» » » Qu'est ce qu'une phélonéphrite aigue ?

Qu'est ce qu'une phélonéphrite aigue ?


 

Douleurs rénales, forte fièvre, frissons, difficultés à uriner… tels sont les principaux signes de la pyélonéphrite aiguë. Cette infection bactérienne des reins doit être rapidement traitée pour éviter l’atrophie.

 


 

mal au dos

Pyélonéphrite : une infection des reins

La pyélonéphrite est un terme médical désignant l’association de la pyélite et la néphrite, deux infections des reins d’origines bactériennes. Si la première affecte le bassinet, la seconde touche le parenchyme rénal.

 

Dans 70 à 95% des cas, la pyélonéphrite aiguë est causée par l’Escherichia Coli. C’est une bactérie naturellement présente chez les mammifères au niveau de la zone ano génitale.

 

Quels sont les facteurs déclencheurs de la pyélonéphrite aiguë ?

De nombreux facteurs peuvent déclencher la pyélonéphrite aiguë : diabète, système immunitaire faible, grossesse, etc. Les obstacles à l’écoulement de l’urine sont aussi des causes probables de l’infection. Cela peut être la présence de calculs, la maladie du col de la vessie et la compression de la voie urinaire.

 

Les femmes entre 15 à 60 ans sont les plus sujettes à la pyélonéphrite. En effet, l’infection remontre facilement dans l’urètre d’une femme puisqu’il ne mesure que deux centimètres. Chez l’homme, la pyélonéphrite est souvent liée à une infection de la prostate. Cela est dû au fait que l’urètre traverse d’abord la prostate avant d’atteindre la vessie.

 

La pyélonéphrite peut être causée par une infection à la chlamydia, une bactérie sexuellement transmissible. Dans ce cas, la pyélonéphrite peut prendre des années à se manifester engendrant ainsi des symptômes et complications plus ou moins graves. Notons également que les bébés peuvent être atteints de pyélonéphrite aiguë,

notamment lorsqu’ils sont âgés de moins de 2 ans.

 

pyelonefrite bebe

 

Le plus souvent, l’infection est causée par une malformation des voies urinaires. Cette dernière va provoquer un reflux vésico-urétral qui se traduit par le remontage des urines dans la vessie, puis dans les reins.

 

Cependant, la pyélonéphrite disparaît naturellement chez le bébé une fois les 2 ans passés. Son système urinaire va se développer et la malformation se corrigera naturellement. Si toutefois, le problème persiste, une intervention chirurgicale est nécessaire pour la correction de la malformation.

 

Quels sont les symptômes de la pyélonéphrite ?

La pyélonéphrite aiguë peut se manifester de différentes manières. Le plus souvent, les patients atteints de l’infection ont un pic de fièvre supérieure à 38,5 °C accompagné de frissons et d’un malaise général. De fortes douleurs de la fosse lombaire et abdominale peuvent se faire ressentir. Des troubles urinaires comme des envies d’uriner fréquemment et des sensations de brûlure lors de la miction figurent aussi parmi les signes les plus fréquents de la pyélonéphrite. D’autre part, cette infection peut se manifester par des troubles digestifs comme des nausées, des vomissements, de la diarrhée et des ballonnements.

 

Dans les cas plus graves, les personnes souffrant de la pyélonéphrite aiguë peuvent avoir des troubles de la conscience, des difficultés à respirer, de grandes sensations de fatigue générale... Leur peau peut également changer de couleur et devenir très pâle. Les symptômes de la pyélonéphrite peuvent être très violents notamment à la suite d’une cystite aiguë. C’est pourquoi il est essentiel de consulter au plus vite un médecin dès la constatation des premiers signes.

 

En savoir plus sur les symptômes de la pyélonéphrite

 

analyse d'urineComment se déroule le diagnostic de la pyélonéphrite aiguë ?

Pour déterminer s’il s’agit bien d’une pyélonéphrite, le médecin va procéder à des examens biologiques complémentaires en plus de l’observation médicale. Sous forme de bandelette urinaire, le premier test va permettre d’écarter ou non la piste d’infection urinaire. Le médecin va analyser les traces de sang et les éventuels composés de produits générés par la bactérie dans l’urine. À la suite de cela, un examen cytobactériologique des urines sera réalisé pour rechercher l’origine bactérienne de l’infection.

 

Cela se fait en deux étapes dont la première est la numérotation bactérienne sur ensemencement d’urine et la seconde, l’identification de la bactérie par le biais de ses caractères biochimiques. Enfin, il faudra effectuer un antibiogramme pour analyser la sensibilité de la bactérie aux antibiotiques.

 

Dans les cas plus graves, des examens sanguins comme la numérotation de la formule sanguine, le dosage de la créatinine, la recherche de marqueurs d’inflammations et l’hémoculture seront effectués. Aussi, une échographie des reins, des voies urinaires et de la vessie seront nécessaires si les symptômes sont trop intenses.

 

Comment traiter la pyélonéphrite aiguë ?

Le traitement de la pyélonéphrite aiguë se base sur une antibiothérapie et doit être entamé dès les résultats du diagnostic et des examens. Ce traitement va se baser sur le niveau de sévérité de l’infection rénale. S’il s’agit d’une pyélonéphrite aiguë simple, le traitement sera centré sur la prise de fluoroquinolone ou de céphalosporine de troisième génération. Il peut durer 10 à 15 jours.

 

En revanche, si c’est une pyélonéphrite aiguë avec de graves complications, le patient devra suivre une bi-antibiothérapie combinant des fluoroquinolones ou céphalosporines à un aminoglycoside.

 

Quelles sont les mesures de prévention à prendre pour éviter les récidives ? 

Pour éviter les récidives de pyélonéphrite aiguë, la prise de bonnes mesures hygiénodiététiques est indispensable. Par exemple, il faut boire au moins 1,5 litre d’eau par jour. Cela va permettre de purifier la vessie évitant ainsi le développement de bactéries. Le sucre est à éviter, car c’est l’aliment favori des bactéries. Il vaut mieux privilégier des aliments riches en fibres qui permettent de préserver le bon fonctionnement des reins et de la vessie.

 

jus de canneberge

 

Par exemple, il ne faut pas hésiter à boire régulièrement du jus de canneberge et de citron pour diminuer les risques d’infection et de récidives. De plus, il faut toujours s’essuyer d’avant en arrière après avoir fait les besoins. Il est également recommandé d’uriner systématiquement après les rapports sexuels.

 

La pyélonéphrite aiguë est une infection des reins occasionnant une grosse fièvre et des douleurs intenses, voire insupportables. Elle peut survenir à n’importe quel âge et doit être traitée au plus vite. Le traitement doit être respecté à la lettre pour venir à bout de la maladie efficacement et rapidement. De plus, le respect d’une hygiène de vie stricte et correcte associée à une alimentation saine et équilibrée est indispensable pour limiter les risques d’infection et de récidives.

 

En savoir plus sur les symptômes de la pyélonéphrite : 

Qu'est ce qu'une phélonéphrite aigue ? 

Qu'est-ce que la pyélonéphrite du bébé ? 

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.