Comment booster la mémoire ?

jeudi 31 janvier 2019
mémoire

Selon les affirmations des scientifiques, l’homme aurait 100 milliards de neurones dès sa naissance. Cependant, quand on commence à prendre de l’âge, on en perd une partie. Puis à un certain moment, on rencontre la fameuse expérience du « trou de mémoire », un nom oublié, une idée qui s’échappe…

 

Pour les plus jeunes, ce sera plutôt des difficultés à retenir les cours ou les dates. Quand on fait face à ces problèmes, on se pose alors des questions : est-ce dû à la fatigue ou au stress ? Est-ce un simple trou de mémoire ? Peut-on booster la mémoire, si oui, comment ? Apprenez comment faire pour vous la renforcer.

 

Qu’est-ce qu’un trouble de mémoire ?

Aussi appelé « trouble amnésique », ce terme désigne l’incapacité à mémoriser. Ainsi, la personne qui en est atteinte peut oublier un souvenir ou un fait nouveau.

La mémoire, quant à elle, nous donne cette faculté d’enregistrer les informations tirées d’une expérience ou d’un événement. Sachez que l’homme aurait 3 sortes de mémoires :

  • La mémoire immédiate : C’est là où notre cerveau place les informations qui ne seront utiles que pendant quelques secondes. On s’en sert absolument chaque jour, quand on doit se souvenir d’un numéro de téléphone, juste le temps de le composer.
  • La mémoire à court terme : Considéré comme la mémoire du travail, elle stocke temporairement, beaucoup d’informations en même temps. On l’utilise lors des calculs mentaux, en mémorisant plusieurs valeurs intermédiaires avant de sortir le résultat final.
  • La mémoire à long terme : Quant à la mémoire à long terme, c’est celle qui enregistre les événements et les expériences classés comme des souvenirs. Ces informations sont tellement bien gardées que lorsqu’on se reconnecte avec nos souvenirs, nous ressentons cette étrange sensation de revivre ces moments avec les mêmes émotions.

Cette mémoire se divise en deux catégories :

  • La mémoire implicite : celle qui est inconsciente, qui nous permet d’apprendre sans laisser des souvenirs d’avoir appris. Par exemple écrire, marcher…
  • La mémoire explicite : elle stocke toutes les informations accessibles à notre conscience pendant toute notre vie. C’est le cas des souvenirs familiaux et des savoirs professionnels.

Si vous voulez placer des informations dans la mémoire à long terme, il faudra les consolider. Cependant, cela nécessite des facteurs permettant de conserver les données très longtemps.

 

L’amnésie, cette fameuse perte de mémoire peut se situer à différents niveaux quand elle a été causée par une maladie :

  • Rétrograde : les personnes atteintes de cette forme de trouble de la mémoire oublient quelques-uns de leurs souvenirs avant la maladie.
  • Antérograde : les individus touchés par cette forme d’amnésie oublient les informations récentes, mais pas les souvenirs.
  • Lacunaire : L’amnésie lacunaire est le fait de perdre la mémoire pendant une perte de conscience ou lors d’une crise d’épilepsie.

 

Quelles sont les causes des troubles de la mémoire ?

Si vous avez des troubles de la mémoire, cela ne veut pas forcément dire que vous êtes victime d’une de ces formes d’amnésies. Sachez que les simples oublis sont tout à fait normaux, qu’ils sont bénins. Contrairement aux idées reçues, ils ne se développent pas pour provoquer des maladies comme l’Alzheimer. Ils sont dus à certains facteurs comme la fatigue, le stress, les émotions.

 

À part ceux qui sont normaux, certains troubles de la mémoire sont dus à :

  • Des produits thérapeutiques : les médicaments comme les somnifères ou les anxiolytiques peuvent parfois être à l’origine d’une perte temporaire de mémoire, notamment chez les personnes âgées.
  • Des facteurs psychologiques : le manque de sommeil et l’anxiété peuvent perturber la mémoire.
  • Des troubles cérébraux : certaines pathologies comme les encéphalites, l’Alzheimer ou la sclérose en plaques peuvent provoquer des pertes de mémoire.
  • Des troubles alimentaires : une bonne alimentation est importante pour avoir une bonne mémoire. Les carences en vitamines favorisent les pertes temporaires de mémoire.
  • Des traumatismes : Les chocs émotionnels trop forts ou les accidents causant des traumatismes crâniens ont un grand impact sur la mémorisation.

 

Quand faut-il consulter un médecin ?

En cas de maux de tête violents ou de symptômes neurologiques comme les troubles de langage, de l’équilibre, il sera nécessaire de consulter un médecin rapidement.

 

En revanche, si les pertes de mémoire sont espacées et ne s’accompagnent d’aucun de ces symptômes, elles sont probablement dues aux facteurs sus cités.

 

Comment booster la mémoire ?

Comme la mémoire s’entretient, il faudra la stimuler de temps en temps pour rester autonome, même en vieillissant. Voici quelques techniques pour entretenir votre mémoire :

  • Stimuler son intellect : le fait de jouer à des jeux de logique, de chiffres ou de mots augmente votre quotient intellectuel. De ce fait, c’est un excellent moyen pour muscler son cerveau.
  • Faire des exercices physiques : non seulement faire du sport permet d’oxygéner le cerveau, mais cela améliore aussi et préserve les fonctions cognitives. Cette technique est utilisée par les champions du monde de la compétition de mémoire.
  • Limitez la consommation de café ou de produits à base de caféine. Certes, le café accentue la vigilance et l’attention à court terme s’il est accompagné d’un petit déjeuner, mais, il peut perturber la mémorisation et provoquer des troubles du sommeil.
  • Prenez des aliments faibles en calorie, ils entrainent moins de somnolence. Si au cours de votre journée, vous avez pris des repas riches, vous pouvez équilibrer cela avec la prise de collation le matin et l’après-midi.
  • Prenez de temps en temps des aliments riches en oméga 3 et en vitamine B1, B6, B9 et B12. Ces substances permettent d’améliorer la mémorisation. En plus, ils participent grandement à la fabrication de l’acétylcholine, une molécule neurotransmetteur indispensable pour le système d’apprentissage.
  • Dormez 8 heures par nuit. La mémorisation des informations acquises au cours d’une journée se fait pendant le sommeil. En effet, c’est seulement à ce moment que la consolidation de la mémoire a lieu. Donc, évitez les nuits blanches. Si possible, dormez un peu après avoir mangé l’après-midi. Le fait de dormir pendant une trentaine de minutes en dehors des heures de sommeil est bénéfique pour la mémorisation.
  • Car l’hypertension artérielle non contrôlée peut causer un dysfonctionnement des circuits neuronaux, il faut surveiller sa tension artérielle. Aussi, limitez le tabac.
  • Afin de renforcer la structure des neurones, augmentez votre consommation en acides gras. Ils sont présents dans les poissons, l’huile de lin ou le colza.
  • Quant aux aliments riches en fer, ils boostent considérablement les performances intellectuelles grâce à leur faculté à alimenter en oxygène les globules rouges du cerveau.

 

Quels sont les aliments et plantes efficaces pour booster la mémoire ?

Des recherches scientifiques ont démontré que les personnes ayant pris leur petit déjeuner le matin ont plus de concentration et moins de trous de mémoire. Alors, ne négligez pas votre alimentation et privilégiez les nourritures riches en glucides et en fibres (céréales, œuf, fruits). Voici une liste de quelques aliments qui vous aideront à améliorer votre mémoire.

  • les poissons : comme ils sont riches en oméga 3 et 6, ils stimulent considérablement la capacité de mémorisation et d’apprentissage.
  • La pomme : un fruit riche en vitamine C et en antioxydants, il permet de protéger le cerveau humain contre les radicaux libres. Il serait en mesure d’aider notre organisme à lutter contre certaines pathologies comme le cancer, la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson. Cependant, ses bienfaits ne se limitent pas à cela. En effet, il permet aussi de réduire le taux de mauvais cholestérol.
  • les fruits rouges : Ils contiennent des antioxydants et beaucoup de substances utiles à notre corps : acide citrique, calcium, potassium, magnésium. Non seulement ces fruits améliorent le quotient intellectuel, mais ils peuvent aussi amoindrir les risques de dommages au cerveau et les pertes de mémoire qui viennent avec l’âge.
  • les graines de lin : Ils sont riches en Oméga 3. En plus d’améliorer les fonctions cérébrales, ils facilitent  la circulation sanguine et permettent de réduire les inflammations.
  • Noix : elle est considérée comme un fruit complet puisqu’elle contient du potassium, du phosphore, du zinc, fer, magnésium, calcium, vitamines B et E. En plus de prévenir des maladies cardiaques, ces différents minéraux apportent beaucoup de bonnes choses au cerveau. En effet, ils boostent la mémoire et améliorent les fonctions cognitives. Afin de bénéficier des bienfaits de ce fruit, il est recommandé d’en manger tous les jours.
  • L’huile d’olive et avocat : Ils sont toujours conseillés par les médecins, car ils maintiennent la structure des neurones et l’intégrité des vaisseaux sanguins.
  • Chocolats amers : Ce sont des chocolats ordinaires avec un pourcentage plus élevé en cacao. Ils stimulent le cerveau en améliorant sa circulation sanguine. En plus de cela, ils réduisent les risques de maladies cardiaques, ralentissent le vieillissement du cerveau et empêchent le développement des maladies comme le diabète et l’hypertension. Les chocolats amers sont conseillés pour les individus souffrants d’insomnies.
  • Le céleri : grâce à la lutéoléine et au flavonoïde contenus dans cet aliment, il a beaucoup de bienfaits à notre cerveau. En effet, il réduit le vieillissement des molécules qui enflamment ce dernier. À part cela, le céleri est un antioxydant, antibactérien qui peut purifier le sang et réduire les maux de tête et les migraines.

Il est conseillé de consommer de temps en temps ces aliments et d’éviter les nourritures riches en sucre ou en substances addictives.

 

Quelques astuces pour mieux mémoriser ?

Soyez attentif : écoutez bien les explications pendant les cours. Votre interprétation vous aidera à mémoriser les informations importantes.

 

Triez les informations de façon intelligente pour les hiérarchiser.

 

Amusez-vous à répéter les mots, les phrases ou les chiffres que vous avez besoin d’enregistrer. Cela aide beaucoup à la mémorisation.

 

Utilisez des moyens mnémotechniques : c’est le fait de donner un sens simple aux choses que vous voulez apprendre. Cette technique est adoptée par les champions de compétitions de mémoire. C’est un excellent moyen pour mémoriser un mot compliqué.

 

Vous pouvez trouver sur Internet beaucoup de logiciels de stimulation cérébrale. Cependant, ils ne boostent pas la mémoire comme beaucoup le prétendent. Nous vous conseillons de les utiliser comme supplément à vos petits exercices de calculs.

 

Existe-t-il des produits pharmaceutiques efficaces pour booster la mémoire ?

Il n’y a pas de potion magique pour booster la mémoire. Cependant, les pertes de mémoire peuvent être guéries par certains traitements. C’est la raison pour laquelle, les médecins doivent analyser les causes de l’amnésie avant de donner des médicaments.

 

Si vos pertes de mémoire sont dues à des facteurs simples comme un manque de sommeil ou la fatigue, vous pouvez acheter des compléments alimentaires à base de magnésium, de vitamine B, de Ginseng. Vous pouvez également prendre de la vitamine C. Celle-ci est efficace pour lutter contre la fatigue.

 

Quant aux problèmes d’insomnies, il vous faudra prendre des antistress légers. Si vous avez besoin de plus de conseils, n’hésitez pas à demander l’aide d’un pharmacien.

En outre, faites attention aux produits miracles vendus sur Internet. Certains d’entre eux provoquent des effets secondaires et de l’accoutumance.

 

Le Traitement homéopathique pour améliorer son quotient intellectuel :

Pour un traitement homéopathique, il faudra en premier lieu consulter un docteur homéopathe afin de définir les remèdes et le dosage qui conviendra à vos troubles de mémoire. Généralement, les médecins prescrivent des produits naturels à base de substances minérales pour augmenter le quotient intellectuel et la concentration de leurs patients.

Mais, en cas de troubles de mémoires fréquents accompagnés de signes neurologiques, il est conseillé de consulter un médecin.

 

Traitement phytothérapique pour la mémoire :

Il existe des traitements phytothérapiques pour la mémoire. On entend souvent parler du Ginkgo Biloba, une plante connue qui serait efficace pour le fonctionnement de la mémoire et pour les facultés d’apprentissage. Pour l’utiliser, il vous suffit d’en consommer 140mg par jour. Si vous n’avez jamais pris le ginkgo auparavant, nous recommandons de commencer avec un dosage de 60 mg par jour et d’augmenter progressivement votre posologie, car cette plante peut provoquer des effets indésirables.

 

Contrairement aux autres traitements, le Ginkgo n’agit pas rapidement. C’est pour cela que les médecins recommandent des cures de deux mois.

 

La sauge et le thé sont également des plantes riches en vertus. Non seulement elles permettent de stimuler la mémoire, mais ce sont en outre d’excellents moyens de prévention contre les maladies du vieillissement des cellules. À part ces plantes, il y a aussi  le ginseng et l’eucalyptus, 2 stimulants de la mémoire et de la concentration.

 

Traitements aromathérapies pour la mémoire :

Avant toute chose, il faut savoir que la plupart des huiles essentielles sont réservées aux adultes et contre-indiquées chez les femmes enceintes ou allaitantes. Il est alors préférable de demander l’avis et les conseils d’un pharmacien pour l’utilisation et le dosage de ces huiles.

 

Les huiles essentielles sont d’excellents produits pour améliorer la mémoire. Non seulement elles ont des actions anti-polluantes, mais elles agissent aussi très rapidement. Elles sont connues pour stabiliser le cerveau et améliorer la mémoire. À part cela, elles peuvent aider certaines personnes à retrouver leurs souvenirs grâce à la stimulation des parties émotionnelles. Voici, quelques huiles essentielles en vente libre que vous pouvez utiliser :

Vous savez maintenant tout de la mémoire. En faisant de petits exercices quotidiens et en mangeant sainement, vous pourrez préserver vos 100 milliards de neurones pendant longtemps. Même si vous avez souvent une perte de mémoire, souvenez-vous que votre amnésie est traitable.

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.