» » » Cocculine comprimé orodispersible Boiron - Boite de 40 comprimés
Cocculine comprimé orodispersible Boiron - Boite de 40 comprimés
Zoom

Cocculine comprimé orodispersible Boiron - Boite de 40 comprimés

Note moyenne : 1 avis

Le médicament homéopathique Cocculine de Boiron est utilisé dans le traitement homéopathique du mal des transports.

Produit en stock
Quantité 
+
-

Maximum 5

Ajouter au panier

Livraison dès 3.99 € à domicile, point relais, click & collect

Livraison offerte dès 49 € de commande

 

Ces produits peuvent également vous intéresser
Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE
Notes et avis

Cocculine orodispersible en boite de 40 comprimés est un médicament pharmaceutique issu d’une association de plusieurs composants homéopathiques. Il est généralement utilisé dans le traitement du mal de transport comme les nausées et les vomissements sans fièvre, chez enfants, les adolescents et les adultes.

 

Cocculine orodispersible en boite de 40 comprimés est essentiellement composée de substances actives, à savoir le Cocculus indicus 4 CH à 0,625 mg, le Nux vomica 4 CH à 0,625 mg, le Tabacum 4 CH à 0,625 mg, sans oublier le Petroleum 4 CH à 0,625 mg. Ses autres composants sont le lactose, la croscarmellose sodique et le stéarate de magnésium.

 

Posologie du Cocculine comprimé orodispersible

Les comprimés Boiron Cocculine orodispersible en Boite sont à administrer par voie orale, ils sont surtout destinés à être sucés. Pour les enfants de 18 mois à 6 ans, les comprimés peuvent être dissouts dans un petit verre d’eau avant chaque prise.

 

Concernant le traitement des nausées et les vomissements sans fièvre, les adultes et les enfants de plus de 18 mois peuvent utiliser 1 comprimé à sucer dès l’apparition des symptômes. Il est possible de renouveler la prise si nécessaire, sans dépasser les 6 comprimés par jour. La durée du traitement avec la Cocculine en comprimé orodispersible ne doit pas dépasser les 48 heures, sauf sur prescription médicale.

 

Dans le traitement du mal des transports, les adultes peuvent utiliser 2 comprimés à raison de 3 fois par jour, de préférence la veille et le jour du voyage. Il est également conseillé de prendre 2 comprimés dès l’apparition des symptômes durant le voyage. Renouveler les prises si nécessaire sans dépasser les 6 prises par jour.

 

Chez les enfants de plus de 18 mois, prendre 1 comprimé, 3 fois par jour, la veille et le jour du voyage, sans oublier d’en prendre juste avant le départ prévu. Il est possible de prendre 1 comprimé dès l’apparition des symptômes durant le trajet, à renouveler en cas de besoin.

 

Le traitement avec ce médicament est plus efficace si le sujet s’abstient de manger dans le quart d’heure qui précède la prise des comprimés. Il est également recommandé de bien dormir la veille du départ, de privilégier les aliments solides lors du voyage, d’exclure les cafés, les boissons alcooliques et gazeuses. Les odeurs de cuisine ou de tabac sont aussi à éviter, tout comme l’habitude de lire tout au long du trajet.

 

Quelles sont les précautions d’emploi du médicament Cocculine orodispersible ?

L’utilisation de la Cocculine orodispersible est déconseillée chez les personnes qui présentent une intolérance au galactose, un déficit en lactase de Lapp ou un syndrome de malabsorption du glucose ou du galactose.

 

Ce médicament est à administrer de préférence à distance des repas. Par ailleurs, Cocculine orodispersible ne doit jamais faire l’objet d’un traitement contre les nausées et vomissements chez les enfants de moins de 6 ans sauf sur avis médical.

 

Chez les femmes enceintes ou allaitantes, il est recommandé de ne pas utiliser ce médicament de façon prolongée sans avoir au préalable consulté un médecin.

Retour en haut
Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE
Notes et avis

En France la cinétose, la naupathie ou encore le mal des transports, touche environ 3 millions de personnes. Il se manifeste souvent par une sensation de malaise, de mal au cœur et de maux de tête. Un traitement homéopathique peut vous aider à éliminer ou du moins à atténuer ces symptômes.


Les manifestations d'un mal des transports

La cinétose ou mal des transports survient chez certaines personnes durant un voyage en bateau, avion, voiture ou encore en train. Elle traduit un décalage entre les informations transmises au cerveau par les vestibules ou organes proprioceptifs de l’oreille et celles de vos yeux.


L’un des premiers signes d’un mal des transports est une sensation générale de malaise, accompagnée d’une absence d’appétit. Vous pouvez ressentir par la suite des nausées, des vertiges suivis d’une forte salivation et sudation.


Dans certains cas, vous pouvez vomir abondamment, pouvant provoquer une fatigue généralisée.


En général, la cinétose disparaît au bout de quelques jours, lorsque l’organisme s’habitue à sa nouvelle situation.


Des astuces pour éviter de vomir durant le voyage

Éliminez les facteurs qui peuvent favoriser le mal des transports, comme le confinement, les mauvaises odeurs et les bruitsLa chaleur, la fatigue et l’anxiété peuvent également être à l’origine de la cinétose.


Privilégiez le repas léger, les sucres lents trouvés notamment dans le riz et les pâtes, et évitez l’alcool.


Préférez les places au grand air comme près d’une fenêtre ouverte. En avion ou en bus, évitez les secousses, en vous mettant à une place au milieu. Si vous vous déplacez en voiture ou en bateau, il est préférable de choisir les places avant.


Évitez les activités qui vous obligeraient à trop solliciter votre faculté visuelle, comme la lecture. Regardez en avant et essayez de rétrécir autant que possible votre champ visuel.


En bateau, vous devriez participer aux manœuvres, et en voiture, le mieux serait de conduire, pour ne pas penser à votre mal des transports.


Vous pouvez également mâcher un chewing-gum, tout en buvant beaucoup d’eau, mais en petites quantités. Arrêtez-vous au moins toutes les deux heures pour vous reposer et vous aérer.


Des remèdes naturels anti-vomis

Outre la prise de médicament homéopathique, vous pouvez adopter certaines astuces pour lutter contre le mal des transports. Prenez une infusion d’une cuillerée à thé de rhizome haché ou râpé. Le gingembre se retrouve également dans des biscuits aromatisés ou encore sous forme de confits.


Vous pouvez également utiliser de la menthe poivrée, en sachet ou en infusion, ou prendre un sirop fait maison, à partir d’une demi-tasse de sucre raffiné, coupée avec un quart de tasse d’eau que l’on met à ébullition.


Prendre un médicament homéopathique contre le mal des transports

Les médicaments homéopathiques comme la Cocculine comprimé orodispersible Boiron, en boîte de 40 comprimés, sont utilisés pour prévenir et traiter le mal des transports. Ils permettent d’en diminuer voire d’éliminer les symptômes, sans causer des effets secondaires comme la somnolence.


La Cocculine comprimé orodispersible Boiron, en boîte de 40 comprimés, élaborée à base de Nuxvomica, Tabacum et Pretroleum, est adaptée à l’adulte et à l’enfant de plus d’un an et demi.

 

Laurence Silvestre

Docteur en Pharmacie

Section d'inscription : A - Numéro RPPS : 10001822864

 

 

Retour en haut
Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE
Notes et avis

Laboratoires BOIRON

Siège Social et site de production
2 avenue de l'Ouest Lyonnais
69510 Messimy


+33(0)4 78 45 61 00 
+33(0)4 37 41 84 00

Retour en haut
Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE
Notes et avis

Avis des internautes sur Cocculine comprimé orodispersible Boiron - Boite de 40 comprimés (1 avis)

- Posté le mardi 07 mai 2019 par Monia LL
Conforme à la photo
[Ajouter votre commentaire]
Retour en haut
Nos conseils santé
Mal des transports
Comment soigner le mal des transports ?
Bien-être
Le mal des transports ou cinétose est une réaction de l’organisme lorsque l’individu supporte mal les déplacements. Source de malaise et de quelques tracas, le mal des transports cause souvent des sensations désagréables. Un problème vite solutionné par des traitements.
En savoir plus
Vomissement
Quels traitements prendre quand on a envie de vomir ?
Santé
Parfois sans raisons apparentes, des vomissements et nausées se font sentir. Il est souvent impossible de les prévenir et ces derniers sont concomitants bien qu’ils se présentent indépendamment selon les circonstances. Comment les traiter ? Voici un éclaircissement rapide sur le sujet.
En savoir plus
Informations mises à jour le 22/10/2020 à 07:06:36