Puce chien : tous les traitements contre les puces

Biocanina Prurispray - spray 80ml
Produit en stock
8.39 €
Frontline chiens 20-40 kg - 4 pipettes de 2,68 ml
Victime de son succès
20.81 €
Frontline chiens 40-60 kg - 4 pipettes de 4,02 ml
Victime de son succès
23.24 €

Les puces sont de petits insectes qui sont réputés être des espèces à reproduction excessives et rapides. Chez le chien, une puce peut pondre jusqu’à 50 œufs par jour. Elles vivent généralement à l’intérieur du pelage des animaux de compagnie et se nourrissent de leur sang. Leurs piqûres laissent des croûtes minuscules noirâtres qui ressemblent à de petites virgules au niveau du pelage.

 

Pour les détecter, il est souvent utile de recourir à un peigne très fin. Pour ce faire, il faut le passer minutieusement sur l’ensemble du pelage de l’animal. Il suffit ensuite de déposer les débris sur un tissu blanc après avoir mis un peu d’eau dessus. Si des traces de sang apparaissent sur le tissu, cela veut dire qu’il y a présence de puces sur l’animal. Ces insectes peuvent être considérés comme de véritables problèmes pour le chien et sa santé. Toutefois, il faut garder à l’esprit qu’il ne s’agit pas d’un problème d’hygiène.

 

Comment le chien attrape-t-il des puces ?

De par sa multiplication rapide, une seule puce présente sur un chien peut engendrer une infestation. Le chien peut en attraper durant ses promenades ou lorsqu’il est en contact avec un autre animal qui n’est pas traité contre les puces. Les chats peuvent être des porteurs de puces. Même s’ils ne se grattent pas, ils peuvent les transmettre facilement aux chiens.

 

Il arrive également que le propriétaire ou ses proches ramènent des puces via les semelles de ses chaussures. Ces petits insectes peuvent se cacher ou pondre partout, incluant les tissus, les coussins, les canapés, les tapis, et même les lits. 

 

Quels sont les symptômes d’une infestation de puces ?

Chez les canidés, les piqûres de puces se manifestent généralement par des démangeaisons et des réactions cutanées localisées, pouvant conduire à des eczémas purulents. Les puces apprécient particulièrement les zones difficiles d’accès comme les alentours des oreilles, la croupe, le dos, la base de sa queue, le ventre et l’intérieur de ses pattes. Toutefois, l’infestation de puces chez le chien peut parfois passer inaperçue. Souvent, l’animal ne présente pas de signes apparents.

 

Néanmoins, si le chien se gratte fréquemment ou se mordille en permanence, il peut finir par perdre ses poils, avoir des réactions cutanées suintantes ou un eczéma accompagné de pus. Il peut aussi souffrir d’une dermatite par allergie due aux piqûres de puce ou DAPP. Cette forme d’allergie est engendrée par une hypersensibilité à ce genre de piqûre. La DAPP est considérée comme une hypersensibilité fréquente chez le chien. Une seule piqûre de puce peut occasionner de fortes démangeaisons chez les chiens les plus sensibles.

 

En cas d’une invasion massive de puces, les chiens ou les chiots affectés déjà par une autre pathologie peuvent souffrir d’anémie. Cela s’explique par l’aspiration de sang en quantité notable par les puces. Dans certains cas, ces insectes transmettent le ténia ou Dipylidium caninum aux chiens.

 

Comment diagnostiquer une infestation de puces chez les canidés ?

Une infestation massive de puces peut être observée à l’œil nu sur le pelage de l’animal. Vous constaterez des traces de piqûre et des rougeurs sur plusieurs parties du corps du chien, en particulier sur les zones les plus appréciées par les puces. Pour déterminer si le chien est vraiment sujet à une infestation, il suffit de passer un peigne à puce dans son pelage. Cela permet de faire tomber les déjections de puces et leurs œufs. Pour différencier leurs déjections des autres saletés qui sont couramment présentes sur le pelage du chien, déposez un tissu blanc, une feuille blanche ou un papier absorbant sur une table. Humidifiez-le au préalable et déposez-y les résidus que retient le peigne. Si le support prend une couleur rougeâtre, il s’agit de déjections de puces qui recèlent du sang. Il n’est pas rare non plus de trouver des œufs ou des larves qui se sont collés sur les poils du pelage du chien.

 

Quels dangers représentent les puces pour le chien ?

De nombreux chiens développent une allergie aux piqûres de puces ou DAPP. Cette pathologie se traduit généralement par l’apparition de rougeurs et de boutons sur le ventre et derrière les cuisses, une perte de poils, des démangeaisons sévères au niveau de la croupe et la base de la queue. Sans prise en charge appropriée, les signes d’allergie peuvent s’accentuer et engendrer des problèmes de peau importants chez l’animal. Comme pour toutes les formes d’allergie, les symptômes peuvent apparaître même si le chien n’est pas infesté par des puces. Une seule piqûre est suffisante pour entraîner des démangeaisons qui peuvent durer des semaines chez un animal allergique.

 

Dans ce cas, il est impératif de donner un traitement antipuce préventif au chien. Toutefois, si les rougeurs ou les démangeaisons persistent, il est fortement recommandé de se rapprocher d’un vétérinaire pour qu’il puisse indiquer le produit à utiliser. 

Par ailleurs, les puces sont susceptibles de transporter et de transmettre des œufs de vers intestinaux comme les ténias. Le chien peut être contaminé en avalant la puce, au moment où il se mordille pour essayer de se gratter. Cela peut entrainer l’introduction de ténia dans l’organisme de l’animal.   Ce ver peut causer des troubles digestifs. Chez le chien, il se manifeste par l’apparition de sortes de grains de riz autour de l’anus. Ce sont en réalité des segments de vers qui se détachent pour se multiplier. Il est conseillé de lui donner un vermifuge au moins 4 fois par an, pour éviter l’infestation de vers et le maintenir en bonne santé. 

 

Comment se débarrasser des puces du chien ?

De nos jours, il existe de nombreux produits antiparasitaires destinés aux chiens. Ils se présentent sous différentes formes et déclinaisons, en fonction de leur mode d’utilisation et de leurs actions. Il y a par exemple, les colliers antipuces qui peuvent protéger l’animal pendant plusieurs mois. Les antipuces sous forme de pipettes sont aussi très efficaces. Faciles à appliquer, ils doivent être déposés sur la peau du dos du chien. Vous pouvez également recourir aux sprays, aux comprimés, aux shampoings et aux poudres antipuces.