» » Comment soigner un impetigo ?

Comment soigner un impetigo ?

lundi 21 mars 2022

 

L’impétigo est une infection cutanée très fréquente chez les enfants. Elle est contagieuse et se présente sous 2 formes principales, à savoir : l’impétigo bulleux et l’impétigo croûteux. On pense à tort et à travers que cette affection de la peau résulte d’un manque d’hygiène. Or, cette maladie est due à des bactéries appelées streptocoque ou staphylocoque. Auto inoculable, cette pathologie est immunisante. L’impétigo peut se guérir de façon spontanée, mais un traitement médical s’impose afin d’éviter les éventuelles complications et ainsi réduire sa propagation à d’autres enfants. Comment reconnaître cette maladie ? Quels sont les traitements adaptés pour guérir complètement l’impétigo ?

 


 

irritation de la peau

 

Impétigo : c’est quoi exactement ?

L’impétigo désigne une infection bactérienne de la peau. Ce sont les bactéries staphylocoques ou streptocoques qui sont responsables de cette pathologie. Elles pénètrent sur la surface cutanée et infectent une partie de la peau qui est blessée ou fragilisée (ou les 2 à la fois). Cette infection peut survenir suite à une pathologie ayant touché la peau. On parle notamment de la varicelle et de l’eczéma. L’impétigo surgit aussi chez les enfants atteints de rhume. Il se localise particulièrement au niveau de la peau irritée, sous le nez. Quelques mesures d’hygiène s’imposent afin d’éviter la contamination de la maladie. On note tout de même qu’un sujet atteint de cette maladie n’est pas malpropre.

 

L’impétigo ne présente pas de complications dans la majorité des cas. Les bactéries en cause de cette infection découlent souvent de la muqueuse nasale, de la partie périnéale de l’enfant ou encore de la bouche. Il s’agit en effet d’une auto contamination. L’impétigo fait alors son apparition autour de la bouche, des narines ou de la région périnéale.

 

Toutefois, l’impétigo peut se localiser sur n’importe quelle partie du corps : le cou, les bras, les aisselles, les jambes… Les plantes des pieds ainsi que les paumes de la main sont les seules à être épargnées. Ce problème de peau peut s’étendre par contact sur une autre personne.

 

Le staphylocoque doré et d’autres souches résistants aux antibiotiques ont été identifiés en Europe. Les études ont été menées dans des crèches ou dans des écoles, mais aussi dans des hôpitaux. C’est pour cette raison qu’il est indispensable d’identifier la présence d’une éventuelle souche tenace. En tout cas, la décision revient au médecin.

 

Qui sont les plus touchés par cette infection cutanée ? enfants

Les enfants de bas âges sont les plus concernés par l’impétigo. Cette infection bactérienne commence à faire son apparition lorsque l’enfant fréquente les écoles maternelles, les crèches ou encore les garderies.

 

Cette maladie peut cependant apparaître à n’importe quel âge et les adultes peuvent aussi être touchés. Les bébés ne sont pas non plus épargnés, même s’ils restent toujours à la maison. Cette infection bactérienne est très contagieuse et n’importe qui peut l’attraper. C’est pourquoi il convient de rester chez soi et de prendre des mesures d’hygiène pour diminuer la propagation de la maladie.

 

La guérison complète des lésions peut durer plus d’une semaine. La période d’incubation est de 7 à 10 jours. Les enfants de moins de 10 ans sont les plus sujets à cette infection qui touche rarement les adultes. Elle se transmet par voie directe (attouchement) ou indirecte (par des objets). Même après avoir appliqué un onguent d’antibiotique, l’impétigo reste encore contagieux durant 24 à 48 heures.

 

Il est tout à fait possible que les personnes âgées soient infectées par cette maladie infantile. Une immunité faible causée par certaines maladies peut être la cause de l’apparition de l’impétigo chez l’adulte. Cela peut aussi être occasionné par des mauvaises conditions d’hygiène. On parle notamment des personnes sans domicile fixe.

Les personnes souffrant d’une maladie chronique comme le diabète risquent davantage de développer de l’impétigo. Il en est de même pour les sujets sous traitement immunosuppresseur.

 

Les lésions de la peau liées à l’herpès, à l’eczéma ou à la gale peuvent aussi développer une infection bactérienne.

 

Quels sont les symptômes de l’impétigo ?

L’impétigo est une infection de la peau superficielle qui se caractérise par l’apparition des lésions. Ces dernières siègent sur le visage, au pourtour des orifices naturels, du cuir chevelu et des membres. Le visage est la partie la plus touchée, car c’est là que siègent les bactéries. Il se pourrait que l’infection s’aggrave et que l’enfant ait de la fièvre. La fatigue est aussi un autre symptôme pouvant accompagner l’impétigo.

 

L’impétigo provoque des démangeaisons qui sont légèrement douloureuses. Ces démangeaisons entraînent parfois des grattages excessifs entraînant la propagation de l’infection.

 

Chez les enfants, l’impétigo entraîne habituellement l’apparition de vésicules ou de petites bulles translucides se transformant en pustules. Lorsque ces derniers éclatent, ils libèrent des croûtes jaunâtres qui se dessèchent. Ces croûtent prennent l’aspect de miel, c’est pourquoi on les appelle « mélicériques ». Une fois que les lésions disparaissent, elles ne laissent généralement aucune trace. L’impétigo bulleux est entouré d’un halo rouge restant sous cet aspect pendant 3 jours et se rompt pour former les croûtes.

 

L’impétigo chez les nourrissons ressemble à des bulles entourées d’un halo rouge. Il s’agit alors de l’impétigo bulleux. Celui-ci est indolore chez les plus jeunes enfants. Cette infection superficielle n’entraîne pas de la fièvre. Toutefois, il est toujours important de consulter un pédiatre ou un médecin afin d’éviter une extension sévère et un risque de surinfection.

 

L’impétigo peut être accompagné d’autres symptômes comme la diarrhée et une sensation de faiblesse. On se réfère le plus souvent à l’impétigo bulleux.

 

Impétigo, une maladie contagieuse de la peau

L’impétigo est une infection très contagieuse, mais qui ne présente pas, dans la majorité des cas, des complications sévères. Il peut se transmettre directement par un attouchement : le fait de se tenir la main, les bisous et les câlins.

 

Les liquides produits par les vésicules peuvent se propager sur toute la partie du corps. C’est pourquoi il est conseillé de ne pas toucher les zones concernées. L’usage des objets (linge, chapeau, assiette, jouet…) d’une personne atteinte de cette maladie peut aussi être l’origine de la contamination de l’impétigo. On parle alors d’une contamination indirecte.

 

Quand consulter un médecin ?

consultation dermatologue

 

D’une manière générale, l’impétigo s’améliore rapidement en tenant en considération des mesures d’hygiène. Toutefois, l’avis d’un médecin est nécessaire pour soigner complètement cette infection. Lorsque cette maladie touche le nouveau-né de moins de 6 mois, il convient toujours de consulter un médecin ou un pédiatre évitant ainsi les éventuels risques de complication ou de surinfection. La peau du bébé est encore fragile et requiert un soin particulier.

 

Aux moindres symptômes, enflures, démangeaisons ou suintement, il est toujours préférable de prendre rendez-vous. N’attendez pas que les signes s’aggravent pour voir un médecin.

 

Diagnostic

Le diagnostic de l’impétigo se fait généralement par des examens visuels. Le médecin examine l’aspect de l’éruption. S’il est récidivant ou se propage sur le corps, le médecin prend en compte certaines prédispositions. Est-ce que le patient est diabétique ? La déficience immunitaire est un des facteurs favorisant la réapparition de cette maladie.

 

En cas de doute, le médecin peut faire des prélèvements cutanés permettant de confirmer les germes responsables de la maladie.

 

Comment traiter l’impétigo ?

Même si l’impétigo disparaît spontanément avec le temps et par des mesures d’hygiène, un traitement adéquat est toujours important pour éviter les récidives et la contamination. Le traitement varie en fonction de l’étendue de l’infection. Seul le médecin peut vous prescrire tel ou tel médicament.

 

Le traitement local repose sur l’application des pommades ou crèmes émollientes permettant de ramollir et de décoller facilement les croûtes. On recommande parfois de protéger les lésions à l’aide d’un pansement sec afin d’éviter la dissémination. Il est nécessaire de laver soigneusement la zone infectée plusieurs fois par jour pour se débarrasser complètement des croûtes. Seules les zones peu étendues peuvent être traitées avec des pommades ou des crèmes antibiotiques. Les porteurs nasaux requièrent des traitements par voie orale et locale.

 

En cas d’infection importante, la prise d’un antibiotique par voie orale est nécessaire. Votre médecin vous prescrira à cet effet un antibiotique. Ce médicament doit être poursuivi même si les symptômes disparaissent. Voici quelques familles d’antibiotiques que votre médecin pourra vous prescrire :

  • La pénicilline,
  • Le Macrolide,
  • L’acide fusidique sous forme de liquide ou de comprimé,
  • La Fluroquinol (Ciproflaxine),
  • La Synergistine (Pristinamycine).

Les pommades antibiotiques peuvent être commercialisées sans ordonnance. Toutefois, il est prudent d’avoir un diagnostic médical avant de recourir à ces solutions. Les antibiotiques sont susceptibles d’augmenter la résistance des bactéries s’ils ne sont pas vraiment adaptés à votre cas.

 

Assurez-vous que votre enfant prend régulièrement le médicament prescrit par le médecin même si les symptômes ne sont plus visibles. La durée du traitement est de 10 jours environ.

 

Un antibiotique par voie orale est surtout nécessaire lorsque l’impétigo est associé à d’autres maladies (gale, eczéma, psoriasis, pédiculose…). Il en est de même s’il s’agit d’une rechute. Dans tous les cas, seul le médecin décidera du traitement selon le cas et la gravité.

 

Votre médecin peut aussi vous prescrire une pommade antiseptique. Cela aide à éliminer les croûtes et tout autre débris. Dans certains cas, l’antiseptique est utilisé pour éviter que l’infection prenne de l’ampleur. Le traitement antiseptique présente une forme moussante pour traiter facilement l’impétigo au niveau du cuir chevelu.

 

Le traitement de l’impétigo est toujours accompagné d’une règle d’hygiène bien stricte. La désinfection des mains est une condition sine-qua-non pour éviter la propagation et la contamination de cette maladie. Il faut aussi tailler et limer les ongles de votre enfant et faire en sorte qu’il ne gratte pas la zone infectée. Un pansement s’avère être nécessaire, surtout pendant la nuit, pour que la lésion ne libère pas des liquides sur la literie. Un lavage de mains régulier est un geste indispensable, dit Claire Lewandowsky, un médecin général, spécialisé en addictologie et en psychiatrie.

 

Vous ne devriez pas envoyer votre enfant à l’école ou dans une garderie pendant le traitement pour éviter qu’il contamine les autres enfants.

 

Comment prévenir l’impétigo ?

Afin de prévenir l’extension et la survenue de l’impétigo, il est important de nettoyer soigneusement les égratignures, les coupures et tous autres types de lésions. 

Si votre enfant est atteint d’impétigo, vous devez vous assurer qu’il se lave correctement et régulièrement avec de l’eau et du savon. S’il est encore petit, il est de votre devoir de le laver et de l’essuyer avec une serviette toute propre. Il faut que toutes les personnes qui ont été en contact avec l’enfant fassent de même.

Veuillez désinfecter les plaies et les brûlures systématiquement et éviter de réutiliser les serviettes ou autres objets (gants de toilette, brosse…) sans les avoir nettoyés au préalable. Il est important que l’enfant ne se gratte pas pour éviter toute complication ou extension de lésion.

 

Évitez de partager les objets quotidiens avec la personne concernée. On parle notamment des verres, des vêtements, des joutes, des couverts et des sucettes entre autres. Dans le cas où la lésion prend de l’ampleur, il convient de garder votre petit à la maison pendant 3 jours (ou 72 heures), le temps que le traitement agisse.

Apprenez toujours à vos enfants les bons gestes d’hygiène qu’ils doivent respecter au quotidien à travers des vidéos ou des images. Les enfants ont tendance à oublier vite ce genre de mesure, c’est pour cette raison qu’il est important de leur rappeler de temps en temps même s’il n’y a pas lieu d’impétigo.

 

Poursuivez le traitement selon la prescription médicale, même si vous ne présentez plus aucun symptôme apparent.

 

Quels sont les facteurs qui favorisent l’apparition de l’impétigo ?

traitement de l'herpes

 

Il existe bon nombre de situations pouvant favoriser la survenue de cette maladie infectieuse d’origine bactérienne. Les lésions de la peau occasionnées par des piqûres d’insectes, des brûlures ou encore des morsures peuvent en être la cause. Les maladies de la peau comme la pédiculose, la varicelle, les herpès ou la gale, entre autres, se présentent aussi comme un facteur déclencheur de l’impétigo.

 

Chez l’adulte, l’impétigo peut survenir en cas de manque d’hygiène. La prise de certains médicaments chroniques comme les corticoïdes a aussi une liaison avec cette pathologie cutanée. Le diabète peut aussi aggraver ou susciter l’apparition de l’impétigo.

 

Chez les enfants, la présence de staphylocoque dans les narines cause une auto inoculation. C’est pourquoi il est toujours nécessaire de rappeler aux enfants de ne pas mettre les doigts dans le nez.

 

Les températures élevées favorisent la prolifération des bactéries. L’impétigo s’avère être plus fréquent pendant la période estivale où l’enfant est plus découvert. Les activités extérieures mettent vos enfants en contact avec des bactéries ou des enfants atteints de la maladie. La peau est la porte d’entrée des bactéries, c’est pour cette raison qu’il est important de prendre un bain régulièrement et de désinfecter les mains plusieurs fois par jour si possible.

 

Lavez à l’eau chaude et au savon les draps, les taies d’oreiller, les gants de toilette ainsi que les serviettes pour éviter la contamination indirecte.

 

Les éventuelles complications

Heureusement, les complications sont rares. On peut, par contre, rencontrer un impétigo douloureux qu’on appelle ecthyma se caractérisant par une forme creuse qui se localise au niveau des membres inférieurs. Dans ce cas, la croûte sera remplacée par une pustule noire et large. Cela touche notamment les sujets immunodéprimés, les alcooliques, les diabétiques ainsi que les personnes souffrant d’artériopathie. La maladie peut évoluer vers un vrai ulcère et la guérison laissera des cicatrices. Les personnes dénutries et qui vivent dans une hygiène de vie précaire peuvent aussi subir des complications liées à l’impétigo. La maladie se caractérise par une destruction de l’épiderme.

 

Le syndrome d’épidermolyse staphylococcique, aussi appelé nécrose épidermique toxique, est aussi un autre risque de complication. L’épiderme affiche alors un aspect de « peau ébouillantée » causé par une toxine sécrétée par les bactéries staphylocoques. Il laisse des épidermes décollés et détruits. Le patient se retrouve alors dans un état de faiblesse et souffre de déshydratation et de fièvre. 

 

Des solutions naturelles pour soigner l’impétigo

huiles essentielles pour traiter l'impetigo

 

L’impétigo est une maladie qu’on peut bien soigner avec des traitements naturels. Les astuces de grand-mères ne manquent pas pour évincer cette infection cutanée en quelques jours. Par contre, en cas de complication ou de lésion très étendue, il convient toujours de contacter un médecin.

 

Les huiles essentielles aux propriétés anti-inflammatoires avec un fort pouvoir antibactérien aident à soigner l’impétigo. Sélectionnez également des huiles essentielles ayant des actions régénératrices de la peau pour ne pas laisser de cicatrices lors du traitement. Voici quelques astuces pour se débarrasser des impétigos chez l’adulte :

Synergie de 4 huiles essentielles : teatree, millepertuis, clou de girofle et géranium rosat

Dans un contenant vide, mélangez ces 4 huiles essentielles avec le dosage suivant :

Appliquez sur la zone infectée ce mélange d’huiles essentielles du bout du doigt en évitant les parties génitales. Il faut réaliser ce geste 3 fois par jour pendant 15 jours, voire 3 semaines, selon l’évolution de la maladie. Il faut noter que cette solution ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes. Les enfants de moins de 6 ans ne devraient pas non plus être traités avec ce remède traditionnel.

 

Il faut prendre l’avis d’un médecin avant de recourir à ce traitement naturel si vous souffrez d’asthme ou d’allergie. Il faut bien respecter les conseils d’usage des huiles essentielles, car elles peuvent être irritantes et hépatotoxiques.

 

Voici une synergie d’huiles essentielles pouvant être utilisée chez les enfants à partir de 3 ans :

 

Prenez un flacon vide et ajoutez les huiles essentielles suivantes : H.E de Géranium (5 gouttes), 2,5 ml d’huile d’argan et 5 gouttes d’huile essentielle de Teatree. Appliquez la synergie sur la zone concernée pendant 15 jours. Renouvelez le geste 3 fois par jour pour un résultat efficace.

 

L’huile essentielle de TeaTree a une action intéressante sur l’impétigo, car elle a la capacité de stimuler l’immunité. Elle aide à diminuer les risques d’infection sur les plaies et combat les bactéries. Cette huile essentielle aide l’organisme à se défendre en boostant l’activité des globules blancs.

 

L’huile essentielle de Clou de girofle, quant à elle, a des vertus anti-infectieuses en aromathérapie. Elle procure un effet antibactérien et inhibe la formation des cellules pro inflammatoires : prostaglandines PGE2.

 

Les alcools monoterpéniques présents dans l’huile essentielle de géranium Rosat permettent de renforcer les rôles antibactériens joués par les autres huiles essentielles. Le Géranium Rosat a une action régénérante sur la peau et facilite la cicatrisation des plaies.

 

Quelles sont les fonctions des huiles végétales dans le traitement de l’impétigo ?

huile végétale

 

Les huiles végétales comme l’argan et le millepertuis, aident à assouplir la peau et neutralisent les radicaux libres. L’argan permet de raffermir la peau et de soulager les douleurs. Elle est riche en vitamine E et protège les cellules épidermiques. Le Millepertuis renferme des propriétés anti-inflammatoires et réduit considérablement les risques d’infection.

 

Il existe encore d’autres solutions naturelles qui aident à soigner l’impétigo. On parle du vinaigre blanc et de l’extrait de pépins de pamplemousse.

Le vinaigre blanc garde la partie concernée toute propre. Il permet d’éviter que les bactéries se propagent. Pour se faire, utiliser un bout de coton imbibé de vinaigre et utilisez-le pour nettoyer les plaies ou les infections.

 

L’extrait liquide de pépins de pamplemousse est aussi efficace pour guérir cette maladie infectieuse de la peau. Il a une action anti bactérienne et présente un pouvoir antioxydant. Ses propriétés font de lui un allié de taille pour prendre soins des problèmes de peau.

 

Il faut toujours consulter un médecin avant d’utiliser d’autres remèdes complémentaires pour soigner ce problème cutané. Le miel de Manuka peut aussi être utilisé dans le traitement de l’impétigo. Il accélère la cicatrisation des plaies et apporte un coup de pouce à votre système immunitaire. N’oublier pas de bien vous hydrater en buvant plus d’eau que d’habitude pour améliorer l’aspect de la peau après la guérison de l’impétigo.

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.

Liste des thèmes
Actualités 4
Santé 513
Beauté 7
Diététique & nutrition 32
Bébé & maman 2
Bien-être 8
Hygiène 4
Conseils Santé 3
Nature & plantes 164