» » » Comment utiliser les huiles essentielles par voie interne ?

Comment utiliser les huiles essentielles par voie interne ?

L’utilisation d’huile essentielle peut se faire de différentes manières et c’est pour cette raison qu’il faut toujours demander l’avis d’un spécialiste. D’ailleurs, les posologies prescrites sont à respecter scrupuleusement. Ainsi, il est possible que les huiles essentielles soient utilisées sous forme de suppositoires ou de gouttes et on parle, dans ces cas-là, d’usage par de voies internes.

 

Les huiles essentielles sous forme de gouttes

Pour ce qui est de l’utilisation des huiles essentielles, il y a l’option des gouttes par voie orale. C’est une technique efficiente si les dosages sont respectés à la lettre. Avant d’absorber les huiles essentielles par voie interne, il faut les diluer. Une goutte d’huile est à mélanger à du miel ou à un comprimé neutre. À noter que la solubilité n’est possible que lorsqu’elles sont mélangées à un corps gras. Il ne faut pas plus de deux gouttes d’huile essentielle.

 

En outre, il est essentiel de n’utiliser que des huiles essentielles qui ne sont pas nocives. Effectivement, certaines d’entre elles ne sont pas tolérées par le foie et par la zone cérébrale. Les huiles essentielles sont d’ailleurs réservées aux enfants qui ont plus de 7 ans et aux adultes. Si elle contient du phénol, il n’est pas possible de les utiliser. Toujours est-il qu’il vaut mieux privilégier les huiles essentielles qui sont naturelles.

 

huile essentielle en goutte

 

Les huiles essentielles en guise de suppositoires

Il est possible d’intégrer les huiles essentielles à des suppositoires et cela est encore plus efficace dans le cadre du traitement de problèmes respiratoires. Cependant, ce genre de traitement ne peut être prescrit que par un thérapeute et être préparé que par le pharmacien.

 

En ce qui concerne les suppositoires contenant des dérivés terpéniques, ils sont déconseillés aux enfants de moins de 30 mois.

 

Les huiles essentielles destinées pour la voie interne

Avant de passer à l’utilisation interne d’une huile essentielle, il faut demander conseils à un médecin. Pour soigner la bronchite, il est conseillé de recourir à l’huile essentielle d’arbre à thé. Elle peut aussi être utilisée pour la grippe et les infections uro-génitale.

 

L’huile essentielle de cannelle de Ceylan est plutôt recommandée pour guérir les ballonnements, les coliques et les troubles de la digestion. Les femmes enceintes et les enfants âgés de moins de 12 ans en sont déconseillés.

 

 

Pour les toux spasmodiques, il est recommandé d’user de l’huile essentielle de lavande vraie. Le ravintsara, pour sa part, est idéal pour les infections bactériennes et les bronchites. Enfin, il y a l’huile essentielle de carotte que le médecin recommande pour soigner l’affection hépatique et les problèmes de rein. Elle guérit aussi l’anémie et les problèmes liés au transit. Les enfants peuvent en utiliser dès leur 12e mois.

 

En savoir plus sur les huiles essentielles

Comment utiliser une huile essentielle ?

Comment utiliser les huiles essentielles pour les voies respiratoires ?

Comment utiliser les huiles essentielles par voie interne ?

Comment utiliser les huiles essentielles ?

Comment se soigner avec l'aromathérapie ?

Quelles précautions prendre avant d'utiliser les huiles essentielles ?

Peut-on utiliser les huiles essentielles pendant la grossesse ?

Comment utiliser les huiles essentielles en cuisine ?

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.