qui sont atteints de ce type d’angine présentent des signes spécifiques comme des maux de gorge sévères, des difficultés de déglutition, des ganglions enflés et sensibles au niveau du cou et de la fièvre. Parfois, les enfants qui en souffrent se plaignent de maux de tête, de nausées et de douleurs au ventre. Dans certains cas, les enfants atteints d’une angine streptococcique ne présentent pas de toux ou d’écoulement nasal.

 

Comment se soigner d’une angine ?

Lorsqu’il a été constaté que l’angine du patient est d’origine bactérienne, le médecin traitant va généralement prescrire un traitement à base d’antibiotiques qui va durer une dizaine de jours. Toutefois, d’autres médicaments antidouleur, des collutoires en spray ou des pastilles à sucer peuvent aussi être proposés. Cependant, en cas d’angine virale, les antibiotiques ne sont pas dans la liste des médicaments à prescrire. À la place, pour soulager les symptômes les antidouleurs, le spray et les pastilles à sucer sont les plus adaptés. Pour les angines récidivantes, il arrive qu’une intervention chirurgicale soit nécessaire afin de procéder à une ablation des amygdales. Néanmoins, les infusions traditionnelles de thym au miel sont aussi une solution efficace pour désinfecter et adoucir la gorge. Sinon, les gargarismes à base d’eau tiède salée peuvent également être envisagés.

 

Comment faire passer une angine rapidement ?

Que ce soit d’une manière naturelle ou par voie médicale, le traitement d’une angine va dépendre de son type, pouvant être d’origine virale ou bactérienne. Quoi qu’il en soit, une consultation clinique est toujours nécessaire afin de déterminer sa cause et se faire prescrire le traitement le plus adapté. En outre, il existe aussi des remèdes populaires qui s’avèrent être efficaces pour soulager les symptômes liés à une angine.

 

L’angine se manifeste généralement par l’apparition des maux de gorge, des difficultés à avaler et une fièvre plus ou moins élevée. De plus, elle ne dure pas longtemps, ne dépassant pas entre 3 à 4 jours, mais peut s’étendre jusqu’à une semaine si elle n’est pas prise en charge correctement. Pour soigner une angine rapidement, le mieux c’est de se rapprocher d’un médecin.

 

Comment soigner une angine virale ?

Comme indiqué auparavant, la majorité des angines proviennent des virus. Le traitement doit alors se baser sur le soulagement des symptômes pour apaiser la fièvre et calmer les maux de gorge. Un traitement antalgique comme l’usage du paracétamol est souvent conseillé. D’ailleurs, il est possible de se soigner soi-même lorsqu’il s’agit d’une angine d’origine virale.

 

En outre, l’utilisation des collutoires en spray et les pastilles pour la gorge peuvent vraiment aider pour traiter l’angine et par la même occasion, soulager les douleurs.

 

Par contre, en cas d’angine, les anti-inflammatoires comme l’ibuprofène ou les corticoïdes sont à exclure sauf sur avis médical, pour ne pas risquer une aggravation de la pathologie.

 

Quel médicament pour une angine ?

Pour apaiser la douleur, la prise d’un antalgique comme le paracétamol est préconisée. La posologie usuelle est de 6 comprimés de 500 mg par jour au maximum. En revanche, l’aspirine et les anti-inflammatoires sont à proscrire en cas d’angine. En effet, en tentant de lutter contre l’inflammation, l’utilisation de ces derniers est susceptible de compromettre les efforts de l’organisme pour combattre l’infection.

 

Ce phénomène peut engendrer des complications, notamment en cas de surinfection bactérienne.

Les pastilles comme le Drill ou le Strepsils, ainsi que des collutoires tels que l’Eludril ou l’Humex contiennent à la fois des antalgiques et des antiseptiques. Pour traiter l’angine, il suffit d’en prendre à raison de 3 à 6 prises par jour, selon le médicament prescrit.

 

Par ailleurs, il est vivement conseillé de prendre un avis médical lorsque la température du corps excède 38,5 °C. Il en est de même lorsque la fatigue et la douleur persistent. Face à ces symptômes, il n’est pas rare de considérer une angine d’origine bactérienne qui requiert l’usage d’antibiotiques. Le traitement va alors se baser sur l’observation de l’aspect de la gorge et sur le résultat du test effectué au préalable.

 

D’autres signes peuvent également être pris en compte pour déterminer si l’angine est du genre scarlatine, notamment lorsque de petits boutons apparaissent un peu partout sur le corps. Dans le cas où de gros ganglions se forment sur le cou, il pourrait éventuellement s’agir d’une mononucléose infectieuse.

  • Comment soigner une angine blanche rapidement ?

Pour traiter une angine blanche ou rouge, le traitement reste le même. Cependant, prendre en charge une angine virale rouge ou blanche n’est pas semblable au traitement destiné à une angine bactérienne due au streptocoque. Afin de savoir le type d’angine rencontrée, le médecin peut faire passer au patient un Streprotest à travers un TDR ou test de diagnostic rapide. Si le résultat s’avère être positif, le thérapeute pourra prescrire un antibiotique, à l’instar de la pénicilline s’il n’y a pas de risque d’allergie.

  • Comment soigner rapidement une angine naturellement ?

Dans la médecine traditionnelle comme avec les soins dits de « grand-mère », il existe quelque vingtaine de remèdes concernant le traitement naturel de l’angine, pour ne citer que l’eau salée ou le bicarbonate de soude pour le gargarisme, le miel à utiliser dans son état brut ou mélangé dans du jus de citron chaud, le thym en tisane, l’ail, l’échinacée, la propolis et également les huiles essentielles comme le linalol, la menthe poivrée ou le ravintsara. Notez que la majorité de ces traitements naturels permettent surtout de soulager les symptômes de l’angine tels que le mal de gorge.

 

Quel aliment manger quand on a une angine ?

En cas d’angine, les spécialistes conseillent généralement d’adopter une alimentation spécifique comme les nourritures molles ou liquides, à servir froid ou tiède. Parmi les nourritures les plus conseillées figurent les soupes, les veloutés, les purées, les bouillons et les compotes. Les glaces et les sorbets sont aussi à prendre en compte en raison de leur effet apaisant pour l’irritation de la gorge. Concernant les boissons, les jus d’agrumes sont à éviter. En revanche, les boissons froides ou tièdes peuvent être bues pour apaiser la soif et pour réduire l’irritation de la gorge.

 

Quelle est la durée d’une angine ?

Si elle n’est pas récidivante, l’angine peut durer jusqu’à 5 jours et des douleurs peuvent survenir. Durant cette période, les amygdales peuvent être enflées et le patient aura des difficultés à avaler. Quelquefois, les douleurs à la gorge ne sont pas ressenties quand le sujet ingurgite une boisson. Il est donc nécessaire de trouver le bon remède pour soulager les douleurs pendant la durée de l’angine.

 

L’angine est-elle contagieuse ?

Qu’elle provienne des bactéries ou des virus, l’angine est une pathologie contagieuse qui ne doit pas être prise à la légère. Elle est susceptible de se transmettre à travers les gouttelettes infectées qui s’éparpillent lors des toux, des éternuements ou des postillons, mais également par des objets souillés. Pour tout cela, il est donc crucial de bien respecter les gestes barrière au quotidien.

 

Comment faire pour prévenir les angines ?

Afin de limiter la transmission ou aussi prévenir l’apparition des angines, il convient de considérer un certain nombre de mesures indispensables comme l’habitude de se nettoyer les mains avec de l’eau et du savon, d’utiliser régulièrement des solutions qui sont assez efficaces pour éliminer les microbes et de se servir de mouchoirs en papier jetables. En effet, il est plus prudent d’utiliser de ce type de mouchoirs afin de les jeter immédiatement après utilisation. Cela permet d’éviter le risque de contamination directe. S’il n’y a pas de mouchoirs en papier, privilégier l’habitude de se couvrir la bouche et le nez avec la manche ou plus précisément au niveau du pli du coude lorsque vous éternuez.

 

Face à une personne atteinte d’une angine, il est préférable d’éloigner les sujets hypersensibles comme les bébés, les malades, les individus âgés. Par précaution, la personne infectée doit porter un masque en permanence, surtout si elle est obligée de sortir de la maison. Elle doit également éviter de partager les objets du quotidien et le linge de maison aux proches qui ne doivent pas non plus l’approcher de trop près ni serrer ses mains.

 

Dans la vie de tous les jours, il est indispensable de bien nettoyer ou de désinfecter les objets comme les jouets des enfants, le clavier de l’ordinateur ou le téléphone. Il est conseillé d’aérer toutes les pièces au moins une fois par jour pendant environ 20 minutes au minimum.

 

Comment distinguer l'angine des autres maux de gorge ?

Déjà, il est essentiel de savoir qu’une angine est une inflammation aiguë de la gorge et non pas seulement de l'amygdale comme certains le pensent. La distinction amygdalite désigne une inflammation prédominante sur cette partie précise et la pharyngite lorsque l'inflammation est plus généralisée.

 

Principalement, une angine est soit d'origine bactérienne, soit d'origine virale. Dans plus de 50% des cas cependant, l'angine virale et bénigne se rencontre plus souvent. Dans ce cas précis, les soins contre les virus ne nécessitent donc en aucun cas l'utilisation d'antibiotiques.

 

types d'angine

 

Contrairement à cela, l'angine bactérienne est bien plus dangereuse, car si elle est mal traitée, elle peut causer des complications ultérieures comme des problèmes cardiaques ou rénaux. Cette dernière doit se traiter avec des antibiotiques.

 

Dans les deux cas, le principal signe de l'angine est cette sensation de serrement dans la gorge. Il faut toutefois distinguer deux sortes de symptômes qui sont l'angine rouge ou érythémateuse (gorge uniformément rouge, inflammation aiguë du pharynx donc muqueuse plus rouge, douleurs intenses lors de la déglutition, migraines et fièvre) et l'angine blanche ou érythémato-pultacée (gorge rouge et blanche, mal de gorge, migraines et fièvre).

 

Dans les deux cas, mise à part la couleur de l'inflammation, les symptômes sont identiques et peuvent s'accompagner de douleurs à l'oreille dans les cas les plus avancés d'inflammation.

 

Les causes et le traitement d'une angine

Dans le cas d'une angine virale, les virus en cause sont, le plus souvent, les coxsackies, les adénovirus, le virus Influenzae (responsable des rhumes), le virus respiratoire syncitial (responsable de la bronchiolite des nourrissons également) et le virus d'Epstein-Barr. Ce type d'angine est très fréquent et ne nécessite pas de traitement à base d'antibiotique, car en général, le mal disparait tout seul au bout de 3 à 8 jours.

 

Pour que le patient ne se sente pas trop mal, toutefois, il faut traiter les symptômes comme la fièvre et les douleurs.

 

Très rares sont les angines d'origine bactériennes, mais ce type de problème peut être dû à divers germes comme l'Arcanobacteriumhemolyticum, le Corynebacteriadiphteria, les streptocoques des groupes C, G et E, les bactéries anaérobies, mais aussi le streptocoque bêta hémolytique du groupe A (SGA) qui est le plus fréquent de tous. Dans ce dernier cas, le traitement à l'antibiotique est obligatoire, car ce type de germe peut provoquer des complications bien plus graves si elles ne sont pas éliminées correctement.

 

soigner une angine

 

D'une manière générale, pour distinguer les deux angines, il est impératif de faire des tests de diagnostics. En effet, une angine mal définie sera une angine mal traitée, donc à risque et pour cela, les médecins disposent de TDR (tests de diagnostic rapide) qui permettent, en seulement 5 minutes, de déterminer si le mal est d'origine bactérienne ou non.

 

Tout traitement de l’angine a pour but tout d'abord de soulager les symptômes liés à l'infection de la gorge (douleurs et fièvres principalement) et ensuite de prévenir les complications liées à une infection bactérienne.

 

Comment soigner une angine rapidement ?

Pour traiter une angine, plusieurs alternatives peuvent être prises en compte, notamment en ce qui concerne les soins classiques. Dans cette démarche, la prise en charge consiste à une surveillance continue de l’apparition de la fièvre et de la traiter avec une cure d’eau. Néanmoins, il existe toute une panoplie de médicaments qui peuvent provenir d’une association de produits pharmaceutiques destinés à apaiser la douleur ou à éliminer les bactéries à travers une action locale ou générale. Ils peuvent se présenter comme des dispositifs pour pulvérisations locales, en pastilles à sucer et bien d’autres encore. Il est aussi conseillé d’envelopper le cou avec des supports chauds ou froids pour apaiser l’inflammation.

 

Toutefois, en cas de complications, notamment si la maladie est d’origine bactérienne causée par un streptocoque, l’angine peut être traitée avec un antibiotique à base de pénicilline ou également d’érythromycine s’il y a un risque d’allergie.

 

Le traitement peut alors durer entre 8 à 10 jours. En revanche, pour les angines fébriles récidives fréquentes d’origine bactérienne qui surviennent entre 5 à 6 fois par an durant 2 ans ou 3 épisodes par an durant 3 ans, il convient de recourir à une ablation chirurgicale des amygdales. Cette opération décidée par un médecin peut être proposée chez les enfants à partir de 4 ou 5 ans.

 

Des cas d'angine très rares

Outre les angines d'origine bactérienne ou virale, il existe les angines pseudo-membraneuses (à hauteur de 3% des cas constatés) comme la mononucléose infectieuse ou la diphtérie. Dans le premier, il s’agit d’une maladie bénigne, se transmettant généralement par la salive, mais qui peut entraîner une fatigue importante et l'apparition de ganglions sur d'autres zones du corps.

 

Contrairement à cela, la diphtérie est une angine bactérienne grave étant donné qu'elle crée des membranes pouvant boucher le larynx.

 

Il existe aussi les angines ulcéreuses et ulcéronécrotiques qui sont d'origine bactérienne et les angines vésiculeuses comme les angines herpétiques et l'herpangine qui sont d'origine virale. Toutefois, le cas de contraction de ce type d'angine est extrêmement rare.

 

De nos jours, le traitement, quel que soit le type d'angine constaté, implique très rarement ce qu'on appelle amygdalectomie, ou retrait des amygdales, étant donné que les traitements sont de plus en plus efficaces. En effet, cela ne s'avère nécessaire que dans de rares cas comme des amygdales hypertrophiées gênant la respiration, angines fréquentes et graves ralentissant la croissance de l'enfant ou entraînant un retard scolaire, amygdalite chronique chez l'enfant ou en cas de complications générales (rhumatisme articulaire aigu ou atteinte rénale).

 

Ce qui est essentiel, c'est de connaître avec précision le type d'angine contracté pour le soigner correctement.

 

En savoir plus sur le mal de gorge : 

Qu'est ce que l'angine ?

Quelles peuvent être les causes des maux de gorge qui persistent ?

Comment traiter le mal de gorge ?

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.

Liste des thèmes
Actualités 4
Santé 451
Beauté 7
Diététique & nutrition 32
Bébé & maman 2
Bien-être 8
Hygiène 4
Conseils Santé 3
Nature & plantes 164