» » Comment maintenir la santé et la blancheur des dents ?

Comment maintenir la santé et la blancheur des dents ?

mercredi 27 février 2019

 

Un joli sourire se caractérise par de belles dents scintillantes. On rêve tous d’avoir des dents blanches et en bonne santé, sans caries ni tartres. Mais comment y parvenir ? Il faut en prendre soin.

 

Tous les spécialistes en la matière se mettent d’accord sur ce point : la santé bucco-dentaire repose sur un brossage minutieux après chaque repas ou du moins deux fois par jour. Voici quelques conseils pour avoir des dents saines et éclatantes.

 


 

Pourquoi les dents perdent-elles leur blancheur ?

Malgré une bonne hygiène de vie, il arrive que les dents jaunissent pour de multiples raisons. Le premier facteur est le vieillissement. Les dents deviennent jaunes et des tâches y apparaissent avec l’âge. Avec un émail fissuré, la couleur des dents est deux fois plus affectée.

 

Certaines habitudes favorisent aussi le jaunissement des dents comme les breuvages stimulants tels que le café ou le thé. La prise intensive de cigarettes irrite les gencives, détruit facilement l’émail des dents et laisse apparaître des taches.

 

sourire dents blanches

 

Halte aux bonbons ! Oui on le sait tous, les aliments trop sucrés sont les ennemis des dents saines. Surtout si l’individu n’effectue aucun brossage juste après sa consommation, car les bactéries se développent facilement à travers les résidus des aliments. De même les grignotages entre les repas favorisent la propagation des bactéries responsables des caries et des tartres à l’intérieur de la bouche.

 

En quoi consiste le blanchiment dentaire ?

Avoir un bon sourire, c’est le rêve de n’importe qui. Mais avoir un bon sourire ne dépend pas seulement de la façon dont les dents sont disposées. C’est aussi conditionné par la couleur des dents. En effet, les dents blanches garantissent l’aspect esthétique. Mais l’alimentation, l’hygiène de vie, l’environnement, entre autres, participent à la coloration de la dentition. La coloration des dents n’est pas forcément blanche. Celles-ci peuvent être d’une couleur plus jaune ou grise, en fonction des conditions de vie. La couleur des dents peut également relever de la génétique. Dans le cas où les dents n’ont pas une teinte blanche, il est possible de les blanchir avec une substance spécifique, le peroxyde d’hydrogène, communément appelé « eau oxygénée ».

 

Le blanchiment dentaire est le processus qui rend les dents plus blanches. Le blanchiment dentaire signifie éclaircir la teinte des dents. C’est en fait la partie extérieure, l’émail qui va recevoir les produits blanchisseurs. Il s’agit d’un processus qui peut être pratiqué chez le dentiste ou à domicile. Le blanchiment dentaire s’effectue dans un but esthétique.

 

Éclaircir les dents nécessite en général, l’intervention d’un chirurgien-dentiste. C’est celui-ci qui procède à la séance de blanchiment, dans son cabinet. Néanmoins, avec l’avancée de la science, l’éclaircissement dentaire peut être aujourd’hui effectué par soi-même, à domicile. Il y a cependant une différence notable, car on ne peut tout de même pas substituer le dentiste qui a fait des études spécifiques. La séance de blanchiment dentaire à domicile n’est donc pas plus efficace que celle réalisée en cabinet dentaire. Néanmoins, il importe de faire le point sur les différentes manières de blanchir les dents afin que chacun puisse choisir ce qui lui convient le plus.

 

Couleur naturelle et facteurs de coloration des dents

Les dents ne sont pas réellement blanches. Avoir des dents parfaitement blanches n’est qu’une utopie. En général, il existe 4 familles distinctes en ce qui concerne la couleur des dents dont brun rougeâtre, jaune rougeâtre, gris et gris rougeâtre. La couleur de nos dents varie selon les facteurs suivants : l’âge, les habitudes alimentaires, notamment les aliments colorés, le tabagisme, les habitudes bucco-dentaires et certains traitements médicamenteux.

 

Comment maintenir les dents blanches ?

Outre l’hygiène buccodentaire que l’on doit effectuer chaque jour, voici quelques conseils à privilégier pour avoir des dents blanches.

 

Blanchir les dents avec du bicarbonate de soude : Le bicarbonate de soude figure souvent dans les ingrédients constituant les dentifrices. Il est composé de fines particules qui, pour leur part, ont des propriétés nettoyantes et blanchissantes. Pour l’utiliser, prenez une pincée de cette poudre et appliquez-en sur votre brosse à dents. Ne mettez pas de dentifrice, car cet assemblage pourrait être trop agressif pour vos dents. Effectuez un brossage précis. Cela aura pour action de gommer les tâches disgracieuses. Vous pouvez le faire une fois tous les jours.

 

Blanchir les dents avec du citron : Le citron a une caractéristique acide qui agit efficacement pour blanchir les dents ou gommer des tâches. Il aide à enlever les tartres et ôte la mauvaise haleine. Le citron est aussi un vecteur de vitamine C, ce qui est idéal pour affermir les gencives. Pour l’utiliser, pressez un citron et appliquez le jus sur votre brosse. Effectuez un brossage délicatement. Cette action peut se répéter deux fois dans la semaine. Il n’est pas nécessaire de le faire tous les jours, car le citron a une acidité trop puissante qui pourrait endommager l’émail des dents.

 

Blanchir les dents avec du charbon végétal : Vous direz sans doute que cela donnerait plutôt un effet contraire, car c’est salissant. Mais en effet, le charbon végétal est utilisé depuis des milliers d’années pour blanchir les dents. Vous pouvez vous procurer du charbon en pharmacie et l’appliquer sur votre brosse à dents à la place de votre dentifrice habituel. Rincez abondamment avec de l’eau claire. Il est à noter que le charbon peut être utilisé une à deux fois par semaine seulement, car une application continue pourrait altérer l’émail des dents.

 

huiles essentielles dents blanches

 

Blanchir les dents avec l’huile essentielle de Tea-tree : Cette huile est connue pour ses propriétés désinfectantes et blanchissantes à la fois. Dans divers cas, l’huile essentielle de tea-tree est utilisée dans le traitement des bactéries et des champignons. C’est alors une méthode naturelle très prisée pour avoir des dents saines et sans plaques. Avant chaque utilisation, n’oubliez pas de faire un test sur votre poignée d’abord, afin de vérifier si votre peau n’est pas irritée. Quant aux femmes enceintes ou allaitantes, il vaut mieux s’en abstenir. Il en sera de même pour les enfants.

 

Blanchir les dents avec un dentifrice blanchissant : Outre les dentifrices classiques, il existe des dentifrices spécialement conçus pour blanchir les dents. Ces derniers contiennent du bicarbonate de sodium, de l’oxyde d’aluminium et de l’acide silicique. Ces composants favorisent le gommage des tâches. Ils contiennent également du tétracalcium pyrophosphate, du pentasodium triphosphate et de l’acide citrique qui ont pour rôle de dissoudre les taches persistantes sur les dents.

 

Le saviez-vous ?

 

Lors du brossage, ces éléments s’ajoutent à des agents enzymatiques et viennent décomposer et éliminer les molécules qui jaunissent les dents. Il faut cependant effectuer un bon rinçage. Par conséquent, ce type de dentifrice est à éviter pour les enfants de moins de 12 ans, car ils ont un effet abrasif élevé. De même si vous avez des gencives irritées ou en érosion.

 

 

Afin d’intensifier l’effet blanchissant de ces dentifrices, ajoutez un bain de bouche contenant du chlorure de zinc. Vous pouvez aussi appliquer un dentifrice fluoré et un dentifrice blanchissant en alternance pour que vos dents ne soient pas trop fragilisées.

 

La coloration des dents varie avec l’âge

La couche d’émail, celle qui protège les dents, s’altère au fil des années. Ce qui laisse une couleur de plus en plus foncée aux dents. Cet amincissement graduel de la couche d’émail explique la coloration grise ou jaune des dents des personnes adultes et âgées. Bien des fois, on se rend chez le dentiste pour s’offrir une bonne hygiène des dents. Ce n’est pas interdit, c’est même recommandé. Mais l’hygiène bucco-dentaire ne limite pas l’altération progressive de l’émail. C’est donc un phénomène de tout ce qui est naturel. Les seniors possèdent quasiment des dents plus foncées. Ce n’est pas parce qu’ils ont ignoré l’importance des soins dentaires, mais c’est parce que la couche protectrice de la couronne dentaire s’amincit et laisse la place à de nouvelles couleurs.

 

Les habitudes alimentaires, source d’une coloration foncée des dents

Opter pour des aliments colorés participe activement à la coloration de nos dents. Il s’agit des pigments et des colorants artificiels qui sont incorporés dans les aliments. Ce sont surtout les boissons qui contiennent plus de chromogènes. Certaines boissons froides comme le soda et le vin rouge, et bon nombre de boissons chaudes à l’instar du café et du thé, sont en général responsables de la coloration foncée des dents. Mais d’autres aliments comme la soupe aux tomates, le cari ou encore la betterave sont aussi enrichis en pigments alimentaires. Pour ceux qui ont l’habitude de consommer ce genre d’aliment, il n’est pas surprenant si leurs dents se colorient au fur et à mesure où ils en consomment.

 

Le tabac, un élément incontournable des dents grises ou jaunes

La cigarette est fabriquée à base de nicotine et de goudron. Le goudron est de nature noire et la nicotine, naturellement incolore, devient jaunâtre sous l’action de l’oxygène. De la sorte, la combinaison goudron-nicotine renvoie à une coloration grisâtre ou jaunâtre. On ne parle toutefois pas d’un épisode de tabagisme, qui ne provoque pas de conséquences notoires sur les dents, mais du tabagisme prolongé. En d’autres termes, c’est l’effet à long terme qui entraîne la coloration des dents.

 

L’insuffisance des soins bucco-dentaires

soins dentaire

 

Avoir de mauvaises habitudes en ce qui concerne les soins bucco-dentaires peut également être facteur de coloration sombre des dents. En principe, il faut brosser les dents après avoir mangé ou bu. Mais ce n’est pas toujours respecté, étant donné qu’on mange parfois dans des endroits hors du domicile, les restaurants par exemple.

 

Dans ce cas, il est recommandé au moins de rincer l’intérieur de la bouche avec un peu d’eau. Le brossage des dents se fait 1 à 3 fois par jour, après chaque repas. Le brossage du soir est le plus important, avant de dormir si vous avez omis de le faire pendant la journée. Par ailleurs, il est recommandé d’aller consulter chez le dentiste au moins 2 fois par an, c’est-à-dire tous les 6 mois. Faute de soins adaptés, les dents se dégradent et leur couleur semble virer au jaune ou gris.

 

L’effet des traitements médicamenteux sur la coloration dentaire

Certains traitements médicamenteux comme les antihistaminiques et antipsychotiques donnent lieu à un virage de la couleur de nos dents. Les antihistaminiques sont utilisés contre les allergies et les antipsychotiques, contre les troubles mentaux. À cela s’ajoutent les médicaments pour traiter l’hypertension artérielle comme l’angizaar ou l’amlong, et les antibiotiques, la tétracycline surtout. Ces types de traitements tachent les dents en profondeur pour donner ensuite une nouvelle couleur aux dents.

 

On ne va pas écarter la chimiothérapie et la radiothérapie, des traitements spécifiques contre les cancers. Ceux-ci peuvent accéder à un changement de la couleur des dents.

 

Il faut noter que ces facteurs peuvent survenir isolément ou en combinaison pour apporter une nouvelle couleur aux dents. Maintenant, abordons le vif du sujet, le blanchiment dentaire.

 

Qu’est-ce qu’on entend par blanchiment dentaire ?

Le blanchiment dentaire ou plus précisément l’éclaircissement dentaire est une prestation des dentistes. Il consiste à appliquer du produit sur les dents pour obtenir une teinte plus claire. Soigner la beauté et surtout le sourire, est l’objectif principal du blanchiment dentaire. Ce processus est indolore, mais peut prendre du temps.

 

L’éclaircissement des dents permet de retrouver les dents claires, ou tout simplement d’adopter une autre couleur si l’on a des dents naturellement jaunâtre ou grisâtre.

Le blanchiment dentaire revêt plusieurs techniques dont certaines peuvent être pratiquées à la maison, avec le produit adapté, et d’autres, uniquement en cabinet dentaire. Il est à signaler que malgré l’avancée des techniques de blanchiment, personne ne peut se vanter avoir des dents totalement blanches.

 

Il est également important de noter que ce processus ne relève pas d’une invention récente. En fait, le blanchiment dentaire a déjà été pratiqué autrefois. Les Chinois ont opté pour une poudre à base de musc et de gingembre pour blanchir leurs dents. Les Romains ont plutôt recouru à l’utilisation de l’urine espagnole ou le lait de chèvre. Les détails ne sont pas communiqués à ce sujet.

 

Quant à la manière ambulatoire, c’est le docteur William Walter Klusmeier et le docteur Van Haywood qui l’ont initié. L’industrialisation du processus de blanchiment dentaire relève de la volonté personnelle et des efforts du docteur Dan Fischer.

 

Les techniques d’éclaircissement des dents

Il existe aujourd’hui bon nombre de techniques visant à blanchir les dents. À domicile ou en cabinet dentaire, il est toujours possible de bénéficier des soins selon les préférences, mais également du panier de consommation.

  • Le blanchiment à domicile

Le blanchiment à domicile est une technique de blanchiment dentaire externe. Selon la législation européenne, il est autorisé de blanchir ses dents chez soi au moyen de l’usage du peroxyde d’hydrogène. Le taux ne doit pas toutefois dépasser les 6%. En vérité, les produits en vente en contiennent seulement à hauteur de 1%, de façon à éliminer tout risque de contamination suite à une mauvaise utilisation du produit. Nul ne peut nier le fait que le boulot du dentiste requiert quand même des connaissances appropriées. Il est donc difficile de se faire blanchir les dents à la maison sans devoir suivre à la lettre les consignes.

 

L’usage du produit à 6% à la maison nécessite de ce fait, l’intervention du dentiste. Dans ce cas, ce dernier va se déplacer chez le patient pour effectuer le processus.

  • Les gouttières ambulatoires sur mesure

Comme nous l’avons vu plus haut, le blanchiment dentaire peut se faire de manière ambulatoire. Il peut s’agir des gouttières sur mesure. Ce sont plus précisément des gouttières anatomiques. Pour ce faire, le dentiste prend l’empreinte dentaire du patient pour pouvoir confectionner les gouttières. Celles-ci vont après être placées de façon durable. La pérennité des gouttières dépend cependant de la qualité des produits avec lesquels elles ont été confectionnées. Mais ce n’est pas les gouttières qui font office de blanchisseur. En fait, les gouttières sont équipées de réservoir sur la partie du vestibule. Le réservoir va ainsi accueillir le produit blanchisseur. Celles-ci servent aussi à protéger les tissus mous de tout contact avec le produit.

  • Les gouttières ambulatoires prêt-à-porter

Il y a aussi les gouttières prêt-à-porter. Le rôle des gouttières est le même. Seulement, celles-ci sont déjà mises à la disposition des patients sans avoir recours à une empreinte dentaire. Les gouttières prêt-à-porter sont en général d’une taille standard. Elles permettent de gagner du temps, mais également en argent. Les gouttières sur mesure sont plus chères par rapport aux gouttières prêt-à-porter.

 

Les gouttières prêt-à-porter contiennent d’emblée du gel de peroxyde d’hydrogène à 6%. Les gouttières vont faire l’objet d’un contrôle à posteriori par le dentiste, afin d’évaluer si celles-ci s’accommodent très bien avec la dentition du patient. Ensuite, le patient doit les porter pendant 60 à 90 minutes. La durée du traitement peut aller jusqu’à une dizaine de séances au minimum. Le nombre des séances varie selon la coloration dentaire du patient.

  • Les séances de blanchiment dentaire en cabinet dentaire

La pose des gouttières ambulatoires, le dentiste peut également exercer un blanchiment dentaire en cabinet. C’est d’ailleurs l’idéal, étant donné que le produit nécessite un certain nombre de précautions. Ce type de soin dentaire se réalise par le biais du peroxyde d’hydrogène. Il se peut aussi que ce produit soit activé par des accessoires externes, à savoir la lumière ou le diffuseur thermique. Les cas d’utilisation de tels accessoires sont encore rares.

 

Pour blanchir les dents en cabinet dentaire, une séance dure entre 30 à 60 minutes. Pour obtenir un résultat satisfaisant, il est conseillé d’opter pour 2 séances qui sont espacées de quelques jours à deux semaines, selon les recommandations du dentiste. Ce type de blanchiment peut encore être accompagné d’une pose de gouttières pour garantir son efficacité.

 

dents blanches

  • Les bars à sourire et leurs prestations

Le concept de bar à sourire est un système originaire des Etats-Unis. Il s’agit d’un salon esthétique dont les services visent principalement à blanchir les dents.

Pour blanchir les dents dans un bar à sourire, il faut débuter par une petite toilette de la cavité bucco-dentaire à l’aide d’une compresse imbibée d’un produit dénommé « activateur de blanchiment ». Après cela, l’esthéticien pose une gouttière en silicone garnie de gel à base de perborate de sodium. La pose est accompagnée d’une lampe électroluminescente froide qui élargit les pores de l’émail dentaire. Ce qui favorise le blanchiment des dents.

 

Le bar à sourire peut se voir seul ou dans un salon de beauté ou un spa. À la différence des techniques nécessitant l’intervention du dentiste, les bars à sourire ne doivent pas user du peroxyde d’hydrogène à plus de 1%. Aujourd’hui, beaucoup ne fréquentent plus les bars à sourire à cause de la possible dangerosité du produit utilisé.

 

Le walking bleach, une technique de blanchiment dentaire interne

Ce que nous avons vu, ce sont toutes des techniques de blanchiment externe, une seule consiste à blanchir les dents par voie interne. Il s’agit de la technique du walking bleach. Dans ce cas, le spécialiste procède à un éclaircissement des dents dévitalisées. Cette technique est surtout utilisée pour les incisives souffrant de dévitalisation. Celles-ci prennent en général une couleur plus sombre que les autres dents. Blanchir de telles dents est donc purement esthétique.

 

Le walking bleach consiste en une introduction de produit blanchissant (peroxyde d’hydrogène ou perborate de sodium) à l’intérieur de la dent. Il faut des préalables pour s’assurer qu’il n’y aurait ni infection, ni nécrose.

 

Les produits existants pour l’éclaircissement des dents

Le peroxyde d’hydrogène est le plus souvent utilisé pour blanchir les dents. Toutefois, il existe d’autres produits visant à décolorer les dents. En principe, le produit blanchissant est concentré en ion oxygène ayant pour but de décolorer les dents. À part le peroxyde d’hydrogène, le peroxyde de carbamide et le peroxyde d’urée sont également utilisés pour obtenir des dents plus blanches.

 

Le processus de blanchiment s’active par la décomposition de l’oxygène dans l’émail. Cette décomposition va ensuite aboutir à éliminer les taches brunes et jaunâtres des dents.

 

L’acide phtalimidoperoxycaproïque ou PAP

L’acide phtalimidoperoxycaproïque ou PAP est aussi un produit plus récent, utilisé dans le processus de blanchiment dentaire. Très récent dans le domaine, le PAP a vu le jour sur les marchés européens en 2019. C’est une alternative à l’utilisation du peroxyde d’hydrogène. Le seul hic avec les produits contenant du PAP, c’est qu’ils sont concentrés à 12%. De la sorte, ces produits sont limités utilisables pour les dentistes. Ils peuvent amener à des effets secondaires permanents.

 

C’est pour cela que le peroxyde d’hydrogène demeure jusqu’à l’heure actuelle, le produit idéal pour blanchir les dents. Reste à faire très attention sur la concentration du produit suivant, qu’il soit utilisé par un professionnel ou par soi-même.

 

Qui peut et qui ne peut pas blanchir les dents ?

Avant de penser à blanchir les dents, il faut d’abord vérifier toutes atteintes dentaires. C’est-à-dire vérifier s’il n’y a pas de caries dentaires ou si l’origine de la coloration est naturelle ou pas. La séance va dépendre spécifiquement de la coloration dentaire. Si vous avez des dents jaunes ou grises naturellement, inutile de faire et de refaire des séances de blanchiment dentaire. La coloration de vos dents ne va pas demeurer claire, c’est de toute évidence leur nature. Par contre, si vous avez des dents blanches à l’origine, mais que vos habitudes les ont donné une autre couleur, pensez d’abord à consulter votre dentiste pour examiner votre santé bucco-dentaire puis optez pour un éclaircissement de vos dents. Il en est autant si vous avez souffert d’une maladie ou avez récemment suivi un traitement, aux antibiotiques surtout. Certaines maladies plus ou moins graves, et certains traitements modifient la coloration des dents et laissent paraître une teinte plus sombre ou jaunâtre.

Il va sans dire que si vous souffrez de caries dentaires, optez d’abord pour des séances de soins dentaires avant d’éclaircir leur teinte.

 

dentiste

 

En revanche, si vous entrez dans les catégories suivantes, n’essayez pas de blanchir vos dents, l’utilisation des produits blanchissants peut avoir des effets non désirés. Premièrement, les femmes enceintes ne doivent pas blanchir leurs dents. Les effets des produits de blanchiment dentaire comme le peroxyde d’hydrogène peuvent se répercuter sur le développement du fœtus. Bien entendu, il n’y a pas encore de données notables à ce sujet, mais comme on dit toujours, mieux vaut prévenir que guérir. Il est également interdit pour les femmes allaitantes de procéder à une séance de blanchiment dentaire.

 

Enfin, si votre enfant n’est pas encore majeur, c’est que ses dents ne sont pas encore prêtes pour recevoir des produits blanchissants. De la sorte, il est fortement déconseillé aux enfants et aux adolescents de moins de 18 ans d’aller se faire un blanchiment dentaire.

 

Le blanchiment dentaire est-il une panacée ?

Évidemment que non. Le blanchiment dentaire ne peut en aucun cas substituer aux soins bucco-dentaires. Il présente aussi des risques, notamment sur les tissus mous et les dents elles-mêmes. Les traitements à visée blanchissante présentent des risques et des effets indésirables sur les dents et les tissus environnants. Dents, gencive ou encore muqueuse buccale peuvent souffrir des effets secondaires à l’éclaircissement des dents. Ceux-ci peuvent toutefois s’avérer d’une importance mineure si le dentiste a effectué une vérification préalable avant la séance de blanchiment.

 

Mais si vous avez des dents ayant subi des traitements spécifiques, vous pouvez souffrir plus d’effets indésirables. Les plombages au mercure, par exemple, ne supportent pas le gel du peroxyde de carbamide, un produit utilisé lors de la séance de blanchiment dentaire. Les dents ayant subi un plombage auparavant va déverser plus de mercure, ce qui est toxique pour la santé.

 

Les prothèses dentaires peuvent aussi souffrir d’un effet pervers, notamment sur leur coloration. Certaines résines vont se colorer en orange sous l’effet d’agent éclaircissant.

 

Par ailleurs, il se peut que le traitement lui-même, qui a pour but de blanchir les dents, puisse s’avérer nocif pour les dents. C’est le cas lorsque les dents sont dévitalisées. Cependant, aujourd’hui, il existe des traitements spécifiques pour dents dévitalisées et pour dents saines. Une dent est dévitalisée lorsqu’on retire le nerf. Certaines personnes préfèrent retirer le nerf plutôt que d’opter pour une extraction. C’est une forme de traitement de dents, mais qui n’est pas très efficace, car même dévitalisée, les caries dentaires peuvent continuer à coloniser à cet endroit. La dévitalisation est donc une solution peu efficace en ce qui concerne le soin dentaire. La dent peut être nécrosée. Lorsqu’une dent dévitalisée est nécrosée, le blanchiment dentaire n’est pas praticable.

 

Alors, il est important de soigner ses dents afin de garder leur coloration d’origine. Si vous avez des dents autres que blanches, vous pouvez également les blanchir, mais pas au point de les détruire. Pour ce faire, il faut adopter une bonne alimentation, c’est-à-dire, un régime plus pauvre en sucre. Après, il ne faut pas manquer les séances de soins dentaires chez le dentiste afin de garder les dents en bonne santé. Il faut aussi se souvenir que le tabagisme contribue efficacement à la coloration grise des dents.

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.

Liste des thèmes
Actualités 4
Santé 510
Beauté 7
Diététique & nutrition 32
Bébé & maman 2
Bien-être 8
Hygiène 4
Conseils Santé 3
Nature & plantes 164